Valorisation du statut de "délibérant liquide"


#1

Je vous expose une idée qui rejoint la proposition de @Bibo d’ajouter une dose de délégative au fonctionnement du parlement.

Dans une démocratie liquides, lorsque celle ci venait à être appropriée par tout le monde, nous ne serions plus des électeurs mais des “délibérants liquides” (ou un autre terme ).

J’ ai une idée pour valoriser le statut de délibérant liquide au sein des institutions.
Je pensais a une carte similaire a la carte électorale qui signifierait et entérinerais que l’on est plus juste des électeurs.

Cette carte serait accompagnée d’une communication et d’une invitation à prendre part aux instances participatives ou à la CCC (ou aux autres conventions citoyennes qui vont suivre, j’ai entendu circuler un projet de convention citoyenne sur les droits des animaux).

Ce statut ouvrirais également à des droits liés au statut :

  • indemnisation du temps de la participation
  • garderie pour les enfants

et lire “délibérer est un droit, c’est aussi un devoir civique” sur un document officiel serait classe.


#2

Payer pour voter ? Et le PP va garder mes enfants :stuck_out_tongue_winking_eye:


#3

Malheureusement le gouvernement ne prend pas du tout en compte les avis de la CCC ce que je trouve très dommageable et non-démocratique.


#4

Personnellement j’ai pas demandé l’avis de la CCC non plus, et surtout vu comment ils ont été “formé”, je n’ai clairement pas envie de leur faire aveuglément confiance.


#5

Etienne Klein disais ce dimanche à propos du CCC que c’était une bonne idée mais qu’il y a eu une erreur de méthodologie, il aurait fallu faire 2x 150 personnes avec des experts formateurs différents et ensuite pouvoir ou non observer une convergence sur des idées et ainsi donner plus de poids à des propositions sans remettre en doute le fait qu’elles dépendent de l’échantillon donné par le tirage au sort ou des experts formateurs choisis.

J’ai trouvé cela fort pertinent.

Source à partir de 7m55s : https://www.france.tv/france-5/c-politique-la-suite/c-politique-la-suite-saison-12/1947665-emission-du-dimanche-20-septembre-2020.html


#6

Merci pour le lien. Ce que dit Etienne Klein est juste, 2 échantillons indépendants valent mieux qu’un (un des premier cours de statistique), mais il en faut bien souvent plus (n=2 en science c’est bof bof, peut-être en physique mais pas en bio (mais je m’égare :)) si l’on considère une convention comme un tout cela peut se tenir or il y a pour moi 150 points de vues différents dans une convention donc 150 échantillons (et il ne voit pas qu’un expert).

Toujours est-il que c’était un engagement du gouvernement, suivre les recommandation du CCC (le but était notamment de calmer la colère des Gilet Jaunes). Pas ouf comme idée niveau apaisement du débat.


#7

Qui ont subit le même traitement. On repassera pour un double aveugle ici justement :wink:


#8

Il y avait bien plus qu’une personne experte avec des points de vue divergents. Le double aveugle est surtout utilisé en médecine pour tester l’efficacité des médicaments. Quel est le lien avec le CCC?


#9

Le double aveugle “pertinent” il est là :

Parce que si tu as 10, 20, 150 ou 1000 personnes si elles voient toutes les les mêmes experts EN MÊME TEMPS chacun avec leur biais, voire certains avec leurs inexpériences, coucou Marion Cotillard, alors il peut se dégager un consensus différent d’avec un autre groupe d’experts.

Grosso modo, tu peux orienter les résultats suivant qui tu choisis. Ici le résultat est fatalement biaisé.


#10

Merci de lire les liens que je vous envoie (vous y apprendrez ce qu’est le double aveugle) et de me vouvoyez.


#11

Si tu ne veux pas comprendre quel est le problème ici en insistant que ta vision est bonne alors qu’Etienne Klein explique qu’il faut a minima deux groupes de personne et deux groupes d’experts et comparer les résultats, je ne pense pas sincèrement qu’Etienne Klein se trompe. Donc oui pour l’instant j’insisterais sur le fait qu’il y a un rapport avec la méthode du CCC, que ce n’est pas démocratique et que personne n’a à être tenu par quoi que ce soit de leur avis.


#12

J’ai regardé la majeure partie de la vidéo.
Noël Mammère et encore plus Etienne Klein disent des choses très intéressantes…
par contre le présentateur qui les coupe pour poser des questions avec de gros biais (le titre d’une des parties est quand même “Faut-il avoir peur du progrès ?”, censé être en lien avec la 5G en plus)… :worried: (mais les 2 invités s’en sortent bien je trouve)


#13

Ce serait pour un travail sur l’écriture de proposition ou la rédaction d’un avis sur des pavés de rapports d’évaluation.
Pour la garde des enfants ce serait une coordination a inventer.

Ca existe aussi en science sociales pour mesurer l’impact d’un changement, notamment de politique publique (par exemple pour le nombre d’élevés par classes ou l’ajout d’un enseignant en classe). On crée deux échantillons humains, ou cohortes, et on donne a la première le traitement et pas à l’autre ( on compare une classe en effectif réduit et une classe en effectifs normal par exemple)
Mais c’est compliqué à justifier d’un point de vue éthique : Comment justifier que le groupe d’élèves de comparaison n’ai pas eu le droit a la même qualité d’enseignement ?
Et compliqué a mettre en place d’un point de vue pratique : il faudrait suivre chaque individu des deux cohortes sur une dizaines d’années pour comprendre les effet du système éducatif sur leur parcours.

De même ici : Comment justifier que certains des citoyens tirés au sort aient eu accès à l’un des bouquets d’experts et pas à l’autre ?

Globalement, je penses que les biais des experts se complétaient même si certains portaient une idéologie.


#14

C’était évidement une blague


#15

Oui mais il est surtout - bien qu’utiliser dans d’autre domaines aussi comme vous le dites (si vous me donnez la permission je vous tutoie avec plaisir) - utilisé pour tester un médoc contre un placébo. La dénomination double-aveugle vient du fait que ni l’expérimentateur ni les sujets ne savent dans quel groupe sont les sujets (control/traitement). Je n’ai jamais été au courant de ce type d’experimentation en politique mais cela pourrait être intéressant (mais quel traitement dans ce cas?). Niveau pratique cela semble difficile à mettre en place. Dans tout les cas merci d’avoir lancé ce fil.


#16

Tu peux me tutoyer :slightly_smiling_face:
Le “traitement” au problème public: d’améliorer l’apprentissage est ici “un nombre d’élèves moins important” dans une classe d’école.


#17

Je vous prierai de bien centrer le débat sur le sujet initial et non de débattre sur la double-aveugle.

Khanae Leff pour le CVI


#18

Merci @KhanaeLeff pour ton intervention, je ne comprenais pas aussi pourquoi @Farlistener avait introduit cette notion de double aveugle qui n’a en effet rien à voir avec le sujet.

J’aime cette idée, mais pourquoi “liquide” et pas simplement carte délibérale?

Plus certain mais je pense que les gens de la CCC avaient ces compensations

D’accord avec toi, mais cette carte entrainerait de serieux coût et un investissement, je ne sais pas si l’état est prêt à faire cela.


#19

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b2306-tvii_rapport-avis#_Toc256000026