Débats 2022-11 : Participation au colloque Transvision

Exposé des motifs

Notre porte parole Florie a été invitée à participer à un coloque autour du transhumanisme. Voir pour plus de détail : Invitation à participer au colloque TransVision 2022, Paris, 18-19-20 novembre.

Le CRP a décider d’utiliser la procédure accélérée étant donnée la proximité de l’événement https://discourse.partipirate.org/t/cr-prise-de-decision-crp-asynchrone-du-07-11-2022/31930

Contenu de la proposition

L’Assemblée permanente valide la participation de Florie à ce colloque


Lien vers Congressus : Congressus : Session urgente Novembre 2022 - participation au colloque TransVision - Participation au colloque Transvision

Rapporteur : @maakrin

La question ayant été soulevée est donc la suivante : Est-ce que j’y vais ou pas ?
Le sujet étant tendancieux, les invités en partie également, est-ce que ça vaut le coup qu’on y soit représentés d’après vous ?

Merci pour vos retours.

Je n’ai pas d’avis, et j’ai déjà tout mis en oeuvre pour participer, mais si je ne participe pas ça ne me dérangera pas plus que ça :wink:

Si tu as envie de participer, si tu as une armure en béton contre les propos sexistes, si tu as des armes pour contrer l’eugénisme, GO !
Personnellement, je suis admirative de ton courage quoi qu’il se passe ! Si tu n’y vas pas, je ne t’en voudrais pas, loin de là…

1 Like

Mon avis : être invité en tant que représentante du PP est une forme de reconnaissance, je ne vois pas de raison de ne pas y aller. Cela permet de faire connaitre le PP (qui est un objectif selon moi), ouvrira forcément la porte à d’autres invitations et permet de nouer des contacts (par exemple pour un prochain journal de bord).

J’ai voté contre. Je rejoins complètement les arguments de zazaa sur le sujet :

Le ratio gain/risque en terme d’image penche plus vers le risque selon moi même avec une porte-parole très compétente comme Florie, nous pourrions nous retrouver pris dans quelque chose que nous de maitrisons pas ou peu et face à des personnes habitués à une rhétorique à vérité variable.

Je vais recopier ici ce que j’ai écrit sur Discord avec quelques phrases de plus, désolé si c’est brouillon.

Sur le fond

Pour ma part, il faut une approche multiple, même les valeurs « de base » que l’on pourrait défendre peuvent être secouées par une évolution technique :

Le respect de la liberté des gens (à disposer d’eux-mêmes, de leur corps et de ce qu’ils veulent en faire).

=> Cela semble évident pour nous (droit et soutien des personnes transgenres, de l’IVG, etc.). Mais cela implique-t-il d’autoriser des modifications de corps de type militaire (armes dans le corps par exemple). Et quid de l’usage multiple (exosquelette utilisé par les ouvriers et les soldats).

Le respect de la diversité et l’inclusivité de cette diversité.

=> Là encore, valeur de base du Parti Pirate, respect et même mise en avant de la diversité, adaptation de la société aux gens plutôt que l’inverse. Mais attention, si l’on invente un outil de communication qui nous connecte via un lien dans notre cerveau a Internet, quid des gens qui ne le voudront pas ? Ne seront-ils pas exclus de fait, comme le son aujourd’hui les gens qui n’ont pas internet ou ne sont pas à l’aise avec.

Mais en fait, les questions, on les pose déjà non ?

En vrai, je pense que dans la réalité, les problèmes éthiques que l’on a aujourd’hui se posent déjà dans la société.

L’omniprésence d’internet pour notre dialogue avec l’administration, elle est déjà présente. Cela semble moins net, car on ne parle pas d’avoir un truc dans son corps (encore qu’on a notre téléphone dans notre poche toute la journée).

Et pour le moment, ce genre de question, et bien on n’y répond pas. Et donc politiquement, je pense qu’en mettant en place des règles et un cadre à l’usage d’internet avec l’administration par exemple, on fera sans doute des choses qui seront aussi importantes que ce qu’a permis la CNIL à sa création, et qui auront sans doute aussi un impact sur l’encadrement du transhumanisme.

Politiquement (si on parle directement de la table ronde) je dirais que pour accueillir les potentielles évolutions « transhumaniste » il faut une démocratie forte pour débattre de ses sujets et permettre au peuple de choisir ce qu’il accepte de ce qu’il mettra de coté.
Une démocratie assez forte pour débattre sereinement. Et pour interdire fermement s’il le faut.

Une chose est sur : « il n’y a pas le choix cela va venir » <= Nop.
"de toute façon, c’est comme ça, c’est la science" <= Nop

Et donc on y va ?

Et bien pour ma part, je pense que si c’est pour répondre un peu ce que j’ai écrit, et bien on peut y aller :slight_smile:

Voilà mon avis et des pistes de travail en plus :smiley:

4 Likes

Pour ce qui est de l’image du parti, je constate que la présence de Florie est marquée comme confirmée sur la page d’accueil de transvision ainsi que dans le programme prévisionnel.

Bref, j’ai peur que même si Florie n’y allait pas, elle serait inscrite comme « participante » dans les archives du web et du site de l’association, et que tout adversaire politique pourrait utiliser une participation ou une non-participation contre le Parti Pirate.