Programme Affaires sociales et santé PPEU FR

Bonjour,

Ci dessous la traduction du programme commun pour les européennes sur la thématique « affaires sociales et santé ».
Ce point va nous engager sur plusieurs années, il est donc important d’avoir vos retours.

Texte original ici : Strasbourg session outcome (social & healthcare) - Social Affairs & Healthcare - European Pirate Party

Affaires sociales et soins de santé

Toute personne a droit au niveau de qualité le plus élevé possible en matière de soins de santé et d’éducation. Cela comprend les soins de santé préventifs, curatifs et palliatifs. Il comprend également les déterminants sociaux sous-jacents de la santé, tels qu’une alimentation saine, de l’eau potable, des installations sanitaires de base et un logement adéquat, des conditions de travail sûres et saines, ainsi qu’un environnement sain.

Disponibilité et confort du patient

Les pirates veulent un accès égal aux soins de santé pour tous, quelles que soient les ressources dont dispose un État, et soutiennent que :

  • Ne doit y avoir aucune discrimination (directe ou indirecte) dans l’accès aux soins de santé, quelles que soient les ressources dont dispose un État.

  • Les biens et services de santé doivent accessibles à tous. Les États doivent veiller à ce qu’aucune personne ne se heurte à des obstacles dans l’exercice de son droit à la santé, y compris l’accès à l’information sur la santé et les services de santé.

  • Les biens et services de santé doivent être abordables pour tous, quel que soit le niveau de revenu.

  • Les lois et les politiques en matière de santé doivent être conçues et mises en œuvre de manière transparente et avec une participation significative des personnes concernées. Tous les systèmes de santé doivent comporter un cadre de responsabilisation, qui devrait inclure l’accès à des mesures judiciaires efficaces ou à d’autres mesures appropriées en cas de violation du droit à la santé.

  • Réduire les brevets sur les médicaments ou au moins éviter la prolongation administrative des brevets.

Les médicaments financés par des fonds publics, y compris les vaccins liés au COVID, devraient être disponibles sous une licence libre de tout brevet.

  • Faciliter l’utilisation transfrontalière des soins : Améliorer les possibilités d’utiliser les systèmes de soins de santé à l’étranger par le biais des assurances maladies nationales.

  • Les soins transfrontaliers ne doivent pas conduire à la mise en œuvre de politiques qui vont à l’encontre de la vie privée, de la décentralisation des données ou du contrôle et du consentement des patients sur l’utilisation de leurs données.

  • Les soins transfrontaliers ne doivent pas conduire à la mise en œuvre de politiques qui vont à l’encontre de la vie privée, ni du contrôle et du consentement des patients sur l’utilisation de leurs données.

  • La carte de santé de l’UE doit être reconnue pour le monde entier : négociation de la validité de la carte européenne d’assurance maladie (carte bleue) dans les pays tiers.

  • Quelle que soit la structure des systèmes de santé (privés, publics ou mixtes), les services de santé doivent être disponibles, accessibles, acceptables et de bonne qualité pour tous et doivent garantir des soins de santé universels pour tous.

  • Les Pirates demandent que l’Europe renforce sa souveraineté en matière de production de principes actifs et de médicaments.

Droit à l’autonomie corporelle

**Le Parti Pirate Européen considère l’autonomie corporelle comme un droit de l’homme important et, à ce titre, nous demandons que l’avortement sûr et légal soit disponible pour toutes, quelle que soit la raison de son choix. Nous demandons également le libre accès aux contraceptifs, y compris la stérilisation masculine et féminine. Toutes les procédures médicales, en particulier celles liées à la santé et aux droits sexuels et reproductifs, doivent être basées sur un consentement éclairé obtenu sans coercition. A ce titre, nous demandons la pénalisation des interventions sur les caractéristiques sexuelles pratiquées sur les enfants intersexués, à moins qu’elles ne soient strictement nécessaires d’un point de vue médical.

En outre, nous demandons un modèle de consentement éclairé pour les soins d’affirmation du genre, qui soit abordable et accessible. Ni la reconnaissance légale du genre, ni l’accès au changement de sexe médical ou chirurgical ne devraient être conditionnés à des exigences abusives telles que le diagnostic psychiatrique, l’expression normative du genre ou les procédures médicales.

Nous nous efforcerons de créer un environnement sûr et inclusif où chacun peut librement exprimer son identité de genre et son orientation sexuelle, sans crainte de discrimination ou de violence.

Libre circulation des travailleurs

Les ressortissants de l’UE qui travaillent dans un autre pays de l’UE doivent surmonter des dizaines d’obstacles administratifs pour travailler et s’intégrer pleinement dans un autre pays de l’UE - en particulier du fait de systèmes de sécurité sociale différents, une nature différente des paiements dans ces systèmes, l’enregistrement dans les systèmes de soins de santé, etc.

Par conséquent, l’UE devrait encourager ses États membres à poursuivre la suppression des obstacles administratifs à la libre circulation des travailleurs par l’harmonisation des systèmes de sécurité sociale et des systèmes de soins et de santé publique, en particulier l’harmonisation des paiements dans ces systèmes et le partage de l’information entre les États membres.

Lutte contre la discrimination

Nous proposons des politiques qui promeuvent l’égalité des droits et des chances pour tous les individus, indépendamment de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Nous donnons la priorité à l’intégration de l’égalité des sexes et des droits des personnes LGBTI. Cela implique de mettre fin à la discrimination et à la violence à l’encontre des femmes et des personnes LGBTI, de promouvoir la santé et les droits en matière de procréation et de garantir l’égalité des salaires et des chances en matière d’emploi. Nous pensons que la reconnaissance du mariage et de la parentalité entre personnes de même sexe devrait être inscrite dans la Constitution.

Transition juste

En tant que défenseurs des transitions numérique et verte, nous reconnaissons l’interconnexion des questions sociales, numériques et environnementales, en particulier dans certaines régions. Nous encourageons donc un financement adéquat de l’UE pour les régions les plus touchées et pour la promotion des nouvelles compétences requises. Nous encourageons l’apprentissage tout au long de la vie par le biais de l’amélioration des compétences et de la reconversion, par exemple. Veiller à ce que les secteurs des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques disposent d’un personnel adéquat, en vue d’intégrer les catégories sous-représentées, est une priorité.

Dans le cadre de la politique « aucun laissé-pour-compte », nous pensons qu’il est nécessaire de fournir un financement aux ménages vulnérables pour leur transition en matière de transport, de chauffage, d’isolation, etc.

Normes sociales

Les Pirates défendent l’idée d’un accès universel à l’éducation, à la connaissance, aux soins de santé et à une protection sociale adéquate. Sur ce dernier point, nous devons protéger les groupes vulnérables de la pauvreté et de l’exclusion, notamment par des politiques qui garantissent un revenu minimum et des services sociaux adéquats.

Les travailleurs doivent bénéficier de conditions de travail appropriées et de qualité. Le télétravail et le travail sur plateforme prennent de plus en plus d’importance, mais se heurtent encore à des lacunes réglementaires. Nous devons veiller à ce que les nouvelles formes de travail ne renforcent pas la surveillance des employés et ne dégradent pas leurs conditions de travail et leurs droits.

Les pays européens doivent veiller à ce que les salaires des employés travaillant dans l’Espace économique européen soient adéquats. Bien que nous reconnaissions l’impossibilité de le définir uniformément dans l’Europe actuelle, nous pensons que les employés doivent bénéficier d’un accès transparent à l’information et d’une protection juridique adéquate afin de pouvoir négocier un salaire équitable. Il ne doit pas y avoir deux poids deux mesures pour les réfugiés et autres non-citoyens travaillant en Europe. La poursuite de la recherche et les projets pilotes en faveur du revenu de base universel sont les bienvenus.

Des points que nous n’avons pas eu le temps d’aborder :

  • Meilleure intégration de l’assurance maladie publique
  • Fonds de pension européen
  • une consultation pertinente des parties prenantes lors de l’élaboration des politiques sociales européennes

–FIN–

1 Like

Éléments de langage en Français pour le programme « Affaires social et santé » du PPEU au 05/05/2023 :

-Soins de santé préventifs, curatifs et palliatifs

-Accessibilité et abordabilité des biens et services de santé

-Transparence et participation dans les politiques de santé

-Responsabilisation et mesures judiciaires en cas de violation du droit à la santé

-Réduction des brevets sur les médicaments

-Avortement sûr et légal pour toutes

-Libre accès aux contraceptifs

-Environnement sûr et inclusif pour l’expression de l’identité de genre et de l’orientation sexuelle

-Souveraineté en matière de production de médicaments

-Facilitation de l’utilisation transfrontalière des soins de santé

1 Like