Débats 2021-07 : Stratégie : Des Pirates aux élections législatives 2022

J’entends bien et donc il faut TOUT lire :

Le drapeau noir de l’anarchie symbolise le refus de tous les drapeaux des États. En effet, le noir ne connaît pas les frontières et ce drapeau, pour les anarchistes, n’est qu’un chiffon brandi avec dérision en pensant aussi, sans doute, au drapeau noir des pirates et à l’opposition nécessaire au drapeau rouge des marxistes. Le drapeau noir a été utilisé dès 1831 par les Canuts de Lyon lorsqu’ils descendirent de la Croix Rousse pour occuper le centre-ville et protester contre leurs salaires de misère. Il a été utilisé ensuite, entre autres, par la FAI (Fédération Anarchiste Ibérique), fondée en 1927, dans la clandestinité, pendant la dictature de Primo de Rivera, qui avait aussi interdit le syndicat CNT (Confédération Nationale du Travail) fondé en 1910. La CNT, cependant, n’utilise pas un drapeau noir, mais un emblème rouge et noir pour signifier une rébellion plus organisée, l’anarcho-syndicalisme ou anarchocommunisme. Cet aspect de rébellion, nous le retrouvons dans l’emblème noir et amarante du Mouvement du 26 juillet fondé par Fidel Castro en 1958, ainsi que dans celui du Front sandiniste du Nicaragua. Ces deux mouvements veulent se présenter d’abord comme rebelles (d’où le noir), avec des tendances marxistes (d’où l’amarante qui est un rouge atténué).

Au final le noir est plus une couleur pour nous que pour l’extrême-droite :wink:

Oui j’ai lu (tout), encore une fois, personnellement le noir me convient pour le parti pirate mais il ne s’agit pas que de moi ou de nous mais des électeurs et à ce que cette couleur leur renvoie, les biais cognitifs etc… je ne parle pas des circulaires plutôt des bulletins, une partie des électeurs se décident au dernier moment et ils ne seront pas attirés par cette couleur.
La question c’est est-ce la meilleure couleur pour atteindre l’objectif 1%

Je veux bien qu’on fasse un tirage au sort des circo pour tester la différence entre la stratégie « bulletins noirs » et la stratégie « bulletins dont la couleur s’adapte à la circo », et je veux bien parier le financement de plusieurs candidats que le résultats sera en faveur de la stratégie adaptative.

1 Like

Je n’ai pas bien compris si comme pour les départementales, des personnes non-adhérentes peuvent se présenter ? si oui peut-on le rajouter explicitement au paragraphe " Soyez candidate ! Soyez candidat !" ?

Il est prématuré de débattre sur la forme qu’aura le bulletin alors que la stratégie globale n’a même pas encore été voté. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs ! :slight_smile:

Eventuellement, il serait possible de rajouter la phrase suivante sous le paragraphe sur les productions en lien avec le R39 :

La forme du bulletin de vote, le contenu et la forme des affiches et des circulaires seront élaborées par l’équipe de communication, qui pourra élaborer plusieurs propositions, en lien avec le conseil des relations publiques et l’Equipage Elections 2022. L’Assemblée permanente devra approuver ces éléments de propagande communs au plus tard lors de la sessions de mars 2022.

(le tout sous réserve que l’équipe communication puisse gérer cela et/ou qu’on ne fasse le choix d’une externalisation).

Une proposition peut être ?

Je vous rappelle que notre réunion @EquipageElections2022 de demain mercredi soir sera consacrée à un échange sur le sujet de notre stratégie aux élections de l’année prochaine.

Rendez-vous donc demain mercredi 21 juillet à 20h30 sur le salon vocal discussion 1 sur Discord.

1 Like

Je préfère être inductif, et donc partir de ce qu’il est réellement possible de faire : la campagne officielle sera l’unique campagne de l’immense majorité des candidats pirates en 2022, aussi il me paraît important de s’en préoccuper dès le départ.
Et je crois qu’il faut préférer la subsidiarité : le candidat gère sa propagande sauf s’il souhaite que le parti la gère pour lui.

C’est à la fois le meilleur moyen de recruter des candidats aptes à atteindre 1%, profil qui ne verra pas forcément d’un bon œil le fait d’être pieds et mains liés à un organe interne, mais aussi le meilleur moyen de maximiser les scores dans chaque circo.

En rappelant les ordres de grandeur, on voit l’enjeu : farlistener a parlé mercredi 14 juillet lors de la réunion d’équipage d’un budget visé pour cette campagne d’environ 1M€, avec un minimum de 400k€ pour atteindre l’objectif numéro 1.
Si on prend cet objectif numéro 1 et qu’on regarde quels partis l’ont atteint en 2017, il s’agit uniquement des partis ayant soutenu un candidat à la présidentielle et faisant parti d’une coalition s’en réclamant aux législatives qui ont suivi, à deux exceptions près : les régionalistes fédérés et le Parti animaliste.
Les régionalistes touchent 115k€ annuels et les animalistes 67k€ annuels. Sur 5 ans.
Autant dire que rapporté au budget prévu par farlistener, on est au mieux à peine capable de rembourser un prêt sur 5 ans avec les subventions perçues.

Aussi il me semble qu’on doit accepter de jouer un maximum l’opportunisme, la décentralisation de la décision et du financement, ce qui veut dire ne pas se crisper autour du contrôle des campagnes par un organe interne centralisé. Mais en proposant une plateforme logistique performante pour les candidats « faisant le nombre ».

2 Likes