Des universitaires ont réécrit un code du travail allégé mais plus protecteur


#1

Je viens de lire cet article :

Est-ce qu’il y aurait des courageux pour se pencher plus dessus ?


#2

Coucou,

Bon, je vais tenter de causer un peu.

Déjà, la méthode semble plutôt bonne, on part de zéro en terme de texte, mais sans exclure de la réflexion le fonctionnement actuel. À Noter aussi que les universitaires proposent ce code comme un outil de travail, pas comme un document “à prendre ou à laisser”.

Les principes correspondent à une logique qui a été cassée par la loi Travail, à savoir la remise en place de la hiérarchie des normes, ce qui me semble la base …

Ensuite, on a quand même plusieurs innovations (les notions de salariés autonome et externalisé) qui mériteraient une bonne étude.

Ce qui me fait dire que le travail est intéressant apparaît d’ailleurs dès le premier article …

Le présent code s’applique aux parties ayant conclu un contrat de travail, à leurs organisations et à leurs représentants.
Sauf spécificités des statuts de la fonction publique, il s’applique également aux travailleurs de droit public.
Sauf incompatibilité inhérente aux conditions d’incarcération, il s’applique également au travail accompli par des personnes détenues dans des établissements pénitentiaires.

Je n’ai pas encore creusé la notion de contrat unique (à priori différent de celle, très mauvais, de Gattaz) …

Bref, je pense que ce travaille mériterait qu’une équipe de travail d’y penche …


#3

Un autre article traitant du sujet


#4

up ?
(À la base, je cherchais le texte de farli sur le travail, pis je suis retombé là-dessus.)