Quelques statistiques sur les législatives du 12 juin 2022

Quelques statistiques calculées à partir des résultats par bureau de vote.

Source : Elections législatives des 12 et 19 juin 2022 - Résultats du 1er tour - data.gouv.fr

Le bureau de vote avec le meilleur score Pirate de toute la France : celui de Wintzenheim-Kochersberg, commune dont notre candidat Alain North est le maire, avec 60 voix sur 205 suffrages exprimés, soit 29,85 % ! Il y a battu à plate couture tous les autres candidats, dont Martine Wonner la députée sortante. Circonscription 67-04.

Les candidatures Pirates ont remporté 19712 voix en France, sur 3866954 suffrages exprimés dans leurs circonscriptions, soit un score moyen de 0,51 %.

Suivant la catégorie de gestion des bulletins telle qu’indiquée sur la carte Parti Pirate - La carte des législatives, cela se ventile ainsi :

bulletins distribués

14613 sur 1872303 soit 0,78 %

pas de bulletins distribués

3848 sur 1335058 soit 0,29 %

autogéré par les candidats

426 sur 104888 soit 0,41 %

circonscriptions « partagetaramette »

825 sur 554705 soit 0,15 %

Scores en fonction du type de traitement des bulletins, trié par ordre croissant.
Les 4 plus grandes barres rouges sont les 3 circonscriptions de l’étranger + 74-03.

image

Scores en fonction du type de traitement des bulletins+circulaires par rapport au fichier de @npetitdemange, trié par ordre croissant.
Par rapport au graphe précédent, rouge → jaune, jaune → vert, bleu ciel → violet.
Les 4 plus grandes barres jaunes sont donc les 3 circonscriptions de l’étranger + 74-03.
La plus grande barre rouge est la circonscription d’Alain North (67-04).

image

Même graphique que ci-dessus mais trié uniquement par score.
image

3 Likes

Si je comprend bien, on n’a fait que entre 28 et 31 candidat qui on eu plus de 1% ?

Non, 15 :slight_smile:

15 … seulement
.
.
.
Dur … :frowning:

Ça correspond à ma statistique personnelle, depuis 2014 je dis qu’il nous faut plus de 200 candidats pour partir en autonomie, puisque pour l’instant notre taux de réussite est de 25% (alors de manière quasi automatique le 1% est faisable sur 11 circo, celles de l’étranger, ça réduit le truc à 170 candidats).

Maintenant on sait aussi que c’est faisable avec un nombre de personnes allant de 400 à 600 (candidat ou suppléant mandataire pour un autre couple).

Le gros du travail à faire c’est féminiser le Parti Pirate, dire aux femmes qu’elles ont toutes leur place en politique et au Parti Pirate.

Bref, oui 15, mais c’était ce qui était prévu.

4 Likes

Est ce qu’il est possible de sortir un jeu de données avec 2 paramètres supplémentaires, présence ou non d’affiches presence ou non de circulaire ?

Aussi est ce que tu peux partager les données (celles dont tu tes servies) en fichier exploitable @PierreB ?

Concernant la présence ou non de circulaire c’est déjà ci-dessus.

Pour les affiches, je n’ai pas l’information, je sais juste qu’on en a mis à certains endroits mais je n’ai pas la liste exhaustive, si quelqu’un a ou peut collecter l’information, en incluant le degré approximatif de couverture – utile sur les circonscriptions étendues où il n’a pas été possible d’en mettre partout --, voire le nombre d’affiches x jour + et proportion par rapport aux panneaux qui étaient disponibles afin de prendre en compte la durée d’affichage, je peux compléter volontiers. Je sais ce qui a été fait sur Paris (en gros on a tout couvert) et plus grossièrement dans certains coins d’Île de France, mais c’est tout.

Voici le fichier sinon.
par_type.csv (2,9 Ko)

2 Likes

Ce serait intéressant de comparer avec des circos avec un profil électoral / abstention équivalente, pour identifier si ça tient essentiellement ou pas de la disponibilité en terme de bulletin.

Je m’amuse un peu avec les données. Le premier boxplot reprend la distinction de @PierreB.
Dans la seconde j’ai intégré les circo issues des français de l’étranger dans la catégorie bulletins + circulaires. La barre noir correspond à la médiane. La légère distribution des points sur l’axe x est là simplement pour faciliter la lecture.

Le code R et les fichiers

Donneeslegislatives2022 ← read.csv2("~/R/par_type.csv")
View(Donneeslegislatives2022)
library(tidyverse)
library(ggplot2)
Donneeslegislatives2022$Categorie ← as.factor(Donneeslegislatives2022$Categorie)
bp5<-ggplot(Donneeslegislatives2022, aes(x=Categorie, y=Score))+
geom_boxplot()+
labs(x=« Categorie », y=« Score »)
bp5 + geom_dotplot(binaxis=‹ y ›, stackdir=‹ center ›, dotsize=0.4)
bp5 + geom_jitter(shape=16, position=position_jitter(0.05))

Donneeslegislatives2022zz ← read.csv2("~/R/par_type_zz.csv")
Donneeslegislatives2022zz$Categorie ← as.factor(Donneeslegislatives2022zz$Categorie)
bp5zz<-ggplot(Donneeslegislatives2022zz, aes(x=Categorie, y=Score))+
geom_boxplot()+
labs(x=« Categorie », y=« Score »)
bp5zz + geom_dotplot(binaxis=‹ y ›, stackdir=‹ center ›, dotsize=0.4)
bp5zz + geom_jitter(shape=16, position=position_jitter(0.05))

par_type.csv (4,1 Ko)
par_type_zz.csv (4,1 Ko)

(pour les puristes j’aurais sûrement pu tout faire avec 1 fichier mais j’ai pas été regarder comment :v)

6 Likes

Voilà quelques graphes en plus, sur le même principe, en formant les catégories différemment, avec un peu de stats inférentielles vite fait.

1 Like

Le résultat semble sans appel. Avec assez de candidatures et de ressources, le 50*1% est envisageable rien qu’avec bulletins et circulaires.

:thinking:

Ouais alors attention, faut quand même dépasser les 1%, la boîte est quand même sur le seuil :smiley:

D’où le « assez » xd

J’ai récupéré les données de l’INSEE sur les circonscriptions, y a tout un tas de données sociologiques dessus, bon ça fait énormément de variables, mais ça pourrait j’espère aider à décider où aller la prochaine fois.
Faro m’a aussi transmis la quantité de bulletins et circulaires pour chaque circo, peut-être qu’il y aaussi des optimisation à faire sur la priorisation des circo, genre plus une circo a un faible nombre d’électeur, moins elle a besoin d’un grand nombre de bulletin. Par exemple une circo avec 90 000 bulletins et circulaires pourrait en couvrir 2 à 45 000, ce qui pourrait amener d’un score à moins de 1% à 2 scores à plus de 1% potentiellement.
A noter qu’on reste avec un nombre restreint de données donc c’est pas parole d’évangile bien sûr.

4 Likes

Re !
Comme annoncé, j’ai pu avancer en utilisant les données de l’insee.
Voilà ce que ça donne, en gros :



Bon il n’y a pas tout, mais vous avez le fichier à la fin.
Comment ça se lit ?
Il s’agit de corrélations avec le vote pirate à partir de 120 variables INSEE donc de -1 à 1 avec -1 corrélation inverse, 0, pas de corrélation, 1 très forte corrélation.
Donc par exemple la variable qui corrèle fortement et positivement avec le vote pirate, elle est de 0.4 et elle est liée à la part des hommes actifs en emploi dans la circonscription.
La variable qui corrèle fortement mais négativement cette fois avec le vote pirate, elle est de -0.33 et c’est la part dans le revenu disponible des pensions, retraites et rentes.

Attention cependant, il s’agit de corrélations, je n’ai pas (encore) contrôlé d’autres variables, comme, le taux d’abstention par exemple, ou la présence en bulletins dans la circo. Je suis pas encore au point pour effectuer ce genre d’analyses histoire de déterminer quelle variable est vraiment pertinente.

J’ai utilisé ces scores pour créer quelques visualisations, avec les 4 variables les plus fortes dans chaque sens, qui corrèlent positivement et négativement. Les voici :



Vous trouverez une version dashboard, cliquable avec le lien suivant : https://public.tableau.com/views/Legislatives-Insee/Tableaudebord?:language=fr-FR&:display_count=n&:origin=viz_share_link
Tableau de données : merge.xlsx (74,1 Ko)

4 Likes

Bravo pour ce travail ! Si on grossit le trait, les gens qui votent pour nous sont des classes moyennes actives plutôt aisées et diplômées ? Et a contrario, les gens les moins intéressés sont les retraités et des classes ouvrières ? Ça soulève une question : pour les élections, est-ce qu’il vaut mieux se focaliser sur notre cœur de cible ou essayer de parler à des personnes qui ne s’intéressent pas à nous ?

En matière de campagne électorale, d’après ce que j’ai lu sur le sujet durant toute ma carrière, la première chose à faire est de rassembler une base fiable, et de s’assurer de sa mobilisation pleine et entière aux différents scrutins avant d’aller chercher ceux qui ne nous prête aucun crédit.

Donc à ta question je répondrais qu’il faut en priorité se focaliser sur notre cœur de cible, histoire de consolider la base, et une fois qu’on aura les moyens d’aller chercher plus loin alors on ira.
Cela dit, rien ne nous empêche d’aller parler à d’autres publics pas identifiés, mais la priorité, c’est consolider les fondations.

3 Likes