Programme Environnement, Climat, Energie PPEU FR

Bonjour,

Ci dessous la traduction du programme commun pour les européennes sur la thématique « Environnement, Climat, Energie ».
Ce point va nous engager sur plusieurs années, il est donc important d’avoir vos retours.

Texte original ici :
Text from the Strasbourg meeting

Environnement, Climat, Energie

Objectifs

Nous voulons assurer que les générations futures auront une base pour une vie de liberté et dignité. Un environnement sain, de la biodiversité, un usage soutenable des ressources, et un accès équitable et juste à l’énergie, la nourriture, et l’eau sont des exigences fondamentales pour cela. Pour s’assurer un avenir sûr, nous voulons une transition rapide vers une économie propre et circulaire, qui réduit son impact environnemental à zéro (« net zero »).

Le climat et l’environnement ne s’arrêtent pas aux frontières. L’énergie traverse également les frontières dans un marché Européen de l’énergie. Proposition : Nous devons renforcer la coordination européenne afin de surmonter les crises énergétiques et climatiques. Nous souhaitons établir des normes étendues à l’échelle de l’UE qui tiennent compte de la transparence et de l’auditabilité pour garantir une mise en œuvre efficace et prévenir l’écoblanchiment (« greenwashing »).

Environnement - Développement durable

Les Pirates soutiennent les objectifs et principes déclarés par l’UE pour protéger notre eau, notre air, notre sol et notre environnement pour le bien être de tous, incluant les générations futures.

Les émissions doivent être réduites, la pollution existante nettoyée, et les habitats naturels préservés et restauré partout où cela est possible. Les mesures volontaires des pollueurs sont une méthode privilégiée mais doivent être surveillées de près, car elles échouent souvent à atteindre les objectifs.

Une politique stricte du « pollueur payeur » doit être implémentée pour accroitre la pression à mettre en œuvre plus de précaution et de prévention. Les problèmes environnementaux doivent être traités à la source et non après coup.

Environnement - Biodiversité

La perte de biodiversité est une urgence qui est non seulement connectée mais causée par l’urgence climatique. La biodiversité s’effondre à un rythme sans précédent à notre ère géologique et n’a toujours pas l’attention adéquate.

Cette perte dramatique est non seulement tragique en elle-même, mais peut potentiellement causer un effondrement de la production alimentaire mondiale et d’autres effets négatifs.

Nous apprécions les objectifs ambitieux fixés aux niveaux de l’UE et de l’ONU (à savoir la loi de la restauration de la nature (UE), Traité de l’océan (ONU), objectifs et cibles de la COP15 de Montréal (ONU)) concernant la protection et la restauration de l’habitat des espèces, le financement approprié, les mesures prescrites et la transparence de la mise en œuvre.

Environnement - Transparence des données

Le public a droit à un accès facile, permanent et fiable aux données environnementales et aux décisions basées dessus. Ces informations doivent également inclure les méthodes de surveillance et d’enquête.

Les avis scientifiques et les spécifications qui constituent la base des décisions administratives et juridiques doivent provenir d’experts indépendants. La participation dans le processus de prise de décision doit être inclusive.

Environnement - Des règles cohérentes et efficaces

Toutes les lois environnementales doivent avoir une évaluation d’impact approprié et doit nécessiter du minimum de bureaucratie. La mise en œuvre doit être strictement contrôlée.

Les réglementations ne doivent pas exiger des enregistrements dans chaque pays de l’UE, un enregistrement central devrait être suffisant pour ne pas entraver l’accès au marché commun des petites et moyennes entreprises (PME).

Actuellement, des règles nationales divergentes compliquent le travail de développement durable. L’UE doit viser un système commun d’étiquetage et de recyclage des produits.

Environnement - Economie circulaire

Préserver et réutiliser les ressources par le recyclage est la clé d’une économie durable. Pour garantir la disponibilité à long terme des matériaux il est nécessaire de mettre en œuvre une économie circulaire basée sur le principe « du berceau au berceau », qui considère l’ensemble du cycle de vie d’un produit et fait de la réduction, de la réutilisation et du recyclage des matériaux une partie de la conception.

L’exportation de déchets (parfois déguisés en produits usagés) vers des pays tiers en vue d’un recyclage ou d’une élimination de qualité inférieure doit être efficacement limitée pour garantir que les matériaux ne sont pas perdus ou détruits.

Climat

Les politiques qui sont adoptées dans le cadre de la stratégie européenne du Green Deal doivent être conformes et aller au-delà des engagements climatiques européens et internationaux initiaux.

Climat - Pas de temps à perdre

La plupart des technologies nécessaires pour atteindre les objectifs de protection du climat ont été développées et sont déjà utilisées, il est nécessaire de les déployer à grande échelle.

Les Pirates veulent fournir les outils juridiques pour que ces technologies soient déployées le plus rapidement possible, par des incitations à l’utilisation de technologies climatiquement neutres et la suppression des incitations pour les technologies nuisibles au climat.

Toutes les subventions pour les activités ayant un impact négatif sur le climat doivent être progressivement supprimées, y compris le financement ou la fourniture de garanties pour le financement de projets nuisibles au climat à l’étranger.

Climat - Stopper efficacement les fuites de carbone

Les émissions de gaz à effet de serre pour les biens importés (c’est-à-dire résultant de la production d’énergie sur le lieu de production) doivent être attribuées aux pays importateurs. Les biens importés doivent être taxés pour tenir compte des fuites de carbone, afin de stimuler une production plus respectueuse du climat pour les biens importés dans l’UE.

Climat - Pas seulement du CO2

Le CO2 est la plus grande partie des émissions de gaz à effet de serre, mais d’autres émissions doivent également être contrôlées. Les gaz à fort impact sur le climat doivent être réduits, remplacés et contenus. Toutes les émissions de gaz à impact climatique doivent être contrôlées et réduites.

Climat - Emissions inversées

Les niveaux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère sont déjà trop élevés et doivent être réduits. Nous voulons stimuler les projets qui capturent les gaz à effet de serre et les utiliser comme base matérielle pour les produits et les produits chimiques. L’utilisation de tels projets pour l’écoblanchiment doit être empêchée, ils ne doivent pas produire de certificats autorisant les émissions à un autre endroit.

L’expansion des puits de carbone naturels devrait également être envisagée.

Climat - Se préparer

Même si nous pouvions arrêter les émissions de gaz à effet de serre dès maintenant, la crise climatique ne s’arrêterait pas immédiatement. Nous devrons faire face à des changements dans les conditions météorologiques, les précipitations et l’augmentation du niveau de la mer. Les infrastructures critiques comme l’approvisionnement alimentaire, les transports et l’énergie seront négativement impactées, les intempéries peuvent provoquer des catastrophes. Pour atténuer ces effets, nous devons préparer nos infrastructures, nos villes, nos côtes, notre agriculture et nos forêts au changement en cours.

Energie

Nous voulons établir une infrastructure énergétique durable et fiable qui offre autant de participation et de transparence que possible.

Avec le rôle impératif croissant des énergies renouvelables, le nombre de producteurs d’électricité privés explose, les anciens consommateurs deviennent un mélange de consommateurs et de producteurs, les coopératives d’énergie prennent en main l’approvisionnement local. Le cadre juridique doit être adapté à cette nouvelle situation où plus seulement quelques grandes entreprises composent le marché de l’énergie.

Notre développement futur, y compris la construction d’une économie circulaire, dépend de l’énergie. Nous devons nous assurer que nous disposons d’une énergie propre, fiable et abondante.

Energie - Devenir durable

La transition des ressources fossiles vers des sources d’énergie durables et propres est nécessaire. L’approvisionnement en énergie ne doit pas être en conflit avec d’autres objectifs environnementaux ou l’agriculture pour la production alimentaire.

Les technologies ayant le moins d’impacte sur l’environnement doivent être priorisées et leur construction soutenue.

Energie - Devenir résilient

Les événements récents ont montré l’impact négatif d’être dépendant de l’importation de ressources énergétiques en temps de crise. L’UE dispose de toutes les technologies et ressources nécessaires au niveau domestique pour construire un système énergétique sans dépendance critique vis-à-vis des pays extérieurs. Nous voulons construire et maintenir des capacités de production européennes pour tous les composants nécessaires à une transition vers une économie verte.

Energie - Devenir efficace

Le principe de « l’efficacité énergétique d’abord » doit être au cœur de toutes les politiques européennes. Pour atteindre cet objectif, nous voulons soutenir les technologies à haut rendement énergétique et la transition des secteurs de l’énergie vers l’électricité en tant que forme d’énergie primaire. En éliminant les étapes de transformation d’énergie, de nombreuses pertes sont également éliminées. En électrifiant les transports, le chauffage et de nombreux processus industriels, l’énergie primaire requise diminue, alors que les besoins en électricité vont augmenter.

Energie - Aussi local que possible, aussi central que nécessaire

Le réseau électrique européen est efficace pour compenser les fluctuations temporaires de la demande et de l’offre et pour éviter que les régions ne se retrouvent en difficulté en cas de problèmes d’approvisionnement local. Cependant, il n’est pas efficace pour transporter la majeure partie de l’énergie de tout un pays à travers le continent et créerait des goulots d’étranglement pouvant entraîner des pannes majeures.

En premier lieu, la production et la demande doivent correspondre autant que possible au niveau local et le réseau européen doit agir comme un filet de sécurité.

2 Likes

J’ajoute ici mes propres remarques sur le texte :

Pas sûr de ma traduction de « leakage » dans ce contexte.

Pas sur de comprendre le sens ici : on veut plein de producteurs ? Pleins de sources d’énergie ? Pourquoi vouloir « autant de participation que possible » ?

J’ai des gros doutes sur ces points là : EDF très présent sur les nouvelles installations (notamment éoliens). En terme de production je pense que les coop sont minoritaires.

Je pense que cette partie est fausse : les ressources minières sont principalement en dehors de l’europe (pour les ENR), et l’uranium également. Par contre, pour être résilient, il faut surtout diversifier ces sources d’approvisionnements pour éviter les surprises.

L’électricité n’est pas une énergie primaire mais finale. Le terme est mal employé, je pense qu’on veut plutôt parler ici de « source principale d’énergie » ?

1 Like

Éléments de langage en français sur le programme du PPEU « Environnement, Climat et énergie » au 05/05/2023 :
Energie et environnement

-Pollueur payeur
-Transparence des données
-Économie circulaire
-Coordination européenne
-Évaluation d’impact
-Étiquetage et recyclage des produits
-Participation dans le processus de prise de décision
-« Lowtech »
-Capture carbone
-Taxe carbone pour les pays importateurs

2 Likes