Élargissement de l'outillage numérique pirate


#1

Bonjour à toutes et tous,

Je remarque qu’un bon nombre d’entre nous utilisent framapad, codiMD, et d’autres choses pour construire des réflexions collectives.
Des outils libres, hébergés par d’autres instances / entreprises / groupes que le PP.

Parallèlement, nous sommes dotés d’outils numériques qui répondent à nos besoin en terme de communication interne (discord+discourse), externe (mastodon), de stockage (nextcloud) et de démocratie (congressus).

Je propose donc l’elargissement de la palette de nos outils numériques internes avec la création d’un pad type CodiMD, CryptPad ou Framapad,
Cette solution serait hébergée par le PP, honorant son engagement pour l’utilisation de logiciels libres tout en respectant le souhait de Framasoft de décentraliser leurs services.

Offre soumise évidemment aux conditions pointées par l’Equipe Technique.


#2

Je maîtrise assez mal les implications que ça aurait.
Est-ce que ça permettrait d’avoir une instance Etherpad commune du PP à laquelle tous les membres pourraient accéder et ainsi avoir une base centralisée des pads en court ?


#3

Par exemple.


#4

Super alors, ça me paraît être à la fois utile et en cohérence avec la philosophie de décentralisation de ces outils.
A voir maintenant si c’est techniquement facile à mettre en place et maintenir ou pas, là-dessus je me prononcerai pas.


#5

Nous avions une instance etherpad géré en interne dans le passé. Cela a occasionné beaucoup de soucis, en particulier en terme de maintenance.

Il a été décidé de supprimer cette instance au profit d’une utilisation des framapad en contrepartie du versement d’un don à l’organisation framasoft (qui ne se fait plus pour un raison que je n’ai plus en tête).

Quoi qu’il en soit, je ne suis pas favorable à ce projet sauf à ce que des personnes rejoignent l’équipe technique pour assurer la maintenance et le bon fonctionnement de cet outil d’écriture collaborative car il y a déjà pas mal de choses à faire et que le temps que chacun peut consacrer au parti n’est pas extensible.


#6

Alors, le don n’avait pas vocation à être régulier. Mais la somme a correspondu avec la somme économisée par la mise au rebut du serveur qui géraient les pads.

En fait je vais rebondir là-dessus. Il y a effectivement eu des problèmes de maintenance, puis nous avons à cause de cela dépendu d’une instance de pads du PPDE. Le PPDE, et c’est normal, a son propre agenda pour ses maintenances, ses grèves et ses prises d’otage (oui oui). De plus, les pads internes n’étaient principalement utiliser QUE pour les gestions de réunion, or nous utilisons maintenant Congressus. Et il ressort - à moins que je sois la victime de viles flatteries - que les réunions avec des pads apportent plus d’inconforts une fois qu’on a goûté à nos mécanismes de réunion.

Nonobstant cela, il se trouve aussi des petits malins qui aiment pourrir les pads, et donc à moins d’avoir des pads avec authentification ET unification des identifiants avec galette, un retour des pads dans le SI sera difficilement acceptée voire combattu.


D’un point de vue personnel j’ai une grande aversion pour les pads quand ils sont utilisés autrement que pour écrire un texte collaboratif, et de ce fait cela ne me semble pas utile d’avoir une instance au sein du PP.

Mon seul point en faveur d’un mécanisme de pad hébergé par le Parti Pirate serait une application qui aurait a minima une API :

  • permettant d’importer, exporter le contenu d’un pad en markdown
  • permettant l’authentification / SSO d’un utilisateur par rapport à un SI existant

L’avantage d’une telle instance permettrait notamment la création de pad à la volée ET une intégration dans, par exemple, Congressus. La partie rédaction de motion pourrait alors véritablement se faire à plusieurs en même temps, la gestion des accès et des droits d’écriture s’effectuant à travers la configuration de ce dernier.


#7

Tu as une piste Farli pour ta contre-proposition intégrée dans l’ecosysteme congressus ?

Parce que sur le papier c’est joli !


#8

Bonjour,

Voici une appli utilisé dans mon université, qui nous permet d’éditer des documents dans un nextcloud de façons collaborative.


Déjà prévu pour du Docker, j’ai pas trouvé le coté API SSO.


#9

J’utilise aussi OnlyOffice sur mon Nextcloud perso. C’est top.

En terme d’intégration, si c’est intégré au Nextcloud Pirate, on devrait avoir une bonne piste non ?


#10

Précision : Discord n’est pas autohébergé, ni géré par nos soins.