De la dégradation récente de l'ambiance au Parti Pirate


#1

Bonjour chères et chers Pirates,

Avant de continuer, je tiens à préciser qu’il s’agit d’un communiqué officiel du @Conseil-Vie-Interne, à savoir de @Bibo, @Arnoid, @Mjiz et moi-même. Je suis celui qui vous écris en ce message, mais il s’agit de notre position commune. Cela étant clair :

Nombre d’adhérents ont constaté une dégradation de l’ambiance sur les différentes plateformes du PP récemment, pour un certain nombre de raisons. Il s’agit à nos yeux d’un phénomène progressif, mais qui commence à atteindre un degré qui devient inacceptable. Des adhérents commencent à se mettre en retrait pour cette raison, ce qui est une véritable ligne rouge qui nous force à réagir de façon plus musclée qu’à l’accoutumée. De plus en plus d’entre eux contactent les membres du CVI en privé, légitimement inquiets de la tournure que prennent les échanges ici.

Le CVI estime avoir une part de responsabilité dans cet état. En effet, il semble que nous ayons trop fait confiance, trop laissé couler de choses problématiques, dans l’espoir qu’elles se résorberaient d’elles mêmes. Nous nous sommes manifestement fourvoyés. A partir de maintenant, une reprise en main s’impose. Nous en sommes non seulement convaincus, mais sommes également prêts à joindre le geste à la parole, aussi désagréable puisse t’il être le temps de redresser la barre. A partir de maintenant, notre tolérance va baisser significativement, le temps que la situation redevienne vivable et propice à l’épanouissement de tous et toutes au sein du parti.

Nous ne pointerons pas de coupables dans ce message, mais nous espérerons qu’il sera reçu suffisamment personnellement pour qu’il fasse effet. Un certain nombre de rappels s’impose :

  • Peu importe le contexte, la plateforme, l’interlocuteur ou le sujet de la discussion, n’oubliez jamais qu’en face de vous se trouvent d’autres êtres humains. Adressez vous à eux comme vous leur parleriez en face à face, avec toute la retenue qui vient naturellement, et le respect qui est dû à une personne avec laquelle on discute.
    La distance des écrans peut faire croire que vous êtes à l’abri si vous vous comportez mal avec les autres ; sachez qu’au PP ce n’est pas le cas, et que le CVI n’aura plus de tolérance à ce sujet.

  • Le comportement et la manière de communiquer au sein d’un débat doivent démontrer de bien plus de retenue que dans une discussion classique. Les petites phrases, les sarcasmes, les démonstrations de mépris, les “…”, sont autant de comportements à proscrire. Jouer peut être très amusant lors des discussions banales, mais il est nécessaire de se souvenir qu’un débat est bien différent, qu’il s’agisse d’interventions sur Discord, Discourse, ou Congressus.
    En outre, souffler sur les braises, ou réactiver des discussions en cours de désamorçage, sont des interventions qui ne seront plus ignorées comme jusqu’à maintenant.
    Tout le monde doit pouvoir se sentir en sécurité, peu importe la discussion ou le débat. Personne ne doit en être exclu par défaut ou par peur d’intervenir dans un environnement déjà toxique.

  • Manquer de respect aux absents, à fortiori à d’autres adhérents qui ne seraient pas impliqués dans la discussion en cours, ou simplement pas sur la même plateforme, est intolérable. Les effets de meutes, les boucs-émissaires, les dynamiques de foule et autres radicalisations de groupe seront combattues très durement. Ce genre de choses doit cesser le plus vite possible.
    De même, commenter des votes individuels et se permettre un jugement public sur eux n’est pas sain. Le résultat public des votes demeure une nécessité vis-à-vis de notre système de vote électronique, mais cela n’empêche pas que les dérives doivent être limitées. Personne ne devrait avoir peur de voter pour ce en quoi il ou elle croit, y compris pour exprimer des opinons manifestement minoritaires. Nous nous targuons d’être des démocrates exemplaires, comportons nous comme tels.

De nombreuses choses pourraient être rajoutées à ces rappels non exhaustifs, mais nous considérons que si cette base de travail était respectée par défaut, la situation deviendrait bien, bien meilleure et s’améliorerait rapidement d’elle-même.

Il sera probablement reproché au CVI d’avoir ici la main lourde, voire trop lourde. Cela est déjà arrivé après la première grosse opération de modération qui a eu lieu hier soir sur le salon bistrot-pirate du Discord. Nous n’avons pas peur de ces reproches. Nous avons été élus pour aider les adhérents, faire fonctionner ce parti, et surtout permettre aux discussions et débats de se dérouler d’une façon sereine et épanouissante ; nous comptons bien tenir nos engagements, y compris s’il faut passer par une période où nous risquons de faire preuve d’une poigne de fer.

Le temps des rappels à l’ordre gentillets a cessé, son efficacité ayant démontré ses limites. A présent, si nous devons invisibiliser des fils Discourse, fermer des sujets, suspendre des utilisateurs, mettre en quarantaine des salons discord et éventuellement kick temporairement des membres, nous n’hésiterons plus à le faire.

Le Conseil de Vie Interne se sent responsable de cette dégradation par sa passivité ; il se sent par conséquent responsable de la reprise en main solide qu’il compte appliquer. Nous sommes des membres élus, et révocables mensuellement. Nous sommes également des bénévoles, comme tout le monde ici, qui occupons des postes très chronophages et éprouvants émotionnellement. Vous êtes en droit d’être insatisfaits d’une action de modération à votre encontre ou non ; néanmoins, nous vous invitons à faire remonter ces griefs en public, ou à l’ensemble du CVI sur Discourse. Tenter de transiger avec nos membres individuels à propos des actions des autres est une mauvaise idée.
Quoi qu’il arrive, les quatre membres du Conseil de Vie Interne feront bloc. Nos actions sont toujours coordonnées, et cela va continuer.

En espérant que la situation pourra s’améliorer sans que nous ayons à intervenir trop lourdement, nous vous souhaitons une bonne journée.

Macavity, Bibo, Arnoïd et Mjiz, du Conseil de Vie Interne.


#2

#3