Cédric Villani, tête de liste PP à Paris ?


#21

Bsoir,

:+1:


#22

@Florie Serait-il possible de connaître les arguments développés de part et d’autre et qui a conclu sur la position à tenir ? J’ai parcouru le discord mais je n’ai rien trouvé.
Cela ne vaudrait pas le coup d’ouvrir une motion sur Congressus pour débattre de cette question, qui déborde un peu du cadre local et qui, manifestement, ne fait pas l’unanimité ?


#23

Je n’ai pas souvenir que cette question ait été abordé lors de la réunion municipale 2020 :thinking:, d’ailleurs ce point là n’aurait-il pas mérité un vote?


#24

Bjour,

je n’ai participé à aucune discussion hormis ce sujet, mais je donne quand même mon opinion:
Courir derrière un gars qui à ce jour ne sait toujours pas de quel côté se diriger, en 2014 il soutenait le PS, en 2017 chez macron.
Quand on défend des idées auxquelles on croit on n’en change pas selon le sens du vent, si on fait de la politique par intérêt personnel on reste dans les partis « traditionnel »
S’il était intéressé et qu’il se rapproche de nous pourquoi pas…, mais courir derrière comme le fait les autres partis non !
Et enfin il y a déjà eu un “président” au PP et on s’en passe très bien !


#25

Vu qu’en 2017 une bonne partie du PS soutenait macron, ça semble cohérent.


#26

Villani n’a jamais soutenu le PS, il a soutenu des candidatures marquées à gauche, dont surtout celle d’Anne Hildago à la mairie de Paris, tout en se réclamant “ni gauche, ni centre, ni droite” ; c’est également le discours de Macron (mais qui le croit encore) et accessoirement la position exprimée par l’article 13 d’un code fameux : " Nous, Pirates, voulons apprendre de nos différences pour progresser et dépasser la notion de polarité. Nous ne croyons pas au traditionnel bipartisme."

On peut aussi interpréter sa volonté d’accéder à la mairie de Paris, non pas comme une pure ambition personnelle (ce n’est pas Griveaux), mais justement comme une volonté de gagner en indépendance par rapport à son rôle de député godillot actuel. Et de s’émanciper de LRM. Comme l’on fait avant lui Delanoë et Hidalgo vis-à-vis du PS.

On ne peut non plus exclure le fait qu’il n’ait même pas connaissance du parti pirate. Pourquoi ne pas le lui présenter et voir s’il adhère à ses valeurs ?

Je suis bien d’accord, mais il ne s’agit pas de faire de Villani le président du PP, seulement d’envisager sa candidature à la mairie de Paris sous la bannière PP.


#27

Suite du sujet Cédric Villani, tête de liste PP à Paris ? :

effectivement ça peut-être cohérent avec ceux qui en font profession et ne veulent pas perdre les avantages qu’ils en tirent .

Alors là depuis 2012 je me suis opposé à cette expression de la polarité en disant qu’ on était en face (maintenant je peu rajouter qu’on est sur le trottoir d’en face “on a traversé la rue” !:smile:

Non on ne se présente pas à la mairie de Paris, pour défendre l’intérêt général, mais bien par ambition personnelle.
Et quant on est député on représente ceux qui nous ont élu et pas automatiquement la politique du gouvernement surtout quand elle n’a plus rien a voir avec les engagements pris.

Certes mais il ne se contentera pas d’être un simple membre…


#28

Ouaip, la partie la moins reluisante du PS soutenait Macron, en effet. Honnêtement ça n’aide pas à redorer le blason de Cédric Villani que de le rappeler. Comment ne pas se méfier de ce type ?


#29

Nous en avons discuté après la fin de la réunion en effet, avec les parisiens qui nous avaient rejoints.

Donc, on peut en rediscuter lors de la prochaine réunion, mais pour le moment on ne tente rien au niveau de l’équipage.

Les arguments avancés étaient les suivants :

  • Il a déclaré qu’il annoncerait son soutien à Griveaux en septembre, ce qui implique qu’il va prendre le temps de la réflexion.
  • Personne ne le connait parmi nous, personne n’a de contact direct avec lui, donc personne n’a la capacité de le contacter sans passer par un tiers.
  • Le PP n’a pas vocation à récupérer les anciens adhérents des autres partis politiques, ce serait peut-être pas mal d’approcher quelqu’un issu d’aucun parti ou d’une sphère associative plutôt qu’un député LREM.
  • Ce serait perdre en lecture et en indépendance que d’aller chercher un ancien LREM largement soutenu par ses pairs.
  • As-t-on vraiment envie d’aller chercher un député qui a voté pour des lois à l’opposé de nos principes ?
  • On se laisse un peu de temps pour y réfléchir, observer son comportement, ça ne nous empêche pas de lui parler publiquement de nous, si certains veulent le faire, mais aucune démarche privée ne sera engagée d’ici la rentrée, sauf avis contraire, argumenté et validé par les Pirates.
  • On ne montera pas une liste aux Municipales, nous n’avons pas les ressources nécessaires pour le faire, donc on va plutôt chercher à rejoindre une liste, et des discussions sont en cours avec les écologistes d’EELV, justement cette semaine, on attend de voir ce que ça donne, comment nos membres parisiens le sentent, et après on verra, chaque chose en son temps.
  • On en rediscuter à la prochaine réunion, fin juillet.

Si vous avez des arguments pour se rapprocher de lui, posez les ici.
Pour ma part aucun de vos arguments ne me convainc.