Stratégie : Des listes pour les élections régionales 2021


#1

Bonjour

J’ai peut-être mis la charrue avant les boeufs en publiant un tweet pour demander si des gens seraient motivés pour monter des listes pour les régionales mais après avoir pris connaissance d’une prise de position de l’un de nos potentiels partenaires politiques (et ce n’était pas EELV) j’ai posé l’idée et je ne m’attendais vraiment pas à ce qui s’est passé ensuite.

J’ai reçu beaucoup de réponses, en quelques heures j’ai noté une cinquantaine de noms de personnes motivées. Ce n’est pas beaucoup mais c’est un début et si on double tous les jours ce nombres on peut arriver très vite aux 1910 candidatures.

Je n’ai pas vraiment beaucoup d’espoirs que nous parvenions à monter des listes dans toutes les régions, mais je me dis qu’on ne peut pas ne pas essayer maintenant que l’idée est lancée.

Mais pour éviter les désillusions, j’aimerais que nous essayions de mener cette campagne de manière méthodique, étape par étape, sans brûler les étapes surtout, et sans perdre de vue que notre objectif ce ne sont pas les régionales ni les départementales mais bien les échéances électorales de 2022.

Du coup je vous propose d’ouvrir le débat avec la perspective de prendre une décision pour la fin du mois de mars (donc dépôt d’une motion début mars) pour les élections régionales.

Et pour ouvrir le débat sur quelque chose de concret, je vous propose une stratégie que est issue des nombreuses discussions que nous avons eues sur le sujet ces derniers mois.

Je le répéterai souvent, suffisamment souvent pour qu’on soit bien tous d’accords sur ce point, nous devons garder à l’esprit que, même si nous parvenons à déposer des listes dans toutes les régions, et même si nous dépassons par miracle cette étape, nous n’avons que très peu de chances d’obtenir des sièges à ces élections, et si c’est le cas nous n’en aurons qu’un ou deux maximum par département. Mais surtout, il nous faudra ne pas perdre de vue que, parce que nos chances sont très maigres et parce que nous en avons pleinement conscience puisque nous savons que les règles sont mauvaises, gagner ces élections n’est pas notre objectif, donc nous devrons faire attention à ne pas trop nous investir et à ne pas miser trop d’espoirs. Et ce même si nous sommes tous bien d’accord sur le fait que gagner ces élections serait une bénédiction pour nos idées.

Alors que nous sommes en train de préparer les élections des 2022 qui nous permettront réellement de prendre notre place dans la scène politique française, il ne serait pas très pertinent de gaspiller de l’énergie sur une élection que nous savons que nous ne gagnerons pas, en revanche nous ne pouvons pas nous permettre de manquer ce rendez-vous ne serait-ce que pour la visibilité que cela donnerait à notre préparation de ces échéances de 2022 qui sont capitales pour l’avenir de notre pays.

Les élections régionales, malheureusement tout le monde s’en fout, les dés sont pipés, le scrutin est faussé par des règles injustes, tout est joué d’avance, les règles sont beaucoup trop disqualifiantes pour les petites organisations telle que la notre et c’est aussi cette histoire là que nous pouvons raconter en essayant, dans un premier temps, de monter une liste, et dans un second temps de faire campagne à notre façon, le tout en gardant bien à l’esprit que nous portons une candidature de témoignage lors de cette échéance.

Le contenu de la stratégie suivante vise à nous permettre de mener une campagne des élections régionales à portée nationale à moindres frais, moindre coût humain et pour atteindre un objectif précis : une visibilité nationale et un tremplin pour les échéances de 2022.

Cette stratégie sera soumise à l’Assemblée Permanente aussitôt après consultation du Conseil des Relations Publiques.

Pour que cette proposition de stratégie soit soumise au vote des Pirates, je suis à la recherche de soutiens. N’hésitez pas à m’indiquer vos pseudos (surtout les membres du PP) et à proposer vos suggestions de modification avant que nous la posions au vote de notre Assemblée Permanente.

Stratégie : Des listes Pirates pour les régionales 2021

Rappel : Comment fonctionnent les élections régionales ?

Les élections régionales sont des élections au scrutin proportionnel de listes paritaires à deux tours avec prime majoritaire pour le vainqueur.

Autrement dit, malgré le système proportionnel de ces élections, système sensé permettre une répartition équitable des sièges pour une recherche de consensus dans une assemblée, avec un tour éliminatoire et la prime majoritaire au vainqueur sur cette version de la proportionnelle à la française, il y a un seul gagnant et tous les autres sont des perdants, il y a toujours, dans chaque région, une majorité majoritaire, et une ou plusieurs oppositions très minoritaires.

Pour accéder au second tour sans avoir à négocier avec une autre liste, il faut faire plus de 10% des voix.
Si vous faites plus de 5% des voix, vous obtenez la possibilité de demander à une autre liste qui a fait plus de 10% de fusionner avec elle pour avoir des élus, mais sans un accord avec un autre parti, vous ne pouvez pas participer au second tour si vous ne dépassez pas 10% au premier.
Si vous faites moins de 5%, vous êtes éliminé.

Pour pouvoir participer à la campagne officielle, campagne qui dure un mois, il faut être en capacité de déposer une liste complète de noms (autant d’hommes que de femmes, avec une alternance entre chaque genre sur la liste) pour couvrir le nombre total de sièges du Conseil Régional.

La liste de ces nombres dans chaque région est indiquée sur la page Wikipédia des élections régionales en France.


Je vous la reporte ici pour qu’on soit bien conscients de la difficulté que cela représente :

Auvergne-Rhône-Alpes : 204
Bourgogne-Franche-Comté : 100
Bretagne : 83
Centre-Val de Loire : 77
Corse : 51
Grand Est : 169
Guadeloupe : 41
Guyane : 51
Hauts-de-France : 170
Île-de-France : 209
Martinique : 41
Normandie : 102
Nouvelle-Aquitaine : 183
Occitanie : 158
Pays de la Loire : 93
Provence-Alpes-Côte d’Azur : 123
La Réunion : 45
Total : 1910, 955 hommes et 955 femmes.

Nous pouvons déposer une partie seulement des listes pour participer à ces élections, mais si nous déposons une liste dans une région, nous devons fournir des candidatures dans chaque département de la région concernée.

Une fois une liste complète déposée dans une région, elle obtient une visibilité médiatique, normalement plus ou moins égale avec les autres, sur la période de la campagne officielle, soit sur un mois à compter de l’annonce des listes déposées par la Préfecture jusqu’à la date du premier tour.

Quoi que nous fassions, même en lançant une campagne aujourd’hui, même en allant tracter dans la rue, nous n’aurons aucune visibilité médiatique avant d’avoir déposé notre liste. En effet, personne ne parlera de nous tant que nous n’aurons pas prouvé que nous sommes capables d’aligner autant de noms que nécessaire dans chaque région. Pour rappel, lors des européennes en 2019, la presse n’a parlé de nous qu’après que nous ayons réussi à déposer 79 noms d’hommes et de femmes volontaires en préfecture, et ce même si nous avons commencé à mener la campagne bien avant ce moment fatidique.

Déposer une liste constitue la première (et peut-être la seule si nous n’y parvenons pas) étape importante du processus de candidature pour une organisation telle que la notre.

Il faudrait trouver donc 1910 personnes réparties dans tous les départements du pays pour pouvoir déposer des listes aux élections régionales partout. Il faut que les personnes candidates soient inscrites sur les listes électorales des départements dans lesquels elles se présentent. Il faut un certain nombre de candidatures par département en fonction des tailles des départements.

Pour présenter une candidature à cette élection, ainsi qu’à toutes les élections françaises (sauf la présidentielle qui est un peu particulière), c’est à la tête de liste que revient la charge de fournir les bulletins, les circulaires et les affiches. Cette tête de liste ne sera remboursée de ces frais si et seulement si elle dépasser 5% des voix au premier tour.

Un parti politique peut aider un candidat à obtenir des documents de campagnes, et un parti politique peut recueillir les dons pour financer les documents officiels aux candidats. Notre organisation (le Parti Pirate) a déjà joué ce rôle lors des élections européennes, nous avons réussi à rassembler quelques fonds avec l’opération #partagetaramette qui invitait les électeurs à payer et/ou apporter les bulletins pour le Parti Pirate dans leur propre bureau de vote ou dans leur ville entière, ce qui est parfaitement autorisé par la loi.
https://europeennes.partipirate.org/

C’est également à la tête de liste que revient la charge de déposer le dossier de candidature en préfecture, elle peut mandater quelqu’un pour le faire mais elle devra intervenir de toute façon dans cette étape.

La tête de liste, et de préférence la deuxième personne de la liste, doivent donc être particulièrement investies sur la partie administrative de la campagne pour permettre le dépôt des listes en bonne et due forme.

Une campagne nationale

Si nous voulons être efficaces sur ces élections, compte-tenu de nos capacités humaines et financières, nous devons nous concentrer sur une campagne nationale centralisée avec une communication unique et simple pour chaque liste que nous parviendrons à déposer. Nous pouvons reprendre les éléments de communication des européennes (même affiche, même bulletin de vote, même circulaire) en les mettant à jour avec nos éléments de programme pour le niveau régional.

Les candidatures seront tous centralisées sur une plateforme nationale, classées par région, et en fonction des documents fournis par les personnes candidates pour constituer les différentes listes, cela nous donnera une visibilité globale du nombre de listes que nous parviendrons à déposer et des endroits où nous manquons de noms pour y parvenir.

Etant donné le nombre de personnes en capacité de gérer une campagne (nombre très faible au sein du Parti Pirate), il est plus pertinent de mettre nos compétences et ressources en commun au niveau national plutôt que de gérer tout cela région par région.

La présente motion stratégique est accompagnée d’une motion de création d’un équipage projet “élections régionales” qui prendra fin à la fin des élections régionales. Cet équipage organisera des réunions de travail ouvertes au public tout au long de la campagne sur le serveur Discord. Son rôle sera principalement de recueillir et classer les candidatures pour créer les listes et il travaillera dans le respect de la présente stratégie.

Un programme politique simple

Il serait très ambitieux de réaliser un programme entre maintenant et le premier tour de ces élections en juin 2021. Notre meilleure option serait donc de reprendre des éléments programmatiques sur lesquels nous sommes déjà pertinents et attendus : Le numérique, l’open data, la transparence, la démocratie, le partage.

Pour chacun de ces points, nous devons préparer des argumentaires simples que chacun pourra prendre en main et utiliser à son niveau.

Par ailleurs, il faudra préparer des éléments de langage sur le fonctionnement de l’instance régionale, injustement élue et peu représentative. Si nous devons faire campagne, si nous parvenons à déposer des listes, et comme il nous sera difficile de fournir les bulletins à nos électeurs, ce sera sans doute sur ces questions que nous serons interrogés par la presse. C’était le cas pendant les européennes, la presse ne parlera que de nos difficultés à faire campagne et très peu de notre programme politique.

En outre, nous devons mettre en avant la campagne des législatives sur laquelle nous travaillons déjà et en priorité et nous inviterons toutes les personnes qui nous soutiennent et nous rejoignent à nous aider à travailler dessus, parce que, conscients de nos maigres chances de les remporter, les régionales ne sont et ne restent qu’un prétexte pour faire parler de nous et des idées que nous défendons plus largement sur un plus long terme.

Constituer des listes

La première étape fondamentale de cette campagne est de constituer nos listes pour les élections régionales, et de parvenir à les déposer dans le plus de régions possible.

L’idée n’est donc pas d’aller chercher des électeurs pendant les premiers mois, pas tant que nous n’avons pas constitué nos listes, l’idée c’est d’abord d’aller chercher des candidatures, et pour chercher des candidatures et éviter de partir trop vite sur une campagne de comm fastidieuse, nous allons limiter notre communication à nos réseaux personnels et sociaux et à la diffusion de la présente discussion pour la transmission d’informations aux potentielles personnes volontaires.

Nous devons constituer des listes d’un certain nombre de candidatures (voir à nouveau le détail ici)

Ces listes doivent être paritaires (autant d’hommes que de femmes).

Les bénévoles qui se sont manifestés pour participer à cette campagne ont presque tous indiqués qu’ils ne seraient pas très disponibles pour une campagne (même si nombreux sont ceux qui ont affirmé ne pas savoir ce que cela représente exactement).

Le premier (et pour le moment le seul) investissement qui sera demandé aux candidats sera d’aider à trouver suffisamment de monde pour compléter les différentes listes dans les différentes régions.

J’ai aussi lu beaucoup de personnes dire qu’elles ne pensaient pas avoir les compétences requises pour être candidates.
Il n’y a que deux prérequis pour être candidat à une élection française, c’est d’être inscrit sur les listes électorales et d’être éligible à l’élection en question. Vous n’avez pas besoin d’avoir fait l’ENA pour être candidat.
Le seul autre frein que vous pouvez considérer dans votre candidature, c’est que votre identité sera reliée au Parti Pirate pour un moment. C’est peut-être le plus difficile à assumer.

Mais que les choses soient bien claires : Nul ne sera considéré comme pas assez compétent pour être candidat, tout le monde est capable d’être candidat, et n’importe qui peut être élu, il suffit de voir le nombre d’imbéciles qui peuple les siège de l’Assemblée nationale pour s’en rendre compte, donc je vous prie de bien vouloir ranger vos syndromes de l’imposteur sinon on risque de tout simplement pas pouvoir présenter de liste, et croyez bien que les autres partis politiques sont loin de se poser autant de questions que vous, et ce même si toutes vos questions sur votre capacité à être élu sont tout à votre honneur.
Donc une bonne fois pour toutes :
Si vous vous demandez si vous êtes capable d’être candidat : La réponse est oui.
Si vous vous demandez si vous êtes capable d’être élu : La réponse est oui.
Si vous avez peur de faire campagne parce que vous manquez de temps : Notez que **nous en sommes tous là, et que nous ferons une campagne minimum, seulement pour participer, pas pour gagner.
Si vous avez peur de faire campagne parce que vous avez peur d’être élu : Ne vous inquiétez pas, nous cherchons des noms pour 100% des places sur nos listes avec 100% de chances de ne pas être élu.

Les deux premiers de chaque liste dans chaque région auront la responsabilité d’effectuer toutes les tâches administratives (recensement puis rassemblement des candidatures) qui sont nécessaires pour déposer la liste pour qu’elle puisse concourir aux élections régionales. Les deux premiers de la liste régionale auront la charge de déposer les candidatures en Préfecture et de porter la communication du Parti Pirate pendant ces élections.
Les deux premiers de liste seront désignés par département sur candidature au jugement majoritaire dans le cadre d’une procédure accélérée dont la date sera déterminée, une fois les listes constituées, entre le début de la semaine précédant la semaine dépôt des candidatures en préfecture et le dernier jour de dépôt des candidatures.
Cette procédure accélérée leur octroiera le rôle de porte-parole départemental pour les têtes de liste départementales, et de porte-parole régional pour le binôme tête de liste régionale pour les élections régionales sur la seule période de la campagne.

Le début de la liste, après les deux premiers, sera tiré au sort parmi les personnes candidates pour le début de liste.
La fin de la liste sera désignée par tirage au sort parmi les volontaires.
Les personnes candidates pour le Parti Pirate aux régionales pourront s’exprimer au nom du Parti Pirate à la seule conditions qu’elles demandent le mandat de porte-parole auprès de l’Assemblée Permanente.

Nous devons garder à l’esprit que nous n’avons rien à perdre, tout à gagner, mais surtout très peu de chance d’avoir des élus, et si par miracle nous en avons, nous n’en aurons pas plus de deux par département.

Cette campagne, nous la faisons d’abord pour la communication de nos idées, pas pour la gagner, et c’est aussi pour ça que nous n’entrerons pas dans les petits jeux de négociations avec les autres partis politiques avant le premier tour.
En ce qui concerne le potentiel second tour et les potentiels accords que nous pourrions envisager, il est proposé que nous envisagions cette option dès le moment où nous aurons déposé nos listes, si et seulement si nous avons réussi à le faire.

Mener la campagne

Cette étape ne commencera qu’à partir du moment où les listes auront été déposées afin de ne pas travailler pour rien (et éviter les faux espoirs), c’est à dire un mois avant le premier tour, en mai. La campagne officielle ne dure qu’un mois pour le premier tour, et est prolongée d’une semaine dans le cas d’un second tour. Il en sera de même pour la campagne du Parti Pirate.

Le Parti Pirate n’ayant aucune ressource à mettre à disposition de cette campagne, nous devons nous concentrer sur ce que nous avons déjà, ce que nous faisons en ce moment et ce que nous sommes capables de faire en peu de temps et à moindre coût.

Par ailleurs, notre monde traverse une pandémie, nous ne serons pas tous vaccinés en juin au moment de l’élection. Il ne serait pas responsable d’aller distribuer des tracts et nous n’aurons de toute façon pas les moyens de les imprimer.

L’argent que nous récolterions pour cette campagne serait intégralement consacré à l’impression des bulletins.

C’est donc l’occasion rêvée pour notre organisation de mener une campagne 100% en ligne.

Pour ce qui concerne nos documents officiels de campagne (bulletins, affiches, circulaires) nous pouvons reprendre les documents de campagne des européennes, leur donner un petit coup de peinture et réutiliser le principe de #partagetaramette pour l’impression des bulletins.

Par ailleurs, notre expérience actuelle des outils de streaming nous permettra de réaliser différentes émissions en live avec les candidats partout dans le pays pendant tout le mois que durera cette campagne. Nous pouvons par exemple envisager de présenter les têtes de liste de chaque région, voire de chaque département, à l’occasion de soirée en live tout le long du mois de juin.

L’investissement portera surtout sur les binômes tête de liste de chaque département qui seront invités à participer à au moins une soirée en live durant le mois.

La campagne porterait donc principalement sur le fait de devoir imprimer des bulletins pour voter pour le PP, en rappelant l’injustice de devoir imprimer ses bulletins soi-même ou le principe de la prime majoritaire pour ces élections, prime qu’on ne pourra changer qu’en modifiant la loi, par le parlement, donc par les échéances de 2022.

On profitera de ces élections pour continuer de préparer ouvertement les élections législatives en invitant les gens à contribuer au programme du Parti Pirate. Les régionales seraient une sorte de vitrine de notre préparation des législatives, de notre fonctionnement et du fonctionnement que nous aimerions voir appliquer dans notre pays.

Pour ce qui est du programme traditionnel, nous avons déjà des axes programmatiques pour les élections régionales, nous n’avons pas les forces vives pour y retravailler mais les échanges restent ouverts sur le forum et en permanence par le biais de l’Assemblée Permanente et les membres du Parti Pirate qui le souhaitent peuvent y contribuer.

Nous n’avons pas besoin d’aller plus loin, on ne nous attend pas sur d’autres sujets et nous devons nous concentrer sur les législatives lors desquelles nous pourrons sortir de nos sentiers battus.

Soutiens :
@Florie, @Phokopi, @Bapeuh, @Farlistener


#2

Je suis totalement partant.


#3

Certaines personnes non Pirates pourraient être réticentes à l’idée d’être tiré au sort en 3ème position sur une liste (“je veux prêter mon nom sans être élu, 3ème c’est trop haut”), ne pourrait-on pas pour cela avoir les deux premiers de liste désignés au jugement majoritaire, les places suivantes attribuées par tirage au sort parmi les Pirates candidats, et les places restantes attribuées par tirage au sort parmi les candidats volontaires non Pirates ?

Tu peux me compter comme soutien pour cette motion de proposition de stratégie :slight_smile:


#4

Ta proposition me semble être un bon compromis (même si je pense qu’il y a très peu de chances pour que le 3ème soit élu…).
Je modifie du coup.


#5

Très bonnes idées et stratégies.
De retour je soutiendrais cette motion aussi.
Si on arrive a avoir une surface médiatique, il faudra faire attention de réussir à mettre en avant le but de l’opération et pas se retrouver dans “le petit parti qui galère” que les média aiment.


#6

Tu peux fonctionner sur un mode “je laisse ma place à quelqu’un d’autre que ça ne dérange pas de passer 3ème” non ? ça demande certes de le réactivité et un peu d’échanges


#7

Comment faire pour déposer sa candidature :

Le formulaire pour les élections régionales de 2015 est le suivant :
CERFA regionales_1_candidat liste (1).pdf (1,1 Mo)

Il ne devrait pas changer des masses pour cette année, ni la procédure de candidature qui l’accompagne et qui est la suivante :

Les personnes candidates doivent fournir, en plus de ce formulaire de candidature (ou d’un formulaire très similaire qui devrait être mis en ligne très bientôt) signé à la main, un justificatif d’identité (carte d’identité) ainsi qu’une attestation d’inscription sur une liste électorale comportant nom, prénoms, domicile ou résidence et date et lieu de naissance, délivrée par le maire de la commune d’inscription dans les trente jours précédant le dépôt de la candidature.

Donc, pour le moment, ce qu’on peut faire c’est prendre note des informations qui seront demandées aux candidats (informations indiquées sur le formulaire), leur rappeler qu’il faut être inscrit sur la liste électorale dans le département de candidature et leur proposer de cocher une case parmi les suivantes :

  • Candidature pour être tête de liste régionale (je veux m’occuper de toutes les démarches administratives, déposer la liste et, si on y parvient, je veux participer à l’organisation de la campagne qui sera menée entre le dépôt de la liste en mai et le premier tour en juin selon la stratégie décidée par le Parti Pirate, et porter la parole du Parti Pirate dans ma région pendant le mois de la campagne, mais j’ai conscience que mon élection est impossible et que ma candidature contribue à une campagne de témoignage pour préparer les prochaines échéances électorales)

  • Candidature pour être tête de liste départementale (j’ai envie de m’investir un peu dans la campagne, et surtout dans la recherche de candidatures pour compléter la liste, mais j’ai conscience que ma candidature ne me permettra pas d’entrer dans un Conseil Régional en juin, je veux juste donner un coup de main et porter la parole du Parti Pirate pendant la durée de la campagne (de mai à juin) dans mon département)

  • Candidature pour figurer parmi les 10 premières personnes de la liste (je veux participer à la campagne, ça tombe bien en juin j’ai un peu de temps et j’ai bien compris qu’on n’y allait pas pour gagner mais j’ai vraiment envie de participer à cette expérience…)

  • Candidature pour aider à compléter la liste (je ne peux vraiment pas être disponible pour faire la campagne mais je veux aider un peu et prêter mon nom pour compléter la liste)

On peut lancer un formulaire pour compter les noms pour commencer, avec une alerte en fin de remplissage de formulaire :
“Merci pour votre inscription, vous recevrez par mail le 15 avril toutes les informations pour effectuer les démarches pour déposer votre candidature et participer à la désignation des têtes de liste dans les régions dans lesquelles nous pourrons présenter des listes grâce à votre aide. D’ici là, partagez l’information autour de vous !”

Je ne sais pas encore dans quelle mesure on peut lancer un tel dispositif. Mais on a le mois de mars pour y travailler et ça doit absolument rester le plus simple possible, en attendant on peut déjà ouvrir un formulaire pour savoir combien de candidatures on a et combien on en cherche dans chaque département.
Evidemment, ce serait cool d’avoir une carte des candidatures avec le nombre d’hommes et de femmes par département (et le nombre de place à pourvoir, et indiquer qu’on peut recueillir + de candidatures que nécessaire, au cas ou), mais on avait déjà une idée comme ça pour les législatives.


#8

Je ne savais pas quoi faire pour Le dessous des outils de samedi :smiley:


#9

Bonjour tous

J’apprécie cet élan pour les prochaines régionales.
L’idée de créer des listes pirates me plait beaucoup. En effet le jeu des alliances ne m’intéresse pas. Personnellement je comprends bien l’intérêt de faire des alliances pour parvenir à avoir des représentants en exercice. Cependant je trouve que créer nos propres listes est une meilleure démarche si on pense s’inscrire dans le temps.
En revanche je suis conscient que dans la région que j’habite, la Nouvelle Aquitaine, il est peu probable de parvenir à monter une liste pirate complète d’ici les élections : il s’agit de réunir 183 personnes en parité homme/femme. Néanmoins sachez que cela ne me dérange pas de fournir mon identité dans le but de participer à la constitution d’une liste. Aussi je vais essayer de suivre cette “mécanique électorale” afin de sortir un peu plus sachant sur la question. En effet il y a des questions auxquelles je ne sais pas répondre aujourd’hui. Je vais essayer de suivre le dessous des outils dans le but d’en apprendre plus.

Aussi je suis bien sûr super open pour échanger avec d’autres nouveaux aquitains sur cette question (heu je suis open aussi avec les autres :D), ici, dans la section Équipage Nouvelle Aquitaine (uniquement accessible aux pirates) ou encore sur Discord (le jeudi particulièrement y’a discussion libre).

Cordialement, je vous suis avec attention


#10

Bonjour, je suis dans un processus d’alliance de liste de gauches sur meudon/meudon la foret pour le département des hauts de Seine. Il y a nouvelle donne, EELV,PS Meudon, PC Meudon, et plusieurs petites listes.
Ce sont les mêmes partenaires avec qui j’avais fait les dernières municipales.
Je suis avec attention ton projet de liste PP.


#11

Bonjour Fred,
Si tu participes à cette alliance, ce serait bien d’en faire part au PP lors d’une Assemblée Permanente sans quoi il sera impossible de revendiquer nos couleurs et nous risquerons de devoir nous désolidariser de cette alliance.


#12

Je me permets de noter (sans que cela invalide le reste du projet) que dans au moins un département tout nouveau, il y a un intérêt à s’occuper des départementales … C’est le département nouveau de la communauté européenne d’Alsace.
En résumé, c’est un super département (fusion des Haut-Rhin et Bas-Rhin) qui a des compétences étendues.
Si un engouement se lance dans le grand est, mais qui ne couvre pas assez, on pourrait au moins être présent sur cette approche départementale spécifique (idée lancée en l’air :wink: )


#13

Personnellement, il me manque un truc dans la liste et je n’arrive pas à infirmer la chose : Mayotte


#14

De retour après quelques soucis … Si besoin pour la Bretagne et/ou le département du Morbihan je me propose dans la catégorie

Candidature pour figurer parmi les 10 premières personnes de la liste

Ayant à compter de Mars une vie qui va être décalée (travail de 2h à 7h du matin) je ne pourrais malheureusement pas faire de réunion après 22h sinon je tiendrais pas le coup physiquement.

Je ne peux pas me proposer pour la catégorie

Candidature pour être tête de liste départementale

Car je sais que je n’aurais pas le temps … et parce que j’habite à l’extrême Nord Ouest du Morbihan en milieu rural et je suis donc loin de pouvoir rencontrer des gens dans les métropoles du département.


#15

À Mayotte, il n’y a que les élections départementales, pas régionales.


#16

Bonjour, c’est toujours le même problème pour moi avec toutes les applications et les commissions. J’avais rencontré le meme probleme pour les européennes, les 2 dernieres legislatives, les régionales et toutes les autres éléctions auxquelles j’ai participé au nom du PP sans être du cénacle. Ou se trouve l’assemblée Permanente ? :wink:
J’ai mis ça ?

frederic Pirate sur Meudon.


#17

@fschneider, tu es, comme chacun d’entre nous, membre du Parti Pirate et donc tu as, comme chacun d’entre nous, les mêmes obligations.

Je vais essayer de rester calme, mais ton comportement m’exaspère énormément. Nous n’avons pas plein “d’applications” et de “commissions”, il n’y a que l’Assemblée Permanente, tu le saurais si tu t’intéressais un peu à ce qu’on fait au PP.
Mais toi, je l’ai remarqué depuis que j’ai adhéré en 2017, il n’y a que pendant les élections qu’on te voit passer sur le forum, et ce n’est que pour nous annoncer que tu y participes, jamais pour travailler sur un programme ni même pour savoir ce qu’on défend, et le reste du temps, quand il n’y a pas d’élection, tu ne participes pas du tout, en fait je me demande bien ce qui fait de toi un membre de notre parti outre le fait que tu paies ta cotisation tous les ans et que tu participes à toutes les élections en notre nom et sans jamais nous en parler. D’ailleurs, je me demande si tu sais vraiment quel est le contenu de notre programme politique… Tu sais que le Parti Pirate n’est pas anti-nucléaire ? Tu sais qu’on n’est pas contre les OGM ? Et tu le vis comment ? Avec EELV c’est compatible ?

Tu es membre du Parti Pirate depuis longtemps, mais à aucun moment tu n’as pris le temps de te renseigner sur notre “nouveau” fonctionnement, “nouveau” depuis 2018 quand même, ni de venir nous parler de ce que tu bidouilles dans ton coin, et là on apprend que tu as déjà négocié un accord sans même nous en parler avec des partis politiques dont on cherche à s’émanciper.

Donc pour commencer je t’invite à lire nos statuts et notre Règlement Intérieur que tout membre du Parti Pirate est censé connaitre un minimum, ils ont changé en 2018 mais ils ne sont pas très compliqués à comprendre il me semble, et même “sans être du cénacle” je pense que lire ces textes de base et consulter les documents d’aide aux adhérents, ou assister à l’une des nombreuses formations organisées par le @Conseil-Vie-Interne une fois par semaine te serait très utile, ainsi qu’à nous pour éviter, d’une part, d’être méprisés par ton attitude et d’autre part que tu t’engages à nouveau (parce que ce n’est pas la première fois, comme tu l’as toi-même rappelé) dans une campagne sans nous demander notre avis et probablement contre notre gré.

Pour une fois, j’aimerais que tu fasses l’effort de passer outre tous les a priori que tu as sur notre fonctionnement et que tu évites de manifester autant de mauvaise foi à l’égard de la soi-disant complexité de notre organisation.
Tu as des question ? Tu fais comme tout le monde, tu les poses aux bonnes personnes : @Conseil-Vie-Interne.

Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses pour cet emportement, mais à un moment j’en ai un peu marre de respecter le mieux possible des règles qu’on a décidé tous ensemble de suivre et de respecter et de constater qu’il y a d’autres gens dans le même parti politique que moi et qui sont soumis aux même règles que nous tous mais qui préfèrent se torcher le cul avec comme le fait @fschneider.


#18

Enfin bref.

Hier soir, après en avoir discuté avec le capitaine de @EquipageElections2022, @npetitdemange, j’ai proposé en réunion de communication que ce projet de participation aux régionales soit mené par l’équipage élections 2022, comme ça on assume complètement le fait de faire campagne pour les législatives à travers les régionales et ça nous évite de créer un équipage qui ne fera qu’assister celui des élections 2022.

@Vince et @Farlistener ont aussi proposé que la stratégie soit soumise en procédure accélérée à l’Assemblée Permanente, on doit demander son avis au @Conseil-Reglementaire-Statut pour savoir dans quelle mesure c’est possible, mais sinon on peut passer par l’Assemblée Permanente de mars pour la déposer, ce que je vous propose de faire. Aussi, nous aurions une stratégie pour fin mars.

Hier soir, @Farlistener m’a transmis un lien que nous pourrions transmettre à nos contacts pour les inscriptions pour constituer la liste.
La page n’est pas encore tout à fait prête, mais les personnes qui ont pris connaissance de la présente stratégie et de nos orientations peuvent déjà la remplir et nous faire des retours sur ce qu’on aurait oublié d’y indiquer : https://vote.partipirate.org/soutenir.php

Plusieurs choses à faire pour cette page :

  • Un brief pour expliquer ce qu’on veut faire de la campagne, je vais ouvrir un pad pour le rédiger, on reprendra la stratégie proposée ci-dessus en la simplifiant un peu.
  • Une carte reliée au backoffice qui permettrait de visualiser en direct le nombre de candidatures déjà déposées (et vérifiées par les personnes qui en auront la charge) et surtout le nombre de candidatures nécessaires par région et par département.
  • Une ou deux petites infos pour rappeler les modalités pour participer à ces élections : être inscrit dans la région suffit pour se porter candidat n’importe où dans la région, par exemple.

Je laisse à d’autres le soin de compléter si j’ai oublié quelque chose.


#19

Bonjour,
Je viens de me renseigner, ce ne sont pas les régionales, mais les départementales et pour le canton de Chaville/Meudon.
Je vais faire ma demande dans le bon dossier.
Frederic.


#20

Inscription faite … le formulaire me semble correct !