Dépôt des motions - Mars 2019


#1

Bonjour les Pirates !

Voici le sujet où vous pouvez déposer vos motions pour la session de mars 2019 de l’Assemblée Permanente.
Ce fil restera ouvert jusqu’au dimanche 10 mars à 20h.

Pour rappel, ici doivent uniquement figurer les motions déposées : tout le reste, comme les débats qu’elles susciteraient ou des déclarations de soutien, doit prendre place sur d’autres sujets.
Les candidatures ne nécessitent pas de soutiens et doivent être déposées par la personne qui candidate.

Voici la réunion Congressus correspondante : https://congressus.partipirate.org/construction.php?id=419

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à vous adresser au @Conseil-Vie-Interne sur Discourse, Discord ou bien avec contact@partipirate.org.

Puisse l’AP de mars être riche en propositions et en débats intéressants !

Pour le CVI,
Macavity


#2

#3

Salut.

Il y a beaucoup de proposition de l’Association Végétarienne de France (AVF) à voir sur congressus. (16)

:slight_smile:


#4

Bonjour,

Dépot par l’équipage Européennes :

Titre : Proposition de méthode de construction de la liste pour les élections européennes de mai 2019

Exposé des motifs :

Les délais d’une campagne électorale et les règles de validation de l’état pour la liste ne nous permettent pas de passer toutes les candidatures par un vote de l’Assemblée Permanente, le processus serait trop lent. Il est donc proposé que ce soit l’équipage Européenne qui gère ce processus avec des règles annoncées ci-dessous. En effet, pour l’équipage Européenne, le délai n’est que d’une semaine pour réaliser un vote.

L’entrée dans l’équipage étant libre, tout pirate qui veut voter directement peut le faire.

Contenu de la proposition :

Proposition du mode de décision

Pour entrer dans la liste, on pose sa demande sur le site des Européennes (https://europeennes.partipirate.org/). La construction de la liste, à savoir qui sera présent et à quelle place se fait par l’équipage Européenne.

Si des personnes membres du Parti Pirate demandent à être sur la liste, aucune validation spécifique n’est nécessaire. Si des personnes non membres du Parti Pirate demandent à être sur la liste, il faut un vote formel de l’équipage Européenne.

Proposition de fusion de liste

Si le cas se présente (faible probabilité), c’est toujours l’assemblée permanente qui sera légitime, la procédure d’urgence de convocation sera mise en application.

Lien : https://congressus.partipirate.org/construction_motion.php?motionId=1459

Soutien : Npetitdemange, Florie


#5

Titre : Le Parti Pirate soutient la « Proposition pour un nouveau code du travail »

Exposé des Motifs : Le groupe de recherche pour un autre code du travail (GR-PACT), composé de 23 universitaires, s’est penché sur la rédaction d’un code 4 fois moins long. Il s’agissait à ce moment là d’établir une contre-proposition à la loi travail. L’idée de simplification, de lisibilité, tout en permettant une efficacité de protection des salarié.e.s semble être une chose qui va dans le sens de ce que le Parti Pirate promeut. L’@ÉquipageÉconomie souhaite travailler dans le sens de cette proposition. Il est demandé à l’Assemblée Permanente de s’exprimer sur la pertinence de partir de cette base de travail pour développer, in fine, des points de programme pertinents.

Contenu de la motion :
La Parti Pirate soutient la « Proposition pour un nouveau code du travail » en tant que démarche visant à une simplification, une lisibilité, une lutte contre l’inflation législative, le tout, en assurant une protection qui conserve la hiérarchie des normes.

Soutiens : @Farlistener , @Macavity, @Florie, @ThibautLeCorre


#6

Titre : Candidature de Bibo au porte-parolat pour les élections européennes

Exposé des Motifs : Je me suis impliqué récemment dans l’équipe internationale et ai pu participer à l’élaboration du CEEP2019. La campagne des européennes va demander une implication importante en terme de communication, de prise de contacts, de première échanges. Il me semble important que des personnes ayant participé au caractère européen de la campagne puisse rende compte au mieux du processus.

Contenu de la motion : L’Assemblée permanente nomme Bibo comme porte-parole nationale du Parti Pirate sur les questions relatives aux élections européennes 2019.


#7

Titre : Point de programme : Fusion du Sénat et du CESE

Exposé des motifs : Le Sénat est une institution obsolète qui a perdu sons sens historique et son utilité pratique; par ailleurs un pays comme la France, ni fédéral ni hétérogène socialement parlant n’a de véritable raison de disposer d’une seconde chambre. Tous les pays scandinaves ainsi que la Nouvelle-Zélande ont abandonné leurs seconde chambre et demeurent des démocraties fonctionnelles, comme d’autres pays qui n’en ont jamais eu. En outre, la navette parlementaire actuelle représente un processus long et inefficace qui fait perdre au parlement un temps précieux, qui pourrait être mieux utilisé pour contrôler l’action du gouvernement.
Toutefois, les rôles déclarés du Sénat en matière de supervision, de conseil et de représentation des territoires peuvent s’avérer utile sous une autre forme, c’est pourquoi suivre les recommandations du rapport du groupe de travail parlementaire sur “l’avenir des institutions” de 2015, proposant la “fusion” du CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental) avec le Sénat, semble quelque chose de raisonnable.

Contenu de la proposition : L’Assemblée Nationale devient l’unique chambre du parlement français.
Le CESE et le Sénat sont fusionnés en un nouveau Conseil de la République, uniquement consultatif. Ce nouvel organe compte désormais 400 membres, 200 représentant la société civile (comme l’actuel CESE), et 200 représentant les collectivités territoriales (comme l’actuel Sénat). Il se saisit de chaque projet de loi examiné par l’Assemblée Nationale, rend à chaque fois un avis consultatif pour accompagner les débats, et évalue les effets et l’application des lois une fois promulguées.
Le nombre de signatures nécessaire pour une pétition lui demandant un avis est abaissé à 100000 signatures au lieu de 500000 actuellement.

Soutiens : @Macavity, @gna, @npetitdemange, @Bibo


Point de programme : Fusion du Sénat et du CESE
#8

Titre : Amendement au point de programme “Taxe Transactions Financières”

https://wiki.partipirate.org/Taxe_Transactions_Financieres

Exposé des motifs : Les deux premiers paragraphes sont très bien actuellement, très clairs et ne nécessitent pas de modification.

Le cœur de l’amendement repose sur le troisième paragraphe : peu clair, souvent à la première personne, ses réflexions sur Banque Mondiale, FMI et ONU sont hors sujets et mériteraient d’autres discussions qui n’ont pas leur place dans ce point. A la place de ce paragraphe, une précision sur l’échelle de la mesure semble plus adaptée.

Les fautes dans le quatrième paragraphe méritent correction, et la référence à la Banque Mondiale doit être supprimée comme justifié auparavant.

Contenu de la proposition : Le titre du point devient “Taxe sur les transactions financières”.

Le troisième paragraphe devient : “La mise en place de cette taxe n’ayant aucun sens au seul niveau national, le Parti Pirate souhaite idéalement son instauration au niveau mondial, mais est à défaut favorable à une instauration européenne dans un premier temps. En effet, même si c’est dans un système global et sans exception à celle-ci que cette taxe fonctionnerait le mieux, une instauration européenne permettrait déjà une stabilisation relative des activités de spéculation bancaire au sein de l’Eurozone, tout en limitant les risques concurrentiels d’une implémentation seulement nationale.”

Le quatrième paragraphe devient : “Le taux originel de 0,01 % que l’on trouve pour la taxe Tobin – Spahn semble raisonnable, trop faible pour véritablement nuire aux échanges internationaux, tout en étant suffisant pour brider la spéculation excessive.”

Soutiens : @Macavity, @Farlistener, @Bibo, @Liliput


#9

Titre : Amendement au point de programme “Annulation des dettes illégitimes ou toxiques des états ou organismes publics”

https://wiki.partipirate.org/Annulation_Dette_Toxiques

Exposé des motifs : Le point actuel est très peu clair et contient des fautes, ainsi que de nombreuses choses qui n’ont pas de sens sur le fond. De plus, alors que la notion de dette toxique est quelque chose de connu économiquement, la notion d’illégitimité est elle totalement subjective, n’a aucun sens économique, et doit être supprimée. En conséquence, l’Équipage Économie propose une réécriture complète du point.

Cet article du Monde datant de 2014 présente une explication simple de ce qu’on appelle un emprunt toxique, utile pour comprendre la proposition qui suit : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/tout-comprendre-des-emprunts-toxiques-en-10-questions_4381222_4355770.html

Également utile, le discours de Christian Eckert en 2016 apportant une conclusion au scandale dit des emprunts toxiques révélé en 2014 : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/discours-eckert-CNOS.pdf

Contenu de la proposition : le titre du point devient “Annulation et interdiction des emprunts et produits toxiques”.

Le texte du point programme devient :

"Les collectivités territoriales ont bien souvent recours à des emprunts pour mener à bien leur projets. Bien que cela ne représente en rien un problème, y compris quand ces emprunts sont à taux variable, cela devient dangereux quand un emprunt devient “toxique”. On appelle emprunt toxique un produit structuré dont les taux et les conditions de remboursement ont dégénéré à la faveur d’une conjoncture économique défavorable; ainsi, de nombreuses collectivités territoriales se retrouvent bloquées dans ces montages financiers qui semblaient avantageux lorsqu’elles les ont contractés, et qui sont avec le temps devenus de véritables gouffres pour leurs finances.

Le Parti Pirate souhaite que soit établie a partir des rapports réalisés par la Cour des Comptes un large audit des emprunts contractés par les collectivités territoriales, afin d’établir quels emprunts sont devenus toxiques. Une fois établi, les remboursements des emprunts définis comme toxiques seront stoppés. De plus, afin d’éviter toute situation de ce genre dans le futur, et de répéter le très coûteux plan de sauvetage mis en œuvre par l’État en réaction au scandale dit des emprunts toxiques de 2014, l’interdiction pour les collectivités territoriales de contracter des emprunts basés sur des produits structurés doit être inscrite dans la loi."

Soutiens : @Macavity, @Farlistener, @Bibo, @Liliput


#10

Titre : Candidature de Ciriol au Conseil Technique

Exposé des Motifs : Fraîchement arriver parmi vous je tenais a m’impliquer concrètement dans le fonctionnement du parti. J’ai choisi le Conseil Technique pour deux points. D’une part je suis administrateur système et réseau et d’autre part il n’y as qu’une seule personne dans ce conseil.

Contenu de la motion : L’Assemblée permanente nomme Ciriol comme membre du Conseil Technique.


#11

Titre : Suppression des points de programme PIAA et Financement participatif agricole

https://wiki.partipirate.org/Programme_d'Investissement_d'Avenir_Agricole_(PIAA)

https://wiki.partipirate.org/Financement_participatif_pour_la_transition_agricole

Exposé des motifs : L’Équipage Économie estime que ces deux points de programme sont au mieux inutiles, au pire mauvais.

Concernant le le PIAA, un tel plan de subvention semble très coûteux, tout en ne présentant aucune garantie d’efficacité; comme souvent avec ce genre de plan, les sommes n’arrivant jamais aux destinataires visés. Cette niche fiscale ne présente pas d’intérêt aux yeux de l’équipage.

Concernant le financement participatif, il s’agit d’une mesurette étrange, justifiée avec une défiance envers l’état, les collectivités et les banques, qui ne semble pas avoir sa place dans un programme économique. L’agriculture n’a pas à être financée par la bonne volonté de la population, mais par des politiques logiques et sérieuses.

L’Équipage Économie considère que les mesures Grappe de fermes, et surtout Revenu de Base, apportent de bien meilleures réponses aux problèmes que connait le monde agricole.

Contenu de la proposition : Les points “Programme d’investissement d’avenir agricole (PIAA)” et “Financement participatif pour la transaction agricole” sont supprimés du programme du Parti Pirate.

Soutiens : @Macavity, @Farlistener, @Bibo


#12

Titre : Candidature de Macavity au porte-parolat pour les élections européennes

Exposé des motifs : Après ma participation comme porte-parole lors de la réunion de signature du programme commun européen à Luxembourg, je souhaite continuer à m’impliquer dans la campagne européenne, sans être candidat, ce qui pourrait m’amener à avoir à parler au nom du Parti Pirate avec d’autres intervenants extérieurs. Le porte-parolat me permettrait de le faire en toute légitimité et transparence.

Contenu de la proposition : L’Assemblée Permanente nomme Macavity porte-parole pour les questions relatives aux élections européennes de 2019.


Demande porte parolat collectif pour nicolas bessau+nordine vallas +mikael dubois au titre equipage sarthe
#13

Titre : Point de programme : Modification du rôle du Président de la République

Exposé des motifs : Le bicéphalisme à la Française a maintes fois prouvé son inefficacité, et la pratique du pouvoir depuis le passage au quinquennat est devenue clairement inconstitutionnelle. Il est temps de se débarrasser de ce système qui donne un pouvoir gigantesque à l’exécutif et transforme gouvernement et parlement en organes d’enregistrement quand de la couleur du président, et en système d’obstruction généralisée lorsque ce n’est pas le cas.

Contenu de la proposition : Le Président de la République devient non plus le chef de l’exécutif mais uniquement le chef de l’état. Représentant le peuple français à l’intérieur comme auprès des autres pays, il demeure le chef des armées mais le reste de son pouvoir devient principalement symbolique, correspondant à présent plus à un rôle d’arbitre plus que de dirigeant. Il est le garant des institutions et de la constitution, et nomme le premier ministre issu du parlement, ce dernier devenant le seul chef de l’exécutif.
Évoluant principalement en retrait de la politique partisane à laquelle il peut épisodiquement ajouter son poids symbolique, son rôle devient comparable à celui des présidents irlandais, allemand ou encore italien, à savoir un personnage dont la priorité est plus la cohésion du pays et de son peuple, que la domination du jeu politique, par essence partisan et divisif. Il est élu pour six ans au jugement majoritaire.

Soutiens : @Macavity, @gna, @Bibo


Motions de modification de la République - Pêche aux soutiens
#14

Titre : Point de programme : Changement des modalités d’élection de l’Assemblée Nationale

Exposé des motifs : Le scrutin uninominal à deux tours sur des circonscriptions individuelles est un archaïsme démocratique dont nous devons nous débarrasser. Il entretient un quasi-bipartisme nuisible pour notre démocratie, créant une classe politique professionnelle tout en laissant hors du parlement de nombreuses idées, et en créant des majorités artificielles qui ne reflètent pas la réalité des opinions dans le pays. Il est grand temps que nous votions d’abord pour des idées, et seulement ensuite pour des personnes.
Dans cette proposition, la présence de circonscriptions est là pour permettre un vote préférentiel, plutôt que des listes bloquées au niveau national, dont les inconvénients sont nombreux. L’absence de seuil de représentativité comme de prime majoritaire veille à assurer une plus grande égalité de poids entre les voix de chaque votant, et à limiter la domination des grands partis sur le jeu politique en permettant plus facilement l’émergence de petits mouvements et de nouvelles idées.

Contenu de la proposition : Les 400 députés nationaux sont élus au scrutin proportionnel de liste. Les circonscriptions électorales correspondent aux régions, qui possèdent chacune un nombre de sièges proportionnel à leur population. Le vote est pratiqué par panachage (comme au Luxembourg et en Suisse). Il n’y a pas de prime majoritaire pour la liste arrivée en tête, ni de seuil de représentativité.

Soutiens : @Macavity, @gna, @Bibo


#15

Titre : Point de programme : Nouveau calendrier électoral national et mandats successifs

Exposé des motifs : N’élire les députés nationaux que tous les cinq ans est bien trop peu fréquent. Plutôt que d’introduire de complexes et discutables mécanismes révocatoires, voter un peu plus souvent est quelque chose de raisonnablement envisageable. Les nombres de mandats successifs doivent être adaptés en conséquence. Le président ayant désormais un pouvoir largement symbolique, sa réélection une seule fois demeure envisageable.

Contenu de la proposition : Les élections législatives ont lieu tous les trois ans, coïncidant une fois sur deux avec l’élection présidentielle. Les mandats d’un député sont limités à trois consécutifs (9 ans de suite), et à cinq au total (15 ans). Le président ne peut servir que deux mandats (12 ans) au total, consécutivement ou non.

Soutiens : @Macavity, @gna, @Bibo


#16

Titre : Point de programme : Modification des dispositions de l’actuel article 49 de la constitution

Exposé des motifs : De nombreuses dispositions de l’article 49 doivent être modifiées pour correspondre à un véritable régime parlementaire efficace. L’alinéa 2 tout particulièrement, prend bien plus de sens dans un parlement élu à la proportionnelle, puisque les gouvernements sont désormais majoritairement issus de coalitions. Afin d’éviter les écueils typiques du parlementarisme comme lors des IIIe et IVe républiques françaises, de la république de Weimar allemande ou d’autres, la notion de “motion de censure constructive” (existant par exemple en Espagne et en Allemagne) permet de n’autoriser le parlement à renverser le gouvernement que s’il est capable de s’accorder sur une nouvelle majorité et un nouveau premier ministre.
En outre, l’alinéa 3, fameux sous le nom de “49-3” et sans équivalent dans d’autres pays, représente un véritable déni de démocratie inacceptable dans un régime parlementaire, qui doit être intégralement supprimé.

Contenu de la proposition : L’alinéa un reste inchangé. A l’alinéa deux est ajouté la notion de censure constructive, n’autorisant le parlement à renverser le gouvernement que s’il peut le remplacer par un autre immédiatement. L’alinéa trois est entièrement supprimé. L’alinéa 4 relatif au Sénat est supprimé lui aussi.

Soutiens : @Macavity, @gna, @Bibo


#17

Titre : Candidature de Florie à la tête de liste - Elections Européennes 2019

Exposé des motifs : Le Parti Pirate présente une liste aux élections européennes. A priori, nous nous orientons vers une alliance avec des forces politiques écologistes (GE, MEI), nous ne serions donc pas forcément à la tête de la liste que nous présenterons mais nous devons désigner au minimum les deux premiers pirates de la liste.

Comme vous le savez, je me suis engagée pleinement dans notre parti puis dans cette campagne depuis mon adhésion, et aujourd’hui je vous présente humblement ma candidature pour la tête de liste Pirate.

Je peux vous dire qui je suis, où j’en suis en quelques mots :
J’ai 31 ans, je suis cheffe de cabinet d’une Mairie écologiste du nord de Strasbourg depuis juin 2018.
Engagée au Parti Pirate depuis avril 2017, j’ai été candidate Pirate pour les législatives 2017 à Pantin Aubervilliers.
Je m’engage à porter les valeurs du Parti Pirate et à défendre son programme européen pour les élections européennes qui viennent.
Si vous avez des questions, je serai disponible tout au long de la semaine qui vient pour y répondre.

Contenu de la proposition :
Pour les élections européennes du 26 mai 2019, le Parti Pirate nomme Florie MARIE tête de liste Pirate.


#18

Généralisation du Vote par Jugement Majoritaire

Exposé des motifs:
Le jugement majoritaire permet de mieux retranscrire le degré d’adhésion à la proposition mise au vote.
Voir la discussion discourse : Généralisation du Jugement Majoritaire

En résumé, le vote majoritaire ne donne pas l’opportunité de nuancer son vote et on pourrait utiliser le jugement majoritaire pour donner cette possibilité aux Pirates. Pour accentuer la prise en compte du type de motion majoritaire, l’adoption de la motion sera différenciée en fonction du résultat.

Le but étant à la fois de permettre aux Pirates de nuancer leur vote et de formaliser par le vote la co-construction des motions dans le temps.

Contenu de la Proposition

Les motions présentées à l’Assemblée Permanente seront soumises au vote par jugement majoritaire.

Lors du dépouillement, si la mention majoritaire est :

A rejeter : la motion est rejetée
À revoir : la motion n'est pas adoptée et elle est remise au vote 6 mois plus tard
Insuffisant : la motion n’est pas adoptée et elle est remise au vote à la session suivante
Passable : la motion est adoptée mais elle est remise au vote à la session suivante
Assez bien : la motion est adoptée, elle sera remise au vote 6 mois plus tard
Bien : la motion est adoptée, elle sera remise au vote 1 an plus tard
Très bien : la motion est adoptée sans réserve, définitivement

[Si possible] Cette motion sera elle-même votée par jugement majoritaire, lors du dépouillement du vote de cette motion, si la mention majoritaire est :

A rejeter : la motion est rejetée
À revoir : la motion n'est pas adoptée et elle est remise au vote dans 6 mois
Insuffisant : la motion n’est pas adoptée et elle est remise au vote à la session d’avril
Passable : On expérimente la généralisation du vote majoritaire à la session d'avril et la motion est remise au vote à la session de mai
Assez bien : On expérimente la généralisation du vote majoritaire pendant 3 mois et la motion est remise au vote dans 3 mois
Bien : On expérimente la généralisation du vote majoritaire pendant 6 mois et la motion est remise au vote dans 6 mois
Très bien : la motion est adoptée définitivement

Soutiens : @Relaxx @Zidjinn @Thufir @ThomasWatanabeVermorel


#19

Référendum d’initiative Citoyenne

Exposé des motifs :

Le référendum d’initiative populaire est un fondement démocratique nécessaire car le peuple doit pouvoir reprendre le pouvoir à tout moment sur toutes choses si on veut être dans une réelle démocratie. Nous n’abandonnons plus notre pouvoir lors d’une élection si nous pouvons le reprendre à tout moment et le peuple a réellement le pouvoir si tout pouvoir donné à un élu peut être aussi exercé par le peuple. En soi, le droit du peuple a organiser un référendum est un droit fondamental.

Bien qu’étant déjà au programme du PP, il n’était pas clairement défini et n’apportait aucune réponse à la critique principale du référendum sur l’aspect simpliste d’une question réduite avec un choix de réponse réduit (oui ou non).
Cette proposition :

précise qu’il a pouvoir en toutes matières, car il ne peut pas être vu comme démocratique si on limite son pouvoir.
introduit la possibilité de contre-proposition pour donner un réel choix aux électeurs
utilise le jugement majoritaire pour départager au mieux les différentes propositions.

Discussion Discourse : Référendum d’Initiative Populaire/Citoyenne

Contenu de la proposition :

Le point de programme Référendum d’Initiative Populaire 1 est remplacé par :

Le référendum peut être à l’initiative du président, du parlement ou des citoyens.
Le référendum a pouvoir en toutes matières
Des contre-propositions peuvent être proposées par le président, le parlement (collectivement ou par groupe parlementaire) ou par des citoyens
Le scrutin est fait au jugement majoritaire

Un référendum peut être lancé suite à :

Une initiative citoyenne recueillant un nombre de soutien supérieur à 3% des électeurs ; la période de recueil ne pourra pas excéder un an
Un vote à la majorité absolue du Parlement
Une décision du Président

Une fois un référendum lancé :

Une période de 6 mois sera ouverte pour déposer les contre-propositions, celles issues d’une initiative citoyenne doivent recueillir un nombre de soutien supérieur à 3% des électeurs
A l’issue de la période de recueil des contres-propositions, un débat d’au moins 3 mois et d’un maximum de 6 mois sera organisé à l’issue duquel aura lieu le scrutin
Une égalité d’exposition médiatique et de propagande officielle lors de la période de débat devra être respectée pour la validité du scrutin

Soutiens : @Relaxx @Zidjinn @gna


#20

Titre : Candidature de farlistener en deuxième de liste - Elections Européennes 2019

Exposé des motifs : Le Parti Pirate présente une liste aux élections européennes. A priori, nous nous orientons vers une alliance avec des forces politiques écologistes (GE, MEI), nous ne serions donc pas forcément à la tête de la liste que nous présenterons mais nous devons désigner au minimum les deux premiers pirates de la liste.

J’ai été amené au cours de la dernière année à représenter le Parti Pirate notamment autour des discussions autour du programme européen avec les autres Parti s Pirate s ce qui me permet une bonne maîtrise de ses divers points. De plus, les européennes sont des élections de liste, et en France il va désormais être impossible d’avoir qu’un seul élu sur une liste qui dépasse le seuil, il n’est donc pas juste de laisser tout le travail à la tête de liste seule qui de plus ne pourra pas être partout en même temps.

Pour le reste et en quelques mots : J’ai un chat, je suis développeur et architecte, je suis le développeur principal des outils de démocratie du Parti Pirate maintenant aussi utilisés au niveau du PPI avec des ouvertures sur des ONG internationales, je vis entre Bordeaux et Toulouse (ce qui éviterait à Florie de descendre trop loin), j’ai été candidat en zone rurale, le Tarn-et-Garonne et Lot-et-Garonne, en 2012, 2013 et 2017.

Et comme Florie le dit :

Je m’engage à porter les valeurs du Parti Pirate et à défendre son programme européen pour les élections européennes qui viennent. Si vous avez des questions, je serai disponible tout au long de la semaine qui vient pour y répondre.

À noter que ce vote est conditionné à l’acceptation de @florie en tête de liste Pirate.

Contenu de la proposition :
Pour les élections européennes du 26 mai 2019, le Parti Pirate nomme Cédric LEVIEUX en second de Florie MARIE pour la liste Pirate.