Transition écologique des véhicules à moteur thermique


#21

Bjour,

Sans être ni écolos, ni défenseur de la cause animale;
j’ai récupéré des panneau solaire d’occase et actuellement je suis à 50% autonome, comme là aussi la réglementation m’interdit de ré-injecter dans le réseau il m’arrive de laisser perdre de l’énergie qui pourrait servir à recharger des batteries, alors tous le monde n’a pas cette possibilité mais en rajoutant des barrières on avance beaucoup moins vite .
et pour les chevaux je ne peu plus il finirais à l’équarrissage (parce que je partirais avant eux).

Je parle des kit chinois parce qu’en Europe seul Michelin avait commencé à faire des recherches sur le moteur roue qui ne change rien à la structure des véhicules, mais comme les constructeurs n’ont pas suivie il a abandonné,

Formidable que tu es un véhicule électrique de service depuis toute ces années mais ça change quoi par rapport aux millions qui roule au gazole et qui vont continuer à polluer pendant des d’années ?

A ce jour aucun gouvernement ni parti n’a proposé quoi que ce soit pour accélérer la transition hormis d’augmenter les taxes…
Pourtant la preuve est faite qu’on peu électrifier des véhicules sans tomber dans la caricature j’ai citer les 2cv sur Paris mais il y a plein d’initiatives personnelles qui fonctionne et qui ont à titre individuel passé les étapes des Mines /DRIRE/DREAL…
Si on peut le faire à titre individuel avec patience et ténacité, pour quoi ne pas réguler pour augmenter la possibilité ?
Ça mettrait la pression sur les constructeurs qui touche des milliards de subvention pour recherche et développement mais ne sont pas pressé de changer leurs lignes de robots flambant neuves.


#22

5 années pour la 2 CV dont tu parle et des dizaine de milliers d’€ à prévoir…

Oui la réglementation française est sévère mais s’appuie aussi sur une accidentologie dramatique de véhicules modifiés par le passé qui a même conduit en justice des techniciens de centre de contrôle technique du service des mines…


#23

Bonjour.

Une idée a germé dans mon petit cerveau ramolli.

Sachant que certain constructeur proposent des modèles de voiture avec une motorisation “standard” (diesel ou essence) et ce même modèle en version électrique.

Pourquoi ne pas inciter fortement les constructeurs à prévoir l’adaptation du modèle “standard” vers électrique dès la conception ?

Cela permet de connaître le coût de l’adaptation “mécanique” avec la différence de pièce.
Cela permet de connaître le coût l’adaptation en temps de travail avec une procédure d’adaptation constructeur.
Cela permet d’avoir un véhicule sûr après adaptation.

Les deux modèles sont homologués comme d’habitude.
À cela s’ajoute une homologation de la procédure d’adaptation.

Pourquoi avoir une différence réglementaire pour la voiture adaptée ?
Une voiture adaptée aurait les même caractéristiques qu’une voiture sortie d’usine.

Alors, l’adaptation ne serait que :

  • un passage au garage avec un agrément pour faire l’adaptation du véhicule (dans un premier temps, ouverture à tous les garages dans un second temps)
  • un passage a un contrôle technique basé sur le modèle électrique sortie d’usine.
  • un changement de la carte grise pour changement du type de motorisation.

… Je me plante complètement ?


#24

Bsoir,

Je vais finir par croire que tu as des intérêts chez les constructeurs !!!:joy:
L’accidentologie ça c’est l’argument qui justifie tout comme les radars qui rapporte des milliards, parce qu’a ce jour la 1er cause d’accident c’est la fatigue, l’alcool , et la vitesse, et on met sous le boisseau toute les autres cause de décès comme le cancer du à la pollution, aux cochonneries agro-alimentaires, etc.
Tiens la trottinette électrique 5 morts et 250 blessés ! :sunglasses:

Pas du tout mais pour cela il faut qu’il changent leurs chaines de montage (robots) et ça pas question.
C’est bien pour cela que je propose de leurs forcer la main, parce que si tu li l’article cité plus haut tu vois qu’il y en a qui sont sur les rails mais uniquement pour le fric par pour permettre une transition rapide.


#25

Il n’y a pas besoin de faire un changement des chaînes de production. La construction se fait de la même manière pour une voiture électrique ou à moteur thermique. Il y a juste l’étape de motorisation qui est en double chaîne ou différence de lot dans le temps.

L’adaptation de la voiture pour lui mettre une motorisation électrique se fait dans un garage agréé, pas besoin d’un retour à l’usine.


#26

Bjour,

Pour l’instant il y a des chaines spécifique pour l’électrique, mais il me semble que psa à causer qu’autour de 2030 tous ses véhicules seront “adaptable”, le temps surement d’écouler les stocks et restructuré, mais ouvrir la possibilité c’est gagner du temps .

Je l’ai proposé au début d’avoir des garages agréé qui contrôleraient la conformité .


#27

Alors je m’excuse mais la, on va dans tout les sens et j’aimerais émettre un avertissement personnel (je ne suis pas modérateur).

Déjà (et ce n’est pas que toi) c’est un peu agaçant les piques des uns et des autres, même fait sur le ton de l’humour, je vous proposerais bien à tous de les éviter.

Maintenant sur le fond.

Tu compares deux choses non comparable pour ton premier point. Les causes d’accidents aujourd’hui n’invalident pas les causes d’hier. La qualité et les équipements de sécurité ajouté sur les véhicules ses 40 dernières années ont naturellement un impact sur l’accidentologie (moins de décès, moins d’accident).

Si on suit ton raisonnement, si plus personne ne boit d’alcool au volant, l’alcool ne sera donc plus une cause d’accident, on pourra donc boire au volant …


#28

bjour

???.. je citais uniquement la réalité de ce qui cause le plus d’accident routier.
l’accidentologie du a des transformations est quasi anecdotique,En rappelant qu’il y a bien d’autre cause de mortalité ou on ne fait pas grand chose, je ne faisais pas l’apologie de l’alcoolisme !
Et pour rester sur l’aspect routier les chiffres sont largement tronqué sur la réalité, parce qu’en 40 ans le nombre de véhicule a doublé alors que le nombre d’accident (mortel ou non) non pas cessé de diminué, mais on prend toujours pour base le nombre de mort d’il y a 40 ans…

Quant 'a l’humour souvent je ne fait que répondre, ou je connais un petit peu plus à qui je m’adresse, maintenant comme je le dis dans le post sur les excès de langage, je m’exprime au PP depuis 2012, et c’est seulement en 2018 qu’on viens me reprocher ma façon de m’exprimer…, je vais finir par croire que je n’ai plus rien à y dire ni a y faire puisque je ne rentre pas dans le nouveau cadre, ou si ça continue il faudra demander l’autorisation de mettre un smiley…

oupsss… pour revenir au sujet sur la qualité des produits chinois en 2014 taxi chinois en Europe


#29

Nous sommes surement d’accord que le changement est en cours, qu’il est encore un peu lent.

Pour moi, il n’y a pas besoin de forcer la main, comme tu le souhaites.

Il faut un encouragement et des facilités pour accompagner ce changement sans influer sur la sécurité routière, sans trop influer sur le fameux “pouvoir d’achat” …


#30

Bjour,

d’abords je rappellerai qu’il n’y a pas plus de risque de rouler avec un véhicule “électrifié” qu’il y en a à rouler avec une voiture essence/diesel/GPL.
Pour exemple je rappellerai que les mêmes raisons (dangerosité etc.) ont été diffusé lorsqu’on à dit qu’un diesel pouvait roulé à l’huile végétale.

Pour la lenteur, Chirac à dit en 2002: “La maison brule et on regarde ailleurs”
Je reprends en disant le toit est brulé et on continue à attendre.

Et pour le pouvoir d’achat il suffirait que les salaires augmentes dans les proportions de celui des patrons du cac 40 (14%) plutôt que les 1,2% du smig.

Encore un lien transformation /recuperation


#31

Si je reprends ce que tu dis en préambule, la meilleure solution serait surtout de développer les transports en commun et de les rendre gratuit.
Ok, pour passer aux véhicules propres mais surtout réduire le véhicules individuels.


#32

C’est pas le mode “électrifié” qui est dangereux, c’est de modifier un véhicule prévu pour autre chose… avec le poids des batteries en plus et pas forcement placé où les calculs de résistances des matériaux ont été fait…

Et économiquement pas intéressant (avec le prix des batteries) donc pas fédérateur pour l’instant

Bref…

Et puis de toute façon… l’électricité… c’est plus de 70% de nucléaire… on déplace le problème
%C3%A9voluation%20annuelle%20de%20l'%C3%A9nergie%20produite%20(TWh)


#33

Bjour,

Bon je ne te ferais pas changer d’avis ! :smiley:

Mais je suis entièrement d’accord sur la partie technique si c’est fait par un bricolo au fond du jardin, d’où ma proposition d’un contrôle technique sérieux !
Et entre nous ce n’est pas parce que cette possibilité serait accordé que demain il y aurait des millions de véhicule “électrifié”, ça permettrait juste à ceux qui ont des véhicules “anciens” d’attendre que la production de véhicule électrique accélère et les prix baissent, pour passer à véhicule plus"confortable".
Pour l’électricité ben oui c’est du nucléaire on n’a pas tellement le choix …
Comme j’en ai déjà causé la réglementation sur l’alternative solaire est verrouillé aussi, ici dans le sud avec un ensoleillement de 2600 à 2900h par ans le solaire n’est pas soutenue les prix d’installation prohibitif, pour exemple un instal en Belgique est 50% moins chère, et pour pouvoir ré-injecter sur le réseau le surplus d’électricité produite il faut se déclarer comme producteur d’électricité.
Je ne suis pas pour que chacun puisse faire n’importe quoi n’importe comment, mais encourager, accompagner pour que chacun puisse à son niveau avancer vers une transition énergétique, plutôt qu’attendre que nos technocrates décident ce qui est bon ou mauvais pour nous


#34

Ce qui n’a pas grand chose à voir avec le sujet

Si tu veux être sur le même circuit électrique que Engie, sinon tu fais ce que tu veux, hein.


Plus concrètement, je crois que tu ne te rends pas compte de ce que tu demandes. Il t’a été expliqué les problèmes techniques, notamment d’équilibrage de la nouvelle structure … et pour équilibrer, vu que tu ne peux pas enlever de la matière, tu vas devoir alourdir encore plus la structure (rajouter des poids supplémentaires à des endroits stratégiques), donc tu vas faire baisser l’efficacité du véhicule : plus lourd donc plus gourmand en énergie.

En fait ce n’est pas une transition de motorisation (en fait si, mais ce n’est que la surface du problème) qu’il faut mettre en place mais juste une gestion commune des déplacements entre transports en commun et transports individuels moins énergivores.

Pour cela, il faut vraiment mettre l’accent sur les véhicules autonomes et donc la VoD (Vehicle on Demand) et pas forcément en commençant par les grandes villes mais par la ruralité.

En parallèle, il faut rendre la possession de véhicule personnel prohibitif (en commençant par les deuxièmes et troisièmes véhicules) afin de :

  • forcer l’utilisation du parc de véhicules partagés
  • changer les mentalités du tout voiture et de la construction de la personne à travers la taille de son SUV

Ça n’empêche pas les pouvoirs publics d’en avoir, qu’on soit bien d’accord il y a des urgences. Et ça n’empêche pas les ultra-riches à posséder des voitures (il n’y a pas de privation de liberté en tant que telle).

Et là vraiment, @gna, tu verras ce que c’est le lobby des constructeurs automobiles que tu prends ici à la gorge.


#35

Ha…on, ne cause pas d’électricité et de sa production ?

sortir les phrases de leurs contextes permet en effet de faire ce qu’on veux …
*

Comme tu ne te rend pas compte, que si j’ai ouvert ce sujet c’est que je m’intéressais au sujet et qu’il suffit de chercher un peu pour voir qu il y a déjà des véhicules “électrifié”
2 cv electrique
voiture electrique
transformation véhicule pro

Véhicule autonome on tourne en rond là ! parce qu’ à part l’ électrique je vois pas, et justement la ruralité permet (en principe de disposer d’espace, toiture…) pour avoir des panneaux solaires pour assurer le rechargement.

Pour le reste je pense qu’on a des approches différentes mais pour un résultat commun.


#36

Comme c’est un sujet qui m’intéresse, je vais donner mon avis même si beaucoup de choses ont été dites.

Je suis d’accord pour dire qu’une transformation d’une vieille voiture vers un modèle électrique n’a pas beaucoup de sens économiquement même si techniquement c’est possible.

Je pense qu’il faut briser un tabou : la voiture individuelle pour tous n’a aucun avenir, en tout cas avec les technologies actuelles et envisagées dans un avenir proche.

On connaît tous les problèmes de la voiture électrique (coût, métaux rares, production électrique,…)

Je suis très sceptique sur la voiture autonome mais c’est presque hors-sujet, le problème posé étant la motorisation.

L’autopartage me semble une solution très intéressante pour les citadins mais il faut vraiment améliorer les transports en commun.
Notre société est tellement construite pour la voiture qu’il faudra du temps pour changer nos habitudes.

Reste la question : si on réduit le nombre de voitures, qui aura le droit à avoir sa voiture ? Les riches ? Ceux qui n’ont pas d’autre solution que la voiture ? Interdiction de la voiture individuelle et autopartage pour tout le monde ? Chacun son tour ? Loterie ?


#37

D’un point de vue constitutionnelle tu ne peux pas limiter la voiture à certaine personne par la loi. Et personnellement je suus contre ouvrir la boîte de pandore pour une cause fusse-t-elle bonne ?
Le seul levier de l’état, ce sont les taxes, comme en ce moment :roll_eyes:
D’ailleurs on prend le problème à l’envers, si on veut changer les habitudes il faut commencer par développer réellement les transports en commun même non rentables. Peut-être aussi contraindre les citadins qui ont des solutions de les utiliser …


#38

En fait, tout le contre argumentaire est résumé dans l’article que tu as toi même posté (ne pas se limiter aux premiers paragraphes…)

Ce ne sont ni les qualités intrinsèques des véhicules « décarbonnés », ni le sens de la citoyenneté écologique, ni même la prise en compte du rapport coût/prestations qui imposeront la voiture électrique. Ce sont surtout les interdictions de circulation imposées aux moteurs classiques qui se dessinent à l’horizon, à Paris mais encore plus sûrement à Pékin, Shanghaï ou Shenzen.


#39

Je ne suis pas juriste mais je ne vois pas pourquoi et puis on peut toujours changer la constitution. En augmentant les taxes on réserve la voiture aux riches, en faisant un permis de conduire très compliqué on réserve la voiture aux intelligents. Il peut y avoir des dérogations aux restrictions de circulations, par exemple pour les voitures de secours (il me semble que c’est déjà le cas). On peut même imaginer faire des tickets de rationnement avec un nombre de km (en Nouvelle-Zélande, il faut payer les km qu’on veut faire si on a un véhicule diesel) qu’on attribue en fonction de la nécessité et non en fonction du porte-feuille.

Concernant la transformation d’un véhicule, c’est vrai que les personnes qui importent un véhicule des États-Unis payent très cher l’homologation mais il est possible de changer les caractéristiques de la carte de grise sans faire un homologation “personnelle”. Le constructeur peut délivrer un certificat d’homologation qui servira à changer les caractéristiques sur la carte grise, et ça coûte un cheval fiscal. Il faut que le type de modification ait été homologuée par le constructeur, ça peut se justifier sur un grand nombre.
Après faut convaincre le constructeur de faire homologuer une nouvelle variante d’une vieille voiture.
Il y a aussi le fait qu’une voiture peut évoluer sans avoir eu de grosse modification.
Par exemple, la twingo 1 a eu un moteur qui a été homologué EURO2 puis quelques années plus tard EURO3 et encore plus tard EURO4. Je doute que les modifications soient inaccessibles. De même un Vespa PX a passé les normes anti-pollution avec un échappement catalysé, rien de plus par rapport à l’ancien (environ 400 € de modifications). On pourrait permettre aux gens de mettre à jour leur véhicule pour qu’ils polluent moins sans devoir acheter une voiture complètement neuve.

Cela dit, il faut aussi voir que la sécurité a été grandement amélioré sur les voitures.
Dernière Clio :
image

Première Clio :
image

J’ai du mal à laisser un pauvre avec leur voiture qui sera broyée s’il a un accident, quand à côté celui qui a de la thune peut s’offrir une voiture neuve qui le protégera beaucoup mieux. C’est une inégalité que je n’accepte pas.


#40

Bjour,

Je suis entièrement d’accord avec toi,
Mais malheureusement c’est ce que vivent tous les jours ceux qui n’ont pas les moyens financier de changer leurs voitures (et sans avoir changer leurs types de motorisation) du coup il roule avec un véhicule moins sécurisant et qui pollue.

D’où ma proposition pour palier dans un 1er temps à l’urgence de la pollution, il suffirait que les constructeurs Français /Européen, propose des kits pour leurs véhicules de 8/10 ans, ou s’il ne veulent pas le faire lever le blocage pour permettre a ceux qui le veulent de passer par un garage spécialisé (ça c’est fait pour le GPL / maintenant pour l’essence E85)
Et il suffit de réduire/limiter la puissance du moteur électrique pour que la vitesse soit limiter (là on rentre dans le leitmotiv des gouvernements sur réduction de la vitesse = réduction des accidents)