Vote obligatoire : pour ou contre ?


#23

Sujet reouvert à la demande argumentee du createur du sujet.


#24

Bjour,

petite caricature d’une situation qui pourrait être;
(Actuellement le vote blanc est compté mais non pris en compte, l’abstention idem)
Élection présidentielle, 99% des électeurs restent à la maison parce que: pas content / pas de choix / piscine / etc. L’élection a lieu et l’élu à 1% ou moins peut se prétendre légitime.
(Cf l’article 7 de la constitution qui dispose que le président est élu à la majorité des suffrages exprimés)

Ce qu’il faut ce n’est donc pas forcé à voter, mais changer les règles !


#25

Tiens c’est pour ça que :

  • On milite pour le bulletin unique
  • On milite pour une vraie prise en compte du vote blanc (invalidation, tout ça …)
  • On milite pour la démocratie liquide

Et le Brésil vient de montrer que le vote obligatoire, lui, ne résout rien.

Bref, à la question, le Parti Pirate a déjà plein de réponses


#26

Bjour,

je suis pour, mais rien à voir avec le sujet

Oui on milite, mais l’application ?
Parce que même ici au PP on ne tient pas compte de l’abstention du coup démocratie liquide ou pas le calcul n’est pas juste, c’est cela le sujet de base rendre obligatoire ou pas,
C’est simplement vouloir que TOUS ceux qui en on le droit soient pris en compte.
Au PP combien de membre à jour de cotis pour combien de participant au vote ?


#27

alors au Parti Pirate on fait :

  • Des appels a voter régulier (Mail, Discourse, Discord)
  • On met en place les délégations
  • On a un outil de vote accessible
  • Les pirates décident de l’ordre du jour
  • On a un quorum en cas de très fort abstention

Que manque-t-il selon toi ?


#28

On fait quoi ? Le Parti Pirate vire les gens qui ne votent pas, qui ne délèguent pas ?

À partir du moment où les Pirates ne veulent pas faire la différence entre les membres qui s’impliquent, votent, … et les membres qui veulent plus que soutenir, n’ont pas le temps de s’impliquer, se moquent d’un système de vote à partir du moment où ce qui est fait leur convient, concrètement on ne peut pas dire que l’abstention est une contestation.

Pour finir sur le sujet de la participation des Pirates aux votes, c’est juste en augmentation … juste …


#29

Je t’invite à lire le rapport de fonctionnement du Conseil transitoire où tu trouveras un ensemble de statistiques sur le fonctionnement de l’AP dont le taux de participation (valable de mars à juillet 2018). Le Secrétariat pourra fournir, si nécessaire, les statistiques depuis septembre inclus.


#30

Comme j’ai oublié un truc dans ma liste, je vais en profiter pour en parler et avoir un exemple.

Je rajoute donc sur la liste, concernant la prise en compte d’un vote blanc, un point très important de nos nouveaux statuts. Les personnes qui sont élus le sont au jugement majoritaire. Cela implique que même si nous avons trois places et trois candidats, si une personne est “rejeté” ou “insuffisant” par exemple, il ne sera pas élu.

Maintenant je vais en venir a ce que je soulève @gna sur ta question.

Quand je te demande comment prendre en compte l’abstention, ce n’est pas anodin.
En effet, si on dépasse ce que l’on a pour le moment et que j’ai indiqué plus haut, on va se retrouver avec une abstention qui vote “contre”.

Par exemple, voilà comment fonctionne le parti pour le moment.

Sur une question du type “Ajouter ce point au programme du Parti Pirate”

On va donc avoir un choix : “Oui”, “Non” et “Ne Se Prononce Pas”.

  • Oui, apporte un soutien
  • Non, indique un refus
  • NSPP : j’ai pris en compte la question, mais je ne m’exprime pas

Concernant l’abstention, on a un quorum qui impose que 10 % des membres participent au vote pour que le vote soit valide.

Que changer pour mieux prendre en compte l’abstention ?

On considère que l’abstention est un vote “Contre” ? On a le fonctionnement du Parti Pirate International. 90 % des motions ne passent pas, le vote abstention est en réalité utilisée quand on veut refuser la proposition sans “froisser” la personne qui a proposé.

On peut augmenter le quorum, mais de combien ? Et pourquoi ?


#31

Mettre un bouton au départ de chaque nouvelle session de vote qui dit juste : “Je m’interesse au vote de la prochaine session. Comptez mes abstentions (mes NSPP) dans le cas ou je ne participerai pas à un des votes ou à la totalité des votes” (Il peut simplement s’appeler “Vote” ou un autre terme à définir, avec une astérisque précisant en bas de page une explication plus developpée tel celle rédigée precedement).

Ainsi on pourrait compter ces abstentions “volontaires” et les séparer des adhérents qui veulent simplement soutenir financièrement.

(Cette prise en compte des “NSPP-contre” ou “NSPP-contre-chorum” n’empechent pas la délégation demliq habituelle)


#32

Sauf que quelqu’un qui ne se prononce pas n’est pas nécessairement contre quelque chose, et quelqu’un qui s’abstient ne le fait pas nécessairement par refus de participer à un système qui ne lui correspond pas. Il y a aussi des gens qui n’en ont rien à faire.


#33

Alors je n’ai plus le temps de répondre aujourd’hui’hui, j’essaye de faire court:
Le sujet de départ c’est vote obligatoire ou pas ?
à partir de là ça part dans tout les sens et pas gentiment, hors la finalité (pour ce que j’en ai compris)
C’est: comment arrivé à ne plus avoir d’abstention
Et dans mon avant dernier post je disais qu’il fallait changer les règles pour y arriver, mais comme le ton des réponses sont loin d’être juste cordiale, les miennes s’adaptent.


#34

Je ne vais pas rentrer dans le ton de la cordialité ou pas, j’attends avec impatience d’avoir tes propositions de changement de règles pour réduire l’abstention même si je doute qu’il en existe, des règles a simplement écrire sur un statut pour que les gens viennent voter.


#35

Je vois 3 façon “d’imposer” quelque chose.

  • Juridiquement, ou la carotte et le bâton.
    Mon avis a évolué depuis 15j, je ne vois pas de bonne solution. Une amende (ou une réduction d’impôts ce qui reviendrait presque au même) serait trop inégalitaire. Des pénalités pour accéder à des services publics comme cela peut être fait dans certains pays me semble très moyen. Des procédures de dérogation risquent de conduite à une usine à gaz.

  • Techniquement, avec un vote par défaut.
    On pourrait imaginer qu’un “non vote” soit comptabilisé d’une façon ou d’une autre. Cela peut être “contre”, ou avec un système de démocratie liquide une délégation par défaut à choisir à l’inscription (comment faire à l’échelle d’un état ?). Des systèmes de chorum pour invalider un vote peuvent être envisagés. Mais que faire en cas d’invalidation du vote ? Les belges nous dirons que l’on peut rester longtemps sans gouvernement sans que cela ne soit trop grave, mais bon ce n’est pas vraiment satisfaisant.

  • Socialement, qu’il ne soit pas envisageable de ne pas voter.
    Et c’est là que j’ai l’impression de trouver des solutions plus satisfaisantes. On y trouve des points de programme du Parti : Faciliter la candidature par le bulletin unique, prise en compte du vote blanc (on y retrouve une notion de chorum), etc. . Ne pourrait on pas y rajouter des choses ? Je pense par exemple au le vote un autre jour de la semaine (surtout que maintenant le travail le dimanche n’est plus un tabou).

A titre personnel, je suis allé voté aussi souvent que je pouvais, c’est sans doute du à mon éducation. Et quand je suis passé en mode “tout pourris”, j’ai rejoins le Parti Pirate pour pouvoir me présenter aussi souvent que possible et voter pour des gens qui partagent mes idées. Faut il “forcer” les gens à faire de même, au moins à s’intéresser. Vous m’avez mis le doute. Il y a aussi effectivement une liberté de ne rien en avoir à faire (ou de soutenir en silence).

En tout cas merci de m’avoir éclairé !


#36

En fait pour moi c’est la question principale. Pour moi, il est clair que si nous obligeons les gens à prendre partie c’est la fin de la démocratie. Les sanctions sont fondamentalement injustes.

Pour tout dire pour moi c’est au même niveau que les Chief Happiness Officer dans le monde du travail, être heureux (au boulot) devient obligatoire. C’est “grave”.

Ne pas être heureux, ne pas voter ne porte aucune atteinte à la santé, au bien-être des autres. Tout ce qui est personnel doit rester une liberté. On ne peut pas prôner le droit à l’avortement, la droit à une mort digne, la légalisation des drogues (à tout le moins le cannabis) et dire que le gens DOIVENT voter.

Il faut admettre que tout le monde n’a pas le même niveau de socialisation, d’intérêt personnel et donc un niveau différent de besoin d’expression institutionnelle. Il faut donc donner le moyen de s’exprimer, de la manière la plus juste possible, ne laissant personne sur le carreau.

Donc oui, c’est l’une des choses qui peut être envisagée, notamment parce que là on enlève une “sanction” à ceux qui votent, amputer leur dimanche d’un temps qui pourrait être consacré à autre chose.


#37

Comment arriver à ne plus avoir d’abstention

Pourquoi ? (En quoi ça pose un probleme d’avoir de l’abstention?)


#38

La question qui se pose en manière continue dans ce débat est celui de l’autonomie de la volonté des individus. Cette volonté est limitée dans l’intérêt de la préservation de l’ordre social (souvent cela passe le droit).

La question étant : est-ce que le vote est une valeur dont la préservation implique de limiter l’autonomie de l’individu ?

Pour moi la réponse est non clairement. L’autonomie de l’individu en matière de vote doit être total car le résultat de son vote ou de son absence peut et va influencer l’ordonnancement social. Or, supprimer l’autonomie de l’individu en mettant en place le vote obligatoire revient à l’obliger à prendre part à la modification qu’il ne souhaite peut être pas par esprit de protestation ou d’indifférence.


#39

Bjour,

Non je n’ai pas de recette miracle pour réduire l’abstention, mais je compare ce qui ce passe ailleurs et là j’ai pris le pays d’origine du PP la Suéde ( ou au dernière dernière élection la participation était de 87%)
au centre droit de la page il y a possibilité de comparer les thèmes par pays.
Et je pense que c’est là que se trouve la réponse;
Parce que comment intéressé à la vie “communautaire” ceux qui n’ont pas ou peu d’éducation, pas de boulot ou des revenus tellement faible que c’est la lutte journalière pour “survivre” et avoir un toit au dessus de la tête.


#40

Pour ma part je suis contre le vote obligatoire, c’est une injonction contraire à la liberté. Au-delà, s’il faut commencer à produire un certificat médical ou je ne sais quoi pour justifier de sa non participation au vote.
Cependant, la question qui sous tend à cela (et je crois avoir lu en diagonale que cela a été évoqué), c’est plutôt comment on fluidifie la démocratie pour que chacun.e se réapproprie “la vie de la cité” et s’intéresse à la vie politique !