Cédric Villani, tête de liste PP à Paris ?


#1

N’y a-t-il que moi qui pense que Cédric Villani devrait porter l’étendard du Parti Pirate dans la capitale ?
Ce type est un pirate né.
D’ailleurs, mettez lui un tricorne et il peut partir illico jouer dans Pirates des Caraïbes 6.
Plus sérieusement, il pourrait facilement cocher toutes les cases du code des pirates (surtout en quittant LRM pour nous rejoindre).
Personnellement, tout ne me plaît pas dans ses idées (trop long à expliquer), mais il m’inspire confiance.
J’avais apprécié cette remarque le concernant, qui me semble crédible, dans la tribune du Parisien de ses soutiens à la candidature pour la mairie de Paris : “pour lui, l’intelligence est nécessairement collective”.
Pour le PP, l’intérêt serait évidemment une visibilité multipliée par 100 en quelques jours.
Pour lui, un destin à la Zdeněk Hřib (maire de Prague PP pour mémoire).
Manifestement, ses dernières déclarations montrent qu’il a déjà quelque chose en tête, mais insérer le PP dans son équation personnelle n’est peut-être pas complètement improbable, à condition de ne pas trop tarder.
Je lance ce sujet ici car évidemment un tel ralliement serait un gros bouleversement pour le PP, pas seulement pour la liste parisienne.
Ma proposition s’insère également dans une réflexion plus globale qui est que le PP ne pourra gagner en visibilité sans figure médiatique : on peut le regretter mais c’est malheureusement ainsi.
Et quand je fais le tour des personnalités publiques actuelles (surtout avec une petite expérience politique), je considère que Cédric Villani serait une excellente “prise” pour le PP.


#2

Alors j’ai beaucoup de respect pour cet homme qui pour moi a cru comme beaucoup au discours de LREM et s’est fait avoir.

Comme j’ai dit hier, ailleurs, je suis soulagé de ne pas avoir des pirates face à lui, spécifiquement.

Oui c’est un fait, il ne faut pas le nier. Il faut savoir jouer avec les armes qui sont disponibles.

Sur un malentendu … mais faudrait aller le chercher


#3

Je suis assez d’accord avec la majorité de vos arguments, mais en effet, il faut aller le chercher le messieurs.

Donc la première question est, à ton un contact qui pourrait le contacter ?


#4

Ça me rassure de voir que je ne suis pas le seul à y avoir pensé \o/

Si on arrive à l’approcher ça serait en effet une belle prise.


#5

Je n’ai pas confiance en ce type du tout, et si le scénario très improbable où il intégrerait le PP venait à se réaliser, je n’aurais pas plus confiance en ce type. Je m’appuie sur ses votes à l’AN, où il a voté le gros du contingent des lois liberticides : il y a 2 jours la loi Avia, avant cela des lois allant de fake news à secret des affaires. Donc non merci.


#6

C’est vrai que tu as assez raison sur ce point, mais il ne faut pas oublier la “pression” que met LREM sur ces députés (regarde pour Paris, “si Villani ne soutiens pas grivaux, il seras exclus du partis”).


#7

Cela corrobore le fond de ma pensée : dur d’avoir confiance en quelqu’un qui craint davantage pour sa position que pour sa probité.


#8

Je ne lui jetterais pas la pierre pour ses votes, même s’ils ne sont pas en phase avec nous. Je n’ai jamais été député, je n’ai pas été à sa place, donc je pense que nous sommes mal placés pour savoir ce qu’il se passe dans sa tête.
De plus, face à la masse de lois à voter et la diversité des sujets, on s’appuie sur son groupe (opposition comme majorité). Bref, c’est un tout.

Après, si on l’approche, il faudra discuter de ses votes, expliquer rationnellement notre proposition.

Je pense qu’il est déçu de n’avoir pas pu accéder à la mairie de Paris alors qu’il a beaucoup fait pour LREM. Et quand on est déçu en politique il n’y a qu’une solution : forker et mordre ceux qui vous ont trahi (ou partir pour une longue traversée du désert dont certains ne sortent jamais. Tout le monde n’est pas Chirac…)

Bref, ne fermons pas les portes trop vite. Nous avons besoin de têtes d’affiche. Macron le sait également c’est pour ça qu’il a ratissé des gens politiquement et médiatiquement connu. C’est pour ça que la droite et la gauche risque de disparaitre du jour au lendemain s’ils font le mauvais choix.


#9

En effet : on ne peut pas avoir le temps de débattre et s’informer sur tous les sujets, et le calendrier de l’AN est particulièrement effréné ! Voter comme son groupe, en ce sens, revêt la même fonction que la délégation par chez nous.

Néanmoins, de même que quand on délègue et que la personne à laquelle on délègue vote n’importe quoi, on finit par s’en rendre compte et ne plus déléguer à ladite personne, si on vote comme son groupe et qu’on se rend compte que son groupe vote n’importe quoi, on peut avoir le courage de dire STOP et de remettre sa confiance ailleurs.


#10

J’ai pensé exactement la même chose hier. Parfait pour le Parti Pirate à Paris ; je trouve le mec bien, avec de bonnes idées pour Paris… C’est vrai qu’il a voté toutes les lois du gouvernement, à sa décharge comme bien d’autres, il débarquait, n’avait jamais fait de politique et a fortiori n’avait jamais été député.


#11

Bjour,

d’abord Il sait qu’on existe ?
Puis aller le chercher pour lui proposer quoi d’être qu’un simple membre ?
Oui! être tête de liste mais bon avec nos moyens…


#12

Déjà, il faudrait pouvoir l’approcher. Il est intervenu dans une association l’année dernière dont je connais le président. Je vais essayer d’obtenir un e-mail

Il y a un e-mail cedric.villani@assemblee-nationale.fr > Je propose qu’on en discute tous ensemble #equipages:equipage-municipales-2020 Qu’en pensez-vous @Florie @PierreB ?


#13

#14

c’est marrant c’est aussi une idée que j’ai eue en apprenant aujourd’hui qu’il était mis hors course pour Paris :slight_smile:

Je pensais qu’on pourrait le contacter par DM mais ses DM twitter ne sont pas ouverts.


#15

On peut en parler, oui. :wink:


#16

Euh ce mec c’est un député LREM, pour mémoire. Et c’est loin d’être un angelot : il savait pour quoi il s’engageait et il soutient la politique de Macron.
Ok il a un look et un parcours plus sympa que les playmobiles lrem de base type Griveau. Il n’en demeure pas moins qu’ il participe activement à une politique liberticide, antisociale et anti-écologique. En d’autres termes à une politique de droite dure.
A un moment donné, quand on fait partie de la majorité, quelques prises de position vaguement sympas ne peuvent faire oublier la réalité des faits.

Edit : certaines positions étant d’ailleurs très loin d’être sympas : https://youtu.be/xdyaQqDpiwQ


#17

Il a la médaille Fields et a défendu la suppression des mathématiques du tronc commun, réduisant celles-ci à un vague outils au service des sciences et d’une matière fourre-tout en lycée.
Et vous voudriez qu’on lui fasse confiance :roll_eyes: ???
De plus, sautez sur un futur-eux-candidat-LREM déçu par son camp me paraît plus que limite niveau intégrité !?


#18

Je pense qu’on peut difficilement inférer d’une participation à LREM de la qualité des personnes, surtout lorsqu’il s’agit d’une première expérience politique (certains ont quitté le navire plus ou moins facilement).

C’est de la politique, des personnes blanches de casseroles, qui ne sont pas dogmatiques, avec des positions qui correspondent à nos valeurs, et avec un certains poids politique, je n’en vois pas (beaucoup).
Si c’est la condition pour porter une liste avec des pirates dedans à la mairie de Paris ça m’irait.

Les décideurs de la politique de LREM, c’est macron, au cas où ce serait pas clair, les autres, ils suivent où ils dégagent. Alors peut-être que ça amène certains à vendre leur cul avaler des couleuvres, mais si ces derniers s’expliquent sur leurs positions et leurs futurs actions, et que je trouve ça convainquant, ça me va. Par contre, y a pas de 3ème chance.

Si on est pas capable de faire de compromis de la sorte, c’est à dire mettre sur la table notre image versus ce que le rapprochement nous coûte et nous rapporte politiquement, alors je pense qu’on aura beau dépenser toute l’énergie possible, on ira pas très loin.

Pour finir, il y aura de toute façon un vote (au moins au sein de l’équipage dédié et libre d’accès) sur cette question si jamais ce truc à lieux, donc ça sert à rien de s’affoler.


#19

Non, on ne peut pas inférer d’une participation à LREM de la qualité des personnes, mais pas non plus fermé les yeux sur certaines choses au prétexte d’une première expérience politique - Pas à ce niveau de responsabilité. Et je ne crois pas qu’il soit si naïf qu’on voudrait le croire - J’ai d’ailleurs mal aux yeux et aux oreilles quand j’entends que s’il a voté avec la majorité, c’est finalement un peu comme avec le principe de délégué sa voix dans la démocratie liquide :roll_eyes:

Plusieurs ici pointent des valeurs pirato-compatibles que porteraient Villani : mais quelles sont-elles ?

Des compromis sur des décisions, il faut en faire en politique, comme dans tout engagement militant ! Un rapprochement, surtout dans ces conditions, avec Villani me paraît plutôt compromettant. Mais nous ne parlons pas là de faire des choix politiques pour le collectif, mais de désigner une personne pour porter des valeurs qui je pense ne les porte pas et servir l’intérêt général.
Car si Villani rompt avec En Marche, ce n’est pas parce qu’il regrette ses votes à l’assemblée ou les réformes du gouvernement - ou même qu’il ne cautionne pas tout les projets de lois liberticides. Non, si Villani s’éloigne du parti de la majorité, c’est parce que ce dernier contrarie ses ambitions politiques personnelles - Il n’est pas là dans le principe de s’opposer à des valeurs, réformes ou lois, pas plus que servir l’intérêt du collectif dans des règles d’un parti qu’il ne pouvait ignorer mais bien dans l’idée d’une mise en lumière personnelle !

Je ne suis pas contre qu’une figure politique ou une personne engagée connue dans la sphère public soit le porte-voix du Parti Pirate, bien au contraire c’est sans doute même nécessaire ! Mais il y a des choix qui peuvent devenir des boulets que nos opposants n’auront aucun mal à torpiller - Et ce serait franchement servi sur un plateau si Villani nous ralliait !


#20

Moi j’ai juste dit qu’on pouvait en parler.
D’ailleurs on en a parlé en réunion d’équipage municipales et on a conclue que ce n’était clairement pas une bonne idée de travailler avec lui. Ni de chercher à le contacter.
On va observer l’évolution de la situation et voir ce qu’il décide de faire à la rentrée.
Pour ma part, si j’ai pu avoir un peu de sympathie pour le personnage, je ne suis pas favorable à une approche et je préfère qu’on s’en tienne aussi loin que de Mélenchon :smirk: