Débats 2020-06 : Le Parti Pirate pour la fin des violences policières


#21

Tant qu’on en est sur les idées, réformer l’encadrement des manifestations dans le sens utilisé en Allemagne, par exemple, pourrait également être une très bonne piste (mais qui nécessite probablement plus de réflexion et plus de travail que d’interdire les manoeuvres dangereuses)

Je plussoie également le retour de la police de proximité, comme proposé par Rodinux plus haut :slight_smile: (mais c’est encore quelque chose qui soulève d’autres questions)


#22

Je me disais que l’interdiction de tous ces dispositif dangereux induit une autre gestion des manifs. Autrement dit, en interdisant un outil on oblige à mettre en place d’autres stratégies. Cependant, je ne sais pas s’il est possible de légiférer sur les modalités de commandement et les stratégies de gestion sur le terrain, dans un sens plus positif, en allant vers des incitations plus que des restrictions.


#23

Je ne sais pas, il faut voir comment ils en sont arrivés là en Allemagne (est ce que ça s’est imposé naturellement comme solution en l’absence d’arsenal répressif, ou est ce que des textes les ont amenés là ?)

Edit : chui stupide, c’est écrit dans l’article que j’ai moi même fourni plus haut : “La désescalade est inscrite dans le droit allemand depuis la décision «Bockdorf» de la Cour constitutionnelle en 1985, qui impose à la police une obligation de coopération et de communication avec les manifestants.”


#24

Oh bah si et à la place du décubitus ventral et du pliage ventral, ils veulent mettre en place l’utilisation du taser …


#25

Ce qui est inquiétant, c’est la pression des syndicats de police qui conteste les réformes du gouvernement, comme on y assiste en ce moment. Si cette profession mène un bras de fer et qu’elle n’a plus confiance aux autorités gouvernementales, le malaise est profond.


#26

À ma connaissance le taser est tjrs interdit dans la gestion des manifestations.


#27

Un avis intéressant

…Pour que des changements adviennent, il faut éviter de se focaliser uniquement sur les violences et les pratiques illégales. Il est indispensable de comprendre pourquoi la police française est plus armée que d’autres polices européennes. Pourquoi elle utilise plus ses armes, notamment les LBD. Pourquoi elle tolère, dans ses rangs, un contournement des règles et des comportements musclés et rugueux, qu’on retrouve moins dans d’autres polices européennes comparables. Changer les pratiques policières deviendra d’autant plus envisageable qu’on mènera une réflexion globale sur ce qu’on attend d’elle. Pas seulement en termes de refus des violences, mais, plus généralement, dans la façon dont, au quotidien, elle doit être en interaction avec la population et en conformité avec des règles non plus considérées comme ne s’appliquant qu’aux administrés, mais aussi aux policiers eux-mêmes…

source: https://www.politis.fr/articles/2020/06/les-pratiques-policieres-sont-le-reflet-de-systemes-de-domination-42006/


#28

Par contre, ils est question de remplacer la position d’étranglement par un pistolet à impulsion électrique (PIE), mais à aucun moment il est question d’interdire le décubitus ventral. C’est bien ce qui me dérange le plus dans cette manipulation médiatique !


#29

Peut-être que ça peut être intégré à mon amendement sur le droit à manifester ?
Tu veux que je te donne la co-rédaction ?


#30

Il me semble qu’ @Aurifex a un avis très tranché en ce qui concerne les modifications de la constitution. Qu’en penses-tu ?


#31

Nul besoin de modification mais juste de personnes moins conservatrices au Conseil constitutionnel. C’est ce qui est écrit dans l’article plus haut : “décision de la cour constitutionnel”.

Ca peut aussi être inscrit dans la loi hein. La Constitution est sensé régler le fonctionnement des institutions et poser les droits les plus fondamentaux nécessaires à la démocratie.

Coopérer avec les manifestants c’est pas à mon sens hyper fondamental donc une loi suffit largement. Faut juste prendre le temps de l’écrire de sorte que ce soit réellement applicable et appliquée et pas juste un voeux pieux.


#32

Comment tu fais ça ?


#33

Avoir la majorité au Parlement et un président de la république ^^ ou juste changer la manière dont on nomme les Sages.


#34

Je ne suis pas expert mais je dirais que ça pourrait permettre de par exemple faire fuir quelqu’un qui casse une vitrine de manière faiblement létale pour le casseur et de manière sécurisée pour le policier en question ? Ca pourrait aussi permettre une difense faiblement léthal en cas d’attaque aussi ?
En fait si j’étais policier honnête, je pense que ça me casserait les pieds de devoir me mettre en danger à cause de la suppression d’outils à cause de policiers malhonnêtes.

Après c’est sûr que la manière la plus facile de faire appliquer les règles c’est de supprimer l’outil.


#35

Charger en groupe en tenu de combat avec bouclier matraque et gaz je ne suis vraiment pas sûr que t’ai besoin de ça en plus. Les mecs ont quand même des tenus de militaire et sont formés au combat contre des gens en basket et masque de plongé. Faut vraiment pas inverser les rôles.


#36

Le truc c’est que je ne sais pas vraiment dans quel cas les policiers ont avec eux un LBD. Est-ce qu’ils sont toujours assez nombreux pour pouvoir faire une charge ?

Pour le gaz ça pose le problème que ça a quand même une énorme zone d’effet.


#37

Le LBD de 40 mm peut être employé lors d’un attroupement mentionné à l’article 431‑3 du code pénal Donc dans le cadre des manifestations.

Il peut être utilisé “sans limite” une fois deux sommations effectué, ou en cas de violence et voies de fait commises à l’encontre des forces de l’ordre ou de la zone à défendre (et du coup sans sommation).


#38

Le climat actuel sur ce sujet au PP ne me convient pas.

Y a t-il urgence ? Je ne crois pas.

Je vais probablement voter contre jusqu’à que nous aillons un débat appaisé sur le sujet.


#39

Je viens de me rendre compte que le titre de la motion me dérange. J’ai l’impression que celui-ci est un contexte médiatique et n’a que peu de rapport avec le contenu. Réformer la police est indispensable et les mesures sont peut être les bonnes mais quel intérêt de mettre une telle contextualisation, n’y a t’il pas un risque de brouiller le message ?

Edit, complément :
Sinon pour mettre fin aux escalades entre “la rue” et l’état dont la police n’est que le bras armé, faut il désarmer la police ou surtout réformer l’état :

  • fut un temps les manifestations étaient un levier pour faire fléchir le gouvernement, non ?
  • la France ne reconnaît pas le droit des minorites par exemple, ne serait ce pas une voie favorisant l’apaisement ?

#40

en travaillant à chercher un autre titre, je me rends compte que la proposition ne parle que de la police et pas de la gendarmerie or les sujets abordés semblent concerner les deux institutions or la gendarmerie n’est jamais cité.

Doutant de ma compréhension de ces institutions j’ai fait une petite recherche internet et trouver l’explication suivante : La police et la gendarmerie ont pour objectif le maintien de l’ordre et de la sécurité des personnes et des biens. La vraie différence est leur compétence géographique.

Je vais donc proposer le titre : Pour une réforme du maintien de l’ordre et de la sécurité des personnes et des biens.