Consommation : Transparence sur les piles en vente libre


#1

Pour tous les produits du commerce ayant une contenance et/ou un poids net de référence, l’indication de ce volume/poids doit être clairement visible, ainsi que le prix par unité de volume/poids. Et une DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale).

Mais pas pour les piles non rechargeables !

C’est un produit d’utilisation extrêmement courante pour tous les appareils portatifs, jouets pour enfant, même les générateurs pour clôtures électriques. Surtout pour les versions “premier prix” du commerce, les emballages autant que les étiquettes n’indiquent ni la quantité d’énergie disponible ni la DLUO.

Alors que sur les accumulateurs rechargeables, la capacité est systématiquement mentionnée.
Et les fameuses “piles qui fuient” sont monnaie courante, et c’est grave pour au moins 3 raisons :

  • c’est une pollution, les produits chimiques qui fuient ne sont pas anodins
  • c’est un danger pour la santé de tous
  • ça oblige souvent à jeter l’appareil victime, ce qui entretient malheureusement le système du tout jetable.

Première proposition
Rendre obligatoire l’affichage clair d’une DLUO, laquelle ne pourra pas être inférieure à un an (voire 2 ?). Les fabricants et/ou revendeurs seront tenus d’échanger et ou de rembourser sans condition les produits défaillants (fuite par exemple). Cela poussera à ce que les produits effectivement disponibles sur le commerce ont une qualité minimale acceptable qui limite les risques.

Deuxième proposition
Rendre obligatoire l’affichage de la quantité d’énergie disponible, chose similaire à la capacité des accumulateurs rechargeables.
Les revendeurs devront afficher le prix par unité d’énergie.
Les fabricants devront également afficher tout aussi clairement la quantité d’énergie garantie à la date de la DLUO. Cale assurera la transparence sur la qualité des produits du point de vue auto-décharge et dégradation dans le temps quand ils ne sont pas utilisés.

Je voudrais savoir ce que le reste du monde pense de cela ?


#2

J’ai trouvé de multiples témoignages (il y a de bons threads sur Futura Sciences sur le sujet), mais je ne crois pas qu’il y ait de données statistiques pour étayer ces propositions.

Dans tous les cas, je soutiens les deux.


#3

Ca me semble de bonnes idées, mais je ne sais pas si techniquement on est capable d’obtenir des données fiables. Des infos là dessus?


#4

Bonjour,
Merci pour vos réponses.

En fait le but n’est pas de nous engager à effectuer des mesures techniques nous-mêmes (nous, au sens pirate ou particuliers). Même si c’est tout à fait possible avec les moyens du bord en mesurant la décharge (avec une résistance, un multimètre, un chronomètre, une calculatrice et de la patience) ou avec des moyens professionnels précis (avec un instrument qui s’appelle une charge électronique).

Le but est plutôt de créer une loi qui impose aux fabricants et revendeurs de publier les caractéristiques de ce qu’ils fabriquent / vendent. De même qu’une boîte de petits poids a un poids net égoutté affiché, cela permettrait aux consommateurs de pouvoir mieux choisir leurs piles.

Le fait d’apposer une DLUO sur les piles, et d’imposer que les piles en question soient toujours en bon état à la date en question, sert à améliorer la quelité minimale des piles mises en vente en France et/ou en Europe selon qu’on introduit cette loi dans la loi française ou dans la norme CE par exemple.


#5

bonjour,

Pour la capacité, c’est rarement indiqué, au détriment du consommateur.

Pour la DLUO, je crois que c’est obligatoire sur la pile mais pas sur l’emballage (pack). Il faut regarder sur une pile et selon la position dans le pack, c’est pas toujours évident. :star_struck:
il me semble que toutes les piles d’un même pack doivent avoir la même DLUO.


#6

Bonjour @filou tu as raison, je n’avais pas remarqué qu’il y a une date sur les piles elles-mêmes. Pas évident en effet et écrit en minuscule en rond autour de la borne positive ! Je me demande si c’est le cas sur touts les modèles de piles dans un magasin, je vais jeter un coup d’oeil la prochaine fois :eyeglasses:

Du coup pour celles vendues en boîte en carton jaune dans une célèbre enseigne d’ameublement, vu que les piles ne sont pas visibles, la date est peut-être inscrite sur la boîte…

Raison de plus pour que la date doive être marquéé sur l’emballage : on n’a pas tous des yeux de lynx ! :unamused:


#7

C’est vrai que l’affichage clair sur l’emballage n’est pas systématique.
Il existe des codes (par ex AA ou LR6 désigne une pile alcaline de tension 1.5V et de capacité 2.85A ou un accu rechargeable de 1.2V).
La mention de la capacité n’est pas obligatoire.
Il y a probablement des contrefaçons ou des imports hors normes comme dans tout.