C'est l'heure du nucléaire


#161

Pour approfondir la réponse de @PierreB: il y a en gros deux manières d’arrêter complètement la réaction en chaine (fission):

  • Dans le cas d’un arrêt d’urgence, la réaction peut être arrêtée quasi instantanément, environ 1 à 5 secondes. En général cela se fait en insérant des barres de contrôle dans le coeur qui vont absorber les neutrons.
  • Pour un arrêt contrôlé dans le cas de maintenance et dans le cas où l’on souhaite relancer la réaction plus tard, environ 6 à 12 heures.

Cependant, arrêter la réaction en chaîne n’est que la première étape. Peu importe la manière dont on stoppe la réaction, il y a encore des éléments instables dans le combustible nucléaire. Ces éléments vont continuer à émettre des radiations - et donc produire de la chaleur - jusqu’à ce qu’ils deviennent stables. Comme le combustible continue de produire de la chaleur par lui-même, même en dehors du réacteur, il faut le refroidir en permanence. L’ordre de grandeur c’est qu’en dehors du réacteur le combustible produit encore environ 5% de la chaleur qu’il dégageait en fonctionnement.

Dans le cycle normal du combustible nucléaire, le combustible irradié (donc après passage en réacteur) est conservé 10 ans dans des piscines de refroidissement. Après 5 ans on pourrait théoriquement passer à un refroidissement passif à l’air libre. Le combustible peut ensuite être recyclé ou coulé en toute sécurité dans du béton pour stockage.

En l’absence de refroidissement après avoir été retiré du réacteur, la chaleur continue d’augmenter jusqu’au point de fusion, c’est le meltdown aka Chernobyl. On ne peut pas donc juste arrêter la réaction et laisser le réacteur tout seul. Il faut un apport constant en éléctricité pour maintenir ce refroidissement (donc a prioro 5 à 10 ans après arrêt).


#162

Salut,
je voulais inviter un ami ingénieur scientifique qui a entre autre bossé au synchroton de Grenoble a participé éventuellement à ces débats avec son avis éclairé. Il est pour réfléchir à la sortie du nucléaire. Mais en lui envoyant quelques liens, il est découragé, voici le retour qu’il m’a envoyé:

Merci Rod pour ce résumé, effectivement c’est démotivant au plus au point. Ils doivent être déjà bouffés de l’intérieur, de pirate que le nom…

CIGEO waa quelle nouveauté, plus encore d’epr à l’avenir, waaa il y as encore plus de belles prises de position comme ca?

Ca me plait pas, pas assez d’utopie à mon goût. Ils n’auront ni mon vote ni mon temps!

Du coup c’est un peu brutal et pas d’arguments, juste une désillusion… Pourtant c’est un très bon scientifique…


#163

Moi je veux le solaire spatial, tu lui as parlé du solaire spatial ?


#164

Bouffés de l’intérieur ? Dans le cadre d’un débat totalement ouvert et public en mode open source ? Certes le débat a buté sur la question du stockage et la question de la temporalité mais justement, en demeurant toujours attentif à la confrontation des sources et des antagonismes. Ça me semble un peu fort de roquefort comme jugement…


#165

C’est dommage. Il faut recontextualiser… Tu lui as dit que l’idée général, si je ne me trompe pas, c’est que le nucléaire n’est pas la panacée mais qu’on ne peut pas faire autrement pour l’instant?


#166

Pour un “ingénieur scientifique” (?) C’est un avis bien bâclé et carrément insultant. Franchement, niveau contribution inutile, ça doit être le pinacle de ce thread. Aucune argumentation, aucun respect, aucun développement, juste un vieil argument d’autorité sans aucun intérêt.


#167

Fil fermé les débats n’ayant plus d’intérêts pour la rédaction de la motion. Il restera bien sûr la semaine officiel de débat pour en re-discuter.