Politique ferroviaire bretonne

en tant que porte-parole de la Coordination ferroviaire bretonne, je souhaite envoyer un questionnaire à tous vos candidats des circonscriptions bretonnes afin de connaître leur ambition ferroviaire aussi bien au niveau national que local.

Ci-dessous, le courrier accompagnant le questionnaire :
Mesdames, Messieurs les candidats à la députation

La Coordination ferroviaire bretonne (COFERBZH), regroupant 13 associations et collectifs bretons de citoyens et d’usagers du train, préoccupés par les mobilités en général et le train du quotidien en particulier, souhaite connaître votre ambition ferroviaire pour les cinq prochaines années. Chaque association ou collectif faisant partie de la Coordination œuvre sur une ligne, une gare ou encore sur le service rendu aux usagers afin de mieux répondre aux attentes des différents territoires bretons. La COFERBZH rassemble ces expériences de terrain pour exiger un ensemble de solutions sur l’ensemble du réseau ferroviaire breton afin de donner une nouvelle synergie à ce réseau qui en a besoin.
Si le TER est géré avant tout par la Région Bretagne, votre futur mandat de député, s’articulant entre le local et le national, permettra d’améliorer la situation du train en Bretagne, dernière région de France en offre de TER par km/habitant. En effet, l’offre de trains se joue aussi au niveau national par les subventions de l’État, le choix de lignes prioritaires, nationales comme les TET (Trains d’Équilibre du Territoire) ou encore sur les Trains de nuit. Ces différentes offres de train sont ainsi très importantes pour désenclaver la Bretagne vers le reste de la France (Normandie, Pays de la Loire, façade Atlantique, Sud de la France).
En outre, le dérèglement climatique en cours porte haut et fort la question du fret, qui est un élément moteur pour baisser les émissions de gaz à effet de serre de la Bretagne grâce au transport des marchandises de toutes ses industries. Le train, sous toutes ses formes, est donc un élément moteur pour desservir tous nos territoires, et être utile écologiquement et socialement aux Bretonnes et Bretons.
Vous trouverez ci-joint un questionnaire qui résume les problématiques ferroviaires que rencontrent les usagers bretons, dont la situation pourrait être améliorée grâce à une politique régionale et nationale. Nous souhaitons recevoir vos réponses avant le 5 juin pour les partager par voie de presse afin que tous les Bretons et Bretonnes connaissent votre ambition ferroviaire.

Questionnaire pour les candidats aux élections législatives, réalisé par la Coordination ferroviaire bretonne (COFERBZH)

Desserte

La Bretagne est la dernière Région de France entre terme d’offre de TER/habitant/km.

En tant que parlementaire, demanderiez-vous que les régions mettent un nombre de TER minimum par rapport à leur nombre d’habitants ?

En moyenne, la moitié des voyageurs TER sont des voyageurs occasionnels.

Voterez-vous une loi incitant au cadencement à la demi-heure pour toutes les lignes TER afin d’augmenter cette proportion de voyageurs ?

La Bretagne est pour l’instant la grande oubliée des Trains de nuit.

Agirez-vous en faveur de la connexion de la Bretagne aux réseaux nationaux et internationaux de trains de nuits ?

La Bretagne n’a plus aucun train national qui la désenclave vers les autres régions de France (Normandie, Pays de la Loire, Aquitaine, Sud de la France).

Agirez-vous en faveur de l’inclusion de la Bretagne dans le réseau de train d’équilibre du territoire (TET) ?

Le projet de la LNOBPL (Liaisons nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire) promet via des portions de LGV (ligne à grande vitesse) de faire gagner 10 minutes entre Rennes et Brest et entre Rennes et Nantes. Ce projet coûtera 6 milliards d’euros et sacrifiera 800 hectares de terres agricoles.

Que pensez-vous de ce projet ? Vous opposeriez-vous à ce projet ?

La part du Fret ferroviaire breton ne cesse de chuter et ne représente plus que 1% du Fret breton global. Les camions sont de plus en plus présents sur nos routes.

Agirez-vous en faveur du fret ferroviaire, alternative écologique au tout camion ?

Les RER permettent la circulation rapide entre communes proches, et contrairement au tramway, permettent la circulation de trains lourds, type fret d’où leur intérêt pour les villes ayant une activité industrielle importante (zone de chalandise, commerciale, port…)

Verriez-vous d’un bon œil la mise en place d’un RER pour la couronne rennaise ?

Pour la couronne nantaise ?

Et une étude pour les agglomérations de Brest et Lorient afin de desservir leur port de commerce ?

Intermodalité

De plus en plus de gens prennent leur vélo pour aller travailler (vélotaf) ou pour partir en vacances (cyclo-tourisme). La Bretagne est la seule région de France à faire payer les places de vélo dans le TER l’été.

Que pensez-vous de cette politique tarifaire train + vélo de la Région Bretagne ?

La place de vélo est payante dans le TGV.

D’après vous, vaudrait-il mieux :

Davantage de TER pour augmenter le nombre de places gratuites de vélos dans le train ?

Rendre gratuite la place de vélo dans le TGV ?

Ou proposer une loi pour que chaque train ait un wagon dédié aux vélos, comme cela se fait dans les Pays de la Loire avec le Jumbo Vélo pour la Loire à vélo ?

Il n’est actuellement pas possible de voyager avec un billet TER dans le TGV et vice-versa. Ce système complexe révèle toute son absurdité lors d’un train supprimé où certains voyageurs doivent attendre deux heures pour pouvoir prendre le bon train.

Agirez-vous en faveur de l’intégration des différents réseaux ferrés et de l’intermodalité ?

Billetterie

Les billets de train, aussi bien TER que TGV, sont de plus en plus chers.

Vous engagez-vous à agir en faveur de la baisse du prix des déplacements en train ?
Agirez-vous en faveur de la baisse des taxes sur les transports ferroviaires ?

En Bretagne, le système des prix ronds et des abonnements fait qu’il est moins avantageux de voyager sur des petits trajets, ce qui encourage le recours à la voiture. Les voyageurs du Nord de la France ou du Sud payent quant à eux moins cher leurs petits trajets que les Bretons.

En tant que député, proposeriez-vous une loi qui définisse un prix maximum au kilomètre afin d’avoir une égalité de traitement sur le territoire national ?

Financement

Que pensez-vous du fait qu’en France, en 2017, le mode routier coûtait 290 milliards d’euros à l’État alors que le ferroviaire n’a coûté que 28 milliards (source : Ministère des Transports) ?

Certaines régions, comme la Bretagne, ont de plus en plus de difficultés à acheter du matériel.

Proposeriez-vous une loi pour que l’État aide davantage les Régions à investir dans leur matériel ferroviaire ?

Service humain

Les guichets ferment de plus en plus, et ce même dans les grandes gares comme Rennes, conduisant certains voyageurs à des situations inconfortables comme de voyager sans billet (quand il est impossible de le prendre aux machines pour X raisons). Entre les 25 % de Français qui n’ont pas accès au numérique et le vieillissement de la population, il est essentiel de conserver un cadre humain afin d’accompagner toutes ces personnes.

Quelle présence humaine souhaitez-vous en gare ?

Beaucoup de gares bretonnes ont fermé, contredisant la volonté de lutter contre le dérèglement climatique.

Agirez-vous en faveur de l’ouverture ou de la réouverture des gares en Bretagne ?
Si oui, lesquelles par exemple ?

Beaucoup d’associations et collectifs œuvrent pour les trains des territoires en Bretagne. La Coordination ferroviaire bretonne regroupe 13 d’entre eux. Ces représentants des usagers se heurtent à un fonctionnement défaillant des instances de concertation (comités de lignes, comité des partenaires, etc.) pourtant prévus par la loi d’orientation des mobilités (LOM).

Entendez-vous agir auprès de la Région Bretagne, autorité organisatrice en matière de TER, pour une meilleure efficience des ces instances de concertation tant dans leur périodicité de réunion qu’au niveau du délai de traitement des comptes rendus de celles-ci ?

Par ailleurs, souhaitez-vous nous rencontrer ?

En dehors de contexte actuel des législatives, les éléments soulevés ici me semblent intéressant. Il y a en tout cas certains points qui à mon sens pourraient former un grand projet de réforme/d’investissement du ferroviaire, au moins dans le programme du parti pirate.

1 Like

Bonjour,
Voici ma réponse.
coferbzh.odt (25,7 Ko)
Comment faire pour la transmettre au cofrebrzh ? Viennent-ils la lire ici ?

A priori je dirai que oui, le deuxième message de ce sujet a été posté par eux :relaxed:

Bonjour, je vous remercie pour vos réponses précises et très intéressantes.
Par rapport à vos remarques pertinentes sur le questionnaire :
concernant l’offre de TER/km/habitant, vous avez tout à fait raison de faire remarquer que la Bretagne a un assez bon réseau ferroviaire (sur les côtes, mais pas du tout dans le Centre-Bretagne et dans les relations Nord-Sud). Notre affirmation que la Bretagne est la dernière région métropolitaine en offre de TER/km/hbt s’appuie sur l’étude de l’ADPCR dans son bulletin n°102 (juin 2021, p. 40 : ADPCR : association pour la défense et la promotion de la ligne ferroviaire Caen Saint-Lô Rennes ou en pièce jointe). En effet, si le réseau est plutôt bon, il peut se passer plusieurs heures sans qu’une gare voit un train (la gare de Quimper par exemple entre 9h11 et 11h30 ne voit aucun train s’arrêter !), ce qui fait automatiquement baisser les chiffres de l’offre en TER. Nous parlions bien d’offre de TER, car c’est ce type de train qui répond à la plus grande majorité des usages.

Concernant la remarque sur les territoires insulaires, nous avons bien pris note de vos remarques pertinentes.

Concernant la remarque sur les Trains de nuit, oui la Bretagne est la grande oubliée comme le Nord-Picardie, l’Est, etc. Il est à noter que les Trains de nuit sont en train de suivre l’exemple du TGV avec une construction à partir de Paris et non plus pour desservir tous les territoires comme l’ancien maillage des Trains de nuit.

Concernant le projet de la LNOBPL, là, ce serait trop long à expliquer par message. Ce que la Coordination ferroviaire bretonne a surtout peur est que l’argent serve surtout la vitesse et non la desserte de tous les territoires, comme on l’a vu avec l’arrivée de la LGV jusqu’à Rennes en 2017. D’autre part, à notre avis, les 6 milliards prévus pour la LNBOPL seraient plus utiles au train du quotidien afin de servir et desservir un maximum de Bretonnes et Bretons.

Concernant le financement, pareil, cela va être trop long par message. Juste un point : la circulation d’un TER est rentable (financièrement et climatiquement) dès une trentaine de passagers.

Je vous remercie encore pour vos réponses et je retiens votre proposition de rencontre si vous êtes élu :grinning: !

1 Like

La pièce jointe des chiffres avancés par l’ADPCR concernant l’offre de TER.

Merci pour vos précisions !
Je comprends mieux maintenant votre unité de mesure permettant de comparer les offres TER entre les régions.

Votre remarque sur la rentabilité de la circulation d’un TER me surprend autant qu’elle m’intéresse ! Je n’imaginais pas ce seuil si bas. Où puis-je trouver davantage d’informations sur ce sujet ?

Est-ce qu’on peut envisager de continuer à travailler avec votre aide même si on n’a pas d’élu ?

Oui, bien sûr ! Notre Coordination regroupant 13 associations et collectifs œuvrant pour le train en Bretagne depuis des années a acquis une expertise et un retour d’expérience sur le fonctionnement du train.

1 Like

N’hésitez surtout pas à vous rendre régulièrement sur notre forum pour nous faire part de vos réflexions : Espace libre - Parti Pirate - Discourse