Selon Julia Reda, la fin de l'internet est proche!


#1

La fin de l’internet est proche!

Posté par Ludovic le 04/06/18 à 07:34 (Licence CC by-sa linuxfr.org)

Selon Julia Reda, MEP pour le parti pirate européen, la fin des mèmes et de tout ce qui peut toucher au copyright est proche. Et le pire, c’est que personne ne le sait. Au programme: taxes pour les liens, interdiction d’upload sans licence (sauf si vous prouvez que vous filtrez le contenu) et puis d’autres joyeusetés. Cela fait un moment qu’ils en rêvent, ces gens de l’Europe, et je me demande d’où viennent leurs bonnes idées.

Pour références:

J’ajoute ce lien :


Screenshot_20180605-182540__01


#2

Bon la France veut empirer les choses que ce soit sur la taxe des liens et sur la censure de contenus.

20180604_232838

Sinon sur le site de Julia Reda, ils nous disent d’appeler nos élus européens avant le vote du 20juin au parlement européen. Bien souvent j’ai pu lire qu’un appel (De préférence de multiples appels) est plus efficace qu’une pétition, mais je ne l’ai jamais fait : est-ce qu’on pourrait essayer de préparer un mini texte sur le sujet et appeler des députés?
Je lance l’idée à chaud après lecture d’un des liens.


#3

L’appel aux députés est une bonne idée.

Le texte préparé est une idée plus nuancée. Si les mêmes députés reçoivent des appels de centaines de personnes qui répètent la même chose par cœur mais ne savent pas en parler plus loin, ça peut être contre-productif. Donc plutôt qu’un texte, je propose

  • deux phrases d’accroche
  • une liste de points à évoquer avec explications, que chacun pourra s’approprier et expliciter avec ses propres mots.

#4

Éventuellement, si la #TeamReda pouvait nous filer cette liste de points, même en anglais, on aurait un point de départ sur lequel travailler. (Il semblerait que Gilles Bordelais ne soit pas inscrit sur ce Discourse, impossible de le pinguer.)


#5

Oui en effet je suis d’accord.
Sinon on peut deja trouver bcp de contenu sur les liens de @Zidjinn. On pourra en sortir les qq idées de base.

Jula Reda met aussi un lien vers l’outil mis en place par Mozilla (https://changecopyright.org/fr/) pour appeler les députés et qui donne un petit texte de démarrage… en français aussi.


#6

ah ben voila, on commence à avoir de la matiere. Merci pour ces liens.


#7

Hello,

Cela étant, il est vrai qu’il vaut mieux connaître le sujet, mais d’expérience (déja tenté avec d’autres mouvements), l’attaché parlementaire va vite mettre un stagiaire au standard question de compter les appels (ce qui est important pour eux/ pouvoir appréhender le volume de mécontents) mais ils ne passeront pas des heures en ligne à taper la discuss…
En revanche il faut préparer une trame courte et surtout éviter les pièges (insultes, dérapages etc…)…
Merci


#8

Merci pour le retour d’expérience, c’est intéressant.
On en revient toujours au même, peu importe le fond, ce qui compte c’est la quantité. Ça me demotive :wink:.


#9

Hey

Ben pas vraiment, on peut voir les choses de façon différente. En fait avec une campagne d’appel on met une sorte de pression sur un/des élu(s) qui quoiqu’on en dise sont à l’écoute de ‘l’expression populaire’ (certes pas toujours pour de bonnes raisons, mais bon).
Ensuite, ils font des remontées terrain au parlement …et cela peut faire bouger les choses. Il faut simplement que nos élus sachent que les citoyens réfléchissent et s’intéressent à ce qu’ils font de leur mandat.

Merci


#10

Prologue : Je ne dis pas que @Yopman a tort quand il dit que les députés se basent plus sur le chiffre que sur les échanges.


Ceci étant dit, c’est une mauvaise façon de faire. En effet il suffit qu’un camp ait assez de fric pour se payer des gens à passer des cours appels pour que le député parte en faveur de ce camp.
Exemple : l’Église Catholique a payé des voyages à Paris à ses paroissiens des petites villes de province lorsqu’il s’est agi d’aller manifester en bloc contre le Mariage Pour Tous.

Je préfèrerais donc vivre dans un monde où le fond est plus important que le nombre, où la réflexion est plus importante que l’intimidation. (Je suis d’accord que c’est pas près d’arriver.) Et je préfèrerais qu’on soit prêts à dire, si possible, : “je vous appelle pas juste pour faire du chiffre, voici mes arguments réfléchis”.


#11

Screenshot_20180606-103703__01


#12

Screenshot_20180608-093745__01

Call your MEP now
Please use any one of the following free tools to call your MEP right now. I know calling politicians doesn’t come natural to most people, but it’s their job to represent you, and it’s more effective than you think! Here’s a guide to help you with what to say.


#13

Screenshot_20180611-192608__01

Screenshot_20180611-192830__01


#14

Screenshot_20180616-200529__01