Proposition de motion ,arretons le nucleaire


#21

Bjour,
ce n’était pas un énième sujet pour ou contre le nucléaire, juste que de nouveau produit émerge et qu’il faut mettre le “paquet” dans cette voie et pour cela il faut des finances et autant les prendre là où à ce jour elle n’ont servi qu’a engraisser des multinationales.
Et pour l’argument je m’en réfère au Larousse

  • Raisonnement, preuve destinés à appuyer une affirmation
  • Moyen auquel on recourt pour convaincre quelqu’un, pour l’amener à modifier sa conduite

Et mon argumentation contre le nucléaire est qu’il faut stopper la recherche et son développement hormis celui de trouver les moyens de leurs démantèlements, pas stopper les centrales tout au moins dans l’immédiat.

(mon petit…heu je voudrais bien, 1quintal et des poussières :sunglasses:)
Sinon je n’ai pas été longtemps à l’école, mais j’ai une fille qui à fait une maitrise en philo et:
la majorité à t’elle toujours raison ?
être minoritaire c’est avoir tort ?
(Te casse pas la tête c’est juste pour rire :joy:)


#22

Si je comprends bien, la fission nucléaire serait donc un des avenirs possibles pour le PPfreu ? Non seulement paralléliser la recherche est parfois difficile (les moyens ne sont pas infinis) et qu’il est nécessaire de faire des choix, mais considérer que la fission qui produit des déchets pour des millénaires soit considérée comme un « avenir possible » est un rien choquant ÀMHA.

Comprenons-nous bien : je ne suis pas pour sortir du nucléaire ici et maintenant, mais investir des sommes inévitablement conséquentes pour la recherche sur la fission, ce n’est pas juste pour voir ce que ça peut donner. C’est pour construire des centrales qui auront une durée de vie de plusieurs décennies, et dont la « déconstruction » (que l’on maîtrise très peu, soit dit en passant) prendra aussi du temps et de l’argent.

Au lieu de favoriser un système centralisé énorme donc forcément opaque et corrompu il faudrait s’orienter autant que faire se peut vers le renouvelable et la sobriété. Jusqu’à présent, on a fait comme si l’énergie était à bas coût (en fait, on a reporté les factures sur les générations futures) et illimitée. Il y a pas mal de solutions pour à la fois réduire la consommation et produire en dézinguant moins l’environnement.

Euh, oui mais non : on peut soutenir aujourd’hui mais on ne soutiendra (peut-être) pas demain ? Et c’est quand demain au fait ? À un moment donné, il faut établir des priorités. Je suis convaincu qu’il faut s’orienter vers une production aussi décentralisée que possible et ça devient de plus en plus jouable. Et c’est là qu’il faut orienter la recherche. Parce qu’il ne faut pas se mentir : investir, aujourd’hui, dans la fission, c’est un choix à très long terme. Or il faut commencer à prévoir une sortie du nucléaire à moyen ou long terme. En attendant que les technologies considérées aujourd’hui comme alternatives soient en mesure de prendre le relais, les centrales actuelles peuvent fournir une stabilité énergétique bienvenue. Mais à terme, leur rôle devra être au mieux de pallier aux autres technologies, pas d’être au centre de tout.

Dans ce contexte, quel intérêt de mettre aujourd’hui un paquet de billes dans la recherche pour la fission ?


#23

Bjour,

comme il est difficile de s’opposer au nucléaire …:rofl:
Voila de nouveaux arguments batterie sodium
Et c’est tout ressent (13/05/2019) et Français, mais bon continuons à jeter les milliards dans l’EPR…


#24

Pardon mais ce débat a déjà eu lieu. Je vous invite à aller lire les centaines de messages déjà échangés sur la question. Je déplace le fil dans le sujet précédemment fermé pour la même raison.

EDIT : je me suis un peu chié dessus en transferant les messages, ce qui fait que le message de gna ci-dessus devrait apparaitre un peu plus haut