Continuité pédagogique


#1

La période que l’on vit a amené les prof’s comme moi à faire “l’école à distance” ! Réjouissant diront les geeks, triste diront les humanistes … je dirais, un peu des deux - je ne suis pas normand pourtant.
Je passerais sur les congratulations aux enseignants de notre ministre de l’éducation, qui ne cesse en réalité de nous mépriser - tout autant que ces estimations au doigt mouillé des décrocheurs à 5 ~ 8 %.
Parce que oui, particulièrement en lycée professionnel où j’exerce, on est plutôt à 5 ~ 8 % de jeunes qui se sont accrochés - moi aussi je fais mes estimations au doigt mouillé. Lire cet article très intéressant sur le sujet : https://www.sudradio.fr/societe/pour-les-eleves-de-la-voie-pro-un-confinement-aux-effets-catastrophiques/

Alors pourquoi, que dire ? Et bien, ce qui est vrai, et les parents confinés et en télétravail (je suis également père de deux garçons scolarisés primaire et collège) se sont rendus compte d’une part que les enseignants n’étaient pas des planqués bossant 18 h par semaine, et que tout le monde n’était pas pédagogue : Bref qu’enseigner, c’était un vrai métier qui demandait pas seulement des connaissances mais beaucoup de compétences et de patience ! Le petit plus, c’est aussi qu’il y aura l’an prochain probablement moins de mômes jugés par leurs parents comme très précoces pour expliquer leur agitation et / ou leur ennui à l’école :kissing_closed_eyes:

Pourquoi je vous parle de ça … Ben, pour faire la causette :stuck_out_tongue: …et puis surtout pour apporter trois réflexions qui en tant qu’enseignant m’ont sauté très vite aux yeux.
Premièrement, trop d’élèves n’étaient pas correctement équipés pour utiliser le numérique, et que même en région parisienne beaucoup de famille n’avaient pas des connexions dignes de ce nom. Un grand plan du numérique ne serait pas de trop pour équiper toutes les familles …
Deuxièmement, les “jeunes” - on avait commencé à s’en apercevoir - utilisent beaucoup leur smartphone et les tablettes mais ne maîtrisent absolument aucun outil TIC. L’hécatombe est quasi général, et ce n’est pas en faisait faire des programmes sur Scratch en technologie qu’on surmontera l’ampleur du désastre. Pire, on ne les prépare absolument pas à aborder le monde hyper-technologique qui vient …
Troisièmement, et enfin, en tant que professeur cela a questionné fortement ma pédagogie - Ouvert de nouveaux horizons, et fait repenser à la fois l’utilisation des TIC mais et évidement penser autrement la pédagogie différenciée - surtout quand le principal pour moi était de maintenir les liens avec mes élèves plus que d’attendre et d’exiger des rendus qu’ils étaient incapables de fournir (par manque de moyens ou de motivations). C’est sans doute là le point je n’ose dire positif, mais constructif de cette crise !

Voilà … je le dis tout de suite ; c’est juste pour discuter de la vision de chacun.e sur la pédagogie, l’utilisation des TIC, la pédagogie différenciée - mais ne me demandez ni de faire une motion, ni de former un équipage :roll_eyes: