Débats 2023-01 : Modification du RI : ajout

Exposé des motifs

Discord semble satisfaire une majorité malgré ses manquements au RGPD.
Néanmoins, il serait intéressant de pouvoir disposer d’une alternative.

Contenu de la proposition

Ajouter un nouvel outil de communication vocale, au choix du conseil technique :

  • Revolt (discord like, avec des bots possibles, etc).
  • Jitsi (un instance jitsi étaient hébergée par le parti pirate).
  • Galène (très léger en ressource).

Tel que l’ARTICLE 211-1 puisse mentionner galène par exemple :
Outil de discussion instantané : Discord, Galène.


Lien vers Congressus : Congressus : Session Janvier 2023 - Assemblée Permanente - Modification du RI : ajout

    Rapporteur : @tar000un

Ma position sur le sujet : clairement je voterai non

Mon point de vue sur le sujet :

Le social

Si le but est de remplacer Discord, ça veut dire reconstruire une communauté, pire ça veut dire forcer les gens à se RECRÉER un compte pour atteindre ladite plateforme. Le but premier de Discord était d’aller chercher les gens où ils étaient et pas espérer qu’ils nous rejoignent (el famoso coût social d’une action).

Si le but est d’avoir une alternative, c’est encore pire, ça veut dire scinder la communauté. L’expérience au sein du Parti Pirate, à une époque, c’était forum et mailing list, des gens dans chacun des outils ne se rencontraient jamais. Des discussions ne passaient pas d’une plateforme à une autre.

Dernier point, la plupart des outils ne gèrent pas l’historisation des discussions durant ces réunions (le cas de Jitsi, Mumble…), ce qui est « un poil » gênant.

Le technique

L’ajout de Jitsi a été fait dans le SI du PP notamment parce que Discord n’avait pas encore la visio (ce qui n’est plus le cas aujourd’hui) et demande à ce qu’il soit réglé au petits oignons pour qu’il soit un minimum exploitable (justement mettre la vidéo, et un serveur qui saute parce qu’il y a 5 personnes en visio conf … bof bof). Donc au choix dans nos problèmes SI, soit c’était Jitsi qui partait en live sur le serveur, soit (encore aujourd’hui) c’est Mastodon, deux outils libres qu’on doit gérer sur nos serveurs.

La gestion du SI se fait par des bénévoles. C’est pas un point à négliger quand on veut rajouter quelque chose dans le SI.


En conclusion, ce point vient comme un cheveu sur la soupe, sans discussion préalable avec le Conseil Technique ni dans les canaux de discussion auxquels j’ai accès (à part forcer les gens à switcher sur d’autres outils pendant les discussions), sans se préoccuper de la charge, sans se préoccuper du coût social. Tout ça me fait dire non.

2 Likes

Hello,
Pour compléter la réponse de @Farlistener, la mesure semble être motivée notamment par les manquements au RGPD
Je suppose que cette information vient de l’amende récente que la CNIL a infligé à la société DISCORD INC.
Je voulais juste notifier que, selon le communiqué de la CNIL, les manquements reprochés à la société ont été pris en compte, et corrigés au cours de la procédure.
https://www.cnil.fr/fr/sanction-de-800-000-euros-lencontre-de-la-societe-discord-inc

En tant que défenseur et utilisateur de logiciels libres, je comprend tout a fait l’idée de privilégier ce genre d’alternatives, mais je rejoins complètement @Farlistener sur le fait de ne pas diviser la communauté existante.

2 Likes

Pour ma part, je reste fermement opposée à l’utilisation d’un autre outil pour toutes les raisons apportées par Farlistener et surtout pour une raison précise : il y a plus de monde sur Discord que sur toutes les autres plateformes discord-like, je me vois mal demander aux gens de venir sur un autre outil, on a déjà du mal à faire venir les gens sur les outils qu’on a déjà, si en plus on leur annonce qu’il y en a deux différents pour les réunions on va les perdre définitivement.

Si cette motion obtient les soutiens nécessaires pour être finalement soumise au vote de l’AP, alors qu’aucune concertation préalable n’a eu lieu avec le CT ou l’équipe technique, je voterai contre.

Si cette motion est finalement adoptée, je doute que nous soyons même en capacité de l’appliquer étant donné nos forces vives et nos priorités actuelles…
Changer notre outil de discussion instantanée n’est pas du tout une priorité.

Je propose même de supprimer ce qu’il reste de l’instance Jitsy que nous avions créée qui est inutilisée depuis que Discord a intégré la vidéo.
Au pire, on pourra toujours utiliser celle du PPCZ.

2 Likes

Il ne s’agit pas de remplacer un outil, mais d’en ajouter un et qu’il soit reconnu par le PP.

Alors comme je disais :

Si c’est juste une question de bénévolat, je peux le faire (enfin galène, je sais que je peux le faire).

Les gens sont suffisamment peu embêtés par discord pour continuer à l’utiliser, mais il me semble important que le PP puisse avoir une alternative libre et bien plus apte à respecter le RGPD.
De plus, il n’y a que Revolt qui pourrait poser le soucis d’un scindement communautaire.

Par contre, considérant l’instance jitsi de PPCZ, quelle est la reconnaissance des outils des autres pirates ?

Petit retour d’expérience en tant qu’assesseur pour les élections :
Tous les pirates ne sont pas geeks loin de la.
Déjà mettre une partie des gens sur discord a été une tannée sans nom, si je veux avoir tout le monde, je suis encore aujourd’hui d’envoyer des messages dans des groupes Signal voire… WhatsApp.

Si je pouvais déjà avoir 50% des gens sur discord je vivrais ça comme une énorme victoire.

2 Likes

Je répète, je m’y oppose fermement, c’est une mauvaise idée, on a assez d’un outil sur lequel on a déjà du mal à avoir tout le monde malgré son accessibilité, ce serait une perte de temps et d’énergie et une erreur de stratégie interne et externe d’en ajouter un deuxième, qui plus est sur la base de raisons fallacieuses. Ce deuxième outil ne serait de toute façon pas utilisé et forcément beaucoup moins accessible que Discord pour les moins geeks d’entre nous.

1 Like

Au regard des échanges, je limite la proposition à Galène, qui a pour seul objet d’être un vocal d’appoint.

J’ai regardé un peu Galène (https://galene.org/) et essayé de voir si cela pourrait coller à l’usage qui semble être fait des salons vocaux.
Pour être honnête, étant nouvel adhérent, je n’ai pas encore eu l’occasion de faire beaucoup de réunions, mais selon ce qui m’a été présenté durant la formation Mousse, il semblerait que :

  • plusieurs réunions peuvent être planifiées en même temps, il faut donc plusieurs salons disponibles (2 actuellement sur Discord, ça ne doit pas techniquement être compliqué d’en avoir plus à l’avenir)
  • chaque salon audio est lié à un chat text, dont le contenu est récupéré dans Congressus (utile notamment pour les compte rendus)
  • les salons ne sont accessibles que par les adhérents

Cela impliquerait donc, si on veut fournir un équivalent de ce qui est aujourd’hui avec discord :

  • un nouveau système de comptes (trucs à développer pour synchroniser avec le compte d’adhérent)
  • un moyen de récupérer les infos de chat écrit dans Congressus (à développer)
  • plusieurs canaux (faut-il plusieurs instances ou Galène le gère t’il ?)

D’un point de vue technique, Galène est composé d’un serveur Go et d’un frontend JS. Pas d’appli pertinente coté mobile/tablette. Le serveur Go ne pouvant d’ailleurs pas tourner derrière du NAT, cela peut poser des soucis techniques (je ne connais pas l’infra)
Galène est réputé léger, mais comme il semble que nous n’ayont qu’1 seul serveur dédié, comment se comporterait-il si on avait plusieurs réunions vocal/visio en même temps ? Congressus (qui doit aussi tourner sur ce serveur je suppose) serait-il alors impacté ? Si celui-ci ne fonctionne pas bien à cause des visios, cela est à mes yeux problématique.
Galène semble avoir été conçu pour des cours/conférences (1 streamer, plein de viewers), donc ce qui est annoncé coté ressources n’est pas forcément véridique si 10 personnes sont en visio ensemble.

En résumé, j’ai l’impression que nous avons un usage des espaces vocaux qui colle très bien à Discord, et que Galène n’est pas aussi adapté.
De plus, cela impliquerait donc, si on veut vraiment garder le niveau de service, du développement, des comptes supplémentaires, des ressources informatiques.
Et tout ça pour résoudre un souci qui n’en est plus un. On a aujourd’hui la CNIL qui certifie que Discord est conforme RGPD, cela devrait nous rassurer.

Personnellement, je préférerais que l’équipe technique passe du temps a améliorer l’existant (un bot qui crée les events Discord synchro avec les réunions Congressus par exemple (je peux filer un coup de main si il faut :wink: )) plutôt que de changer un truc qui marche bien.

3 Likes

Oui l’équipe technique a besoin de coups de mains, même de beaucoup. Il y a beaucoup de projet en cours et toute aide est bénéfique

1 Like

Je vais en profiter pour faire le point :

Techniquement il y a DIX salons vocaux sur notre « serveur » discord : la radio, 2 publics, 2 privés généralistes, 3 privés pour les équipages, un privé pour les équipes et un pour les conseils.

Parce qu’on a un bot qui permet de le faire (ce que ne permet pas vraiment jitsi et autre joyeuseté)

Il y en a des publics quand même :wink:

Alors là, de mon point de vue c’est entre mort et super chiant (et demandant ENCORE à payer une nouvelle ip). On n’est plus proche de devoir mettre en place une VM spécialement pour ça qu’autre chose.

Mais un gros quand même.

C’est le gros avantage de discord, c’est pas dans notre infra qu’est géré le flux.

Il semblerait que de toute façon Mastodon ait déjà ce privilège :wink:

En fait quelque soit la solution dix flux vidéos c’est l’équivalent d’une centaine de flux audio en bande passante. Donc à part avoir une grosse ferme dans laquelle gérer spécifiquement ces flux, ça coincera. On « avait » un jitsi, quand on l’a éteint, on n’a pas entendu de cri.

Ce qui invalide l’exposé des motifs. Il y a de forte chance que Congressus ne soit pas conforme RGPD parce que … (cherchez un truc obscur du RGPD qui ne serait pas directement adressé par l’outil et vous tomberez juste) et c’est pas pour autant que j’ai la volonté de nuire. En revanche, dès que la CNIL a fourré son nez dans discord, ils ont dit « ok, mais on fait comment ». Ils ne sont pas cachés. Bref, c’est un faux problème.

Le code est là :

Je vais éditer pour retirer la partie RGPD mais je vois que « vocal d’appoint » n’a pas transmis l’idée que je voulais : il s’agit d’avoir un vocal additionnel, pas d’un vocal avec tout le dev fait sur discord à refaire. Changer d’outil en profondeur va demander des efforts et du temps. Je propose de pouvoir parler sur un logiciel libre.
À ce titre, j’ajoute une ligne pour l’a. 211-1, outil de discussion vocale d’appoint.

Concernant les ressources utilisées par Galène :

Server robustness and scalability

For a typical lecture (100 students), Galène needs roughly 1/4 of a CPU core.

For one-to-many communication (lectures), the behaviour is linear, and Galène should be able to serve about 400 participants per core. For many-to-many communication (meetings), the behaviour is quadratic (the server load grows as the square of the number of participants), expect to be able to handle on the order of 20 participants in a single meeting on one core, 40 on four cores (and of course way more if some participants don’t switch their camera on — we’ve had staff meetings with forty participants or so, but only a few had their cameras switched on at a given time).

Je fais un cri retro-actif pour jitsi : AAAAAAAARG.

Qu’est-ce que cela signifie « vocal d’appoint » ?
Nous avons déjà une dizaine de salons vocaux sur Discord, si besoin on peut en ajouter autant que nécessaire, je ne vois pas du tout l’intérêt d’ajouter un vocal sur un canal tiers.

Je crois que l’idée est de proposer une alternative aux personnes ne souhaitant pas utiliser le chat vocal de discord, pour des raisons qui leurs sont propres (j’avais cru voir passer un message en ce sens récemment sur le discord).

A première vue, je pourrais dire : pourquoi pas ?
En revanche, cela voudrait dire que ces personnes là ne voudraient pas participer aux réunions actuelles, et celles qui seraient en place sur ce vocal d’appoint seraient compliquées d’accès pour une partie des utilisateurs.

Cela revient au final a avoir 2 solutions dont l’utilisation est différente, pour faire la même chose, et donc, on en revient à complexifier le truc, ce qui est aussi bloquant pour une partie des utilisateurs.

Au final, pour quel usage ?
Proposer un canal vocal alternatif pour des discussions informelles (un peu comme un 2e canal radio), socialement, pourquoi pas, et techniquement, cela générerait du boulot pour l’équipe technique et l’infra. Est-ce que cela apporte vraiment un intérêt ? À chacun son point de vue (je suis sceptique là dessus…)

Et proposer un canal alternatif pour les vraies réunions, socialement, c’est complexifier le truc pour certains (on ne sait pas sur quel outil se connecter, pas les mêmes comptes, etc…), je pense que ça serait une mauvaise idée, et techniquement, cela est encore plus contraignant pour les raisons citées précédemment (intégration avec les outils, etc…).

Nous pouvons ajouter autant de canaux que nécessaire sur discord, cela reste un logiciel fermé.
Je propose de pouvoir parler sur un logiciel libre.

Je suis pas sûr de voir en quoi l’accès serait compliqué : les gens venant sur le vocal d’appoint seront certainement des gens déjà sur discord. Mais admettons, l’accès demande deux-trois clics de plus.
Cela dit, ces personnes là, à ma connaissance, ne participent déjà pas pleinement aux réunions actuelles.

Je n’ai aucun soucis à payer un VPS et à prendre en charge le service, si c’est le problème.
Sauf erreur, la seule intégration des vocaux discord sur congressus, c’est d’avoir une liste déroulante des salons vocaux. Le plus simple serait alors d’y ajouter un champs « galène », pointant vers galène. De mon point de vue, à titre de vocal d’appoint, l’intégration de galène sur congressus se doit d’être minimale. Ce qui réduit d’autant la complexité quant aux comptes, etc.

Je comprends l’envie « logiciel libre ». Mais je comprends aussi les objections du CT. Administrer un outil supplémentaire (en plus type visio) est chronophage et lourd (sans parler du coût financier d’infrastructure). Tu dis que tu es prêt à payer le VPS et même à prendre en charge le service mais tu ne dois pas être tout seul. Que se passera-t-il si dans 3 mois tu disparais (comme la quasi totalité des nouveaux adhérents), il faut donc pour moi qu’à minima le CT valide l’outil et l’infrastructure avant même de le soumettre au vote de l’assemblée permanente. Au delà du choix démocratique de l’outil, il faut s’assurer de la capacité de le mettre en oeuvre et de le maintenir.

Ah bah c’est donc bien ça la raison et non « la redondance », « le rgpd », « rajouter quelque chose dans le SI ». Et on aurait déjà pu t’indiquer où en discuter ou relire tout ce qui a été dit sur le sujet.

C’est pas le problème.

Cool d’imaginer que c’est « le plus simple ». Et ce que tu imagines n’est pas pour un « appoint », mais pour une alternative forte.

En fait ce que tu refuses de comprendre c’est que, comme la GPL, c’est contaminant. Si tu veux être entendu il va falloir que tu tordes le bras (et je t’ai vu le faire) pour que les gens soient et sur discord et sur un autre outil, en espérant ardemment que les gens abandonnent pour te suivre dans ta croisade. Parce qu’au final c’est de ça dont on parle. Et cette contamination sépare les membres du Parti Pirate.

Ce que tu oublies ici, c’est que tu n’es pas tout seul, qu’il y a déjà des utilisateurs et des utilisatrices, qu’il faudrait convaincre et combattre la réticence au changement, et surtout qu’on y gagne quelque chose. On n’est pas en train de monter une structure où le choix reste à faire.


Je m’en doute depuis le début mais plus on gratte plus le but initial de la motion disparaît, et j’avoue que la méthode me déplaît. Tout ça parce que tu ne veux pas dire « je veux être entendu mais je ne parlerai que sur un outil libre ».

Discord est un peu plus intégré à congressus que ça, on peut demander la parole via Discord et ça apparait sur congressus, les échanges écrits sont également transmis sur congressus lorsque la réunion est ouverte…
Pas sûre qu’on puisse faire pareil sur Galène.

Et je rejoins Gwenlune (même si je ne crois pas que la quasi totalité des adhérents partent) il est hors de question que tu paies et développe un outil sur une instance qui t’appartient, nous avons un CT, une équipe technique et une infra, nous devons tout faire pour que les outils du PP soient pérennes et gérés par les équipes qui ont été élues et nommées pour ça et qui en ont la responsabilité, et laisser un nouvel adhérent qui n’est dans aucune équipe faire son truc dans son coin n’est déjà pas très respectueux du travail des autres, mais ce n’est pas non plus respectueux de la législation, et en plus c’est carrément casse gueule quant à la pérennité de l’outil.

Vraiment, il y a déjà bien assez de taf et jamais assez de monde pour le faire… D’ailleurs, si tu as du temps à donner au PP, il y a de la place dans l’équipe technique, mais les réunions ont lieu en vocal sur Discord…