Simplification sécu, complémentaires


#1

J’ai un peu de mal à comprendre pourquoi, en france, on a des régimes différents et pourquoi on doit payer des complémentaires pour s’assurer d’avoir des remboursements plus importants.

J’ai un peu cherché, mais je ne trouve pas de travaux sur ces questions ? Il n’y a pas des gens qui militent pour une sécu unique et totale ? Un truc propre et simple, pas des usines à gaz ?


#2

Si, les fondateurs de la sécurité sociale. Ils n’ont juste pas réussi à aller jusqu’au bout, les gens ayant déjà quelque chose n’ont pas forcément voulu la fusion …


#3

Je viens de me rendre compte qu’on a un point qui va dans ce sens dans le CEEP, en demandant une harmonisation des systèmes.

Je me demandais si y avait de la doc qui estimait les gains à la simplification en france.

J’ai ça pour l’instant : https://www.monde-diplomatique.fr/2015/12/FRIOT/54395

Et ça : https://www.cairn.info/revue-l-economie-politique-2002-1-page-85.htm#

Et ça : http://europaong.org/wp-content/uploads/2016/06/Protection-sociale.pdf
(merci faro)


#4

Je recommande le documentaire “La Sociale” de Gilles Perret qui parle de la création de la sécurité sociale.


#5

Alors le problème de la sécu, c’est que cela a été déconstruit depuis sa création. Que ce n’est plus un organisme de remboursement mais un organisme de réduction de déficit. La pluralité des régimes n’est en soi pas un problème, le plus gros souci vient du coût dû soins … mais attention je ne parle pas du coût du personnel médical ou paramédical, independant ou salarié. Je parle du penchant commercial, ultra-libéral de la santé, celui qui capitalise et qui ne vit que par bénéfice. Structuration privée et forfaitaire de notre offre de soins (HAD, ssiad, prestataire, rachat de maison de soins par des mutuelles,…) ou laboratoire affichant des prix délirants pour des processus de soins (médicament, pansements, et autre matériel de soins).

D’un point de vue semantique aussi la simplification n’a rien de bon Car c’est un terme negatif et très réducteur.