Sénatoriales Français de l'étranger


#21

Bjour,

petite réflexion perso,
le communisme;
ça n’existe pas (enfin le vraie) et, vu leurs scores électoral il ne devrait plus faire peur à personne .
La France insoumise;
C’est un vieux briscard qui se remplume sur le dos de jeunes à moitié pirate mais qui ne le savent pas encore (qu’ils leurs manquent une moitié)
Les verts;
Ils sont gentils,le parti sert de tremplin aux ambitieux qui font du bruits pour faire savoir qu’ils ont des vestes réversibles…
La gauche;
Elle a existé après la guerre de 40 puis elle c’est fondu dans une sorte de social libéral, qui n’a de social que le nom.

Ca fait un peu hétéroclite comme équipage d’élection mais, ça peu nous faire gagner un peu de visibilité sur notre existence Pirate et comme c’est de ça qu’on manque le plus:

Je Suis pour !


#22

J’essaie de créer mon premier vote congressus sur le sujet : https://congressus.partipirate.org/meeting.php?id=196
dites moi si vous réussissez à voter dessus ? Sinon je fais un sondage sur discourse.


#23

Je me permets d’avertir la @CODEC qu’un vote en dehors de toutes procédures statuaire et réglementaire vient d’être mise en ligne.
J’avertis également la @CoNat qui est la seule compétente pour voter les décisions de nature politique en dehors d’une assemblée générale dument convoquée. Et j’avertis également le @Bureau, histoire de n’oublier personne.

Il serait plus raisonnable de suivre les process prévus par les Statuts et le RI (qui jusqu’à preuve du contraire sont toujours applicables), faute de quoi, ce vote ne saurait être considéré comme légalement fondé.


#24

Cool ça veut dire que mon vote fonctionne ?
Je suis dans le train, je peux pas vérifier
Pour le reste, Aurifex, je te suggère de ne pas oublier de mettre en copie Mark Zuckerberg, le pape François et Merlin l’enchanteur. La situation l’exige, assurément :blush:


#25

Non, ça veut pas dire ça.


#26

La situation exige le respects des règles que nous nous sommes donnés et que nous avons tous accepté en adhérant.

La légèreté de ta réponse me laisse à penser que ces règles ne t’intéressent pas et que leur respect est secondaire pour toi.


#27

C’est quoi le bouton que j’ai pas coché pour que ça fonctionne ? Techniquement, je veux dire (juridiquement c’est un autre débat )?
J’ai pas trouvé comment convoquer l’ensemble des adhérents. Ça se configure comment ?


#28

Mon cher Aurifex, tu es bien libre de penser ce que tu veux


#29

J’ai ajouté dans “Personnes convoquées”, à a fois “Sections locales” et “sans section”.
Est ce que quelqu’un peut me dire si le vote fonctionne ? c’est à dire : est ce que quelqu’un peut techniquement voter ? Comme moi je suis admin, ça m’a l’air compliqué de voter.

A présent que je suis à la maison, devant un clavier de PC, je peux détailler. Aurifex est inutilement monté sur ses grands chevaux. Actuellement, il est clair que c’est la CN qui peut seule prendre une décision aussi politique qu’une investiture dans un cadre d’alliance. Le vote que je veux monter est un vote consultatif des adhérents. Si on doit commencer à utiliser massivement Congressus pour prendre ce type de décision, autant s’y habituer tout de suite.

(après, je serais surpris que la CN s’asseille sur l’avis des militants si une option tranchée voit le jour mais concrètement, elle le peut)


#30

Le vote commençant demain à 16h, ce n’est pas surprenant qu’il n’est pas encore possible de voter. Cela dit je ne suis pas sûr qu’on soit tous convoqués

Cela dit, même si j’ai pas d’a priori négatif, qu’effectivement il faudra un vote CN et que tester congressus sur une décision de ce type est une expérience intéressante, je trouve qu’il manque des informations importantes :

  • Petit rappel sur les élections sénatoriales
  • Qu’est ce qui est attendu exactement de la part du PP (soutien officiel, financier, etc…)
  • Probabilité d’être élu
  • Composition de la liste (avec une petite description de chaque candidat)
  • Quel programme sera présenté
  • Les gains potentiels
  • Les dégâts potentiels
  • Date limite de décision

(un lien vers discourse ne me semble pas suffisant)


Sondage : faut il participer aux sénatoriales ?
#31

Bon, j’y arrive pas sur Congressus. Je crée donc un sondage sur discourse : Sondage : faut il participer aux sénatoriales ?

et je réponds, autant que faire se peut, aux questions de Relaxx

Elles fonctionnent sur le système des grands électeurs qui est une aberration démocratique totale et ne servent globalement à rien : le Sénat est l’antichambre des maisons de retraite pour grands élus. Je trolle un peu mais franchement, sans verser dans l’antiparlementarisme primaire, on pourrait mettre la suppression de ce truc au programme du PP

Soutien officiel. Financier, certainement pas, ou alors nos alliés potentiels sont vraiment très naïfs ^^

Nulle, y compris pour la tête de liste. Rappel : le sénat est pratiquement toujours à droite, du fait du système des grands électeurs

Pas encore bien défini, voir plus haut le post de Florie : on serait sur une liste EELV/Ensemble/France Insoumise/Parti Communiste/Parti Pirate/Indépendants. Coronado parraine l’ensemble mais n’est pas lui même candidat

Guère plus et je trouve ça positif : à nous d’avancer un ou deux points très pirates et pas simplement gauche progressiste.

Trois gains potentiels pour moi, qui valent le projet :

  1. Gagner de la crédibilité : on est appelés à participer à une liste commune avec des alliés de poids en étant respectés ( on est loin de la tentative d’OPA de EELV à la veille des régionales en Ile de France ) . C’est tout bête mais ni MaVoix, ni les animalistes, ni nos potes de Caisse Claire ne sont sollicités, eux

  2. Réveiller la section expatriés en mobilisant des énergies qui ont eu tendance à se disperser. Ca, je suis pas sûr que ça marchera, mais ça vaut le coup d’être tenté.

  3. Si (et seulement si) on fait les choses sérieusement, ça nous aidera à muscler notre programme expatriés.

Je ne vais pas brûler la politesse aux détracteurs du projet mais en gros, le risque est le pendant négatif de mon point positif 1 : celui d’être catalogué comme allié des partis qui composent cette liste. Pour moi, compte tenu de la relative confidentialité de cette campagne, le risque est quasi nul car ce scrutin est très spécifique. Mais le risque existe, il ne faut pas le nier.

Il y a une prochaine réunion lundi soir à 21h. Ca serait bien si on pouvait avoir une réponse d’ici là, non ?

Pour la CN c’est peut être trop court mais on peut, nous tous, commencer à nous exprimer sur ce sondage : Sondage : faut il participer aux sénatoriales ?

Et ça, ça peut être fait d’ici lundi soir, je pense.


#32

Bonjour,
je viens de participer !
Et je ne sais plus ou je l’ai dit mais je suis POUR:

  1. la suppression du sénat
  2. La suppression de la fonction de président de la république (et la suppression immédiate de tout les avantages lié à cette fonction, ça c’est pour les anciens)

pour le risque d’être catalogué comme allié je crois que là c’est poussé le bouchon un peu loin, tout les partis se sont “rapproché” à un moment ou l’autre pour des circonstances particulières et n’ont pas “fusionné” pour autant, cette élection étant quasi confidentielle elle peu servir nos intérêts vis à vis des expatriés.


#33

Je suis en faveur de la participation du Parti Pirate. Je dirais même que c’est une chouette opportunités : peu de travail et une expérience supplémentaire.

Pour le seul argument contre que je vois, celui d’être assimilé au reste de la liste, je crois que c’est poser la question dans de mauvais termes.
Soit on est un thinktank, et on peut garder un entre soi absolu, soit on se pose en politique et par définition, il s’agit d’agir avec des personnes et des mouvements qui ne sont pas exactement comme nous.
Il me paraît indispensable qu’on dépasse une fois pour toute la peur d’être assimilé. D’une part dans ce cas de figure ça ne peut pas arriver, et d’autre part si on continue à fuir les autres on ne fera jamais rien.

J’aime le titre d’un livre d’un décroissant notoire: avoir raison tout seul, c’est avoir tort.


#34

Donc on ne devrait pas avoir peur de faire une alliance avec le Front National.

De plus :

Comme le FN n’a pas systématiquement tort … on peut donc s’allier avec lui sans risque.

En fait le problème n’est pas que l’assimilation, c’est aussi l’adoubement. Je n’ai pas peur de partir vers FI en m’associant avec eux, j’ai peur qu’on dise que FI est suffisamment “bien”, du point de vue du Parti Pirate, pour qu’on s’associe avec. Ce qui de mon point de vue c’est non. Oui c’est un mouvement autoritaire, certes social, mais autoritaire. Et ça pour moi c’est mort et non compatible avec le Parti Pirate.


#35

J’ai dû rater une étape dans l’argumentaire de Farlistener. J’arrive pas à piger en quoi s’associer avec des formations de gauche, dont le programme est assez proche du nôtre, fait qu’on va s’associer avec le Front National dont tout nous sépare.

Pour mémoire, il n’y a aucune ambiguité : le parti pirate a déjà officiellement rejeté tout rapprochement, même lointain, avec la fachosphère.

Par contre, je pense qu’il va falloir qu’on ait un débat pour savoir avec qui on peut s’allier et avec qui on ne peut pas. Ca, ça devrait être un point à trancher à horizon de la future AG.


#37

La FI et le PC restent des partis d’extrême gauche avec une organisation qui n’a rien à voir avec la notre. Si on partage des valeurs communes, cela ne suffit à en faire des personnes politiquement fréquentables.

Nous avons des points de programme commun avec LREM et pourtant si demain l’un d’entre nous venait avec un projet d’alliance avec eux, personne n’en voudrait…


#38

Parce que ta gauche est aussi large que la différence entre le social et l’individualisme (ce qui est le “fondement” de la vision gauche-droite).

Tu te fis a UN axe pour dire si ça te va ou non.

Le fondement même du Parti Pirate et son moto “Ni de droite, ni de gauche, mais en avant”, mettait surtout en exergue le fait que les concepts de gauche et droite sont à rejeter. Nous sommes des social-libertaires, sur une catégorisation un “poil” plus complexe à deux axes. France Insoumise est social-autoritaire. Qu’on le veuille ou non c’est fondamentalement différent (alors après oui, je suis physicien-théoricien, alors faire la différence entre a+bi et a-bi, c’est facile).

C’est pour la même raison que je soutiens le Revenu de Base et que je rejette le Salaire à Vie.

Je ne suis pas mon voisin. MAIS j’estime qu’il a autant le droit que moi de vivre décemment. Social. Libertaire.
J’estime que tout le monde a le droit de vivre décemment, DONC je suis mon voisin. Social. Autoritaire.

La deuxième vision est un monde sans liberté, réellement. Et il suffit de voir le comportement fascisant (oui, oui) de FI avec la presse pour ne serait-ce que goûter à leur vision du monde.


#39

Je suis complètement d’accord avec l’analyse de @Farlistener sur la FI, si ce n’est que pour moi, fachisant implique aussi un fort nationalisme et du militarisme que je ne voit pas trop dans la FI. Par contre, il me semble qu’il faut préciser que cette analyse n’est valable que pour la FI à l’échelle nationale et pas pour les militants de bases (qui sont loin d’êtres léninistes pour la plupart) et que la plupart des groupes locaux ne le sont pas non plus.


#40

Ils veulent quoi FI avec l’Europe ? la France ? Juste j’ai un doute là …


#41

Alors vu que le débat part dans tout les sens, je tente de faire un récapitulatif pour donner un avis pour ma part (avis qui ne sera qu’indicatif, c’est à la CN de se prononcer) :

  1. Programme : Rien (j’ai fouillé partout et en gros, à part une approche autour de la gratuité scolaire et une harmonisation fiscale, c’est très léger). Côté Parti Pirate, on a du boulot sur le géoblocage (soutien du boulot de Julia) qui pourrait être un point fort ou l’on va communiquer

  2. Stratégie : Côté Pirate, on n’a rien d’autre que “d’être présent”. Je note que l’objectif ici d’être présent, c’est surtout de viser les élections consulaires de 2020 (voilà un point que l’on devrait anticiper).

  3. Engagement : On est tous clairement d’accord que notre engagement doit être “modéré”. On parle ici de trois pirates qui s’engageraient activement sur le dossier.

  4. Date limite de dépôt de la liste : 3 septembre

Bien, maintenant mon problème est le même que @Farlistener ou @daniel.r, je pense. Si on n’a pas de projet sur cette liste, c’est l’image nationale des mouvements qui va être utilisée. Autant l’image nationale d’EELV ne me pose pas de problèmes, autant je sais que des militants locaux peuvent avoir une vision différente des représentants nationaux, autant je m’inscris totalement dans l’analyse du PC et de la FI que j’ai lu dans ce sujet.

Pour ma part, je pense donc que l’on peut s’inscrire dans une volonté de participer à la liste, mais il faut donner un ordre de mission clair à l’équipe qui s’impliquera, à savoir :

  • Faire un compte rendu régulier à la CN (qui devra donc être active pendant le mois d’aout, ou au moins réactive).
  • Se battre pour mettre en avant nos points de programme
  • S’assurer que d’autres points de programme soient mis en avant qui ne soient pas contre nos valeurs.

Du coup, cette expérience “sans trop d’implication” nous permettra aussi de “tester” ou mouvement comme la FI qui prend, pour le moment, écrase ses alliées d’une manière ou d’une autre. Par contre, si on reste “en l’état” à savoir aucun programme, c’est le programme du plus fort médiatiquement qui prendra le dessus, donc celui de la FI et cela me pose un problème (car j’ai de nombreux désaccord avec le programme de la FI).