Pourquoi le taux d'abstention est-il si haut à nos assemblées permanentes ?


#1

Bonjour,

Cette question s’adresse avant tout aux personnes qui participent peu aux assemblées. Comme le demontre un message de @sdm94 le taux de participation (délégations incluses) est quasiment depuis toujours en dessous de 100 adéhrents (au max) sur 300 pirates au total (au min). Ce qui fait un taux d’abstention de plus de 60%. Des motions adoptée avec une plus grande participation aurait une plus grande légitmité. D’où la question - intutlée de ce fil -:

.Pourquoi l’abstention est-elle si grande lors de nos assemblées?

Je comprend que répondre à cette question peut être intimidant alors je commence par répondre à cette question ouverte et j’espère que vous pourrez appportez des réponses diverses. Je n’ai reçu qu’un seul mail depuis que je suis inscrit dans lequelle on me disai qu’il y allait avoir un vote et plus de mail depuis. A la dernière assemblé j’ai participé à un sondage alors que je pensais participer a un vote.

Cette question ouverte est délicate, alors je vous remercie par avance de rester sereins. Je comprendrais si vous préférez m’nvoyez vos réponses en privé (sur discord ou discourse). Je pense que ce sont les réponses des gens qui postent peu qui seront les plus pertinentes fasce à cette question.
Bien piratement,
Personne


Démocratie liquide et nombre de délégations
#2

Je vais pas y aller par trente-six chemins puisque tu as l’air non seulement de découvrir la vie associative mais aussi la vie du Parti Pirate.

Il semblerait que dans un modèle associatif tu as une décomposition de la population comme suit :

  • 90 % de personnes qui paient leur cotisation
  • 9% qui sont actives
  • 1% qui sont super actives

Du coup, avoir des taux de participation pour l’élaboration d’un programme supérieurs à 10% (on tourne AUJOURD’HUI entre 15 et 20%), c’est plus qu’appréciable.

De plus, si tu t’intéresses d’un peu plus prêt à l’histoire du Parti Pirate, tu verrais qu’il y a des personnes qui sont en accord avec nos idées et qui préfèrent faire du terrain avec ce qui est construit plutôt que de construire. C’est un autre choix de militantisme tout aussi important (et pour le coup c’est là qu’il manque des choses : arriver à fournir le matériel de militantisme, tracts, éléments de langage, créer des opportunités…).

Pour finir, avant de taper sur les outils, dis toi bien qu’avant leur utilisation, on ne votait qu’une fois par an, qu’il fallait se déplacer, et qu’on était autour des 5% de participation. Les outils du Parti Pirate sont perfectibles j’en conviens, faut-il encore que les Pirates aient envie et/ou les moyens de le faire.

Merci d’oublier cette partie là qui montre déjà que tu vas biaiser ton avis.


#3

Bonjour @Personne,

Si tu ne reçois aucun mail de notre part, c’est étonnant et je te conseille de remonter l’information à qui de droit. En effet, nous envoyons 2 mails par mois actuellement : Ouverture du dépôt des motions et ouverture des votes.

Pour en revenir au débat ( qui doit être centré sur la question principale), n’importe quel pirate peut donner son avis sur la question, car nous avons tous notre manière d’agir au sein du PP.
Pour prendre un cas personnel, je ne débat jamais et ne travaille pas sur les motions, car j’estime ne pas avoir assez de connaissances (ni de temps pour me documenter) sur les différents sujets. Néanmoins, j’ai toujours voulu apporter mon aide et me voilà au CVI, modeste contribution.

Concernant les votes, je suis entièrement d’accord avec le découpage de @Farlistener (90/9/1) : il ne faut pas oublier que beaucoup de gens nous accordent une cotisation, car ils sont en accord avec nos valeurs, sans pour autant vouloir participer. C’est leur choix (#1 Les Pirates sont libres). Beaucoup de gens travaillent également sur le terrain et nous avons également des gens qui votent pour nous, sans même adhérer ! Cela semble évident, mais il est bon de le rappeler (j’imagine les scores aux élections s’il ne devait y avoir que les adhérents qui pouvaient voter :smiley:). Ils sont autant pirates que nous, car ils nous accordent leur confiance sur la direction à prendre, de manière plus ou moins directe.

L’intérêt de notre fonctionnement est justement la délégation de ses pouvoirs de vote, afin de participer autrement à la vie de la communauté. C’est un système moins fermé que “t’es pas là, tu votes pas!”.
Ne pas voter et donner son pouvoir de vote à un autre, c’est un geste militant comme un autre et de plus
#11 Les Pirates font Confiance” .
Il faut donc prendre en compte les PV et non le nombre de votant à chaque Assemblée :slight_smile:


#5

Bonjour,

les règlements de compte sont hors sujet ! Merci de reprendre le débat initial.

Jeremy,
pour le CVI.


#8

Ceci est un second hors-sujet qui est, je le rappelle “Pourquoi les pirates ne votent pas”.

En cas de souci autre, veuillez contacter le CVI.

Le prochain hors-sujet sera synonyme de suppression du sujet.

Khanae Leff pour le CVI


Nombre de membres et participation au sein du Parti Pirate
#9

Bonjour,

– Mon expérience personnelle

Je suis adhérent depuis 10 jours, donc peut-être que j’aurai un ressenti proche d’un nouveau “normal”.
Au départ, mon adhésion était principalement un soutien, mais peut-être qu’elle pourra évoluer vers une mobilisation plus importante, en fonction de mes disponibilités, de l’adhérence que j’aurai par rapport aux membres déjà présents, et de probablement d’autres facteurs auxquels je ne pense pas pour le moment.

J’ai été dans le domaine associatif par le passé, et je confirme ce qui a été dit ci-dessus sur l’engagement : j’ai rarement observé plus de 10% des membres d’une association “actifs” (attention, je ne parle pas des consommateurs mais bien des membres engagés dans la vie de l’asso)
Même en assemblée générale de copropriété où, quand bien même les décisions ont un impact sur le quotidien d’une résidence, j’ai déjà vu une AG annulée pour faute d’absence de propriétaires dûment convoqués par courrier avec accusé de réception ! (Il faut 33% des propriétaires présents ou représentés)

A première vue, il ne me semble donc pas “hors norme” d’avoir ~30% de participation directe (ce serait même un beau score).
Si j’ai bien compris le système de délégation de vote, cela permet à quelqu’un de se faire représenter par un autre membre de confiance, cela doit donc augmenter la participation effective.

En ce qui concerne les mails, je n’ai pas reçu de mail depuis mon inscription autre que les mails techniques de création d’accès et d’activation de compte.
Cela ne fait que 10 jours que je suis là, c’est peut-être l’explication.

– Mon ressenti sur les outils de vote du PP

J’avoue avoir quelques difficultés à comprendre le fonctionnement de Congressus et son lien avec Discourse : je pense que c’est simplement une habitude à prendre.

Le système de vote m’a laissé un peu perplexe au début : j’ai vu des propositions qui avaient recueilli des voix (si le petit camembert à droite représente bien cela), sans que j’ai moi-même la possibilité de voter (c’était la semaine dernière, quand les votes n’étaient pas ouverts - si j’ai bien compris -)
Et, depuis l’ouverture des votes, les 3 cases qui semblent ne pas limiter dans le nombre de voix que je peux donner pour une résolution sont perturbantes … jusqu’à ce qu’on passe sa souris sur le petit i à droite.

Il est probable que quelques phrases d’explication en complément au niveau des boutons de vote permette de mieux “guider” les nouveaux qui arrivent sur le système.
Quelque chose comme “Les résolutions ne sont pas encore ouvertes au vote. Les votes sont ouverts la Xè semaine du mois, les boutons de vote apparaîtront ici à ce moment-là” et déplacer l’info présente au survol du i au dessus des boutons, avec actualisation en fonction du vote effectué “Vous avez 100 points de vote pour cette résolution. Il vous reste X points utilisables”

– Conclusion

Pour conclure, je n’ai pas l’impression que mes difficultés de prise en main de l’outil soient de nature à “dissuader” quelqu’un qui voudrait voter de le faire.

J’aurais plutôt tendance à penser que l’investissement intellectuel que demande le vote, à savoir :

  • la lecture de la proposition,
  • la remise dans son contexte (qu’il faut connaître),
  • la réflexion personnelle,
  • le pesage du pour et contre
    sont les éléments principaux qui expliquent que tout le monde ne participe pas : tout le monde n’a pas nécessairement le temps disponible pour assurer ces tâches, et n’a pas forcément en tête le nom d’une personne “de confiance” pour représenter son vote.

L’abstention est aussi un vote.