[Point Programme] Le chômage pour tous !


#81

ah c’est ca que j’ai oublié de posté…et j’hésitais en tre le sujet hamon ou ici …


#82

Je vais faire un peu vieux con mais je vous invite à revoir le film de Pierre Carles de 2003 : Attention danger travail mettant en contraste les discours du MEDEF et la vie réelle des gens. A l’époque, c’était un premier ministre de droite qui flattait le MEDEF à sa tribune sur la valeur travail, aujourd’hui, il y a eu un léger glissement…
Pour ceux qui ont besoin de déculpabiliser c’est certes un peu long mais très efficace : https://www.youtube.com/watch?v=P-yPQEQghMs


#83

et en contribution je reponds “volem rien foutre al pais” :wink:


#84

idem dispo ici : https://www.youtube.com/watch?v=k9EkbxsrW9k


#85

Je réagis, je suis peut être hors sujet dans ce cas excusez moi, mais a mon sens dire que les gens peuvent faire ce qu ils aiment est très difficile. Je nuance mon propos en ajoutant dans l état actuelle des choses et de manière générale.
Car a l heure actuelle on demande une orientation précoce dès la 3ieme sans avoir jamais vu en quoi consister le travail ou la branche dans laquelle on s engage. Par exemple ce n est pas parce que j aime la svt que médecin est un métier qui me correspond. combien de personne en bac+5 sont incapables de dire en quoi vont consister leur travail de manière concrète ?

On le voit aujourd hui avec beaucoup de gens en échec scolaire, en reconversion ou au chômage si malheureusement ils ont loupé cette dernière. Je sais bien qu il a d autres facteurs qui rentrent en ligne de compte mais je voulais remonter le fait qu une partie du chômage découle également de mauvaise orientation ou d erreur de parcours difficilement rattrapable. Qu il y a un travail en amont à faire même si je ne suis pas partisan d essayer de prévoir les métiers qui embaucheront dans x années.

Malheureusement je n ai pas de solution miracle et infaillible pour palier a ce problème.

Dans notre société actuelle le chômage n est ni une maladie ni une malédiction. J ai un peu l impression d être utopiste et hors sujet :slight_smile:.


#86

je prends un peu le train en route sur ce débat…
Du coup je vais peut-être enfoncer des portes ouvertes, mais j’ai 2 choses à mettre en contraste avec ton discours :

Sur la lutte des classes tout d’abord : elle existe. sous d’autres noms peut-être, mais l’enjeu sous-jacent c’est la répartition des richesses. Tu peux changer le nom, dire que la vision communiste qui découle de Marx à ses défauts mais les inégalités on ne peut pas les nier.
Le “méchant patron”, ce n’est pas le petit entrepreneur qui s’endette, c’est 80% de la richesse dans les mains de 1% de la population, comment peut-on créer un mécanisme qui permette d’éviter ça ?
Oui, on veut tous léguer un lopin de terre, une éducation et un petit matelas à nos gosses, mais franchement : Martin Bouygues ? Serge Dassault ? Arnaud Lagardère ? Liliane Bettencourt ? j’en passe
Ils sont pas nombreux mais ils accaparent suffisamment de richesse pour nos revenus de base…

Ensuite, les risques et les dettes des créateurs d’entreprise :
Quand est-ce qu’on parle de la création monétaire ?
Pourquoi laisser aux banques privés le privilège outrancier de gagner autant d’argent à rien foutre, sur le dos de ceux qui justement bossent le plus ?

Si on reprend la création monétaire dans les mains de l’état, on peut financer plus facilement les investissements, les risques des entrepreneurs (à condition de jauger un peu le projet quand même et de pas financer n’importe quoi non plus…).
Et l’argent qu’on n’aura pas gaspillé en intérêt, plus la redistribution des très fortes taxes sur les très gros héritages permettra d’alléger la pression sur les malheureux qui auront échouer dans leur projet…

La question du temps de travail ça revient à la question de la répartition des richesses, pour une somme X produite est-ce qu’on réfléchit à un système qui accentue la tendance à accaparer dans quelques mains au détriment des autres, ou est-ce qu’on réfléchit à un autre qui permette à tout le monde de participer ?


#87

Pour en revenir sur le cœur du sujet :

Pour les gens qui en doutaient encore et les résultats tiennent sur ce qui s’est passé avec 2007 (la crise, …).

Bref un robot, 6 emplois en moins … et ça parle pas forcement d’emplois directs, donc çà prend en compte aussi les emplois CRÉÉS autour.

Bref là ce n’est plus de l’utopie


#88

Hier j’ai tombé, une Piece à la caisse du supermarché, la caissière m’a dit : " Attention ça ne pousse pas. " je lui ai répondu que je savais, pui après une petite seconde de réflexion, je lui ai demandé si c’était si grave? Après tout ça ne se mange pas non plu.
Dans le fond, on échange notre temps, notre énergie, contre de l’argent, laissant la porte ouverte à ceux qui décideraient de le capitaliser patiemment.
Moi je rêve d’un monde ou nous ne passerions pas par cette cage argent. Un monde ou chacun assumerait son rôle humblement, convaincuent de n’être qu un petit rouage dans une immense horloge.
Reprendre notre temps c’est reprendre notre liberté. J’espère ne pas être trop hors sujet.


#89

Et bim :

On ne parle pas de 5% ou 10% …


#90

Ses robots remplace du travail à la chaîne qui dans une société de coopération n’existerai même pas… l’industrie n’apportera jamais de solution pour un développement durable et pérain des espèces vivantes de la planète. Il n’est pas en accord avec un modèle de vie harmonieux et raisonnable adapté à notre environnement. Encore un subtil moyen de faire quelques économie… à quand un grand stop à tout ça👊🏻


#91

Je comprends ton point de vue, mais je serai en opposition frontale avec toi. Je pense qu’on peut faire mieux sans pour autant tomber dans la décroissance


#92

Oui mon propos est en effet tres extrémiste, c’est pourquoi il amène aussitôt à croire que de telles idées soutiennent la decroissance. En vérité non je m’inspire plutôt de toutes les évolutions dans l’agriculture, ét la recherche des nouvelles énergies, les essaies de groupes fonctionnant sur le principe d’échange ét je crois que nous sommes capable de faire mieu la tu as tout juste. Si les problèmes économiques et de qualité de travail pour les petites mains dans l’industrie pourraient en effet être résolus, qu’en est t’il de l’impact sur l’environnement. Il devient dangeureux de s’entêter dans le modèle de consomation actuel, ét je crois que la nature nous obligera peut être avant la raison elle meme à penser à un nouveau mode de production, plus raisonnable, ne nuisant pas à notre environnement. Je comprend ton opposition frontale et elle me rassure, le débat est la première source de toute exploration idéologique merci.


#93

Si on repart de mon texte écrit il y a plus de trois ans, avant même d’attendre la notion de décroissance (que je ne repousse que d’une manière molle, il y a clairement des domaines où cela peut avoir du bon - les emballages par exemple), il y a l’optimisation et le recyclage des ressources mais aussi comme solution palliative l’exploration spatiale et chercher l’énergie autre part que sur Terre, ce qui, quelque part demande de l’investissement internationale et un engagement de la population mondiale.


#94

Une nouvelle source de travail :

Avec un bon podcast


#95

Le 16/12/2016 :

Le 17/04/2018 :

Comme quoi, je suis raccord avec moi-même, hein. :smiley:


#96

Quand je vois ça, je ne peux que soutenir à 1000%.

  1. Qu’est-ce qu’on se fait chier à travailler autant?
  2. et surtout, il faut partager le travail et ne pas laisser des gens se l’accaparer

#97

On avance, on avance :


#98

Par définition tout projet qui paraît utopiste, il faut beaucoup d’energie pour la faire adopter pour la majorité des gens donc pas simple…mais l’anachronisme il faut de l’argent pour la lancer.