Équipage lectures Pirates


#21

Il me semble que @ThibautLeCorre avait déjà eu l’intention de créer un équipage basé sur le partage et la collaboration.
C’est ce que je lis dans sa proposition de code :

Le champ d’action est décrit de la manière suivante :

Production de “fiches de lecture” sur des sujets qui amènent à la réflexion dans l’esprit d’éducation des citoyens et de laboratoires d’idées.

Avec les objectifs suivants :

partage de l’information et de la connaissance
alimentation des débats et réflexions programmatiques
alimentation de certains équipages en matière première
partage des lectures sous un format standardisé afin de pouvoir être facilement retrouvé


#22

Hey,

C’est le premier message du post non ?

Merci,


#23

Ah oui pardon, je n’avais pas fait le rapprochement, c’est également ce qu’il y a écrit ici :
https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=837


#24

Ce passage m’a échappé, c’est assez proche de ce que je proposais en fin de compte, je tombe donc d’accord avec thibaultlecorre quant à la portée du travail de ce groupe et le travail envisageable avec d’autres équipages.

Ma proposition se distinguait donc uniquement en proposant une méthodologie d’intelligence collective pour faire converger les efforts de rédaction de synthése. Cela sort effectivement du cadre d’une fiche de lecture, il s’agirait plutôt d’un moyen de constituer un dossier plus conséquent sur une problématique donnée plutôt qu’un ouvrage, mais c’est vrai qu’on en est pas du tout là.


#25

Si l’occasion se présente, si une de nos fiches de lecture donne envie à des pirates de se lancer dans une réflexion plus approfondie sur un sujet précis, il sera toujours temps de créer un équipage dédié, comme le sera celui de la Démocratie Liquide. La création d’équipages peut se faire tous les mois sans restriction si ce n’est :

  • 3 pirates minimum lors de la création
  • Une validation du Code de Fonctionnement en Assemblée Permanente

J’avais bien compris ton propos initial, je suis désolée d’avoir répondu de manière trop concise, mais je maintiens que nous devons nous méfier des champs d’action trop larges pour nos équipages afin de ne pas empiéter sur la possibilité de créer d’autres équipages dédiés.

L’équipage démocratie liquide et l’équipage lectures pirates pourront et devront évidemment travailler main dans la main sur les sujets de lecture qui les lient. L’équipage lecture pirates sera bien évidemment amené
à apporter des connaissances au collectif, aux pirates et aux équipages dans lesquels ils évolueront, en tous cas c’est comme ça que je l’ai compris :slight_smile:

D’ailleurs, je vais faire partie de ces deux équipages pour de bonnes raisons, et j’espère que nous serons nombreux à nous engager dans différents équipages pour assurer une collaboration entre tous les projets qu’ils mèneront :wink:

Tout comme le disais si justement @guip plus haut :

:purple_heart::purple_heart::purple_heart::purple_heart::purple_heart::purple_heart::purple_heart::purple_heart:


#26

OK Florie, merci pour ces infos, je suivrai ça de près et je tâcherai de rédiger des documents utiles à d’autres que moi, ce sera un bon exercice.

En ce qui concerne le concept de démocratie liquide je suis un peu largué, je lirai volontiers des choses sur ce sujet pour en apprendre plus et j’en ferai bénéficier qui voudra via une/des synthèse(s).

Il est regrettable qu’il soit si compliqué de se rencontrer entre pirates car je ne suis absolument pas cassant, impulsif et agressif dans la vie, c’est plutôt tout le contraire mais quelque chose me cause soucis sur ce forum et me dénature dans cette communication froide par mails interposés avec des quasi-anonymes par trop virtuels…

En un an d’adhésion je n’ai rencontré aucun pirate à Nantes et cela explique en partie que je sois parfois désinvolte dans mes propos, j’aurais besoin d’une concrétisation de mon adhésion au PP pour me sentir partie prenante de son action, je me sens encore en dehors de celui-ci.

Je conclus en reconnaissant volontiers la valeur de ton engagement conséquent pour faire vivre le PP et contribuer à son développement.


#27

A l’occasion, et malgré tes réticences que je partage vis-à-vis de cet outil non propriétaire, viens faire un tour sur Discord, tu y trouveras plein d’autres adhérents isolés comme toi, et les échanges sur cette autre plateforme y paraissent beaucoup moins inhumains que peuvent le sembler les échanges ici.

discord.partipirate.org


#28

Sans aller jusqu’à trouver le forum inhumain, je crois qu’il me manque des données interpersonnelles de base pour adopter la posture qui sied à cet espace d’échange. Je reçois mal les messages qui me sont adressés en me trompant sur les intentions de mes interlocuteurs, faute de les connaître un tant soi peu, et je le déplore.

Je vais de ce pas sur Discourse voir ce qu’il s’y dit, et, surtout, je reste…cool…


#29

Viens me rencontrer à Nantes alors et tout ira mieux :wink:


#30

Je suis pour rentrer dans une démarche itérative : nous définissons / nous faisons / nous analysons et nous bouclons. L’objectif est de faire tourner une initiative de manière pérenne, nous allons donc essayer de partir sur quelque chose de SMART :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporellement défini

À définir ensemble une fois l’équipage créé.


#31

Bonjour,

Juste pour voir si je comprends bien le modèle SMART:
-Spécifique=Une oeuvre littéraire identifiée
-Mesurable=Un temps donné pour mener à bien le projet par la production d’une fiche
-Atteignable=Une oeuvre choisie en conscience de ce qu’elle sera “synthétisable”
-Réaliste=Redondance avec A
-Temporellement défini=Redondance avec M

Est-ce ainsi qu’on peut comprendre le SMART? SI oui SMA suffit, si non je veux bien une explication…
Une question: Comment choisit-on les oeuvres? Sur quels critères?
Aujourd’hui j’ai fait la synthèse d’un rapport de 300 pages de Stieglitz, Sen et Fitoussi intitulé “Performance économique et progrès social”, j’en tire une fiche de 9 pages. Ce genre de chose cadre-t-il avec l’idée que tu te fait des fiches de lectures?

Cordialement,
V4l4ll4


#32

Je ne sais pas si @ThibautLeCorre parlait de l’approche SMART pour la création de l’équipage ou pour la production de fiche de lecture. J’aurais eu tendance à dire que c’était plutot pour la construction de l’équipage mais peut être je me trompe.

Si jamais c’est pour la production de fiche comme tu l’entends @v4l4ll4: il y a une différence entre mesurable et temporellement défini.
-Le temporellement défini est clair, on se fixe une durée pour effectuer la tâche

  • le mesurable pour moi signifie qu’on pourra mesurer le travail effectué ou l’avancement du projet: dans le cas d’une lecture, la production d’une fiche pourra servir de ‘mesure’ du travail accompli. Si on a écrit 3 pages sur 6 attendues…la mesure est de 50%. C’est comme ça que je le verrai.

Sinon, oui entre atteignable et réaliste, la nuance est faible. Parfois des choses non réalistes sont atteignables par certaines personnes, d’où la notion d’exploit ou d’extraordinaire. Mais bon, c’est un peu hors sujet sûrement.


#33

Hello Popo!

Effectivement il est plus probable que l’approche SMART s’applique à la création de l’équipage, puisqu’on en est bien là. Merci pour cette fine distinction conceptuelle entre deux termes que j’ai assimilé trop vite.


#34

extrait de wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Objectifs_et_indicateurs_SMART) :

Spécifique (anglais : Specific) : un objectif spécifique doit être en lien direct avec le travail de la personne chargée de réaliser l’objectif : il doit être personnalisé. Par ailleurs, un objectif peut être également qualifié de simple car il doit être simple à comprendre, clair, précis et compréhensible par la personne pour que celle-ci soit efficace car la complexité ralentit l’action. De plus, il doit être compréhensible également par tous pour que l’objectif ait une légitimité aux yeux de tous ;

Mesurable (anglais : Measurable) : un objectif mesurable doit être quantifié ou qualifié. Pour réaliser un objectif, la définition d’un seuil est nécessaire afin de savoir quel est le niveau à atteindre, la valeur de la mesure à rencontrer. Il n’est pas possible de choisir un objectif que l’on ne peut quantifier ou qualifier par souci d’évaluation des moyens nécessaires pour l’atteindre.

Atteignable (anglais : Achievable), il doit également être partagé par les participants (Agreed upon) et orienté Action (anglais :action-oriented), on dit parfois également Acceptable et Ambitieux (anglais: Acceptable and Ambitious) : un objectif acceptable est un objectif suffisamment grand, ambitieux pour qu’il représente un défi et qu’il soit motivant. Par ailleurs cet objectif doit être atteignable et donc raisonnable favorisant ainsi l’adhésion des participants à ce dernier. Ainsi, l’objectif sera plus facilement accepté par chacun des acteurs.

Réaliste (anglais : Realistic, même si on trouve une variante en Relevant, pour pertinent) : un objectif réaliste est un objectif pour lequel le seuil du réalisme est défini. C’est-à-dire un niveau pour lequel le défi motivera le plus grand nombre de participants et évitera au mieux l’abandon de certains participants au fur et à mesure de la progression de l’objectif ;

Temporellement défini (anglais : Time-bound) : un objectif temporellement défini est délimité dans le temps : une date butoir avec, éventuellement, des dates intermédiaires. L’objectif doit être clairement défini dans le temps par des termes précis comme « d’ici 3 mois » et non pas par des termes flous comme « le plus rapidement possible »4.


#35

Même dans la définition le réaliste et atteignable se chevauchent. Par-contre, le Relevant (pertinent) fait plus de sens pour moi: si on n’est pas pertinent, c’est qu’on est à côté de la plaque…toute l’énergie est finalement gâchée!

Merci @gpellen


#36

Salut !

J’ai déjà pratiqué cette méthode, dans le cadre d’une formation professionnelle. Appliquée à ce projet, ça pourrait donner quelque chose comme :

Objectif :
avoir un équipage “lecture pirates” fonctionnel et qui tourne d’ici la fin de l’année 2018

Définition de la réussite du projet :
équipage validé par l’Assemblée Permanente, qui compte une dizaine de membres actifs, ayant chacun produit plusieurs fiches (en moyenne une par mois) accessibles par l’ensemble des pirates.

Déroulement:
Etape 1: trouver les soutiens avant mi-mai (fait)
Étape 2: ecrire et valider le code de fonctionnement et le faire voter en AP pour la session de juin (en cours)
Étape 3: première réunion en juin pour définir les méthodes de travail et la façon de donner accès aux fiches
Étape 4: juillet/août - rédaction des premières fiches / arrivée de nouveaux membres
Étape 5: nouvelle réunion à la rentrée pour ajuster la méthode / retour sur les premières rédactions
Étape 6: septembre premières publications
Etc…

Et ainsi on arrive à notre objectif d’ici la fin de l’année :smile:

C’est à mettre en contraste avec “on va faire un truc énorme, les universités viendront consulter notre travail,va falloir envoyer du bois, 20 fiches par mois, tout le programme du parti va se forger de notre travail” <= je force le trait volontairement.

Ces affirmations ne sont pas fausses pour autant, il se peut que le travail de cet équipage soit assez sérieux pour avoir une valeur universitaire(je l’espère même), il se peut que ces lectures inspirent le débat, qui forgera de nouveaux pans du programme, mais ne voyons pas trop loin tout de suite, procédons par étapes. Chaque chose en son temps :wink:


#37

Bonjour,

Il pourrait être opportun d’ajouter une étape 4bis: Estimation déclarée du temps nécessaire à a réalisation de la fiche.
Je doute que l’on acquière une notoriété qui ferait de nous une référence des universitaires pour un travail de fiches, en tout cas pas avant d’avoir quelques milliers de fiches réalisées qui constituent une banque de donnée digne de ce nom, on n’y est pas :slight_smile: .
A dix membres contributeurs, à raison d’une fiche toute les deux semaines (en parallèle de nos activités respectives ça me semble un niveau plutôt soutenu sur le long cours) ça nous ferait 260 fiches par an, ce qui serait un très bon bilan il me semble si c’est de la synthèse de qualité (ça pourrait être un objectif collectif définissant la fréquence de fichage et le résultat total).
Y’a-t-il une forme de discussion prévue sur le contenu des fiches pour une éventuelle harmonisation de la forme? (méthode et plan retenus, degré de finesse de la synthèse, contextualisation de l’oeuvre dans l’époque ou pas, indication de références complémentaires ou pas…)


#38

A mon avis, la méthodologie sera discutée lors de la première réunion (si l’équipage voit le jour ^^)

Oui c’est pour ça que ce n’est pas (et ça ne doit pas être) un objectif pour l’instant.


#39

Oui c’est ce qu’il me semblait aussi. Objectif de l’équipage en lien avec la valeur Partage (des connaissances).

Le déroulé des étapes proposé ci-dessus à titre indicatif indique le début de la réalisation de fiches avant que la première réunion ne se tienne, d’où ma question sur la structure a retenir pour les futures fiches, pour travailler dans le même sens.

Si nous nous mettons bel et bien à réaliser des fiches avant la première réunion, la restitution de celles-ci pourrait donner autant de propositions sur la forme et sur la méthode qui seraient comparées lors de la tenue de cette réunion inauguratrice qui servirait notamment à définir ensemble la structure des fiches.

@Guip qu’est-ce qui peut coincer d’après toi pour faire exister cet équipage?
La proposition de statuts rédigée par @ThibautLeCorre me va aussi pour ma part, prochaine étape dépôt de motion donc?


#40

@V4l4ll4 je corrige: après validation de l’assemblée permanente.
La motion est déjà déposée par Thibault, dans les premiers posts de ce sujet