RIP Aéroports de Paris - soutien référendaire


#1

Depuis cette nuit, la motion est en disponible en ligne https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1.
Le gâchis occasionné au service public par les privatisations depuis la vente des autoroutes ne doit pas se poursuivre. Les entreprises publiques telles que ADP sont des sources de revenus positives pour l’Etat.


#2

J’ai essayé…

01


#3

Non seulement c’est truffé de dark patterns, mais en outre, il y a plein de bugs (erreurs 404, erreurs du code de vérification, erreurs liées à AdBlock), et enfin plein de contraintes semi-implicites qui obligent à s’y reprendre à plusieurs fois : majuscule aux prénoms, majuscule à la ville, donner la ville où on vote et non la ville où on réside… Ce RIP est à la fois une ouverture démocratique et un déni de démocratie, dans la mesure où cette plateforme tend à pénaliser encore plus les “fracturés” du numérique.


#4

Yep,

Je viens de le passer nickel :slight_smile:SoutienADPREF


#5

Avec difficulté et persévérance, ca a fini par passer… Site de merde… ^^


#6

Je pense qu’il y a un coup à jouer sur ce sujet.
Déjà, proposer une motion à l’Assemblée Permanente de juillet pour proposer aux Pirates de soutenir le référendum, et dire que le PP s’exprime contre la privation de l’ADP (enfin si c’est bien l’avis du PP).
Ensuite, réfléchir sur les questions de données privées fournies, et de publication de ces données.
Mettre à l’épreuve le site du RIP…
Et communiquer sur le fait que c’est un bon moyen d’appliquer la démocratie.

Je pose ça là.


#7

C’est clair, ça mêle démocratie, privatisation, et numérique! Il faut qu’on se positionne et qu’on communique là dessus!
On pourrait aussi pointer ses faiblesses, le côté consultatif, dépendant d’un vote des députés, la difficulté d’accès qui rend l’exercice difficile…


#8

Il y a un temps de traitement de 5 jours donc pour le moment on ne peut pas vérifier si son vote a été pris en compte, le soucis ne vient pas de là?
J’ai été surprise par le même message aussi mais en cherchant j’ai trouvé une info disant qu’il y a un temps de traitement de 5 jours donc pour le moment on ne peut pas vérifier si son vote a été pris en compte, le soucis ne vient pas de là?


#9

Y a bien un délai de 5j avant d’apparaître dans la liste pour vérification. Ça devrait être bon après :slight_smile:

https://www.referendum.interieur.gouv.fr/contenu/comment-ca-marche

Après l’enregistrement de votre soutien sur ce site internet, le ministère de l’intérieur dispose d’un délai de cinq jours pour valider ou rejeter votre soutien au regard des conditions législatives et réglementaires. S’il est validé, vos nom, prénom(s) et commune sur les listes électorales sont inscrits dans la liste publique des soutiens.


#10

C’est la où j’avais trouvé l’info oui


#11

Puisque aucun compteur de vote n’est disponible sur le site du référendum un membre de la quadrature (Benjamin Sonntag) en a bricolé un (dispo ici)
A ce jour on est à 4%, cependant cela ne prend en compte que les signataires des 2 premiers jours (dû au délai de traitement de 5 jours)

Dans l’article(je peux vous le filer au besoin) l’auteur du site s’interroge aussi sur la facilité avec laquelle il a extrait les données, et comment il aurait été aussi simple d’extraire directement les listes de noms et bureau de vote des signataires, protégés par un simple captcha.


#12

Je fais remonter ce sujet parce que je pense qu’on doit communiquer sur le principe du référendum.
Et donc appel à l’aide : et si on communiquait ?

Ensuite on doit aussi prendre position, donc je propose qu’on travaille sur une motion contre la privatisation de l’aéroport car c’est la position que je souhaite que nous défendions.

Qui en est ?


#13

En cela tu auras mon soutien


#14

Bsoir,

j’ai signé de 3 mains, je n’ai plus grand chose à apporter à part mon soutien :wink:


#15

La communication sur le RIP est et sera utile.

Pour ma part, il faut communiquer avec une approche neutre : “Que vous soyez pour ou contre, il référendum est la seule solution pour qu’un vrai débat soit réalisé sur le sujet”.

Et ensuite oui, il faut débattre du sujet :slight_smile:


#16

Bjour,

Surtout que je viens de trouver ça:
Radio France refuse de diffuser les spots publicitaires préparés par les sénateurs informant sur l’existence d’un référendum contre la privatisation d’ADP.
Le journaliste Marc Endeweld rappelle dans son livre « Le Grand Manipulateur » que Sybile Veil, la présidente de Radio France, est une proche d’Emmanuel Macron, et que son tonton Jean Veil est… l’avocat d’ADP !


#17

Tu as une source de ce que tu avances ? Plutôt un lien qu’un bouquin… Parce que si c’est vrai c’est intéressant et ça mérite qu’on creuse dans cette direction également.


#18

Pour l’instant, la direction de Radio France à seulement émis des réserves :

Contactée, la direction de Radio France confirme que le 13 novembre dernier, en fin d’après-midi, elle a été saisie d’une demande de campagne publicitaire concernant le référendum de la part du service communication du groupe socialiste et républicain du sénat. Elle a alors « émis des réserves sur la possibilité juridique, au regard de la règlementation relative à la publicité que Radio France doit respecter ». Ce que confirme le porte-parole de Radio France également interrogé :« Il n’y a pas pour l’heure pas de budget, pas d’annonceur, pas de message, et la publicité est quelque chose de très réglementée à Radio France. On a simplement émis une réserve, en attendant d’avoir plus d’informations ».

https://www.liberation.fr/checknews/2019/11/15/radio-france-refuse-t-elle-de-diffuser-des-spots-pour-promouvoir-le-referendum-adp_1763530


#19

Bjour,

ça m’amuse beaucoup “les réserves” pour faire la pub de la vente de la française des jeux là pas de soucis on y a droit plusieurs fois par jour il n’y a pas d’opposition à la vente ce qui n’est pas le cas de l’aéroport.


#20

Alors clairement, sur France Inter, le message était clair : “On ne diffusera pas les spots” et effectivement 2 minutes après, tu avais un spot de pub pour la privatisation de la FDJ, j’ai eu exactement le même sentiment que @gna

Maintenant oui, pour le moment, comme rien n’est prêt sur la partie publicité (par manque de moyen) bah on a rien de concret à se mettre sous la dent.