Documentaire "Ni dieu ni maitre" Arte


#1

Pour ceux qui seraient passés à côté, je partage ce magnifique documentaire de ARTE (en 2 parties) sur l’Histoire de l’anarchisme! Foncez, c’est très instructif!
P1 https://www.youtube.com/watch?v=7G8GV32GyNs&t=6s

P2 https://www.youtube.com/watch?v=8oyh6tMKySk


#2

Voilà quelques chose qui devrai faire partie du programe scolaire.:+1:


#3

C’est vrai que (après c’est peut être qu’une impression) la République n’a pas l’air de vouloir nous enseigner cette part de l’histoire… On est plus dans la mise à l’honneur de la hiérarchie, etc… Sans doutes ces idées sont elles trop dangereuses pour les dominants…
D’ailleurs on le voit très bien comment les démocraties libérales se sont écrasées face au fascisme, comment les communistes ont détruit les anarchistes et comment le capital s’est toujours rangé du côté de ces gens (Ford qui fournit du matériel à Franco).


#4

Je défend la thèse de l’organisation par le pouvoir capitalistes de la première guerre mondiale de 1914\18 pour aneantir le mouvement prolétaire anarchiste et de la seconde pour s’assurer les 30 glorieuses avec la force de travail d’un peuple meurtrie et dans le besoin de reconstruire. La raison pour laquelle ce sujet n’est pas ou peu développer dans le programme scolaire général me paraît donc à moi aussi évidente.:+1:


#5

Après pour les guerres je pense qu’il ne faut pas affirmer que cela en est la seule cause (je pense qu’on est d’accord).
Sinon à ce propos j’ai trouvé cette vidéo, réalisée par un vidéaste et historien.


#6

J’aime bien :+1: il maîtrise sont sujet , mais ce que mes yeux voient ét ce que mes oreilles entendent c’est qu’à chaque foi ce sont des pauvres qui portent les fusils et meurent sous les balles, ét que l’on sait toujours trouver un tat d’excuses à ses gens qui ont pris les décisions menant à ses catastrophes, des gens riches dont l’intérêt à voir naître les guerres n’est plus à prouver. Ce que je veus dire c’est qu’il existe une différence claire entre ceux qui décident et savent, ét ceux qui subissent et croient ou espèrent… merci pour la vidéo en tout cas tres sympas​:+1::+1:


#7

Les vidéos ont été supprimées, voilà des nouveaux liens :


Peut -on être libéral et pirate?
Résultats officiels présidentielles => impact sur les législatives ?
Pour ou contre la légalisation de drogues?
#8

Merci pour le partage, excellent documentaire… J’ai beaucoup aimé un livre que je fais circuler et je le conseille : “Contre-culture(s) - Des Anonymous à Prométhée” de Steven Jezo-Vannier


#9

Intéressant ! Je vais essayer de trouver du temps pour visionner ce documentaire. (Je ne regarde jamais la télévision et je ne visionne que rarement des vidéos en ligne : le ratio temps passé / information pertinente me parait faible.)

Pour digresser un peu, si j’aime bien la formule “ni dieu ni maître”, son auteur Louis Auguste Blanqui, n’avait rien d’un anarchiste : il voulait mettre en place une dictature dans l’espoir que celle-ci permettrait l’émergence d’une société idéale. Bref, c’était un précurseur du marxisme. Dans le même genre d’idée, il est particulièrement ironique que l’URSS, qui ne pratiquait pas qu’à moitié le culte de la personnalité, ait adopté comme hymne un chant anarchiste. “Il n’est pas de sauveurs suprêmes : ni Dieu, ni César, ni Tribun…”


#10

Il me semble que Blanqui dit aussi “ni dieu, ni maitre” dans une perspective un peu “anarchiste individualiste” (même si ça existait pas encore), au sens ou la liberté “ça se demande pas, ça se prend”. Au final, Blanqui a passé la majeur partie de sa vie en prison (ce qui l’empêchait pas de récidiver), ce qui montre bien que son combat pour une dictature du prolétariat devait aussi s’accompagner d’une “insoumission” de chaque individu dudit prolétariat pour éviter les dérives qu’on a connu en URSS.


#11

Il y a 15 jours, nous avons eu les lycéens: “ni patrie, ni patrons: ni Le Pen, ni Macron” qui était pas mal non plus…