Questions sur le programme du Parti Pirate


#1

Bonjour à toutes et à tous,

Très curieux de ce parti dont je partage certaines idées et valeurs, j’ai décidé depuis peu de m’intéresser de plus près à ce parti et pourquoi pas m’y engager davantage à l’avenir.

Cependant, je me pose encore quelques questions concernant certaines parties du programme du Parti Pirate. Je me permets donc de poster un sujet concernant ces questions dont j’espère, vous aurez des réponses à m’apporter, afin de mettre davantage en lumière mes quelques interrogations.

Je précise avant tout que ce qui va suivre n’est en aucun cas des critiques, mais bien des questions.

  1. Le Parti Pirate se dit ni de droite, ni de gauche. Cependant, à en lire la majorité du programme, force est de constater que 90% de celui-ci est quand même très représenté par des valeurs de gauche. Ma question étant donc : en quoi ce parti se considère ni de droite, ni de gauche ?

  2. Je souhaiterais également savoir, quelles différences faîtes-vous entre les trois autres partis politiques plus présents sur la scène que sont le PS, EELV et LAREM ? Quelles sont vos divergences avec ces partis politiques ?

  3. De ce que j’ai compris, le Parti Pirate prône le droit et l’accès à la culture pour toutes et tous. Exit donc les brevets, les droits d’auteur, etc. En soit, c’est une idée très noble, mais partons du principe que tout travail mérite salaire (il faut pour bien se nourrir, se loger et investir dans les outils du numériques dont nous sommes de plus en plus dépendants et qui peuvent coûter très cher), quelles alternatives proposez-vous à ces petits artistes et réalisateurs indépendants pour gagner leur vie, sachant que créer quelque chose, c’est aussi un investissement (en argent comme en temps) de leur côté ?

  4. Nombreuses sont les personnes qui comparent les membres du Parti Pirate à des “pseudos communistes”, qu’avez-vous à leur répondre ? Que pensez-vous du capitalisme ?

  5. Êtes-vous pour ou contre davantage d’intervention de l’État dans la vie des citoyens ? (aides sociales, institutions publiques et diplômes reconnus uniquement par l’État, etc.)

  6. A l’heure où l’immigration est un sujet de grande division d’un point de vue national comme européen, quel est votre avis à ce sujet ? Comment pensez-vous pouvoir intégrer des gens à une nation, aux valeurs et aux lois dont ces dernières peuvent être complètement opposées à celles des nouveaux arrivants et donc créer des tensions ?

  7. Quand on voit l’avancée énorme des nouvelles technologies et l’investissement important qui y est consacré que ce soit pour les ingénieurs comme pour les consommateurs, n’est-ce pas là en contradiction avec des valeurs écologiques étant donné que cela pousse à la sur-consommation (avoir l’appareil dernier cri, plus puissant, etc.) ?

Merci beaucoup pour vos réponses !


#2

1.2. Ni de droite ni de gauche parce que nous ne nous retrouvons pas dans cet axe. Tous les partis de droite et de gauche francais fonctionnent d’une manière autoritaire, avec un chef de parti. Nous sommes plutôt libertaires et en effet une partie des positionnements tendent à des valeurs dites de gauche en france. Certains ici crisseraient des dents si tu leur disais qu’ils sont de gauche.

  1. Les indépendants ne sont pas rémunérés par le droits d’auteur, seuls les gros editeurs le sont.
    Les pistes : licence globale, revenu de base, événements. Je ne crois pas que tout travail mérite salaire. Je crois que toute vie mérite allocation.

  2. On dit beaucoup de choses sur beaucoup de monde. Il doit bien y avoir quelques anarcho-communistes, mais cest à mon avis très loin d’être la majorité. Je ne connais pas beaucoup de communistes qui prévoient la fin d’une société basée sur l’emploi.

  3. Je ne crois pas que ce soit un angle d’analyse qui nous amène à avancer dans nos propositions de reformes. On aurait plutôt tendance à choisir en fonction de l’efficacité de l’intervention.

  4. Je ne crois pas que l’immigration soit un problème, nous sommes internationalistes. Notre parti est présent partout dans le monde.

  5. Il existe je crois des avancées technologiques qui permettent de limiter la consommation de ressources, comme l’ingénierie agroecologique, les lowtechs.