Équipage d'accueil des nouveaux adhérents


#41

Je n’ai pas de chiffres exact sous la main. Mais ce que je sais, c’est que le nombre d’adhérents au sein du PP et le nombre d’adhésions fluctuent énormément en fonction des années et de l’actualité politique. La masse de Pirates peut passer quasiment doubler entre une année calme et une année de législatives.
Donc, on peut faire une moyenne sur plusieurs années, mais elle ne sera pas vraiment juste. Et si on prend des périodes plus courtes, elle ne sera pas représentative.

Désolé.


#42

En fait ce qui serait signifiant, c’est une forme de graphique (par mois par exemple) pour pouvoir lire les dynamiques.


#43

Oui, je suis d’accord, ça pourrait être intéressant. Je dis juste qu’on pourra pas forcement en sortir des tendances, à plus forte raison des moyennes.


#44

OK Merci.
L’écart-type et la variance seraient donc plus indiqués. L’interprétation des phases d’adhésions significatives et des phases de désaffection pourrait être instructive (recherche des vecteurs d’adhésion).


#45

Alors sans dénigrer le besoin d’avoir ces valeurs, il y a malgré tout des “interviews” qui existent et des enseignements qui en sont ressortis comme le rappelle @Relf.
D’ailleurs il a été fournis pour l’Assemblée Générale de mars un graphique de 2016, moment à partir duquel, grâce à la plateforme de gestion des adhérents, nous pouvons avoir un suivi, jusqu’à 2018.

(Il me semble que c’est un travail de @Relf et @npetitdemange, justement)

Et ça c’est depuis 2012. En 2012, nous avions en plus l’engouement de la presse spécialisée, chose qu’en 2017 nous avons peu eu (je ne reviendrai pas sûr les raisons).

De fait les personnes ne restent pas pour un certain nombre de facteurs :

  • Non renouvellement à la fin de la période électorale (le soufflé est retombé),
  • Un certain nombre d’outils, peu de documentation
  • Un accueil léger, l’impression qu’il y a beaucoup de boulot à faire
  • La fatigue pour un certain nombre d’ancien-ne-s
  • L’ambiance
  • Le peu de moyen
  • Le fait que les personnes qui s’intéressent au Parti Pirate ont des problèmes avec les élections et la gouvernance qui en résulte, et se retrouve face à un paradoxe : voter/adhérer/participer pour quelque chose que l’on rejette.

Donc dans tout ça le flux d’adhérent est moins important que ce qui fait fuir les personnes.

Ici l’accueil des nouveaux adhérents servirait justement à résoudre les points comme :

  • Un certain nombre d’outils, peu de documentation
  • Un accueil léger, l’impression qu’il y a beaucoup de boulot à faire
  • Le peu de moyen

#46

Cool ça! Merci pour les infos.


#47

Merci @Farlistener pour les graphiques.

C’est intéressant de voir que la chute d’adhérents commence en mai 2017, après les élections. Par-contre il faudrait rajouter le nombre de nouvelles adhésions chaque mois (en étiquette au dessus de la courbe du nb total), pour voir si la chute correspond à un arrêt de nouvelles adhésions qui ne compensent donc plus les fins d’adhésions “naturelles”, ou si c’est parce que les gens intéressés par les élections ont adhéré autour de un an avant, et ne renouvellent pas leur adhésion une fois après les élections. Le nb de nouveaux adhérents serait à peu près similaire, et la chute plutôt due au non renouvellement massif des adhésions massives d’un an avant.

Le diagnostic ne serait pas le même, donc les solutions non plus.

J’ai essayé d’être clair mais la fatigue à peu être eu raison de moi.

Edit: bon le 2e graphique permet de voir que ce sont plutôt les 2 effets:

  • les adhésions pré-élections commencent à se sentir en octobre 2016 donc la chute observée à partir de juin 2017 s’explique plutôt un arrêt de nouvelles adhésions
  • et la chute s’accentue en oct 2017, lorsque les adhésions pré élections commencent à arriver à leur terme.
    -> Donc l’été + post élection = pas de nouveaux adhérents
    -> les adhérents venus pour les élections ne rebondissent pas trop leur adhésions

(C’est du à la louche vous m’en voudrez pas j’espère )


#48

Je me posais la question de savoir si l’augmentation des adhésions coïncidait avec un événement améliorant la visibilité du PP, tel qu’une campagne électorale permettant au parti de sortir de l’inconnu par des actions sur le terrain ou sa seule mention parmi les candidats qui incite des gens à se renseigner. Autre événement qui peut nous aider: une victoire électorale retentissante à l’étranger couverte par des médias français.
Après, quels que soient les vecteurs d’adhésions, notre pic d 'adhérents recensé dans les stats est donc de 460 et quelques. Pour gagner une mairie en 2020 avec l’effectif d’aujourd’hui il faudrait se trouver un village de moins de 360 habitants , que tout les pirates trouvent le moyen d’y emménager (on fait des grosse colocs…) et que personne n’oublie d’aller voter pour remporter notre première victoire électorale.

Proposition de motion, “Stratégie pragmatique aux élections 2020: Pour un premier port sous pavillon Pirate”:
AMIS PIRATES, POUR HACKER LES MUNICIPALES 2020, CAP SUR THEILLEMENT, BLECOURT OU COURANT!!!
Notre fief ferait 3.56 km2 si on va tous vivre dans les Hauts-de-France, soit toute une moitié de terrain de foot (7.5 km2)! On doit pouvoir trouver des ronds-points plus grand que ça… Mais on pourrait revendiquer jusqu’à 15.46km2 de territoire Pirate si on est tous chauds pour aller vivre en Poitou Charentes!

Qui pour un équipage “Transhumance 2020: We Are The Champions” qui se chargerait d’organiser le vote pour choisir notre fief et notre candidat? Tour de Blécourt en tracteur le soir de la consécration pour haranguer la foule en délire (prévoir 1min30). Une fois au “pouvoir”, l’heureux élu pourrait siéger dans la mairie la pus moche de France si ce n’est d’Europe, à voir sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Blécourt_(Nord) en imaginant le drapeau pirate à la place du père noël pendu (Blécourt pourrait bien être le siège des ultras anti-Noël), vous apprécierez au passage, plus bas, l’attraction touristique principale de cette commune du cambrésis qui vend du rêve: Le porche-pigeonnier de la ferme Valicourt, détruit en 1918 et reconstruit sur l’inspiration méfiante d’un mirador.

  • Premier point du programme Blécourt 2020, au Chapitre “Justice Sociale et Renaissance économique”: Réouverture de la baraque à frites fermée en 1976 (possible conséquence du choc pétrolier): Des Fricadelles pour tous, tous pour la Fricadelle!
  • Deuxième point, “Intelligence territoriale et aménagement urbain”: Signalement de la localité par des lettres géantes illuminées façon Hollywood sur le terril à proximité (il y a un toujours un terril à proximité dans le Nord). - Expérimentation in situ de la démocratie liquide, Référendum à l’horizon 2022 (Débats 2020-2022 au bistrot de Nanard): LOSC ou RC Lens?
  • Slogan de campagne et future devise de Blécourt-La-Pirate: “Ichi c’est chez mi vingt-de-djouss !”

#49

Ce n’est pas du tout le sujet de cette conversation… (et c’est assez condescendant par rapport aux localités visées dans ton propos).


#53

En faisant quelques rapides recherches, hormis LREM et FI qui revendiquent respectivement 400 000 et 540 000 adhérents, le nombre d’adhérents dans les partis est en constante baisse. Et attention, pour ces partis tu peux “adhérer” sans faire de don (oui oui, plus facile de gagner la bataille des chiffre alors !). En vérité 25 000 personnes ont validé les statuts LREM, à tel point qu’il a fallu prolonger le scrutin pour atteindre 71 000 (donc nos statuts validés à 25% des adhérents du premier coup c’est pas mal :wink:)

Il y a forcément des pics d’adhésion lors des éléctions, comme tu le disais c’est à ce moment qu’on a le plus de visibilité et que les gens ont le plus envie de s’engager.

Voilà un article qui résume assez bien la situation : https://www.ouest-france.fr/politique/politique-combien-les-partis-comptent-ils-vraiment-d-adherents-5391798

Pour conclure sur les chiffres je dirais que le nombre importe peu : la plupart du temps c’est de la gonflette pour se donner de la légitimité.
Il vaut mieux compter sur l’efficacité de tes adhérents : le NPA annonce 2100 adhérents en 2015, quand tu vois les rétombées médiatiques de la candidature de Poutou ou bien le FN qui était à 7000 en 2007…

Le but de cet équipage n’est pas forcément de faire adhérer à tout-va, mais surtout de bien accompagner les nouveaux adhérents pour ne pas faire retomber l’envie de s’engager et pour qu’ils trouvent leur place pour devenir actifs et faire avancer leurs idées, nos idées.

Pour le reste de tes propos je répondrai pas ici, comme l’a dit @Aurifex, c’est hors sujet :smile: .


#55

Bjour,

juste pour info et compléter les chiffres déjà donné avec une petit marge d’erreur (ma mémoire commence à fatiguer)
Déclaration officielle d’existence du PP par le dépôt du 1er bilan financier à la CNCCFP
2011/2012 environ 1100 membres (pour 2011 il y a 3 mois)
2013 environ 930 membres
2014 environ 760 membres
2015 environ 320 membres


#56

Bonsoir,

Je viens d’embarqué à bord du PP… et visiblement j’arrive en plein changement des statuts. Bref, en tant que nouveau adhérant, je trouve cette initiative plus que nécessaire.
Certains disent que le rôle d’accueil est déjà attribué à un conseil (si j’ai bien compris) et d’autres disent qu’il est nécessaire de créer un équipage.

Dans les deux cas, à l’heure actuelle c’est un peu «les p’tits nouveaux découvrent par eux-même» le fonctionnement du PP. :smile:
Bon en soit pourquoi pas… Mais j’ai à l’issu de ma propre recherche plusieurs questions à poser. C’est pourquoi, avoir un équipage (ou un groupe) consacré uniquement à l’accueil est de mon point de vue nécessaire. De cette façon, tous les nouveaux savent vers qui se tourner pour savoir comment fonctionne le site, ses outils, ses votes… sans oublier des personnes vers qui poser des questions en lien avec certains outils. Alors peut-être que tout ceci existe, et si c’est le cas, je pense qu’un gentil pirate va me donner des liens :wink:

Au plaisir de vous lire

PS : je n’ai pas trouvé le règlement intérieur, juste le «guide de la transition» est-ce normal ou ai-je mal cherché


#57

Je te réponds par MP @Odd.