Débats 2018-06 : Règlement Intérieur


#1

Lien vers Congressus : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=884

Rapporteur : @aurifex


#2

Pour celles et ceux qui préfère avoir un fichier PDF (pour le lire dans les transports en commun, c’est une saine lecture) : RI.pdf (623,3 Ko)

Pourquoi il y a des parties vides ?
La Team Règlement intérieur n’a pas eu le temps de tout rédiger et de tout soumettre à la discussion donc tout n’a pas été fixé (en particulier la partie sur le programme). D’autres dispositions relèvent du travail d’un équipage (ex. la partie sur la protection des données poke @EquipageRGPD).


#3

Meuh, je l’avais mis aussi en source dans congressus :crying_cat_face:


#4

Si des parties se remplissent prochainement, sera-t-il possible de les presenter à la prochaine AP ? Ou y a-t-il un processus particulier à suivre ?


#5

C’est l’AP qui est compétente pour modifier le règlement intérieur.

Les conditions sont :

  • 3 soutiens
  • Majorité des 2/3

#6

Il est encore possible de remplir, à l’aide des amendements, il faudra alors que les auteurs lors de la réunion du 24 juin viennent arbitrer ce qui sera finalement mis au vote.


#7

Bjour,

PARTIE 4 : DE LA DEMOCRATIE INTERNE
CHAPITRE 1 : DE LA DEMOCRATIE LIQUIDE
Article 141-1

le principe des délégations pourrait-être détourné de sa fonction et dénaturer un résultat démocratique.
je propose de limiter à 4 délégations par membre et limiter le nombre de voix de toute les délégations confondu à 50 % maximum des voix totales, tout dépassement rendant caduque le vote…


#8

Donc, la démocratie liquide mais pas trop ?

Je ne vois pas l’intérêt de limiter la délégation car ça revient à limiter l’usage de la démocratie liquide. On repasse à un simple système de procuration alors ? On abandonne ce pourquoi on se bat ?

Cet amendement ne vise qu’une chose : rassurer ceux qui ont peur de ne pas savoir convaincre et donc de ne pas recevoir de délégations.
De plus, la limitation à 50% rend quasi impossible d’atteindre le quorum. Donc, on doit faire le choix d’exclure des Pirates de la prise de décision car certains ont peur ?! Je trouve cela très nombriliste.


#9

Je pense qu’un système de démocratie direct pourrait être détourné de sa fonction et dénaturer un résultat démocratique.
En effet, le démocratie directe ne laisse pas le choix, elle oblige à voter, dés lors, ceux qui n’ont pas les ressources pour passer du temps à s’informer, ne pouvant pas déléguer, devront soit voter au hasard, soit voter selon des a priori (des heuristiques), soit, ne pas voter. Je crois qu’aucune de ces possibilités ne soient bonnes. Ce système ne permet pas de déléguer sa voix à la personne que je considère la plus compétente ou à qui je fais le plus confiance.
En tant que Pirate, j’aime avoir le choix, et la limitation de la délégation limite mes choix. Moins de choix, moins de libertés, moins de démocratie.

Donc :

  1. aucun système n’est parfait.
  2. la liquidité totale permet au moins la liberté totale.

#10

J’ai été banni de discourse pendant 24h pour ça mais j’ai, dans un autre fil, expliqué en quoi le système actuel pouvait rendre le PP vulnérable, pour pas bien cher, à une OPA hostile.
L’idée aussi, c’est que si quelqu’un ne veut pas s’impliquer à long terme dans les décisions du PP, il ne vote pas et c’est tout : aucune raison de faire peser sur les décisions collectives une voix qui choisit de ne pas s’exprimer.
En ce sens, comme Gna, j’estime que les délégations doivent être limitées dans le temps ET en nombre.


#11

[Modération ON]

Tu n’as pas été suspendu pour cela. Tu as été suspendu pour ne pas avoir pris en compte l’avertissement publique suivant : Democratie liquide
La modération n’agira jamais pour ne pas que tu partages ici ce que tu penses tant que :

  • cela ne relève pas du mensonge, comme ce que tu fais ici
  • tes intervention ne contiennent pas de propos ambigus et agressif comme tu l’as fais à 2 reprises sur le fil cité.

Encore une fois, je t’invite à continuer la conversation en MP si tu en ressens le besoin. Je t’incite fortement à ne pas ré-itérer ce que tu as fais la dernière fois, c’est à dire, ignorer cette proposition et répondre sur le fil agressivement, ce n’est pas le sujet ici.
Pour la modération,
Bibo
[Modération OFF]


#13

Bonjour.

Je trouve les discours de @gna et @thufir dangereux.

C’est avec ce début de discours (limitation de notre expression démocratique, gens irresponsable) que nous arriverons à demander et vouloir une démocratie représentative et une oligarchie.

Non merci.

Le choix d’une démocratie liquide pleinement mise en œuvre est meilleur.

Bonne journée.


#14

Bjour,

Heu… quelques choses m’échappe là il y a une campagne à faire pour obtenir des délégations ?
J’ai précisé dans un autre sujet qu’on m’avais confié des délégations (sans que je ne demande rien) et que lors du vote cela m’avait particulièrement chiffonné parce qu’il me fallait pensé que je n’etais pas « propriétaire » des ces voix et donc cela a influencé ma décision, donc je refuserai dorénavant toute délégation ,

tout d’abord si j’avais peur de quoi que ce soit, je ne persisterai à rester au PP après 6 ans !!!
(Et mon nombril va très bien je le maintient à sa place, merci !)
La limitation ne couvre QUE le fait que si un petit nombre disposant de délégation il ne puisse influer directement, cela renverrait simplement une partie des « délégueurs » a reprendre la main est voté, ce qui n’empêchera pas d’atteindre le quorum voir la majorité absolu !
Juste ça fera la démonstration que le choix est libre et que personne n’abuse de ces pouvoirs,

Pas du tout on limite le nombre de délégation à 4 par membre, encourageons un maximum de membre à voter et il sera très facile que toute les délégations n’atteignent pas les 50%, par contre si tu ne limite pas il peut arriver la caricature que j’ai déjà cité 2 à 3 membre peuvent disposer avant le vote de la majorité, c’est ça qui m’inquiète !
Pour info en 2012 il y avait un truc dans ce genre le CAP,

Encore une fois j’ai l’impression de pas m’exprimer clairement !!!
Si la liberté totale c’est qu’on risque qu’un noyau de 3,4 personnes puissent avec délégations décidè pour tous…on le vie déjà hors PP avec un Sarcron.


#15

Donc je résume :

  • Tu as reçu une délégation que tu n’as su gérer
  • Tu veux limiter les délégations des gens qui savent les gérer
  • Tu aurais pu indiquer que tu ne voulais pas de délégation
  • Tu aurais pu déléguer à quelqu’un d’autre le poids de la délégation supplémentaire pour t’en débarrasser
  • Tu aurais pu contacter la personne lui disant que tu n’en voulais pas
  • Tu avais la possibilité de le savoir avant l’ouverture des votes

En fait ton raisonnement est juste égoïste (attention je vois la team premier degré, égoïste : avoir tendance à privilégier son intérêt propre aux dépens de celui du reste du monde en général, ou d’autrui en particulier).


#16

Qu’on se sente mal à l’aise en recevant une responsabilité de vote qu’on n’a pas demandé, je peux le comprendre. C’est légitime.
Qu’on veuille limiter les possibilités des autres pour cette raison, je ne peux pas l’accepter.


#17

Bon maintenant je pense que je vais devoir tuer dans l’œuf cette demande :

L’Assemblée Permanente a donné son accord pour la création de l’ @EquipageDemLiq dont le principe est d’étudier, vulgariser, mettre en avant la démocratie liquide. Cet équipage est déjà au travail, a déjà publié un CR (ici #talu). On y parle notamment des délégations où l’équipage va chercher à interviewer les personnes qui délèguent pour à avoir LEUR point de vue, ce que certains ici négligent.

Alors plutôt que d’avoir une conclusion à partir d’une expérience personnelle, et si nous laissions faire à l’équipage son travail ?


#18

.

Oui je le savais avant les votes , mais à ce moment ma conscience n’avait pas encore réagi au nombreux choix ou là aussi je demande limitation,

Alors je préfère l’égoïste qui demande qu’un maximum de personne prenne en conscience leurs décision et ne laisse pas quelques « savant » décidé pour eux ,

Et effectivement il y a toujours des personnes qui détiennent la vérité absolu qui ne se posent pas de question et qu’aucune conscience ne chiffonne quand il s’agit de décider pour les autres, ça porte un nom qui d’ailleurs te plais tellement que tu t’en ai affublé « DICTATEUR »
Personne qui exerce un pouvoir absolu sans aucun contrôle

Application,

la décision est prise Circuler y a rien à voir !!!

Je faisais des propositions avec mes arguments (bon ou mauvais) en pensant qu’au PP rien n’est coulé dans le bronze que personne n’est éternel et que ceux qui défendent l’accumulation des délégations aujourd’hui pourraient être demain ceux en subirons les écueils que je soulève.

Donc je la ferme je circule…

:kissing_heart:


#19

Non. Tu demandes à entrer dans l’équipage cité et tu y restes pour bosser avec eux sur les améliorations.


#20

C’est bien … moi je disais juste que si on a crée un groupe de travail sur le sujet c’était peut-être pour éviter d’avoir ce genre de prise de décision à l’emporte-pièce.

C’est un argument fallacieux et irrecevable … sachant que si je porte ce “titre” c’est pour mémoire de ceux qui me l’ont donné parce que je n’étais non seulement pas d’accord avec eux mais en plus dans un courant de pensée majoritaire.

Je pourrais d’ailleurs changer ça aussi en “Napoléon”, comme d’autres pourraient mettre “caporaliste” ou “Caporal”.

Mais pour en revenir au sujet :

Et tu leur as demandé leur avis ? Tu es QUI pour savoir ce qui est mieux pour eux ? Tu es QUI pour leur dire ce qu’ils doivent faire ? La prochaine étape c’est quoi ? Les menaces d’exclusions pour ceux qui délèguent ?


#21

Bon juste parce que ça m’a fait rire je te rappelle la définition que tu m’a servi un peu plus haut:
égoïste : **avoir tendance à privilégier son intérêt propre aux dépens de celui du reste du monde en général, ou d’autrui en particulier).**
Faudra m’expliquer ou se trouve mon intérêt propre, quand je propose que chaque membre prenne conscience que seule une implication personnelle apportera la garantie qu’aucune décision ne sera faussé si les délégations ont des gardes fous,

[Propos modérés avec l’accord de l’auteur]