Législatives et la question sécuritaire


#1

Je lance un petit pavé dans la mare et je cite un pirate qui se reconnaîtra :

Moi je me tâte depuis un moment à lancer les pirates sur les actions à prendre (ou pas) sur le terrorisme. Je parle pas de nos conclusions classique (aider les pays du sud, œuvrer pour la paix au moyen et proche orient) mais de ce que l’on doit faire sur le court terme pour gérer la merde que nous ont déposée nos aîné-e-s …
Il va nous falloir causer de cela pendant la campagne et la, hormis dire que ce que l’on fait pour le moment (état d’urgence, loi renseignement) ne sert à rien, on ne propose pas forcément grand chose.

So what ? A court terme, nous, Pirates, nous proposons quoi ?


#2

Je propose que nous proposions qu’on arrête la psychose générale :scream:.

On fait faire des exercices de dissimulation à des maternelles en cas d’attaque terroriste, on met des panneaux sur les réactions à avoir en cas d’attaque dans les lieux publics, on parle tous les jours dans les médias de la “menace permanente”, on interdit les manifestations, sauf les manifestations armées, en uniformes paramilitaires bleus marine, dans des voitures de services détournées (si vous voyez à qui je fait référence…), on maltraite des migrants pour éviter les appels d’airs, on met des bidasses devant les églises le jour de noël et d’autres qui patrouille par 4 en pleine rue les armes à la main (4 cibles de plus, d’ailleurs), il y a des fichages en règles de toutes la population, etc. On pourrait faire une liste longue comme le bras de toutes ces mesures plus nuisibles que les problèmes qu’elles sont censées traiter. Les gens aiment sans doute qu’on leurs fasse peur et qu’on leur apporte la solution en même temps, mais c’est mal de le faire (à mon avis).

Pour ce qui est des terroristes, il y a tout ce dont ils ont besoin pour faire des bombes sur youtube et dans les castorama, ils peuvent discuter tranquille sur telegram, acheter des armes sur Tor et passer toutes les frontières sans trop de difficulté. Dans le pire des cas, les couteaux et autres camions sont en vente libre. Personnellement, je trouve ça rassurant. Ça veut dire que si il n’y a pas plus d’attentats, c’est soit que les terroristes sont trop stupides, soit que globalement les gens n’ont pas envie de trucider leurs voisins. Si un idiot à envie de faire un attentat, est prêt à mourir et qu’il fait les choses comme il faut, on ne peut pas l’empêcher. C’est du bon sens.

Vous allez dire que je suis inconscient et cynique (c’est pas faux), mais si on compare le nombre de morts liés au terrorisme par rapport au nombre de morts par exemple du tabac, on se demande pourquoi on mettrait pas les mêmes moyens pour lutter contre le terrorisme des cendriers. Si vous me dites que de nombreux attentats sont déjoués par la police et les barbouzes, est-ce qu’ils n’auraient pas pus le faire la plupart du temps sans les mesures dé(x)ception ? Sans donner aux terroristes la toute puissance médiatique ?

Stigmatiser les musulmans, les pauvres, les arabes, les jeunes, les noirs, les chômeurs et plus généralement les Autres, ne fait qu’augmenter les vocations à ce genre d’extrémisme désespéré.

Le meilleur moyens à court, long et moyen termes de limiter les dégâts, c’est d’arrêter de faire peur au gens, et d’arrêter de maltraiter des innocents (syriens, migrants et personnes discriminées). À plus long terme, on peut également étudier la possibilité de redonner de l’espoir à ces mêmes populations.(Voire même de la pensée critique pour tout le monde, mais là, il y a du boulot…quel que soit le public).

Je propose donc à court terme qu’on ne fasse rien… mais mieux. Et qu’on ose communiquer dessus. (D’ailleurs ce serait un bon moyen de subir une profitable campagne de diffamation comme discuté ici.)


#3
  1. Relancer une politique de développement culturel et sportif dans les zones les moins favorisées. En effet, par la culture on combat l’obscurantisme. Ça coûte de l’argent mais probablement moins que d’aller lancer des opérations militaires.

  2. Relancer une politique de détention décente et de réinsertion des détenus. En effet, s’il y a un point commun entre toutes les personnes ayant commis un attentat ou tenté de commettre un attentat au nom de l’EI c’est qu’ils sont passés à un moment ou un autre par la case justice voir la case prison. C’est souvent dans cette dernière que la radicalisation est la plus importante. Donc, des sous. En gros : investir dans la réinsertion = investir dans la sûreté sociale


#4

@Aurifex : ça c’est du long terme, pour le court terme c’est quoi ?


#5

J’aurais tendance à dire qu’en la matière, sur une échelle de temps, le long court terme est du long terme. On n’est pas face un phénomène stable et fixe. Ce qu’on met en place maintenant limitera le risque de radicalisation sur le court terme et éliminera le risque sur le long terme.


#6

Pour être plus précis, existe-t-il des mesures sécuritaires respectant nos libertés individuelles (et l’esprit Pirate) ?


#7

Rétablir le port d’arme citoyen ?
C’est polémique mais ça se discute.


#8

Je suis viscéralement pacifiste, et viscéralement anti-arme. Du coup, je ne suis pas d’accord :smiley:

On sait ce que cela donne aux états-unis ou une approche comme celle-ci est en place (et culturellement aussi hein). Beaucoup de dégâts, aucun effet contre le terrorisme.

Je rajouterais par contre un point : la preuve qu’aujourd’hui, on rajoute le mot citoyen partout. Pourquoi “Rétablir le port d’arme citoyen”. Tu rétablis le port d’arme ou pas, c’tout :smiley:

Je vais rajouter un point très important. Mettre en place un droit au port d’arme très ouvert (même si moins qu’au USA) sans aussi adapté la loi, c’est courir devant des catastrophes (le nombre de personne ayant tirer “pour se protéger” mais pas en légitime défense …).

Et inscrire dans la loi qu’il suffit de se sentir menacer pour sortir une arme et tirer … Va falloir faire attention à pas avoir la mauvaise tête quand vous rentrer dans un super marché :stuck_out_tongue:


#9

daniel.r est mon héros ! Il va sans dire que j’approuve complètement !

Deux Lundis Opinions avec quelques ressources


#10

Nous avons eu une discussion ici sur le fait de surarmer https://forum.partipirate.org/viewtopic.php?f=309&t=8209&start=60#p71354

Pas besoin d’établir un port d’arme, il existe déjà. Le sujet est d’assouplir les règles. Cela ne fonctionne pas et reste une mesure de non sens.


#11

Nope, nope, nope, nope!


Sinon, je suis d’accord avec @Aurifex. Il faut une politique de développement culturel et sportif plus égalitaire. Ça passe par des gymnases en bon état, des bibliothèques soutenues, des écoles décentes. Et le fait même de lancer ces travaux et de les mettre en avant peut être une action à court terme. “Oui on s’occupe de vous aussi, oui on rétablit des infrastructures en bon état dans les quartiers défavorisés, oui ça va prendre du temps, mais c’est démarré. Ça commence, faut juste être un peu patient.”


Et je suis entièrement d’accord avec tout le texte de @daniel.r. Voire je rajouterais des actions inverses, c’est à dire de la communication pour rassurer les gens.


#12

Et les prisons aussi, non ?

On peut certes revoir l’incarcération, mais il ne faut pas non plus quand c’est inévitable que cela devienne un terreau au nawak. Et là aussi je dirais y apporter éducation et culture, en plus de conditions décentes.


#13

Oui et non. Ça a le mérite d’être posé, pour qu’au moins on s’y oppose vertement :smile_cat:


#14

Alors oui mais.

Oui, il faut faire en sorte que les gens qui se retrouvent en prison n’en sortent pas pire qu’ils y sont rentrés. Je suis entièrement d’accord.

MAIS

Pour moi la prison est un outil qui arrive après. Qui arrive trop tard. Si un mec est en prison, c’est qu’il y a eu un problème avant. Et personnellement, je base toutes mes idées politiques sur le proverbe “mieux vaut prévenir que guérir”. Donc si jamais je devais choisir entre améliorer des prisons et améliorer des écoles, le choix serait vite fait. Je préfère mettre en place une politique qui, à terme, réduira la nécessité des prisons, plutôt qu’une politique qui améliore les dites prisons.


#15

Bsoir,

port d’armes en France les prisons sont déjà insuffisantes !!!
:joy:

Quant on sais ce qui vous arrive si pour une raison X ou pour faire du “chiffre” un flic ou un gendarme décide que vous avez utilisé une arme …
voila un article :
l’article 132-75 du code pénal définit les armes par destination comme « tout autre objet susceptible de présenter un danger pour les personnes>>
dès lors qu’il est utilisé pour tuer, blesser ou menacer ou qu’il est destiné, par celui qui en est porteur, à tuer, blesser ou menacer.
Cela veut dire que je prend mon stylo ou mon crayon papier je met en joue un quidam, il porte plainte et vous vous retrouver en garde à vue puis tribunal pour violence avec arme c’est ce qui arrive tout les jours en France, après on dit que les tribunaux, les prisons sont débordés.

Alors il faudrait comme pour le code du travail “dégraisser” les codes.


#16

La jurisprudence est très drôle à ce sujet là :joy:

Dégraisser ne sert à rien si ce n’est créer de l’insécurité juridique. Arrêtez l’engraissement serait déjà un bon début ; entre les “lois 20h” (comme les qualifiait un doyen) et les lois sans portée contraignante mais sans sanctions qui ne riment à rien (la dernière en date sur "l’interdiction des châtiments corporels dans le Code civil).

L’usage d’une arme est une circonstance aggravante. On ne fait pas du chiffre en décidant qu’un stylo est une arme, on ne fait qu’appliquer la loi. Et pour rappel, c’est le PR qui procède à la qualification des faits. [quote=“Relf, post:14, topic:526”]
Pour moi la prison est un outil qui arrive après. Qui arrive trop tard. Si un mec est en prison, c’est qu’il y a eu un problème avant
[/quote]

Tout à fait d’accord mais actuellement, il faut restaurer la prison et l’éducation (au sens large) simultanément car l’hémorragie est double. On pourrait même rajouter un facteur emploi à l’équation… [quote=“RoussetteRabelaisien, post:7, topic:526, full:true”]
Rétablir le port d’arme citoyen ?C’est polémique mais ça se discute.
[/quote]

Nope, nope, nope… Les Français ne sont pas disciplinés comme les Suisses et ça serait un bordel incommensurable. Et pourquoi citoyen ?.. Faut se défaire de cette habitude de coller citoyen sur un truc pour tout et n’importe quoi… (A quand le vote citoyen ? #troll)


#17

Laisser à l’état le monopole de la violence légale est une méthode. Après ça change rien au fait qu’on a un décalage entre le temps de réponse d’éventuelles forces de l’ordre (jusqu’à 30 minutes dans certaines zones rurales, voir pas de déplacement du tout en guyane -du vécu il y a quelques années- ou j’imagine dans d’autres endroits) et celui qui serai désirable pour aider une personne en danger ou empêcher un attentat. Pour diminuer ce temps de réponse les mesures les plus évidentes (et actuellement celles proposées par le gouvernement ) sont aussi celles qui restreignent le plus les libertés individuelles : plus de militaires/policiers, plus de surveillance. Ces mesures ne marchent pas puisque la compressibilité du temps de réponse a une limite et qu’on a pas de pre-cog à disposition.

Je suis d’accord que les réponses à long terme passent par des changements à l’infrastructure urbaine, au système pénitentiaire, éducatif et judiciaire. Mais ici le propos est d’envisager des mesures à court terme. Dans cette optique un système moins centralisé pourrais avoir des avantages, après quelle forme il prendrait là je dois avouer que j’ai pas d’idées qui me viennent tout de suite.


#18

Les français sont surtout déresponsabilisés par un système qui cherche à les exclure le plus possible du processus politique. Je ne connais pas suffisamment de français pour pouvoir faire des statistiques mais j’ai tendance à penser que c’est pas parce qu’on est français qu’on est pas capable de se comporter en adulte responsable et de faire preuve de discipline.

Pour les stats:

Si les français sont aussi indisciplinés, avec 32% de propriétaires d’armes (selon l’article) on devrait déjà avoir sombré dans l’anomie depuis un bout de temps il me semble :wink:

Je peux comprendre qu’on considère que c’est une mauvaise idée. Après tout on s’en passe depuis 1939 et on a pas l’air d’en être plus mal (il n’y a pas de démarche de masse vers plus d’armement -bien que les inscriptions en stand de tir augmentent-, donc on peux en déduire - limite non sequitur, j’admet - qu’il n’y a pas de besoin réel). Par contre dire “les français sont indisciplinés” ça me fait un peu grincer des dents. Pas par chauvinisme, attention, mais parce que ce genre de généralité ne me semble pas très constructif.


#19

Un article très intéressant sur ces questions:

Si l’on en croît ce qui est dit dans cet article une politique qui s’avèrerait efficace serait d’augmenter les moyens liés à la cyber sécurité (alors tout bon quidam avec des notions en cryptographie dira que cette technique a ses limites dues en partie aux communications chiffrées, mais l’efficacité est à mon avis bien plus démontrée que le fait d’envoyer des avions, missiles et autres joyeuseté à l’autre bout de la planète).

Je voulais revenir sur un point qui n’a pas forcément grand chose à voir mais qui m’a fait réagir.

Déclarer que quelque chose est illégal n’a rien d’inutile et même si la portée est plus symbolique que contraignante, il est important pour ce genre de choses et pour faire évoluer les mentalités d’envoyer un signal la “violence éducative” est quelque chose de beaucoup plus grave que ce que l’on imagine et il est ancré dans notre imaginaire commun que c’est normal de coller une gifle à un gamin. Je pense que c’est extrêmement important, pour changer cet imaginaire collectif, que les choses passent aussi par la loi.

Et si l’on en vient à considérer que tout ce qui n’est pas contraignant où qui n’est pas applicable techniquement ne sert à rien, alors se bouger pour dénoncer le projet de directive européenne déposé par Oettinger ne sert à rien.


#20

Oui sur la base du PV avec des versions contradictoires mais ou le 1er à porté plainte à toujours raison.