Je ne renouvellerai probablement pas mon adhésion

Discourse et Discord je crois … je me souviens d’une modération pas très neutre, avec une justification qui penchait très clairement ! Mais bon, peu importe, je ne suis pas rancunier - comme je l’ai dit, ça m’a surtout laissé des doutes sur la capacité du Parti Pirate à pouvoir mener des certains débats contradictoires. En général, quand on sort des sujets de prédilections de quelques “leaders” (ce n’est pas péjoratif, car je pense qu’il en faut pour faire tourner l’organisation) c’est plus ouvert.

Merci !

2 Likes

Pour compléter le graphique avec les données à partir de 2016 on voit que l’étiage moyen est de 350 adhérents :
image
Et si l’on regarde le nombre de votants aux AP depuis mars 2018 il y a en moyenne 45 votants chaque mois soit 13 % d’adhérents impliqués.

2 Likes

Un truc qui m’a toujours choqué sur Discourse ce sont les nombreux sujets verrouillés par un cadenas ! C’est peut-être symbolique, mais ça donne pas à voir un esprit d’ouverture à la discussion …
Les nombreux équipages ouverts et fermés aussi rapidement, parce que finalement ils ne fonctionnement pas. Là aussi, je pense que des grandes thématiques devraient rester ouvertes en permanence. C’est un forum, une agora, pas une commission de l’Assemblée Nationale ou du Sénat.

1 Like

Parmi les sujets (ce n’est pas exhaustif) qui me semblent fermés à la discussion (mais comme je ne viens pas souvent ça à peut être changé) ; Le vote électronique (alors qu’on le pratique ici, certes sans l’anonymat), les cryptomonnaies et les centrales nucléaires.

Je ne pense pas qu’aucun sujet ne soit « fermé », nous n’avons pas de dogme et nous luttons contre.

Par contre, nous avons au moins sur deux sujets sur trois (le nucléaires et les votes électroniques, je ne pense pas que nous ayons une très grande expertise sur les cryptomonnaies, mais des connaissances oui) un grand background et une grande expérience. Donc nous avons pas mal d’arguments déjà existants, et il me semble logique que ses arguments soient présents ou rappelés dans les débats.

En tout cas sur le vote électronique, les débats me semblent toujours avoir été ouverts :slight_smile:

Ah je rajoute, le fait qu’un point que l’on aborde soit au programme du Parti Pirate indique, pour moi, l’état d’esprit du Parti Pirate a un instant T. Un programme n’est jamais définitif :wink:

3 Likes

Coucou seb, merci de prendre le temps de t’exprimer sur ton expérience au PP. Heureux de t’avoir rencontrer. J’espère que tu ne sera jamais bien loin.

Alex

2 Likes

Pas sur que le but est été atteint :roll_eyes:

Oui, mais entendre aussi la contradiction ou plus exactement des compléments qui peuvent nuancés un avis tranché parce que ne prenant en compte qu’une partie de la problématique - en fait, ne prenant en compte que le point de vue scientifique et technique, mais ignorant ou presque l’encadrement juridique possible. Pour un parti politique, je trouve que ça le fait moyen.
Le contre-exemple, à ce que je dis là, c’est le débat sur les néonicotinoïdes - d’une excellente qualité au parti pirate - loin des dogmes et des lobbys, et même plutôt pragmatique.

Pas avec moi à l’époque en tous cas !

En effet, et l’entêtement à vouloir pondre absolument un programme détaillé mais qui part un peu dans tous les sens sans avoir clairement défini des grandes orientations me paraît pas la bonne solution pour se développer. Si j’arrive et que je vois un point de programme qui ne me plaît pas, que je vois la complexité à le faire modifier, … ça vite me refroidir, surtout si je ne suis pas à l’aise avec les outils.

1 Like

Quelle position défendiez-vous sur le vote électronique? On m’a rembarré avec un ton assez désagréable sur discord à cause du simple fait que j’avais posé une question dessus

Est-ce possible ou est-ce que cela puisse être utiliser par le PP?

J’ai donc du faire des recherches par moi-même. Une personne bienveillante m’a ensuite expliqué les désavantages notables du vote électronique (cf la vidéo à noter que cela est à l’échelle d’un pays et non d’un parti)

(en anglais dsl), après son point sur la confiance (trust) peut s’appliquer à la démocratie liquide qui est donnée sans réel débat ou justification pour la personne qui arrive.

Concernant les crypto-monnaies j’avais ouvert un fil de discussion (qui a été invisibilisé) dessus et on m’a ensuite reproché ce que je disais dans un message de ce fil dans un autre fil à propose de conseils (qui a lui aussi été invisibilisé).

Je rappelle à toutes fins utiles que si une décision sur la modération (l’invisibilisation et la fermeture d’un fil de discussion en font partie) vous déplaît ou vous paraît injustifiée, il suffit d’envoyer un message au CRS qui pourra éventuellement la révoquer (en peu de temps si nécessaire).

Pour le CRS,
Aurifex

J’ai simplement dit que nous l’utilisions pour le vote électronique pour les représentants du personnel au sein de mon organisme qui emploie près de 6000 personnes réparties dans quelques 200 établissements sur toute la France. C’est loin d’être la panacée, pour la participation en particulier, la rencontre avec les électeurs pendant le vote … mais c’est hyper cadré juridiquement (enfin si les organisations syndicales font le nécessaire), et s’il y a un soupçon de fraude ou d’orientation le fraudeur (y compris la direction risque gros, très gros !) … mais ces arguments je n’ai jamais eu l’occasion de les confronter parce que tout était toujours ramené au technique et que quand j’évoquais les nombreuses fraudes qui avaient existé par le vote réel on me ramenait à la transparence ! J’essayais juste de dire que ni l’un ni l’autre n’était parfait, et que l’opposition au vote électronique pouvait être temporisée par le cadre juridique qu’on y mettait.

Je n’ai pas d’avis, et je n’ai toujours pas compris de manière “vulgarisé” pourquoi la blockchain était problématique. Pour autant, les cryptomonnaies me semblent avoir des avantages sur les monnaies contrôlées par les banques centrales, mais là encore, impossible d’essayer d’en débattre - on te renvoie à des liens abscons. Un parti “geek” compatible ne peut faire l’économie de mon point de vue de s’interroger sur la place que l’on laisse aux cryptomonnaies qui existent et qu’aucun pouvoir démocratique ne pourra interdire (ce qui serait un contre-sens démocratique je pense).

Voilà pour les précisions !

1 Like

J’ai une question qui s’adresse, disons, au premier cercle particulièrement, ceux qui font beaucoup pour le Parti Pirate ; Comment analyser l’érosion des adhérents ? Ou plus exactement pourquoi selon vous le parti ne parvient pas à capitaliser sur l’effet campagne des européennes d’après les chiffres donnés plus haut ?
Ma question n’est pas pour relancer un débat houleux ou une polémique, mais pour essayé de mesurer l’écart de perception qu’il peut y avoir comment se vie le parti selon la manière dont on y est impliqué - évidement, si cela peut permettre dans tirer quelques conclusions constructives pour le développement.
PS : Cette réflexion est en cours à la CFDT, même si le nombre d’adhérents progresse mais trop peu selon Laurent Berger …

Je me suis posé la même question il y a quelques temps.
La meilleure façon de le savoir, c’est de demander aux adhérents en fin d’adhésion leur retour sur l’année vécue au PP.
Il faut construire un questionnaire et voir avec la Technique si et comment c’est implémentable correctement.

Et du coup si tu veux bosser avec moi là dessus, tu es grave bienvenu !

2 Likes

J’aimerai l’avis des “anciens” et surtout des membres qui font réellement vivre le parti (pas comme moi) …

Je pense qu’ils l’expriment plus ou moins pour certains …

Du reste, je n’ai pas vraiment le temps de m’engager dans des trucs pour le PP - on me le reproche, ou on me le reprochera, mais j’ai toujours été clair sur ce point. Et en plus, si je me mets un peu en stand by quelques temps, ce ne sera pas vraiment très pertinent.

En réalité, j’avais un peu de temps ce week-end, mais ça m’arrive de temps en temps et pas tous les mois … et je trouvais assez normal d’expliquer pourquoi je ne renouvellerai peut-être pas mon adhésion.

C’est à mon avis profondément structurel. Quelque soit l’allocation des ressources qu’on engage, vu notre taille, vu le fonctionnement de la vie politique française et son financement, c’est compliqué quoi qu’il arrive.

Ça ne veut pas dire que ça ne changera pas, ça ne veut pas dire qu’il faut baisser les bras, ça veut juste dire que chercher des causes en interne a ces limites, quand bien même certaines sont légitimes (et en partie partagées par moi même).

Pleins de choses iraient sûrement plus vite si on avait un modèle verticale (donc autoritaire) d’organisation avec quelques personnes à la tête, décidant d’axes forts et ignorants délibérément certaines problématiques pour orienter l’énergie (programme, com etc…). Mais cela créerait sûrement bien d’autres problématiques qui seraient ciblées comme étant les causes du manque de bon fonctionnement du parti, bizarrement relativement proche du type de critiques présentent dans cette discussion, peut-être par des personnes différentes.

3 Likes

Merci @Vince pour ta réponse franche et directe ! Je suis d’ailleurs surpris de voir que plusieurs personnes “du premier cercle” aient réagi publiquement ou en privé, c’est plutôt bon signe / sain pour avancer. Ceci dit, je ne comprends pas trop que @Florie préfère se mettre en retrait plutôt que d’interroger le malaise qui semble plus partagé que je ne le pensais !
Merci aussi @Bibo d’avoir réagit, même si je pense que tu temporises beaucoup en invoquant l’horizontalité qui serait la cause de cette difficulté à surmonter. D’ailleurs, ça pose question sur la capacité de généraliser la démocratie liquide si on est incapable de juguler rapidement des conflits ne serait-ce qu’entre des personnes en principe sur la même longueur d’onde pour l’essentiel.

Je le dis et je le répète, il ne s’agit d’accuser personne, ni même de faire tomber une quelconque tête, ou encore trouver un bouc émissaire … non, juste mettre des mots sur le malaise que l’on ne peut visiblement plus mettre sous le tapis. On a, c’est évident tous notre part, je commence par moi, de ne pas réagir / répondre à quelque chose qui nous agace de prime à bord (c’est sans doute là la démarche de @Florie - on ne peut que lui donner raison) mais il ne faut pas non plus tomber et s’exclure du débat.

Être militant, c’est forcément avoir un très envie de défendre ses idées ! Mais il est à mon avis important de le faire en essayant de se mettre à la place de celui qui avance des arguments contradictoires, de ne pas y voir des intentions malveillantes, de les prendre avec ce qu’elles sont “des idées à débattre” et de ne pas croire que sa vie est en jeu si on ne parvient pas à convaincre.
Le débat doit rester serein, on doit accepter que certains soient plus ou moins investit (je le fais en tant que syndicaliste où je suis dans le premier cercle mais j’ai mis du temps à le comprendre), et que pour autant la parole de ces militant.e.s ne pèse pas moins que celle des autres.

3 Likes

bon bah voila (désolé @sebiseb de squatter ton topic) du coup la raison de mon souhait de départ assez bien expliquée par @Vince, je ne vais donc pas en rajouter une couche et oui @Farlistener je n’ai vraiment plus la force de te supporter (c’est de ma faute aussi, je n’aurais jamais du te débloquer). Merci également @PierreB pour la façon dont tu as reçu mes remarques hier soir, j’avais l’impression de discuter avec un 2eme farli. Pour moi 2 options, soit j’ai le courage de mute ceux que je ne souhaite plus supporter soit je quitte le PP (et comme expliqué en mp aujourd’hui a plusieurs pirates ce jour, je m’en veux énormément d’envisager cette solution et de quitter le navire). Mon adhésion se termine début octobre, j’ai donc encore quelque jours pour y réfléchir.

4 Likes

Non, pas de soucis ! Si l’abcès est en train de se crever … et surtout, si ça permet une prise de conscience et la recherche collective de solutions pour surmonter la crise, alors ce sera plutôt positif pour le Parti Pirate.

3 Likes

Puisque tu me pokes. Tu parles de ton message où tu me reprochais de critiquer la position de Félix de LQDN sans m’être farci l’intégralité de sa conf ? Oui effectivement j’ai répondu de manière un peu lapidaire à un message de ta part qui était encore plus sec. Depuis, tu as réécrit celui-ci pour l’adoucir mais je me souviens bien du ton de l’original, laissant entendre en gros que je faisais un procès d’intention à Félix (genre “tu as écouté sa conf au moins ?”, alors que mon tweet ne faisait que résumer son argumentaire). Bref. Sans rancune hein, mais je voulais remettre les choses au clair sur la question.

Contrairement à Sebiseb je n’ai pas encore adhéré car je voulais observer et me laisser le temps de voir si le PP et son fonctionnement correspond vraiment à ce que je cherche. Ca fait plusieurs mois que j’observe, que j’ai même participé un peu à certains débats, et si je n’ai pas encore franchi le pas de l’adhésion c’est parce que j’ai trouvé les mêmes obstacles que Sebiseb. Il expose tout ça mieux que je ne l’aurais fait: condescendance parfois, sujets plus ou moins fermés, complexité de la procédure de motion, programme sans grande orientation… je suis d’accord avec tout ça.
Pourtant le PP a un potentiel énorme de par son fonctionnement particulier, et je ne me suis pas encore lassé d’observer même si l’adhésion n’est pas encore acquise. Les obstacles ne sont pas insurmontables, et j’ai senti que la discussion est possible si on met de côté les égo.
Je pense qu’un des problèmes du PP (qui semble être une force au premier abord), c’est son côté hyper-virtuel. Tout le monde n’est pas expert en outils internet, et le fonctionnement du parti basé uniquement sur le réseau restreint de fait le cercle des adhérents potentiels. Si j’ai bien compris le parti tire son origine du monde de l’informatique, OK, mais s’il veut progresser il devra dépasser ce cercle à un moment ou à un autre.

1 Like

Que peut-on trouver comme solutions pour améliorer les choses, donc ?