Reflexion ecolo : reseau electrique


#1

J’ai récupéré sur facebook les réflexions d’un ami qui bosse chez EDF. Il aborde 5 points lié à l’écologie. Je pense que ce sont de bonnes pistes de réflexions qu’il nous faudrait creuser pour éventuellement intégrer à notre programme.

Quand on parle énergie, il y a toujours plusieurs visions, certaines technocratiques, financières pures. D’autres écologiques et pleines de sens. Certaines qui veulent un retour en arrière qu’il n’est, m’est avis, pas possible à penser pour un monde si dépendant de technologies.
2) On veut privilégier la production électrique renouvelable. Le corolaire est un réseau densifié et des centres de productions répartis, mais aussi des sources d’énergies alternatives permettant de pallier à l’aspect intermittent/indisponible des énergies renouvelables.

Densification du réseau électrique : oui ? non ? Pourquoi ? Comment ? Comment concilier la densification du réseau électrique, sa maintenance et l’esthétique de nos territoires touristiques ?


#2

Pour l’esthétique, les câbles aériens sont de moins en moins nombreux (remplacés par les câbles enterrés)


#3

Là tu es sur du réseau dit de distribution (du transformateur à l’habitation…). La densification des réseaux, c’est sur le transport (moyenne et haute tension…) qui techniquement sont enterrable mais pas financièrement…

Typiquement, en Allemagne, les éoliennes sont au nord dans la mer, la conso au sud en Bavière… Pour faire passer la production de la consommation, il faut avoir du réseau Haute Tension pour faire passer la production du nord vers le sud… Il y a quelques années, il y avait de gros blocage sur les projets de ligne à haute tension traversant l’Allemagne… du coup l’électricité passait par la Pologne et les Pays Bas… Résultat les interconnexion ont vraiment souffert…

Du coup, l’appariton des éoliennes ou Photovoltaïque nécessitera l’ajout de réseau de transport non enterrable… soumis aux intempéries…

Bref au delà de la technique, c’est comment on fait pour que ces projets soient acceptés et que le “pas dans mon arrière court” arrive immédiatement. Nicolas Hulot a demandé que les recours contre les projets d’éoliennes soient interrompus… Les citoyens ne doivent pas râler contre l’énergie verte… bref on retrouve le bon centralisme à la Française, le même qui avait conduit la France à construire 58 réacteurs… Le haut décide…

Bref la vraie question pour les Pirates, au delà de la technique, ca serait de dire comment les citoyens se ré-emparrent de ces questions pour définir le mixte énergétique, gérer les conséquences… Et cette question est très compliquée… car elle ne peut pas se faire localement. Autant on peut faire facilement du participatif pour regarder comment une école maternelle conçoit ses menus de cantine… Ca devient très compliqué quand il faut gérer les choix entre les différentes collectivités locales qui chacune veulent leur champ d’éolienne et pas les coupures qui vont quand on aura déséquilibrer le réseau…

Bref, au delà de la techno, comment on construit une participation, un jury citoyen qui dirait ben ok pour 30% d’éolien, 15% de solaire… et les lignes qui vont avec… et pas juste des technocrates polytechniciens assez pro-nuc dans l’ensemble, contre des associations qui sont très dogmatiques car il faut survivre face aux technocrates…


#4

Ben, en faite, je bosse en stage dans une entreprise qui fabrique des câble et assez souvent, c’est pas très rentable de ne pas enterrer, et pas que sous la mer (mais souvent il faut passer par des câbles en courant continu).
Un des truc qui permettent de réduire les coûts et qu’on fait assez peu, c’est de mutualiser la pose des réseaux (faire téléphone, internet, éléctricité, eau, etc… en même temps).


#5

Alors mes chiffres datent un peu, et il faudrait voir les progrès… et discuter avec des experts de RTE, mais les derniers chiffres que j’ai trouvés sur la Tres Haute Tension entre le souterrain et aérien on était sur un rapport de 2 en terme de cout…

http://www.assemblee-nationale.fr/rap-oecst/lignes_elect/i3477.asp#P404_17643

Mais la on est sur de la technique pure, intéressante, mais bon…

Le principal point et sur lequel le PP aurait une vraie voix à faire entendre, c’est le rapport au débat et à l’emprise citoyenne sur les choix techniques anciens (comment on gère le nuc…) et les nouveaux…

Quand on voit qu’en France on est pas capable d’avoir un consensus sur la construction d’un center parcs [1]… et que n’importe quel projet - qu’il soit fondé ou non - se voit l’objet d’une ZAD… On a quelque chose, je pense à apporter au débat et de manière plus concrète qu’un simple “faites participer les citoyens”

La promotion en France de conférence citoyenne serait une première piste… Enfin je lance le débat

[1]


#6

alors là je dis + 1000 !!! :smile:

Je n’ai jamais vu autant de gaspillage de fric que lorsque tu vois ouvrir la rue ou la route 2/3 fois sur une période de quelques années, une fois c’est pour la réfection adduction eau , puis c’est pour l’égout, puis le téléphone…