Programme Municipales 2020 : Enseignement


#1

Site Vie Publique :

Dans le domaine de l’enseignement, la commune a en charge les écoles pré-élémentaires et élémentaires (création et implantation, gestion et financement, à l’exception de la rémunération des enseignants).

Question : Nouvelles technologies, cantines scolaires, activités périscolaires, petite enfance, quelle vision Pirate pour l’école de demain ?


Voici les points déjà proposés sur le pad, à sourcer et développer :

Cantine scolaires

Scolaire et périscolaire

Education populaire

  • Pour un Open Data de l’Education Populaire : Le Savoir en tant que Commun Local

#2

Je vais piquer certaines idées à nos amis Sarthois que j’ai bien aimer :slight_smile:

  • Enseignement de l’informatique et du code,par l’école primaire,dès le CP dans le cadre des temps périscolaires

  • Il faut encourager les sorties pédagogiques ou les intervenant.es extérieur.es et ne pas hésiter à s’appuyer sur les ressources locales, qu’elles soient publiques, associatives ou coopératives.

  • Les premiers secours civils (PSC1, brevet de secourisme) devraient être enseignés dans le cadre de l’enseignement laïc et obligatoire. Cet apprentissage pourrait se faire en CM1 et/ou CE2 (Selon le site de la croix rouge, une formation de 8h coute entre 50 et 60 € par personnes.)


#3

Ceci est déjà un point programme : https://wiki.partipirate.org/Enseignement_de_l'informatique_par_l’école

Mais ceci est un vœu pieux, il se heurte à la gestion du matériel.
Qu’est-ce qu’il faut pour apprendre ? Arduino ? Raspberry Pi ? Plus ? Combien ? Des écrans ? Recyclage ?

D’ailleurs c’est un peu visible ici : https://wiki.partipirate.org/Modernisation_des_dispositifs_et_ressources_pédagogiques_numériques
Et donc là : https://framindmap.org/c/maps/280201/public

C’est déjà au programme : https://wiki.partipirate.org/Ouvrir_l_ecole_sur_le_monde_exterieur

C’est déjà au programme : https://wiki.partipirate.org/Premiers_secours_Civils


#4

Bah ça tombe bien du coup on fait une revue du programme.
Il faudra donc intégrer ça à notre pad, je vais l’organiser un peu d’ici ce soir pour pouvoir tout ranger au bon endroit, mais n’hésitez pas à l’alimenter de ces points de programme qu’on a déjà :wink: (et indiquez bien les liens vers le wiki, ce sera ça en moins à voter à l’AP de septembre).


#5

Donc c’est bien des points consensuels chez les pirates, parfait pour un programme :wink:

En vrai j’avoue que je n’y avais pas penser, je fais scanner tout le Pad ce soir et voire tout ce qui fais déjà partie du programme et ajouter les liens ^^

Merci @Farlistener ppour ces remarques :slight_smile:
Pour le sujet de l’informatique , il peut être par exemple sur comment fonctionne un ordinateur, suffit d’un ordi de bureau. Et pour le code, pas besoin d’apprendre le python ou le Java, une initiation au code est parfaitement possible avec un simple ordinateur de bureau


#6

En s’inspirant de ce qui est fait dans les coding gouters ?

Autour de moi, les enfants de collègues aiment bien Scratch par exemple ou les trucs de bidouille avec Arduino, où t’as des LEDs ou des petits moteurs (voire même un petit robot, même s’il est simple, c’est enthousiasmant)

(même dans des MOOCs bien plus sérieux, j’ai vu des entrées par Scratch, type CS50 de HarvardX sur EdX)

J’ai du mal à voir le niveau de précision attendu des contributions (est-ce qu’il faut du concreto-concret ou du général ?)


#7

En fait ça a DES coûts (et vues les discussions qu’on a en ce moment il faut peut-être se les poser) :

  • un coût en numéraire : il faut acheter le matériel, et pas pour 10 personnes
  • un coût écologique, qu’il ne faut pas négliger

Et c’est qui pour moi manque.


#8

Du coup on doit proposer des idées qui vont dans le sens : la mairie peut faire avec le programme et gouvernement actuel ?

Exemple : favoriser des cuisines centrales de proximité pour la livraison des repas en liaison chaude avec un pourcentage de produit locaux de saisons, bio et raisonné, et de la diversité dans les menus.

Exemple de hors sujet : repenser tout le programme de l’éducation Nationale car c’est du caca .

Juste pour cadrer ma pensée :thinking:


#9

Exactement :wink:

D’ailleurs ton point de programme est déjà marquer sur le Pad ^^


#10

Voici les points déjà proposés sur le pad, à sourcer et développer :

Cantine scolaires

Scolaire et périscolaire

Education populaire

  • Pour un Open Data de l’Education Populaire : Le Savoir en tant que Commun Local

#11

https://wiki.partipirate.org/Le_Savoir_en_tant_que_Commun


#12

Oh oui, je l’avais oublier celui là, merci :slight_smile:


#13

Attention, il ne faut pas que les points de cette partie du programme soit confu entre ce qui relève de la municipalité et ce qui relève du ministère. Déjà dans le titre j’indiquerais “Scolarité” à la place de “Enseignement”.

  1. Cantines scolaires +++ ; C’est même un scandale de confier ça à des grandes cuisines centrales !
  2. Encourager les sorties pédagogiques ? Je ne comprends pas bien comment une municipalité s’y prend concrètement. Peut-elle alouer un budget distinct flêché pour ? Et si les professeurs des écoles ne sont pas très enclines à … comment tient-on cette promesse ?
  3. Les premiers secours, le code de la route, … je crois que cela a été inscrit ou a failli être dans les programmes. En fait ils sont actuellement encouragés dans le secondaire, obligatoire en LP. Forcer un peu la main, Ok !
    Mais du coup, qui est en charge de cela ? La mairie ne peut l’imposer dans les programmes. C’est un travail à faire avec les directeurs.trices d’école, mais jusqu’à quel point peut-on l 'imposer ?
    Car si c’est dans le cadre du péri-scolaire tous les enfants n’en bénéficieront pas.
  4. Enseignement de l’informatique ; une part trop peu importante est prévue par les programmes dès la maternelle. Là la mairie peut mettre à disposition matériel et compétence. Mais là encore, il faut être vigilant de ne pas mélanger les prérogatives municipalités / ministère - quid également de la liberté pédagogique, des inégalités, …
  5. Pour l’éducation populaire, si je comprends bien c’est quelque chose qui s’adresserait à tous - pas seulement aux enfants ?

#14

J’ajoute qu’une des compétences des mairies est l’organisation des temps scolaires et péri-scolaires.
Le PP pourrait s’engager à rétablir les semaines de 5 jours d’école (moins d’heures) comme l’avait fait N. Vallaud-Belcacem et sur lesquelles JM. Blanquer est revenu indirectement contre toutes les études des chronobiologistes. Ce n’est pas très populaire ni auprès des parents, ni auprès des enseignants, mais c’est ce qui convient le mieux aux enfants.
Pour le péri-scolaire ; il y a l’idée de tendre vers l’éducation intégrale (vs S. Faure) ; jardin, atelier de bricolage, cuisine, … la mairie pourrait également prendre en charge pour chaque enfant une activité sportive (au choix dans les clubs de la commune) ET une activité culturelle (musique, art, …).


#15

Pour faire rapide,

Des initiatives très intéressantes existent pour apprendre le code sans écran par l’intermédiaire de jeux style société et / ou de robots à programmer de façon rapide et ludique (par couleurs sur papier ou écran ou encore par pièces en bois). Ce qui peut être une première piste à explorer à faible coût pour la collectivité et qui en s’appuyant sur des réseaux Éducation Nationale comme les ateliers Canopé (ex - CDDP : https://www.reseau-canope.fr/ ) qui peuvent fournir l’accompagnement pour les profs.

Ensuite pour les équipements matériels, je propose deux pistes complémentaires :

  • les collègues et lycées sont gèrés respectivement par les Conseils départementaux et régionaux qui ont la plus part du temps une gestion à grande échelle de ces matériels, en gros au bout de 5-6 ans de services les postes sont envoyés au recyclage. Par contre il est tout à fait possible pour une collectivité de récupérer de manière gratuite une partie de ce matériel en faisant la demande. Les postes étant millésimés ne sont récupérés que des postes identiques donc faciles à cloner et à remettre en service. C’est par ce biais que les écoles de ma ville ont récupérées 45 postes en 2 ans + 20 écrans. L’option passage sous Linux est bien entendue à envisager pour des raisons éthiques et de durabilité (mais attention à l’accompagnement des profs ! Nous on a opté pour un dual boot car pas assez de ressources humaines à mettre en face des besoins, mais sous Windows il n’y a que des logiciels libres SILL (sauf antivirus fourni par
    l’EN)

  • possibilité est offerte aux collectivités de se grouper pour des commandes ou des marchés afin de réduire les coûts (typiquement la com com qui fait un marché à bon de commande ouvert pour l’ensemble des communes qui la compose), sinon il y a toujours l’UGAP pour commander sans appel d’offre --> pour l’achat de vidéoprojecteurs par exemple.

Mais un élément est primordial pour la réussite de ce genre de projet (encore plus pour des matériels spécifiques comme des Arduino et Pi) : les ressources humaines mise en face ! Sinon les ressources info resteront à prendre la poussière : les profs d’élémentaire ont bien d’autres injonctions à traiter pour se prendre la tête avec des choses qu’ils ne maîtrisent pas et pour lesquels l’EN ne les forme pas.

Là plusieurs pistes aussi suivant votre commune :

  • internalisation via une DSI existante
  • externalisation via une société privée
  • externalisation via un Syndicat mixte (exemple SICTIAM en PACA)
  • externalisation via une entité para-publique liée à l’EN (comme le réseau Canopée)

Dernier point de moins point de vue qui correspond à une position politique locale que j’ai adopté au vue de mon contexte et des retours que j’ai eu :

  • les tablettes c’est fun pour les enfants mais mis à part quelques profs geeks, à moins de monter un vrai projet de formation en poussant l’inspection académique locale, c’est assez peu utilisé. (Ici une valise de 12 tablettes par groupe scolaire commandées par la précédente équipe)

  • un vidéoprojecteur + souris et clavier sans fil font quasiment la même chose qu’un TBI avec des profs d’élémentaire (valable aussi jusqu’au niveau bac hors techniques)


#16

Personnellement, je suis contre. Soit on parle de liseuses évoluées, mais ça c’est en remplacement du cartable, soit on parle de vrais petits ordinateurs qui coûteront moins cher que des tablettes.

Par exemple le jeu chtemele : http://www.chtemele.org/


#17

@ThibautLeCorre ; Tu as raison d’insister sur les ressources humaines, mais pour les enseignants la municipalité ne peux pas y faire grand chose.


#18

Non, en effet, mais sur le perisco elle peut !


#19

Ce que je veux dire, c’est qu’il faut bien séparer les choses dans les propositions car pour beaucoup de personnes (y compris les parents à la sortie de l’école) il y a pas mal de confusion sur qui est responsable de quoi.
La mairie peut mettre les moyens mais si les prof’s ne sont pas formés et motivés ça ne servira pas à grand chose. Et le péri-scolaire ne doit pas non plus se substituer à l’école.


#20

Il serait intéressant de proposé un point de programme concernant l’accès aux cantines scolaires pour les élèves ayant des régimes alimentaires spécifiques (intolérances,diabète,végétarisme,lié aux religions …).
Proposer la mise en place systématique d’un plat de substitution dans le cas au le plat prévu n’est pas adapté.