Et si nous nous trompions de transition ?


#1

On a porté cet article à ma connaissance en me demandant votre avis, donc quid ?

http://lapenseeecologique.com/et-si-nous-nous-trompions-de-transition-pour-un-luddisme-ecologique/

Je le lirai demain matin pour ma part :wink:


#2

Bsoir,

j’ai juste regardé les 1er lignes et je résume (peut-être un peu vite …) que c’est pas la technicité qui pose problème c’est son asservissement au profit maximum.


#3

Article intéressant mais trop de digression. C’est complètement aberrant de croire que une transition numérique, électrique… ou autre chose complètement binaire est une solution viable pour une transition “écologique” universelle. Dans chaque cas il est nécessaire de réaliser une étude environnementale au cas par cas en fonction de la fonction du (sous)système étudié.


#4

Si l’article traite d’un sujet intéressant, il ne fait que le survoler, en posant des bases de réflexion légèrement biaisées par un point de vue sur le numérique qui semble complètement éculé, ce qui peut être dû à une méconnaissance du sujet, ou à une méconnaissance des outils numériques de décision collective. Je ne m’avancerai pas sur les connaissances de l’auteur en la matière, si ça se trouve il est super calé, mais ce n’est pas l’impression qu’il donne.

Du coup je me suis renseignée sur l’auteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Éloi_Laurent

J’ai l’impression qu’il y a confusion entre Internet et les Réseaux Sociaux, qui ne sont qu’une infime partie d’Internet.

Le pitch de départ avait l’air pourtant intéressant, je pense que nous devons réfléchir à la transition numérique qui doit accompagner la transition écologique, afin d’optimiser la seconde par les outils de la première, et je suis convaincue que dans notre société on ne pourra pas faire sans, mais ça ne doit pas se faire aux dépends des ressources non renouvelables, nous devons envisager la transition écologique dans sa globalité, c’est à dire aussi et surtout selon l’aspect du recyclage efficace des ressources pour continuer à fabriquer du matériel numérique de qualité, qui ne serait pas conçu avec une obsolescence programmée.

Le problème de cet article, c’est qu’il pose les bases, il entame un développement et il s’arrête en plein milieu. J’ai dû scroller deux fois pour vérifier que le truc était bien fini et je reste sur ma faim. Il manque clairement un conclusion, et même je dirai, il manque une morceau du développement de l’idée. Ce qui me donne l’impression bizarre que l’auteur a écrit cet article en ayant déjà en tête ce qu’il voulait dire, a fait ses recherches en ayant déjà à l’esprit ce qu’il voulait trouver, et donc que ce n’est pas très sérieux, ce qui peut être assez décevant étant donné qu’il s’agit d’un universitaire qui se dit économiste. J’aimerais bien connaitre son avis sur les travaux de Julia Cagé du coup :smiley:

Par contre, certaines sources peuvent être intéressantes à lire, je le ferai dès que j’en aurai le temps :




http://www.cerdd.org/Parcours-thematiques/Transitions-economiques/Ressources-transitions-economiques/Numerique-et-Developpement-Durable-liaisons-dangereuses


#5

En effet, les documents que tu indique sont très intéressant et s’appuient pour la plupart sur des VRAI études d’éco-conception. je vous conseil également le blog de la société greenit.fr (Frédéric est consultant/formateur en éco-conception numérique).