Législatives et la question sécuritaire


#42

Bjour,
pour info et confirmer, je repasse en correctionnelle en septembre (1er passage renvoi) pour avoir juste essayé de séparer 2 gus sans porter de coup et cela chez moi sur mon parking !!!.


#43

Yop,

Je me permets d’ajouter un truc qui n’a pas été cité : c’est de revoir sérieusement nos relations avec les puissances étrangères qui financent le terrorisme afin d’imposer leur vision de l’Islam aux autres musulmans. Un truc qui me perturbe grandement c’est l’utilisation à tout va du mot “salafisme” par les médias. Je suis dans le train, pas le temps d’écrire un pavé sur le sujet mais pour moi le mot renvoie à “Salaf” qui ( que les Musulmans arabophones me corrigent si je dis une bêtise ) est un terme mélioratif pour les Musulmans. Si “on” était honnête, on utiliserait le mot “wahabisme” sauf que là, tout de suite, ça devient plus ciblé…

L’autre question c’est celle de l’identité, de l’appartenance et de la recherche de sens. Parmi ceux qui sont partis combattre à l’étranger ou ont commis des attentats, il n’y a pas " que" ce qu’on qualifiera par simplification “d’anciens délinquants”.

Enfin, il y a la question de “l’enfermement intellectuel”. J’adore internet tout ça, mais vu que c’est toi qui va chercher l’information, tu vas naturellement aller chercher l’information qui va dans le sens de ce que tu penses, phénomène amplifié par les supers algos de recommandation. Du coup, y a un vrai sujet de comment tu remets un débat critique et où ? ( Non parce qu’en vrai la TV est un média en perte de vitesse :stuck_out_tongue: )

Mes 4 centimes,


#44

Ce que l’on appelle la bulle informationnelle, mise en évidence durant les dernières campagnes électorales


#45

Pas forcément mieux de toute façon :

  • Sur internet tu auras tendance à t’enfermer dans ta vision des choses
  • Avec la télé tu va t’enfermer dans la vision des journalistes

D’où l’importance d’éduquer au recoupement de sources et au fait qu’il faille aussi consulter des médias dont on ne partage pas la vision et au fait qu’il n’existe pas UNE vérité.

C’est d’ailleurs le gros soucis de la compétition à l’école, c’est que ça apprends aux jeunes qu’il y une vérité, un bon comportement à avoir au lieu d’utiliser les ressources de tout le monde.

Du coup ça m’a fait rire jaune quand ils ont demandés aux enseignants et aux animateurs ( dont je fait parti ) de transmettre les valeurs de la république et de la laïcité comme si c’était quelque-chose qu’il fallait réciter par cœur alors que c’est dans le fonctionnement que ça s’apprends, ce qui est souvent impossible pour les enseignants vu combien ils sont par classes.

Apprendre la laïcité, l’acceptation de l’autre et de ses propres valeurs, le partage de connaissance, en présentant ça comme la vérité universelle ( et sans forcément l’appliquer d’ailleurs ) c’est complétement paradoxale et ça conforte les jeunes dans le positionnement “il n’y a qu’une vérité”, alors que si on le fait vivre c’est quelque-chose qu’ils vont intégrer pour pouvoir être parti prenante dans le fonctionnement.


#46

Sur le principe, je suis d’accord, mais en même temps, est-ce suffisant pour lutter contre le backfire effect comme disent les psychologues ? ( Aucune idée de comment ça a été traduit en Français, effet retour de flamme ?! ) En gros, que ton cerveau va interpréter comme une agression tout argument ou fait allant à l’encontre de tes convictions les plus intimes et ne fera que renforcer ton sentiment d’avoir juste totalement raison en vrai.
Du coup, est-ce qu’il faut introduire à l’école ou ailleurs des “notions” telles que méfie-toi-de-ton-cerveau,-c’est-un-traître-généralement-irrationnel-qui-se-fait-avoir-par-la-première-illusion-venue ?

Mais là, on s’est déjà sans doute trop éloigné du sujet initial :slight_smile:


#47

Le Salafisme et le Wahhabisme sont deux choses différentes. Le Salafisme est un courant fondamentaliste de l’islam, tandis que le Wahhabisme est une branche conservatrice créée pour justifier un régime monarchique.