Débats 2020-06 : Soutien du Parti Pirate au mouvement “Vérité et justice pour Adama”/“La vérité pour Adama”


#1

Exposé des motifs

L’activité du mouvement “Vérité et justice pour Adama”/“La vérité pour Adama” prend un sens particulier dans le contexte des évènements qui ont eu lieu à Minneapolis avec la mort de George Floyd et le récent évènement concernant Gabriel à Bondy.

Assa Traoré, soeur de Adama est devenue la figure d’un mouvement anti-raciste et de la lutte contre les violences policières. Il semble important et hautement symbolique d’apporter notre soutien à cette lutte.

En accord avec le code des pirates (VIII – Les Pirates sont équitables), nous, Pirates, luttons pour l’égalité entre les personnes, sans considération de genre, de couleur de peau, d’âge, d’orientation sexuelle, de niveau d’études, de statut, d’origine ou de handicap.

En cela donc, le Parti Pirate affirme son soutien aux actions et revendications de “Vérité et justice pour Adama”, en tant que mouvement anti-raciste et de lutte contre les violences policières. https://wiki.partipirate.org/Soutiens 4

Contenu de la proposition

Le Parti Pirate soutient “Vérité et justice pour Adama”


Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=2241

Rapporteur : @Bibo


#2

Bonjour,

Pour ma part, je ne pense pas que nous devons nous engager à soutenir les yeux fermés quelques associations que ce soit. Le risque est trop grand pour le Parti Pirate et le délai pour modifier cette liste de soutien est trop grand (entre 1 mois au mieux et 2 mois au pire) pour les gains que cela apporte.

Je lancerai la réflexion sur le sujet le mois prochain (pour ne pas rentrer en conflit avec cette demande).


#4

En fait ça tombe “bien” parce que justement :

https://twitter.com/Conflits_FR/status/1269596320299352064

Du coup, le soutien ça va aussi dans cette démarche et on se désiste ou bien en fait soutenir est trop dangereux ?


#5

Attention, il ne s’agit pas du tout des mêmes personnes.

Hadama Traoré est un militant politique d’Aulnay sous Bois, qui s’est positionné dans l’affaire Théo, et d’autres.
Il n’a strictement rien à voir avec Adama Traoré, mort suite à un plaquage ventral après son arrestation par la gendarmerie.

et il n’a donc rien à voir avec Assa Traoré, sœur du défunt, qui porte le mouvement Justice pour Adama, ni avec le mouvement lui-même.

Soutenir le mouvement Justice pour Adama ne nous engage donc pas à soutenir sa candidature.


#6

J’avais écrit une longue réponse argumentée, mais je ne lis pas d’arguments autre que notre faculté de désistement rapide dans ton post.

J’ai donc deux questions :

Pourquoi ?
Et cela signifie-t’il que tu souhaites la suppression de nos soutiens aux autres assos listées sur le wiki ?


#7

Pour ma part, en tout cas, oui


#8

Oui, je suis pour la suppression de cette page de soutien


#9

Et ça fait écho à vos votes d’ici.

Pour me prononcer sur le sujet, pour ma part c’est soit l’un, soit l’autre, mais pas de demi-mesure.
Et en somme, le débat semble être réduit à la question de la conservation d’une telle liste…


#10

On ne pourra pas juste virer la liste, parce que des votes ont eu lieux avant la création de cette liste. Autrement dit, on a fait voter des soutiens sans vraiment que ce soit catégorisé nulle part pendant longtemps. Ma motion à la dernière AS tentait de rendre statutaire cette liste de soutiens.

Pour remédier à cela, il faudrait qu’en septembre, on vire cette notion de soutien des statuts, et que cela ai pour conséquences de supprimer les votes de tous les soutiens votés par le parti pirate dans le passé. Il faudra cependant réussir à argumenter sur comment est remplacer l’utilité de cette notion de soutien. Jusqu’à présent, ça permettait de communiquer, RT sur ces associations, et de justifier une participation aux manifestations organisées.

Cependant, il existe d’autres manières d’acter nos participations à ces mouvements ou manifestations, soit en rédigeant des communiqués, qu’on fait voter en AP, comme le communiqué pour les Gilets Jaunes, soit en faisait voter des points de programme précisément sur des éléments qui animent la société et qui sont à la base des revendications d’un mouvement.

Autrement dit, ce n’est pas parce qu’on ne vote pas ce soutien qu’on sera contre le mouvement contre les violences policières et l’anti-racisme. On peut très bien justifier le RT de tweets sur les violences policières/l’anti-racisme en utilisant les propositions du point programme Pour la fin des violences policières que j’ai également déposé (s’il passe x)).

Aussi, à mon avis, le code des pirates est suffisamment large pour inclure les notions d’anti-racisme, notamment dans la partie VIII, bien que cela pourrait être assimilé à une sorte d’universalisme plus qu’à de l’anti-racisme, enfin, c’est à débattre. On peut éviter ce débat en proposant des points programmes ou des communiqués, comme expliqué précédemment.


Comment et doit-on réagir à l'actualité ? Le cas des soutiens
#11

Je suis tout à fait d’accord.

Ce que je disais avec soit l’un soit l’autre c’est que je n’aurais pas vraiment compris la volonté de conserver la liste existante et de ne pas soutenir l’inclusion du collectif Justice Pour Adama.
J’avais du mal à savoir ce que @npetitdemange voulait dire dans son post initial. :slight_smile:

Si la liste avait été vue comme nécessaire, j’aurais voté pour l’inclusion de JPA.
Mais si on se profile pour une motion auprès de l’AS pour supprimer cette liste, alors je voterai pour sa suppression.
On gagnerait en liberté.


#12

je vais mettre la mon avis sur cette motions que j’avais mis en argument contre.
“je suis contre, l’affaire adama traoré n’a rien a voir avec la mort de george floyd, d’un coté on a qqn qui est mort durant une interpellation ou la raisons de sa mort est sur avec aucun contestation possible, la seul question qui reste c’est involontaire ou volontaire Alors que pour la mort d’Adama traoré, on a un mort après l’interpellation avec beaucoup de zone d’ombre sur les raisons de sa mort et du déroulement de celle ci.”
voili voilou ^^


#13

Je vais rajouter un truc sur le sujet. Cette liste en réalité a été faite pour contourner une décision qui a été prise lors de la création des statuts, décision soutenue par les “deux bords” lors de la réunion de débat à Paris.

La question était : “Le Parti Pirate doit-il pouvoir agir dans l’urgence, avec un processus démocratique forcément plus faible ou doit-il prendre le temps du débat et de la discussion”.

La conclusion de ce débat, cela a été qu’en dehors d’un cas particulier (la sollicitation d’un mouvement extérieur au Parti Pirate) nous avions décidé que nous ne ferions pas d’entorse à notre rythme et que le Parti politique n’était ni une association militante, ni un lobby, mais un parti politique, fait pour construire un programme (avec une vision du temps moyen ou long).

Cela pose des problèmes quand nous voulons communiquer rapidement sur un thème dont nous n’avons pas débattu ou pris de décision (le code des pirates à ses limites, on ne peut pas le tordre à volonté), quand nous voulons être présents dans les manifestations. Ses deux cas on apporté des tensions importantes.

Il me semble important de relancer le débat sur le sujet (pas sur ce topic hein) pour voir si nous devons assouplir la règle, si nous devons trouver d’autres solutions (comme une association ou un lobby pirate qui seraient plus libres de réagir) pour trouver des solutions ou permettre à tous de comprendre le choix du Parti Pirate qui, si cela ne transparait pas, a bien été un choix collectif.


Comment et doit-on réagir à l'actualité ? Le cas des soutiens
#14

Pour ma part, ça sera un vote contre cette proposition de soutiens pour deux raisons.

Premièrement, il existe des associations engagées depuis plus longtemps dans la lutte contre les violences policières et en particulier celle qui s’exerce sur les personnes racisées (la LDH, SOS Racismes…). J’aurais tendance à préférer ces associations qui ont une appréhension plus globale et systémique de cette problématique.

Deuxièmement, je trouve que les méthodes des deux associations visées par cette motion, en particulier en matière judiciaire, sont assez éloignées des idéaux pirates.
Je m’explique : de nombreuses expertises et contre-expertises ont été menées par la famille d’Adama Traoré dès lors que celles rendues par les experts désignés par la justice n’allaient pas dans le sens d’un décès dû aux violences policières. Je pense qu’on a suffisamment râlé au PP sur les contre-expertises et contre-études à profusion faites par des militants anti-ondes ou anti-vaccins qui ne visent qu’à essayer d’étayer leurs propos.
Si l’instruction n’est pas parfaite (aucune ne pouvant l’être avec les moyens dont dispose la justice), il faut, arrivé un certain point, savoir accepter la vérité judiciaire, aussi imparfaite qu’elle puisse être (et insatisfaisante pour la famille de la victime).
Comme le soulignait très bien @Akurag : autant le meurtre de G. Floyd par un officier de police ne fait aucun doute, autant celle d’Adama Traoré reste entouré d’une zone d’ombre non encore résolue qu’il appartient à la justice d’éclairer.


#15

Deux associations connotées socialistes.
Le PS est LE parti de gauche qui a trahit les banlieues et les jeunes racisés, en diluant l’analyse systémique dans l’universalisme et d’autres concepts qui dans ces circonstances étaient (et sont toujours) foireux. Ils ont produit ce que EELV produit sur l’écologie aujourd’hui. Ce n’est pas hyper positif… (et je ne parle même pas de Valls…).

Je ne suis pas certain que remplacer le soutien à JPA par un soutien à SOS ou LDH soit pertinent du coup…
(et je n’aborde pas le passé colonisation civilisatrice de la LDH, et les injonctions de certains cadres de SOS Racismes pour un islam laïc )

Le soutien à JPA a le mérite d’être direct. Il n’est pas connoté politiquement, et son imperfection réside dans le fait qu’il ne parle que d’une seule affaire, non résolue.


#16

J’aurais tendance à défendre que ce n’est pas le cas. Si le nom du mouvement est centré sur cette affaire, les récents évènements lui ont donné une portée plus générale. Les appels à manifester demandent justice pour Adama et toutes les victimes de crimes policiers : https://twitter.com/OmarSy/status/1270040457637064706/photo/1
Autrement dit, le cas Adama est pris comme symbole d’une lutte plus générale. C’est d’ailleurs ce que je spécifie dans ma motion :

Cela s’appuie notamment sur des chiffres :

Depuis le début de son mandat, “il a demandé l’engagement de poursuites disciplinaires dans 36 dossiers”, est-il écrit dans le rapport. “Or, aucune de ses demandes, pourtant rares et circonstanciées au regard du nombre de dossiers traités sur la même période (3987 réclamations, soit 1%), n’a été suivie d’effet.”

Il y a je crois un angle mort en France en ce qui concerne le combat anti-raciste. C’est pour cela que ce mouvement a pris autant d’ampleur. Sa nature “populaire” à un autre goût que SOS racisme (je ne sais pas où javais vu un reportage sur la naissance de cette asso, qui avait enfait été créé par le PS pour absorber la marche pour l’égalité et contre le racisme, initialement lui aussi mouvement populaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_pour_l’égalité_et_contre_le_racisme).


#17

Je recommande la lecture de ce thread qui montre bien :

  • le manque de confiance de ces mouvements.envers les assos institutionnelles
  • la compréhension des enjeux démocratiques et le refus de tout passe-droit
  • le positionnement fort de ces mouvements pour une justice limpide et indépendante

Je trouve que ça sonne très pirate.
Si la liste des soutiens survivait à l’AS de septembre, j’aurais du mal à saisir l"opposition d’y voir figurer ce mouvement.


#18

Oui alors quand on refuse de discuter avec la ministre garde des sceaux, oui ça respecte l’indépendance de la justice, mais exiger d’elle la mise en examen des gendarmes impliqués dans l’affaire (à moins que ce soit un raccourci de la presse ce qui est possible) beaucoup moins.

Des fois je me demande si le mot indépendant dans une revendication ne veut pas dire “qui va dans mon sens à moi” quand on est partie prenante dans une affaire.


#19

J’ai lu “convoqués” et “doivent être réentendus” dans le cadre d’une “reconstitution” demandée depuis 4ans.

Je ne suis pas spécialiste des enquêtes mais j’imagine que la partie civile peut demander des choses à la Justice, que c’est son droit, et pour le coup, ici, ça fait sens vu que l’affaire est toujours opaque et tortueuse.


#20

Tu peux demander à la justice, mais pas à la ministre à qui tu viens de dire que tu voulais pas la rencontrer à cause de la séparation des pouvoirs


#21

c’est l’interlocuteur qu’on leur envoie :man_shrugging:

et je pense que pour le coup, c’était vraiment une réponse à la question des journalistes, et pas une revendication auto-exprimée.


bref, inutile que je commente davantage (sauf argument pas clair), mon avis dans ce débat, je le répète, est le suivant :

  • en cas de conservation de la liste des soutiens sur le wiiki du PPFR, je ne vois pas ce qui nous retiendrait d’inscrire ce mouvement dans la liste (pour tous les arguments listés).
  • en cas de remise en question de l’existence d’une telle liste auprès de l’AS, je voterai pour sa suppression.

:slight_smile: