A propos des monnaies locales complémentaires


#1

On avait discuté ça et là des monnaies locales, et j’avoue que même pour moi qui en connaissait le fonctionnement théorique, et après avoir lu quelque bouquins sur la question qui en vantait les mérites, je n’étais pas du tout au point sur le mode de fonctionnement d’un point de vue technique, logistique, économique et légale.

Je suis tombé sur un twitos franc-comtois ayant adhéré à la pive, l’association à l’origine de la création de cette monnaie complémentaire. Il se trouve que leur FAQ est une bonne source d’infos : https://www.pive.fr/faq/.

Les trucs que je ne savais pas et que je trouve important :

  • Pour chaque pive émise, l’asso possède un fond de garantie bancaire avec l’équivalent en euros. Le principe ici est simple, quand l’adhérent achète une pive, 1€ est mis sur le fond de garantie. Il n’y a pas d’émission de monnaie anticipée ni distribuée dans le circuit, elle est “achetée”. Cela limite de fait une mise en place massive et à grande échelle dans un temps court de ce type de circuit, puisqu’il dépend de la bonne volonté individuelle à la fois d’adhérer et puis d’acheter de la pive.

  • Il est nécessaire pour acheter de la pive (être utilisateur particulier de la monnaie) et pour en recevoir (se faire payer avec en tant que commerçant/professionnel) d’adhérer à l’association qui émet la monnaie. Il semble que ce soit une nécessité légale :

La loi n’autorise l’émission de moyens de paiement complémentaires à l’euro qu’à la condition qu’ils soient utilisés dans un cercle d’usagers clairement identifiés. Aussi, adhérer à l’association est indispensable. En adhérant, vous rejoignez une communauté de personnes qui partagent une ambition commune autour du développement local et vous contribuez au développement de l’initiative.

Il se trouve qu’un magasin de producteur adhérent à la pive se trouve non loin de chez moi, je vais tenter, pour ma part, l’expérimentation.


#2

Pour que cela fonctionne, il faut que l’argent circule, ce qui implique de se rendre souvent dans une offre de magasin réduite. Cela dit si tu as une biocoop ou un café lecture à coté de chez toi, c’est le moment d’en profiter.


#3

Content @Bibo que tu ai adhéré comme moi à la Pive, et oui c’est assez facile de les dépenser tu verras