Municipales 2020 Paris


#21

Super, c’est noté. Bon week-end


#22

Le compte rendu de la réunion :

C’est sur une des terrasses les plus agréables du centre de Paris que nous avons rencontré Laurent et Emmanuelle, tous deux élus EELV de Paris et candidats pour les municipales. Si l’essentiel de la discussion a eu un tour informel, elle a permis de dégager les points suivants :

  1. Stratégie de EELV pour les municipales

    EELV estime avoir le vent en poupe pour les élections municipales à venir : lors de la débacle de 2017, les écologistes ont bien résisté à Paris et les européennes leur ont donné des scores très élevés, faisant d’eux la deuxième force politique de la capitale. Certes, une élection n’en fait pas une autre. Mais la problématique écologiste est centrale dans la vie quotidienne des parisiens et EELV est persuadé que la campagne tournera sur cette thématique. De plus, EELV estime que les points principaux portés au crédit d’A. Hidalgo (piétonisations, aménagements cyclistes, etc) sont ceux qui viennent d’EELV.

    Contrairement aux précédents scrutins, EELV joue gagnant et entend devancer le Parti Socialiste pour être en capacité de diriger la capitale (avec accord de second tour avec la maire sortante)

    Du coup, EELV rencontre tous les partis avec lesquels il est susceptible de travailler, pour mettre en place le regroupement le plus large et le plus performant possible. Leur système prévoit un certain quota de candidats “tiers” sur leurs listes (cf plus bas). C’est dans cette optique que Laurent nous a proposé de nous rencontrer : pour évaluer si nous pouvons faire les élections municipales ensemble.

  2. Points de friction avec le Parti Pirate

    Nous avons mis sur la table les points de frictions que les pirates ressentent avec EELV.

    • La directive copyright, mal votée par EELV au parlement européen
    • Les positions antivax de Michèle Rivasi
    • Le précédent Emmanuelle Cosse, devenue ministre de Valls juste après les régionales, alors que la section IDF avait hésité à rejoindre sa campagne.

    Ces trois points sont aussi des points de friction internes chez EELV. Nos interlocuteurs étaient sur des lignes très semblables aux nôtres. Point important : aucun de ces trois points n’entre réellement dans l’univers des municipales.

  3. Process proposé par EELV

    Statutairement, EELV réserve 20% de ses places “éligibles” à des personnalités d’ouverture. La partie éligible des listes doit être votée début octobre, mais évidemment tout cela se prépare.

    Si nous décidons de rejoindre la campagne municipale d’EELV, Laurent nous propose de pointer ceux de nos candidats actifs à Paris et disposés à s’impliquer à la fois dans la campagne et - et c’est le plus important - potentiellement dans la mandature à venir. Ces candidats participeront alors au process de sélection, qui devrait avoir lieu fin septembre / début octobre 2019.

    Par contre, il faut que nous soyons en capacité de donner une réponse fin août, suivant un format relativement “libre” : propositions de candidats / arrondissements, positions de programme, etc.

  4. Programme pour les municipales

    EELV n’a pas arrêté son programme et envisage de mettre en place des réunions/ateliers citoyens pour faire émerger des pistes de réflexion collective. Pour autant, nos interlocuteurs ont été assez clairs sur certains fondamentaux, tels que la régulation des transports motorisés individuels, la débétonnisation de l’espace public et le rejet global de la politique de Missika (valorisation et construction à outrance).

    EELV revendique une écologie ambitieuse mais sérieuse et récuse les effets d’annonce “marketing” type forêt urbaine.

    Ils sont preneurs de nos propositions sur la partie numérique pour laquelle nous sommes plus avancés qu’eux.

    Sans entrer dans les détails - nous avons parlé de beaucoup de sujets, dont tous n’étaient pas dans le champs des municipales - il revient à Emmanuelle d’avoir posé la bonne question, celle qui doit nous guider pour le scrutin à venir et au delà : quelle ville voulons-nous ?


#23

Alors c’est illisible chez moi avec ta mise en page, mais merci pour le compte-rendu…


#25

Bizarre, c’est lisible pour moi.

Le processus me semble propre, les discussions sur la table, merci pour le compte rendu.