Débats 2021-03 : Rejoindre le traité sur l’interdiction des armes nucléaires


#1

Exposé des motifs

Ses 40 dernières années, la politique de défense de la France a été conçue autour d’un système de dissuasion quasi unique, notre arsenal nucléaire. Cette dissuasion, associée à la suprématie stratégique des “deux grands” de l’époque, a joué un rôle de limitation des conflits armés pendant la guerre froide. Cependant l’évolution des conflits nous impose aujourd’hui à repenser notre politique de défense.
En effet, la recrudescence des conflits dits « asymétrique » ou les actes de terrorisme ne se règlent pas avec les armes nucléaires. De nombreux conflits ont existé ou existent encore, sans que la dissuasion nucléaire ne règle le problème.
Depuis 1968, nous avons signé les accords antiprolifération, mais ce traité à perdu de son efficacité. Israël, l’Inde ou le Pakistan on acquis l’arme nucléaire sans résistance ou presque, et nous pouvons par ailleurs noter de cela n’a en rien résolu les conflits concernant ses pays.
En 2017, l’ONU a signé un traité, entrée en vigueur le 22 janvier 2021 concernant l’interdiction des armes nucléaires.
Ce traité interdit de mettre au point, de produire, d’acquérir, de stocker, de transférer, de vendre voire de laisser transiter des armes nucléaires sur notre sol.
Ce traité engage les états possédant ce type d’armement (ce qui est notre cas) à les détruire, ainsi que les installations liées à ses armes, et cela de manière transparente.
Enfin, il impose une assistance aux victimes touchées par les armes et essais d’armes nucléaires, ainsi qu’une remise en état de l’environnement des zones touché, et cela de manière transparente (ce qui nous concerne aussi, nous avons réalisé des tests dans plusieurs endroits du globe).
Que la France signe ce traité serait un geste à la fois fort d’un point de vie symbolique, en étant le premier état étant une force nucléaire à le signer, mais serait aussi une étape importante pour une rénovation complète de notre système de défense, qui doit enfin s’adapter aux nouvelles menaces de notre monde.

Contenu de la proposition

Le Parti Pirate demande à ce que la France ratifie le traité des Nations Unies sur l’interdiction des armes nucléaires (https://treaties.un.org/Pages/ViewDetails.aspx?src=TREATY


#2

Je soutiens :slight_smile:


#3

Je soutiens aussi!


#4

Je soutiens


#5

Je soutiens !

(Par contre le lien fourni renvoi vers une page non trouvée.)


#6

Je soutiens pleinement. Et le lien c’est par là : [ https://treaties.un.org/pages/ViewDetails.aspx?src=TREATY&mtdsg_no=XXVI-9&chapter=26&clang=_en]


#10

Clairement en désaccord pour ma part.
Le fait que les conflits d’aujourd’hui soient asymétriques ne prédit pas qu’ils le seront toujours dans le futur.
De plus le contexte géopolitique étant tellement changeant, se priver, seul, d’une force qui peut être utile rien que dans les négociations généralistes avec les autres grandes puissance"s n’aideraiet pas grand chose. Et passer pour un saint est peut être très bien sur le plan de l’esprit mais dans le contexte actuel n’aide en rien.
La Chine a par exemple augmenté son budget militaire au fil des ans de façon impressionnante ce qui présage de temps compliqués à venir, même si incertains.


#11

Même si l’intention est louable, on ne vit pas dans le monde des bisounours. Montrer un signe de désarmement, ou même de volonté de désarmement nucléaire, est au mieux risqué, au pire irresponsable dans la situation géopolitique actuelle. Soyons honnêtes, il y a des situations dans lesquelles il vaut mieux être au dessus dans le rapport de force et l’assumer, et ne pas avoir à le regretter.


#12

Alors pour le coup, j’irais même jusqu’à dire qu’il faudrait en discuter avec le PPDE, car aujourd’hui dans la relation franco-allemande, le fait qu’ils comptent sur notre armement nucléaire pour éviter dans avoir leur va plutôt bien. L’avis sur le sujet du PPDE me semblerait pertinent.


#13

D’autant qu’il existe déjà des traités et autres truc de diplomates en cours sur le sujet qui sont à l’heure actuelle au point mort, du genre New Salt II de mémoire. Ces traités, et c’est comme ça que marche la diplomatie permettent d’y aller petit à petit. En diplomatie c’est vraiment la politique des petits pas feutrées. Et vouloir rejoindre tout de go un nouveau traité sur l’interdiction pure et simple des armes nucléaires sans en parler avant avec ses alliées, ni retravailler sur des négociations existantes c’est à la limite de l’insulte en diplomatie.


#14

Du coup je propose que, si on décide de le signer, on propose la décision aux autres Partis Pirates du monde via le PPEU et le PPI.


#15

Je pense que c’est une bonne méthode oui.
Dans une autre idée, si jamais c’était rejeté (ce que je souhaite), on peut proposer de remplacer la signature de ce traité par une volonté de forcer la signature et le respect du traité New Start (et pas new salt 2…), qui a l’air en bonne voie de reprise. Y a eu réunion entre Biden et Poutine à ce sujet.
Ca me semble plus réaliste.


#16

Je suis favorable aux 2 idées : proposer aux autres PP la signature en cas de oui ET de proposer de forcer la signature de New Start en cas du non (mais du oui aussi pour les autres en fait :-))

Au fait, je ne l’ai pas dit mais : Je soutiens


#17

Je soutiens cette proposition.

Pour moi, ce n’est pas une attitude bisournous mais pragmatique. Le pragmatisme consiste à faire ce qui est le plus efficace pour atteindre nos objectifs. Je veux un monde sans armes nucléaires. Je ne vois pas en quoi garder celles qu’on a aujourd’hui aide cet objectif.

Quand à la diplomatie, le jour où on sera au pouvoir, je veux bien qu’on prenne le temps de se concerter avec nos alliés pour expliquer notre démarche. Et il me semble que ce qui marche le mieux en diplomatie, c’est plus les décisions prises unilatéralement qui entrainent le reste du monde. Tandis que les sommets et autres réunions aboutissent souvent sur des belles déclarations mais sans effets.


#18

Alors si tu veux être dans le pragmatisme, proposer une position unilatérale en espérant convaincre les autres pays ayant d’autres agenda t’es pas dans le pragmatisme, t’es dans l’idéologie pure.

Quant à dire que “se concerter avec nos alliées pour expliquer la démarche et essayer de les convaincre” c’est précisément ce qui est fait dans “les sommets et autres réunions sans effets”. Il y en a, c’est simplement long et avec beaucoup de négociation et de consensus. Nos intérêts idéologiques ou économiques se heurtent à ceux des autres nations, ce qui donne… Ben la politique des petits pas feutrés. Je dis pas que j’en suis content, je dis juste que c’est long et compliqué et forcer la main en diplomatie c’est s’assurer d’un échec.


#19

Alors déjà, désolé si j’ai eu un ton un peu sec dans mon premier message. Cependant l’argument “monde de bisournous” de @Vince ne m’a pas plu. C’est pour moi un genre d’homme de paille qui ne sert qu’à faire croire que seule ta position est sérieuse.

J’ai aucun problème avec l’idéologie, c’est même pour ça que je commence à m’engager dans un parti politique. Oui, pour moi les armes nucléaires sont dangereuses donc je n’en veux pas. C’est un ligne rouge que je ne veux pas franchir. A partir de là, supprimer notre arsenal me semble la solution logique.

Concernant la position unilatérale, je n’ai pas dit que je voulais convaincre qui que ce soit. Il s’agit juste de laisser du temps à nos alliés pour trouver des solutions à notre futur désarmement.

La politique des petits pas feutrés est un type de diplomatie. Trump a bien montré (pas forcément pour le meilleur) qu’on pouvait faire autrement. Si la France met en place demain une réelle transition énergétique en décarbonant à fond, cela sera plus efficace que la COP21 je pense.

Mais pour finir, je redis que pour moi, si je soutiens cette proposition, c’est simplement parce que je ne veux pas qu’on utilise nos armes nucléaires.


#20

Pas de souci, les échanges un peu “durcis” c’est pas u problème dans un débat hein. :wink:

L’idéologie c’est pas un problème, c’est quand tu veux l’imposer sans compromis/consensus que ça coince, surtout en diplomatie, c’est juste ce que je précise ici.

Du coup tu veux désarmer la France et laisser nos alliées s’armer ? ça ne réglera pas le problème de l’armement nucléaire dans le monde et ça nous laissera juste nous, sans arme à un haut niveau de décision. Et de fait ça nous fera sortir de la boucle des négociations entre Russie, EUA, Chine, et les autres “petites” puissances nucléaires. Après on pourrait aider nos alliées à s’armer pour compenser notre désarmement, sinon ils vont aller chercher cette technologie ailleurs.

Et la politique diplomatique de Trump c’est pas que ça a pas donné le meilleur, c’est que ça n’a rien donné en fait à part un recul des négociations notamment avec l’Iran tout en donnant une légitimité à pas mal de dictateurs bien violents. Au choix je préfère les petits pas feutrés.

Pour ce qui est de l’utilisation de ces armes, le but du jeu c’est justement de les avoir pour ne pas les utiliser, c’est en très très gros le principe de la dissuasion nucléaire.


#22

Merci à tous pour les débats.

Tout d’abord, je remarque qu’effectivement, la stratégie française actuelle correspond au moins à la vision d’une partie de la France. En effet, cette stratégie tourne autour de l’arme nucléaire, d’ailleurs tu le dis toi même @Cadillon_Anthony :

Sauf que désarmer nos ogives nucléaires n’implique pas de désarmer la France. Il ne me semble pas que des armes nucléaires soient utilisées au quotidien par nos troupes, pourtant présentes sur des zones de guerre.

Ce que je mets en doute ici est effectivement politique. À quoi nous sert aujourd’hui notre arsenal nucléaire ?

  • À faire peur aux grandes puissances de ce monde pour éviter les conflits
    => on remarque bien que cette stratégie ne fonctionne plus. Que les Russes aient une arme nucléaire ou pas, ils auraient envahi la Crimé, auraient agi comme ils l’ont fait en Syrie. La Corée du Nord ne semble pas vraiment en train de fermer ses camps de concentration et de se désarmer sous la menace de nos armes nucléaires.
    => On remarque aussi que le fait pour l’Inde de récupérer l’arme atomique n’a eu qu’un seul résultat sur son conflit avec le Pakistan … D’armer le Pakistan en arme nucléaire.

Pour ma part, l’outil “arme nucléaire” est aujourd’hui sans effet. Son usage est tout simplement impossible (on connait clairement l’effet d’une guerre dite nucléaire aujourd’hui) et son usage “standard” a savoir en tant qu’arme de dissuasion n’est à priori pas très probant.

À partir de ce moment-là, pourquoi ne pas utiliser une dernière fois les armes nucléaires que nous avons pour lancer un premier pas, un premier exemple vers le désarmement nucléaire. N’étant pas un bisounours, je sais que :

  • Cela sera sans doute un gros coup médiatique, mais sans doute faiblement efficace à court terme
  • J’ai cependant l’espoir que cela change la politique de la France et lui donne une place bien à part dans les discussions internationales (ou notre présence n’est pas très impressionnante hein, faudrait pas fantasmé trop notre “force”)
  • Je sais aussi que cela prendra des années. Signer ce traité ne va pas désarmer en 3 semaines l’ensemble de nos ogives nucléaire, nous aurons donc pendant plusieurs dizaines d’années de quoi revenir en arrière si le monde évolue dans une autre direction (aillez cependant conscience que si le monde évolue dans une direction de plus de nucléaires, ce n’est pas franchement positif hein …)

#23

Je pense que décider (en tant que parti) de dire que l’on est favorable maintenant à la signature de se traité n’interdit pas les débats sur le sujet au niveau PPEU/PPI, je pense que c’est effectivement une bonne idée.


#24

Pour info, congressus ayant mangé mon lien :

https://treaties.un.org/Pages/ViewDetails.aspx?src=TREATY&mtdsg_no=XXVI-9&chapter=26&clang=_fr