[5G : Élevons le débat] #1 De la mutualisation des réseaux


#1

Bonjour à tout le monde !

Ceci est le premier volet d’ouverture du débat autour de la 5G, ayant lieu par là :

Ici, on vous propose de discuter de la mutualisation des réseaux, notamment de téléphonie mobile, piste qui avait été lancée dans notre récente tribune. En effet, il ne s’agit pas seulement de 5G mais de gouvernance des réseaux, le problème se pose à chaque déploiement. Pour la fibre optique, les pouvoirs publics ont finalement opté pour un déploiement mutualisé afin d’accélérer celui-ci. Cela a pour conséquence un non changement du nombre de fournisseurs d’accès à Internet fibre, puisque n’importe qui peut proposer ses services, mais on a bien une diminution du nombre de réseaux ou d’infrastructures.

Alors, pourrait-on envisager cela pour les réseaux de téléphonie mobile, et notamment la 5G à venir ? Cela peut-il effectivement permettre une meilleure couverture des zones grises et des zones blanches en employant les moyens pour déployer partout et non plus de façon redondante à certains endroits ? Peut-on espérer par ce biais une vraie économie sur la construction des réseaux en termes économiques et environnementaux ?

EDIT : Les questions sont ici pour amorcer le débat mais ne doivent ni le restreindre ni s’imposer à vous :wink:


[Débat Ouvert] 5G : Élevons le débat
#2

Quelques pistes de réflexion … je suis un peu fatigué donc j’espère que je n’écris pas trop n’importe quoi :smiley:

On pourrait tout d’abord se dire que la téléphonie (au sens large en incluant la 3G/4G/5G) est quelque chose qui devrait être géré par l’état. C’est quelque chose quasi indispensable dont tout le monde a besoin. Dans un tel cas les opérateurs privés n’ont aucun intérêt et l’état pourrait se charger de tout et le problème de la mutualisation est résolu.

Si on met de côté cette solution, et qu’on réfléchis à une mutualisation du même type que celui de la fibre optique, j’ai d’abord des questions : comment est-ce que cela s’organise-t-il ? Comment est-ce que sont répartie les “constructions” ? De manière équitable ? En fonction du nombre de client ? Du chiffre d’affaire ? Et sur quoi se base-t-on pour chiffrer l’implication ? En terme de surface ? De nombre de personne ? De logement ? En longueur de cable ? En cout de construction ? En nombre de raccordement ? Y a-t-il une norme de qualité qui oblige tous les opérateurs à utiliser les mêmes matériaux, procédés, etc. ? Comment se passe la maintenance ?

Une autre question : y-a-t-il des aspects négatifs liés à cette mutualisation de la fibre optique ? Ca pourrait déjà permettre de réfléchir aux aspects négatifs de la mutualisation des réseaux en terme de téléphonie.


#3

Sauf que le passé montre que France Télécom a très mal géré l’installation du cuivre et qu’à ce titre il est difficile de faire confiance à une pareille réédition surtout que l’Etat, la seule chose à laquelle il croit sur le numérique c’est le prix de la licence et rien d’autre.

Pour le reste, à l’image de SCANI, les collectivités locales pourraient monter en parallèle avec les opérateurs des sociétés collectives d’aménagement numérique dont elles seraient membres.

La mutualisation à deux infrastructures à pour elle l’avantage d’apporter une certaine redondance sur une infra critique (surtout quand on voit que le fait de cramer des mats est loué par des écologistes).

Bref, la mutualisation :smiley:


#4

Je suis d’accord avec @Farlistener, le passé montre que l’état a géré ça très très mal via l’opérateur historique. Si on a des forfaits très haut débit à ~30 €/mois, après l’ADSL, ce n’est pas grâce à l’état (à part qu’il a mis fin au monopole) mais grâce à Free essentiellement. France Télécom a déployé le téléphone avec littéralement des décennies de retard, parce que l’état n’en voyait pas l’utilité (gadget… ça vous rappelle un discours du moment ?). Avec toutes les dérives qui s’ensuivent (délais de raccordement de plusieurs années, piston, cherté, etc).

Il y a des moyens plus subtils de mutualiser.

Bouygues + SFR + Orange ont monté F-Contact dans les zones peu peuplées (Dordogne etc). Ça ne mutualise que la partie GSM je crois, à moins que ça ait changé.

Bouygues + SFR ont déjà mutualisé une énorme partie de leur réseau (c’est peu connu, ça s’appelle Cronzon), sinon c’était la disparition de l’un d’entre eux par manque de capacité d’investissement (là encore, Free a fichu la panique en arrivant).

Oui, le système des points de mutualisation est un vrai binz (cf les photos de sac de nœuds sur twitter, armoires mal refermées, vandalisation, etc). Donc il faudrait repenser le système. Une idée serait d’avoir une offre type “bitstream” (1 opérateur par zone pour gérer le câblage, et il donne accès “virtuel” à cette infra à ses concurrents, similairement au cuivre).