Redonner du temps médical aux médecins

Bonjour !

La démographie médicale n’est pas terrible, et pour compenser, les politiques n’ont souvent qu’une idée : « on va obliger les médecins à s’installer dans nos campagnes ».
C’est une idée ridicule : en tant que médecin, nous recevons tous les mois un magazine qui s’appelle « Le Recruteur médical » avec des offres d’emploi partout en France ; il y a des boîtes de téléconsultations qui débauchent les jeunes médecins pour une sorte de salariat de télétravail lucratif (au mépris du parcours de soins) et même l’Assurance Maladie tente tous les 3 mois de recruter des médecins conseils parmi les médecins généralistes (en nous vendant un meilleur confort de vie, ahahaha).

Un des problèmes dans l’accès aux soins est que les médecins généralistes sont occupés à faire de l’administratif… Notamment, nous faisons beaucoup de « contrôles » :

  • pour les ambulanciers (des prescriptions médicales de transport, alors que le deal se passe entre patient et ambulancier… comme si ces derniers étaient fraudeurs par défaut)
  • pour les infirmiers (faire une ordonnance tous les 6 mois ou 1 an - depuis peu - pour prescrire une toilette à domicile à 80 ans, pendant 10 ou 15 ans… comme si les infirmiers étaient des fraudeurs par défaut)
  • pour les travailleurs (arrêt de travail court avec jours de carence), pour les parents (journées enfant malade dans le contrat de travail)… comme si les gens étaient fraudeurs.
    Bref, vous avez compris le principe.
    J’ai publié une tribune à ce sujet dans le Figaro en début d’année, et je l’ai mise en accès libre via ce thread : https://twitter.com/mimiryudo/status/1483192918634553350?s=20&t=SzrGZfy46oCv6GrkKJpBJg
    C’est un sujet que j’aimerais voir pousser pour un parti… :slight_smile:
5 Likes

hello @mimiryudo ,

Ravi de te lire. Et de voir que beaucoup de tes réflexions font échos aux travaux de l’équipage santé.

Je te rejoins sur la solution de facilité et l’apparente méconnaissance du sujet, de l’ensemble des partis. Même si on pouvait constater, un certaine mesure dans les partis bien ancré dans le maillage territorial. La solution à tout : contraindre. Actuellement la vision de l’état sur les dépenses en santé c’est qu’au mieux nous sommes des mauvais gestionnaires de l’argent public (des gaspilleurs) au pire, comme tu le dis, des fraudeurs.

Il suffit de lire le plan ondam dans ma santé 2022 qui revoit à la baisse les dépenses santé dès 2023, pour revenir a montant de dépenses pré-covid.

On observe aussi que l’état se décharge en rendant responsable les PS du lien et de l’organisation des soins sur un territoire avec les ARS (et cnam), en les incitants à créer des CPTS. Cela rajoute encore du travail, mais peut avoir le mérite de fédérer les PS entre eux sur un même territoire. c’est un sujet à développer.

Je pense aussi qu’@hoel partagera ton avis sur un principe de base : redonner du temps médical aux médecins.

Au parti pirate il y a un équipage (groupe de travail) santé. J’en fais parti. Nous réfléchissons sur ces points lors de nos réunions. et l’organisation territoriales de santé revient souvent. Actuellement nous travaillons sur un autre point qui est l’assurance maladie.

Du coup nous sommes preneurs de toute réflexions, et nous pouvons prendre le temps ici d’argumenter chaque points qui pourraient paraître intéressant pour revaloriser le temps de soins dans notre activité. Merci de nous avoir partagé ton thread, il est déjà bien fourni.

au plaisir d’échanger.

3 Likes

Merci pour les idées ! Est-ce que tu as connaissance de projets de loi ayant déjà été rédigés dans le sens de certaines de ces propositions ?
Un moyen davoir accès à la tribune sans être abonné au figaro ?

2 Likes

Toute la tribune est dans le thread Twitter (avec quelques illustrations en plus).
Sinon, je viens de l’uploader là : https://rochoy.fr/michael/share/LeFigaro17012022-Rochoy.pdf

Il y a quelques éléments qui vont dans ce sens : délégation de tâches aux infirmiers, kinés et remboursement des psychologues… On peut imaginer aussi qu’il y aura d’autres délégations avec les infirmiers de pratique avancée. Enfin, à défaut de simplification/délégation, il y a eu une revalorisation financière du premier dossier MDPH au 1er avril. Mais beaucoup (dont moi) veulent du temps, pas plus de sous…

Globalement aucun projet de loi d’envergure pour supprimer le rôle (tacite) de « contrôleur » des médecins généralistes…

3 Likes

Merci pour la tribune, que je n’avais pas encore lue.

Nous avons digressé sur ce sujet tout récemment lors de la dernière réunion de l’équipage santé. Nous parlons actuellement de la grande sécu.

A titre personnel je suis tout à fait d’accord avec tes propositions. On nous propose de nous libérer de taches complexes purement médicales (adaptation d’un traitement du diabète par les IPA par exemple), sans nous débarrasser de toutes les tâches administratives, certificats de sports, d’assurance, d’aide à domicile, arrêt de travail etc.

Je vais proposer de débattre de ce sujet au sein de l’équipage santé dès que le projet actuel sera terminé.

4 Likes

Merci pour le texte de la tribune.
À mon avis, chacun des points devraient être intégrés au programme du parti, bien que certains devraient peut-être demandé d’être travaillé plus en détails, notamment les points sur les demandes abusives des assureurs, l’accès au droit pour les problématiques sociales, la délégation de tâches (qui a d’autres implications peut-être comme le transfert de responsabilité, et qui dit augmentation des responsabilités dit demande d’augmentation de rémunération/salaire), le remboursement des soins psy (qui est un gros sujet en soi) et le système de prise en charge des frais de santé.

Peut-être que dans un premier temps, un point programme pourrait regrouper la suppression des certificats d’enfant malade, les jours de carences, les certificats d’AT courts ? Il s’agit de mesures qui touchent le travail et la justification des absences, je vois bien un argumentaire similaire possible.

3 Likes

Oui complètement !
Pour les demandes abusives des assureurs, c’est aussi mon dada justement : j’ai contacté l’Ordre une dizaine de fois, contacté le Procureur de la République (pour rien), et j’ai été interviewé par Le Généraliste et par UFC Que Choisir qui a fait un papier… paru en mars 2020, donc passé inaperçu.
J’ai résumé ce sujet aussi sur ce billet de blog, alimenté depuis mai 2019 (ça ne date pas d’hier ce problème) : http://www.mimiryudo.com/blog/2019/05/fmc-nos-amis-les-assureurs-et-leurs-questionnaires-pre-remplis/
N’hésitez pas si besoin ! (Je suis novice ici…)

3 Likes