[11 embryons de propositions] Contradictions, flous et incomplétudes dans le programme


#21

Pour compléter la réflexion sur le programme du PP, qui est au centre des combats contre le « second mouvement des enclosures », un texte publié ce jour dans Médiapart qui propose de “remplacer la triade travail-planification-État par les trois principes milieux-communs-communes” :


#22

Oui en effet, au début elles n’étaient pas censées être des propositions, c’était une sorte de todo list accompagnant une relecture du programme, et ça se voit. Cela me semble en effet mieux d’aller sur le cycle suppression / proposition plutôt que sur le recyclage (amendement direct). Cela laisserait en effet plus de latitude pour faire des propositions approfondies, sans boulet à traîner.

Merci @sdm94 : la question des communs est d’autant plus essentielle qu’elle devra être mise en avant lorsqu’il va s’agir d’imaginer ce que serait un Etat pirate, n’est-ce pas ?


#23

@ferguson ce sera aux équipages économie et constitution et institutions à faire le job. Ceci étant je ne suis pas sûr que l’utopie des Pirates passe par un État Pirate.

A ce propos, et en résonance à ce texte, je pense qu’il faudrait séparer dans le programme ce qui relève de l’utopie pirate (et on pourra aussi s’appuyer sur le framindmap de Joh) et ce qui relève des propositions à mettre en place dans le contexte actuel.
Pour exemple on peut rêver de la mise en place de la demliq dans toutes les organisations humaines mais à court terme les propositions concernent le bulletin unique, le vote blanc, les règles de financement des partis et des élections etc…

Néanmoins pour donner une perspective qui donne envie il ne faut pas négliger la description de l’utopie et vérifier que les propositions concrètes de court terme sont compatibles et permettent de préparer le terrain de l’utopie.


#24

Il y a pas mal de trucs qui ont évolué depuis, si t’as le temps de refaire un point, je peux avancer sur des motions/amendements.


#25

A vrai dire ce thread est quasi-entièrement obsolète depuis le nettoyage et la recatégorisation de la dernière AP, à part les propositions de motions nouvelles, savoir :

  • l’idée de construire une motion sur les dark patterns
  • l’idée de construire une motion sur l’intercommunalité
  • l’idée de construire une motion sur la dette

La 1ère me semble très difficile à faire (pour la même raison qu’il est difficile de légiférer efficacement sur l’obsolescence programmée : il faut établir les cas). Elle me tient à coeur mais ça me semble peu crédible de légiférer dessus.

La 2ème, dans l’état, avec un peu plus de recul, elle sonne un peu UPR sur les bords mais y’a largement matière à travailler dessus en période de municipales.

La 3ème me semblerait faisable.


#26

Est-e que tu préfères que je ferme pour que tu puisses repartir à désir sur ces 3 trucs séparément ?


#27

Desole pour le hors sujet mais il n’est pas si difficile de légiférer sur l’obsolescence programmée, il faut par contre faire une réglementation par type de produit. Les réglementations sur l’ecoconception des produits légifère en partie sur le sujet d’ailleurs.



#28

À la limite, même sans aller dans un changement de législation, on pourrait faire voter un argumentaire de ce type, qui donne des éléments de langage quand on nous pose la question de l’obsolescence programmée.


#29

D’accord, j’ignorais qu’il y avait ce criterium différencié d’un type de produit à l’autre. Merci :slight_smile: En effet, ça semble moins difficile de qualifier l’obsolescence programmée avec une telle grille.

Pour rebondir sur cet exemple, on peut déjà partir d’une typologie des dark patterns, qui permettrait de gagner en effectivité. Ça tombe bien, ça existe déjà -> https://www.darkpatterns.org/types-of-dark-pattern mais ça mériterait d’être plus rigoureusement défini. Les deux motions (dark patterns et obsolescence programmée) pourraient ainsi avoir un squelette similaire.

Oui, je lancerai des sujets séparés quand j’aurai le temps de potasser les motions concernées (ça prend du temps de potasser).


#30

Sur ce que vous nommez dark patterns - qui sont en gros des pratiques commerciales trompeuses ou abusives -, il existe de la jurisprudence.


#31

Moins difficile je n’aurais pas dit ça du fait du temps que prend la rédaction et la validation de chaque règlementation sur chaque type de produit. Par contre dans mon exemple il s’agit d’une démarche globale c’est super efficace, a voir pour les sujets que les boites vont tenter de contourner en permanence et dont le vote va avoir lieu après que la solution de contournement ai été trouvé #bisoushadopi.
Par contre merci buisson_vincent pour la définition de dark patterns, j’étais à 2 doigts de gueuler parce que je comprenais pas :slight_smile:


#32

Il me semble que la jurisprudence ne concerne que des cas particulièrement grossiers, comme LinkedIn, et n’est donc pas super utilisable. Mais je ne suis pas sûr.

Il me semble qu’hormis une procédure en 2017 le délit d’obsolescence programmée prévu dans la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 n’a jamais été effectif, jamais pu être qualifié juridiquement, et que c’est là l’écueil à éviter. Toujours délicat quand on légifère sur du design d’être suffisamment spécifique pour être qualifiable juridiquement (d’où mon enthousiasme pour la grille) et en même temps suffisamment global pour être difficile à contourner.

Désolé pour le reste. Je ne recommencerai plus. (Me suis encore réveillé au milieu de la nuit en pensant à des threads Discourse, visiblement pas remis de la dépression de septembre et perdant le sens de ce pourquoi je me bats ici, j’ai décidé d’arrêter jusqu’à nouvel ordre toutes mes activités au PP.)


#33

Je vous propose d’ouvrir des sujets dédiés pour chacune des propositions qui ont commencés à être discutés.