Démission du Parti Pirate


#1

Chères pirates, chers pirates,

Je démissionne ce jour du Parti Pirate. Cette démission est à effet immédiat. Je demande aux instances concernées de me retirer mes accès, aussi vite que possible.

J’ai pris acte de ce que les pirates ne souhaitent pas d’alliance avec EELV dans le cadre des municipales parisiennes. C’est le choix du plus grand nombre, je le respecte. Mais ce n’est pas le mien.

Je milite au Parti Pirate depuis 2012. J’en ai été porte-parole. Avec la campagne municipale parisienne, je vois l’occasion d’appliquer concrètement les idées pirates que je défends depuis des années : démocratie, éducation, numérique… certes, rien n’est fait, certes ça va être compliqué, mais le jeu en vaut la chandelle et je vais m’y investir à fond.

Je suis pirate et si les électeurs le décident, je serai peut être en mars un conseiller municipal pirate. Mais pour qu’il n’y ait pas d’ambiguité pendant cette campagne, le plus sage et le plus simple pour tout le monde est que je ne sois plus membre du parti pirate français. J’ai réadhéré et versé ma cotisation dimanche dernier et c’est de bon coeur : c’est la marque de mon attachement profond à ce parti dont je ne suis plus membre à partir d’aujourd’hui.


#2

Bonjour,

Nous prenons acte de ta décision à compter du 5 octobre 2019, et nous la respectons.

Concernant le dispositif mis en place pour les municipales à Paris, il est en cours de délibération en interne, au Parti Pirate : il n’est donc pas exact de dire que les Pirates ne souhaitent pas partir avec EELV (même si cette option ne semble en effet à ce jour pas l’option privilégiée). En l’état, la décision n’est pas encore prise.

Si tu souhaites t’investir de ton côté dans les municipales, c’est ton droit. La vie politique a un besoin urgent que davantage de gens s’y investissent, pour faire bouger les lignes et toute énergie est bonne à prendre. Cependant, même si nous encourageons le piratage de nos idées, il faudra que tu sois bien vigilant à ne pas laisser subsister le doute quant à ton affiliation : actuellement, le Parti Pirate ne t’a pas donné d’investiture (une procédure existe et les règles sont les mêmes pour tous, ni plus, ni moins).

Nous te souhaitons donc beaucoup de réussite dans la suite de tes projets, à Paris et ailleurs (qui sait ?)

Mjiz, pour le CVI