Rencontre sur le municipalisme


#1

Je vous partage l’invitation qui nous est faite par Somalia pour cette journée qui promet d’être très intéressante. Si vous souhaitez y aller, signalez le moi.

"Bonjour à tous,

Nous vous invitons à une journée de travail puis à une soirée débat « Le municipalisme pour les nuls » mercredi 13 juin 2018 à la Halle Civique de Belleville, 27 rue piat, à Paris.

A l’occasion de l’exposition « les Voies de la Démocratie », présentée par Thomas Simon et Camille Dantec, les collectifs et organisations déjà engagées dans le projet municipaliste vous invitent à un temps de reliance autour de la thématique du municipalisme francophone.

L’objectif est double, permettre une meilleure compréhension du concept du municipalisme afin que chacun puisse se l’approprier et élaborer ensemble une stratégie de reliance pour appuyer les dynamiques locales qui luttent, qui construisent la transition et qui tentent de se réapproprier le pouvoir local.

Un peu partout dans le monde, et plus proches de nous, en Espagne, des villes ont choisi d’être des laboratoires de nouvelles formes de démocratie participative et de communs urbains. Sous le terme de municipalisme, on place un ensemble d’expériences dans lesquelles des plateformes, regroupant collectifs de transition, mouvements sociaux et citoyens mettant en place des solutions concrètes d’améliorations des conditions de vie, dessinant ainsi une nouvelle voie pour la démocratie du XXIème siècle et suscitant l’émergence d’un nouvel imaginaire, un nouveau récit. C’est la constitution de convergence d’organisations, d’activistes et de citoyens participant à la transformation des institutions, qui incite les habitants à ne plus se contenter d’être des récepteurs, mais à participer à la production des solutions qui concernent leur vie. Nourri par les travaux d’Henry Lefebvre sur le Droit à la Ville et par le mouvement des communs, le municipalisme francophone est en train de devenir une perspective concrète de révolution démocratique, éco-féministe et écologique.

Vous êtes donc invités à participer à une séance de travail qui aura lieu mercredi 13 juin de 10h à 13h, qui continuera de 14h à 17h pour les plus téméraires et qui finira par une soirée/conférence ouverte au public.

Voici notre proposition d’ordre du jour que nous pourrons modifier collectivement en fonction des attentes de chacun :

  1. Échanges et travail d’écriture d’une définition commune du municipalisme francophone intégrant les trois dimensions : transition, lutte et élection. 
    
  2. Perspectives de stratégie et d’actions communes
    
  3. Organisation/maillage des interventions et ateliers à l’Université d’Eté en août 2018 à Grenoble
    

Collectifs invités (ouvert à d’autres) : Archipel Citoyen, Mouvement Sol, Comonspolis, Utopia, Transition citoyenne, Archipel Osons les Jours Heureux, Ma voix, Groupe d’Interveniton Municipaliste (GIM), Fondation pour le Progrès de l’Homme (FDH), Multinationales.org, La Belle Democratie, Collectif Transition Citoyenne (CTC), Pas Sans Nous, Libertaires Barcelone, Centre de Recherche et d’Information pour le Développement (CRID), Institut de Recherche et de débat sur la Gouvernance (IRG), Remix de commons, Les décroissants, Mouvements féministes, Démocratie ouverte, Réseau des Géographes Libertaires (RGL), Association Internationale de Techniciens et Experts et Chercheurs (AITEC), Dewey, Réseau Mycelium Belgique.

La soirée sera consacrée à une conférence ouverte au public “Le municipalisme pour les nuls”, de 18h à 21h, animée par Camille et Thomas, avec comme premiers intervenants Jonathan Durand Folco, Magali Fricaudet (AITEC), Elisabeth Dau (IRG) et Pierluigi Vattimo (Naples). Chaque intervenant introduira la notion de municipalisme en quelques minutes puis la conférence sera ouverte à l’ensemble des invités et au public, avec un fonctionnement de chaises libres ouvertes à tous entre les intervenants, pour permettre un échange de qualité.

N’hésitez pas à partager l’évènement de la soirée pour lui donner de la visibilité : https://www.facebook.com/events/480486915717513/.
Si vous voulez mettre vos organisations co-organisatrices de l’évènement Facebook => contact par Facebook avec la page Les voies de la democratie : https://www.facebook.com/lesvoiesdelademocratie/

En attendant le 13 juin nous avons créé un pad pour commencer le travail collectif d’une définition du municipalisme francophone auquel nous vous inivitons à contribuer : https://mensuel.framapad.org/p/KVI2Ia7Ljx "


#2

Effectivement ça peut être intéressant, sauf imprévu je suis disponible.

J’ai vu ça sur le pad :

Parmis les anarchistes de pacotille que vous êtes (tous et toutes), je serais curieux de savoir combien ont déjà incapacité ne serait-ce qu’une seule caméra de vidéosurveillance ?

Je ne connais pas l’auteur, je trouvais que c’était une bonne remarque. J’ai corrigé les fautes de français mais j’ai laissé vidéosurveillance alors que tout le monde sait qu’on dit vidéoprotection :smiley:


#3

Le style me faisait penser à quelqu’un dont je tairai le nom. Une autre phrase du même auteur a confirmé mes craintes. Je vous annonce donc que ce pad est perdu.


#4

Je plussoie Relf. Il faut sauvegarder le pad et le mettre en accès réservé


#5

Je ne sais pas si l’invitation t’étais destiné personnellement ou était
destinée aux pirates mais j’en profite pour te demander, @ThomasWatanabeVermorel si tu penses pouvoir, à l’avenir, transférer et inviter tes contacts à envoyer leurs mails à l’attention des pirates sur contact@partipirate.org ?

C’est le mail que je donne systématiquement quand on me demande un contact pour le PP, et c’est le mail que j’invite chacun d’entre nous à communiquer à nos partenaires à l’avenir.

Cela devrait grandement faciliter les échanges avec les partenaires, et personne ne se posera à l’avenir la question de “à qui je dois envoyer mon invitation au PP ?”.

Évidemment cela ne t’empêche pas de publier les invitations ici, c’est juste pour assurer un passage de relais le plus fluide possible avec les pirates qui sont chargés des relations publiques après toi :wink:

(Édit : si je peux y aller j’irai, je veux bien les coordonnées de ton contact, ou mieux, que tu transfères le mail en question à contact@partipirate.org du coup, merci.
Edit : Sinon au pire je contacterai directement Camille que je connais un peu, mais ce serait bien que tu passes le relais quand même…)