Mode d'élection Européennes 2019


#1

Salut à tous,

j’ai lu sur le canard enchaîné que le gouvernement réfléchirai à remettre en place le mode de scrutin sur liste nationale pour les européennes de 2019, c’était le mode en place jusqu’en1999 avant la mise en place de la territorialisation du vote : http://www.politiquemania.com/modedescrutin-europeennes.html

Quelqu’un en aurait entendu parlé ?

Si c’était mis en place je pense que cela nous serait bien plus favorable que le mode de scrutin actuel.


#2

Ça serait plus favorable seulement si le seuil à 5 % est supprimé.


#3

Je parlais de l’exposition médiatique :slight_smile:


#4

Disons que ça réduira l’émiettement des listes.
Par contre, la drouille pour avoir des bulletins sur tout le territoire sera assez salée.


#5

On a une idée de ce que cela pourrait représenter en terme de coût ? Il me semble que cela avait été évoqué sur Discourse …


#6

#7

C’est confirmé pour le retour aux listes nationales pour les européennes.

J’aimerais savoir, comment vous voyez les européennes du coup ?


#8

La facture est assez simple à calculer
si on compte 1500€ pour 100 000 électeurs
environ 44 millions d’électeurs
Cela nous fait : 660 000€ (à la louche)


#9

Et quand bien même on ne ferait que les bulletins ça coûterait dans les 110.0000€ … et ce n’est pas à la dernière minute qu’il faudra recueillir les sous


#10

Bjour,

suffit de 110 candidats qui donne 1000€ chacun …

Et si j’économise un peu en 2019 il ne faudra plus que 109 candidats ! :sunglasses:


#11

Si on veut tenter un élu, il faut:
-5 listes en France métropolitaine pour avoir la campagne audio.
-Une liste avec Bulletins-Circulaires-Affiches.
-Plein d’énergie pour faire campagne.
-De la chance.

Là l’année est presque finie, il faudrait ouvrir un formulaire de dons pour les Européennes (car les dons sont limités à 7500€ et donnent 66% de réductions d’impôt sur le revenu, donc il faut pouvoir les espacer sur plusieurs années pour ne pas dépasser la limite (à la fois en terme de montant et de réduction max, du genre si t’as 2000€ d’impôts par an, mais veut donner 6000€ pour PP, si tu fais deux dons de 3000€ sur 2 ans, tu déduit tout tes impôts donc au final ça ne coûte que 2000€, alors que si c’est sur 1 année, tu n’est pas remboursé si ta réduction est supérieure à ton impôt donc ça te 4000€)).


#12

Bonjour,

Alors je pense que le débat devrait être lancé à part et pas dans ce fils, m’enfin, mon avis.

Ne pas y participer … C’est une blague ? En tant que parti politique, c’est notre boulot d’y aller. Et c’est les Européennes, c’est dans notre ADN d’y être présent. C’est dans notre programme d’y aller. Bref …

Concernant la plate forme laprimaire.orgLaPrimaire.org n’a aucune capacité à mettre en avant une liste de personnes pour les Européennes. C’est juste trop gros pour leur approche (apolitique, sans fond idéologique, sans stratégie). Ou alors ils espèrent monter une liste de personne qui ne se connaissent pas, qui ont des idées totalement différentes voir antagonistes, et que tout cela fonctionne ?

Pour moi la seule vraie question a poser, c’est : on y va seul (ou presque) ou avec une alliance avec d’autres partis (EELV, Génération.s, autres ?).

On part sur une élection avec une seul circo (national) donc non au premier point :slight_smile:

Ensuite une liste avec bulletins-Circulaire-Affiches :

  • Bulletins : on en aurait à peu près pour 200.000 €
  • Circulaires : On en aurait à peu près pour 500.000 €
  • Affiches : Sans doute autour de 50.000 € (je suis moins sur)

Bref, on part sur 3/4 de millions d’euros pour y aller … Seul.


#13

Le coût des affiches est négligeable devant les autres coûts. Mais en faisant une estimation haute, j’arrive environ aux même chiffres que toi de 750 000€.

Par contre je ne vois pas pourquoi 3/4 millions pour y aller seul.
Un seul est largement suffisant :p, ça laisse 250 000€ pour le reste.

Après pour EELV et des gens de la primaire, ça me dit bien. Génération un peu moins, mais pourquoi pas.


#14

On pourrait travailler avec l’Archipel Citoyen ? Après tout une liste nationale, il va falloir la remplir…
Or, le travail avec nos alliés de l’Archipel était quand même le gros point fort et positif des dernières élections et sera beaucoup plus intéressant qu’une alliance avec un parti établit.

Par contre, il faudra juste veiller à ce que la coordination se fasse bien entre PP européen et là, je reviendrai vers vous très rapidement avec la casquette PPEU pour que nous discutions au sujet d’un programme pour 2019 (teasing).


#15

Pour @clemage : 3 quarts, on c’est mal compris, on est d’accord :wink:

Alors oui, oui et oui.

Non, cela ne suffit pas ?

Bon OK, oui, je suis pour avancer avec la caisse claire / L’archipel Citoyen.
Oui, cela serait très bien de pouvoir capitaliser sur le travail effectué
Je suis d’accord avec la nécessaire et très importante coordination avec le PPEU.

Par contre attention, on peut déjà avoir un conflit avec ses trois propositions. Si on bosse sur le fond avec le PPEU, quelle place cela laisse aux négociations avec nos potentiels alliés ? Il nous faudra un peu de souplesse quoi :slight_smile:

Merci en tout cas @Antigone, nous avons vraiment besoin d’une bonne coordination entre les mouvements :slight_smile:


#17

Alors en fait non :slight_smile:

LaPrimaire.org va plus loin. Nous avions en réalité une petite base politique, on se connaissait.

Par exemple, le Parti Pirate (comme les autres membres) avait (et ont toujours) la possibilité de bloquer l’entrée d’un nouveau membre par exemple.

Il y a donc une opposition de base entre les deux. Le processus de LaPrimaire.org pourrait par exemple mettre en tête de liste un Pirate (plutôt pro européen), et en deuxième position un membre de l’UPR (totalement anti-européen).

Pour Charlotte Marchandise je n’en sais pas plus, mais je ne pense pas qu’elle se soit présentée au Législatives avec LaPrimaire.org en soutien. Le soutien c’était pour les présidentielles :slight_smile:

Note : attention, j’ai l’impression de critiquer laprimaire.org, ce n’est pas le cas, simplement il y a des incompatibilités entre leur projet (ou celui de MaVoix) et d’autres, à mon avis.


#19

Après avoir des alliés, il ne faut pas que ça dilue trop le “label” Parti Pirate, car on peut en dire ce qu’on veut, par rapport aux moyens qu’on met dans les élections, on fait des résultats supérieurs à ceux qui font des choses similaires sans étiquette PP.


#20

Concernant les alliances, on a deux alliés “naturels”, à savoir les Verts et les régionalistes qui sont dans le même groupe que Julia Reda au Parlement européen (Verts/ALE). Il serait peut-être intelligent de commencer par discuter avec des gens avec qui on travaille déjà au niveau européen. Au lieu d’avoir trois listes avec peu de moyen autant faire une liste avec des vrais moyens.


#21

en 2014, on était parti seuls aux européennes. Ca a été notre première grosse rouste. Avant, même si nos scores étaient faibles, ils allaient en progressant. Avec les européennes, on est passé du statut de petit parti qui monte à celui de formation microscopique qui s’étiole. On en est jamais revenus depuis, ni aux régionales, ni aux législatives.

On a jamais tiré le bilan exhaustif de ce qui s’est passé dans cette campagne, qui avait été alors un échec lourd. Pourtant ça serait utile si on veut y retourner.

Nous étions, justement, prisonnier du parti pirate européen qui nous imposait de partir, alors même que nous n’en avions pas les moyens, et de partir seuls. Il est très important que le PPEU laisse plus de marges de manoeuvres aux PP nationaux pour les prochaines élections.

Nous n’avions pas assez d’argent, nous n’avions pas assez de militants. Nous avions une stratégie, à cette époque, mais complètement déconnectée de nos moyens. On a travaillé dans une improvisation totale : à une semaine du dépôt des listes, il a été demandé à la section ile de france de pondre deux listes en plus de la sienne, celle du centre et celle de rhone alpes (et nous l’avons fait). Pour le clip de campagne, je me suis retrouvé à gérer le truc pratiquement du jour au lendemain.

Bref, vous vous en doutez, je ne saurais trop militer pour une solution où nous travaillerions avec des formations alliées. Parce qu’ au vu des dernières élections, il est illusoire de partir avec nos forces seules. Reste à savoir avec qui et comment.


#22

Question argent, je rappelle qu’on a récolté environ 50 000 € pour les législatives, en commençant tardivement et en quelques semaines. Il y a clairement des choses à améliorer mais nous ne nous sous-estimons pas là dessus.
Avec une circonscription unique, je pense que ça serait du gâchis de faire des circulaires, il serait plus efficace de faire une grosse campagne communication (et puis on pourra critiquer l’aberration écologique d’imprimer des millions de circulaires qui ne servent à rien). Le coût des affiches sera probablement négligeable, on en imprimera pas tant que ça car il faut des personnes pour les coller et il ne faut pas se leurrer, on pourra pas couvrir la france entière. Seul les bulletins sont indispensables (et un minimum d’affiches).

Pour trouver les candidats, il y a 74 sièges pour la France, je pense que c’est largement faisable de trouver 74 candidats pirates.

S’il n’y a pas de seuil minimum (5% actuellement), le minimum pour avoir un élu serait 1,35 %. Le seuil minimum a été reconnu inconstitutionnel en Allemagne, si dans le projet de loi il le renouvelle, il ne faudra pas hésiter à le dénoncer.

Mon avis est qu’on peut faire une liste Pirate, s’associer avec mouvements citoyens compatibles nous donnerait beaucoup plus de force. Mais s’associer avec un parti politique comme EELV, je suis contre. On veut détruire la politique à l’ancienne, ce n’est pas pour s’associer avec des structures vieillissantes. Je parle dans le cadre des Européennes, la question est différente pour les municipales et la possibilité de faire des alliances locales.