Débats 2022-05 : Creation d'un equipage Pastafarien

Exposé des motifs

Conformément aux status et notamment aux points du chapitre 3, titre 6, nous souhaiterions créer un équipage thématique à but humoristique sur la Laïcité.

Contenu de la proposition

Équipage Pastafarien

PARTIE 1 : Champ d’action

Article 1 :

Il est organisé par les Pirates selon les articles 6 et suivants des statuts un équipage ayant pour dénomination : Pastafarien.

Article 2 :

Cet équipage a le champ d’action suivant : thématique.
Le champ d’action est décrit de la manière suivante :

•	Apporter son expertise sur la cuisson des pâtes, la bonne température de service de la bière, et recruter de nouveaux pirates afin de réduire le réchauffement climatique ! (Et aborder la Laïcité de manière humoristique)

Article 3 :

L’équipage peut présenter devant l’Assemblée permanente de manière annuelle ou ponctuelle une demande de fonds pour financer ses activités.

PARTIE 2 : Durée

Article 4 :

L’équipage est formé pour une durée d’un an renouvelable.

Article 5 :

L’équipage sera renouvelé après approbation par l’Assemblée permanente de son Rapport de fonctionnement détaillant ses activités durant l’année écoulée. Le Rapport de fonctionnement devra être déposé lors de la session du mois anniversaire de l’équipage. (non modifiable sinon contraire aux statuts)
**
Article 6 :**

(espace réservé au Secrétariat) L’équipage a été approuvé par l’Assemblée permanente de (mois et année).

PARTIE 3 : Membre de l’équipage

Article 7

L’équipage est accessible librement à l’ensemble des Pirates sans distinction de compétences, de situation géographique ou tout autre critère restrictif.

Article 8

Les Pirates s’inscrivent librement sur la liste des membres de l’équipage via l’outil Personae

PARTIE 4 : Capitaine

Article 9

L’équipage est représenté par un capitaine qui est élu de la manière suivante :

•	Jugement majoritaire

Article 10

Le mandat du Capitaine est de un an.

Article 11

Le capitaine peut être révoqué selon la procédure prévue par les statuts.

PARTIE 5 : Autres membres

Article 12

Inutile aujourd’hui

Article 13

Inutile aujourd’hui

Article 14

Inutile aujourd’hui

PARTIE 6 : Fréquence des réunions / Décisions

Article 15

L’équipage se réunit au minimum deux fois par an.

Article 16

Les réunions sont organisées de la manière suivante :

•	Délai de convocation : deux semaines
•	Plateforme de vote : Congressus 
•	Quorum : 2 personnes
•	Majorité : Majorité absolue
•	Publication du compte-rendu/relevé de décision/ autre : 
•	Publication : Discourse
•	Archivage : Wiki 

Article 17

Les décisions prises par l’Équipage doivent respecter les Statuts et le Règlement intérieur. Dans le cas contraire, les membres de l’équipage et ses représentants pourront faire l’objet de sanctions.

PARTIE 7 : Modification

Article 18

Toute modification de ce Code de fonctionnement devra être approuvée par l’Assemblée permanente.

Article 19

Les conditions de modification sont les suivantes :

•	Délai de convocation : 15 jours
•	Plateforme de vote : Congressus
•	Quorum : 30 Pourcents
•	Majorité : Majorité absolue
•	Publication du compte-rendu/relevé de décision/ autre :
•	Publication : Discourse
•	Archivage : Wiki

PARTIE 8 : Dissolution

Article 20

L’équipage est automatiquement dissout :

•	A l'échéance de la période d'activité prévue par le Code de fonctionnement
•	Faute de présentation d'un rapport annuel à l'assemblée permanente
•	Faute d'approbation du rapport annuel par l'assemblée permanente
•	Après décision motivée du Conseil réglementaire et statutaire approuvée par l'assemblée permanente, lorsque l'équipage a commis une faute grave ou violé les statuts et le règlement intérieur de manière intentionnelle ou répétée. Les membres de l'équipage peuvent faire l'objet de sanctions individuelles.

Article 21

L’équipage pourra être librement dissous par ses membres dans les conditions suivantes :

•	Le prix des ramens instantanés dépasse celui du litre d’essence, à l’unanimité

Article 22

Le capitaine de l’équipage informe le Conseil de Vie Interne de la dissolution dans un délai d’une semaine maximum après la tenue du vote.

PARTIE 9 : Contrôle

Article 23

L’équipage a été fondé par : Milhouse, Florie, Eban

Article 24

Le présent Code de fonctionnement a été soumis au contrôle du Conseil réglementaire et statutaire qui l’a déclaré conforme aux Statuts et au Règlement intérieur par une décisions de (espace réservé au CRS)


Lien vers Congressus : Congressus : Session Mai 2022 - Assemblée Permanente - Creation d'un equipage Pastafarien

    Rapporteur : @Milhouse
3 Likes

La comme ça, je pense avoir beaucoup de mal à voter pour car le champs d’action n’est pas explicite. Éventuellement si la partie humoristique du champs d’action était entre parenthèses (et encore) et le vrai champs d’action en principale, j’y réfléchirais de nouveau mais la je ne suis vraiment pas convaincu.

3 Likes

Je propose un amendement pour changer l’objet, je ne suis pas très inspirée et surtout je suis très fatiguée, mais je tiens vraiment à ce que cet équipage voit le jour parce qu’il pourrait nous permettre d’encadrer une réflexion et peut-être de mener quelques actions au sein d’une communauté déjà bien établie.

1 Like

En l’état ça me paraît compliqué pour moi de voter pour.

La partie humoristique a sa place dans l’équipage Calembours.

La partie sérieuse sur la laïcité, qui vaudrait le coup d’être abordée avec sérénité et calme, traitée par le biais ultra satirique du pastafarisme, c’est à mon avis très malvenu.

2 Likes

Pour compléter, les propos de Grégory, je me dit que le nom de l’équipage risque de ne pas parler aux pirates qui debarqueraient une fois l’équipage créé et qui ne prendraient pas le temps (ou n’auraient pas le réflexe, ce qui peut de comprendre en découvrant une structure) de regarder le règlement de l’équipage et le champs d’action.
Je propose sobrement de renommer l’équipage en : équipage religions (ou cultes pour être plus général) et laïcité

2 Likes

La partie « humoristique » permet d’apporter de la légèreté et du recul dans des débats sociétaux qui sont souvent très durs à supporter pour des personnes concernées. Si je pose la question « puis-je me promener avec une passoire dans l’espace public ? », je ne blesse (en théorie) personne.

J’ajouterai deux choses :

  • Une partie « partage de connaissance » : savoir cuisiner des pâtes est important pour tous ceux qui ont des budgets serrés. Un wiki pastafarien peut attirer des visiteurs sur le site du parti pirate, mais aussi être sujet à discussion (quelle est l’empreinte carbone de la bolognaise ou des carbonara ?) Pastafarisme à la courgette
  • Une partie « aide psychologique ». Avoir un rituel, comme par exemple écrire « Ramen » tous les vendredis sur Discord, peut aider ceux qui ont eu une longue semaine à partager leurs doutes pastafariens « Maman, la maîtresse a dit que tout le monde avait une religion »
2 Likes

Si c’est vraiment l’objet de l’équipage alors je ne vois pas le rapport avec le pastafarisme qui semble n’être qu’une couleur de la décomposition de la lumière blanche par le prisme de non-croyance.

Pour la partie humoristique, je voterai contre comme je vote contre l’équipage calembours.

Je ne comprends pas l’idée d’un équipage dit « pastafarien ». Pour moi, le pastafarisme est né d’une nécessité de contestation des lois qui incluent un objectif religieux, pour pouvoir en montrer l’absurdité. Étant citoyens d’un état laïque, je ne vois pas en quoi un équipage ayant cet intitulé va contribuer aux idées du parti. La séparation de l’église et de l’état en 1905 (sauf pour les alsacien on sait) rend ce sujet peu pertinent d’un point de vue législatif. Il reste des sujets de sociétés (et donc ~moraux~ politique) lié à la laïcité qui sont important à traiter.
ça n’empêche pas de travailler les sujets de la laïcité (au sens liberté de culte, et séparation de la chose publique et privé) en produisant du contenu faisant référence au pastafarisme, ou plus généralement en utilisant l’humour comme ressort, mais prendre ce prisme là dès le départ ne me parait pas pertinent dans notre contexte de parti politique français.
En conséquence, je voterais contre un tel équipage, principalement à cause de sa dénomination qui me semble porter le risque de téléguider une méthode de travail.

3 Likes

La plupart des gens en France qui portent des signes de leur foi sur la tête ou leur corps sont aujourd’hui persecutées mediatiquement (a minima).
Je suis certain qu’un parti politique comme le notre peut proposer autre chose comme forme de débat que de comparer ces signes, déjà sources de problèmes quotidiens, à une passoire.

Pour moi, le problème est très rarement une question de laïcité. Les signes religieux sont pointés du doigt pour détourner l’attention (on attend toujours le rapport sur l’islamogauchisme à l’université). Une passoire permet de démontrer l’absurdité de cette stratégie électoraliste (Des étudiants se suicident => Oh regardez Marie s’exprime avec une passoire bleue !)

Plusieurs points :

  • Je rappel qu’ici le débat porte sur la création de l’équipage et pas sur la pertinence ou la définition de la laïcité
  • je n’ai rien contre l’humour dans les productions d’un équipage par contre j’ai plus de mal dans la partie réglementaire (ce qui est le cas ici)
  • le nom proposé fait référence a un truc pas nécessairement connu de TOUS ce qui me semble problématique pour attirer de nouveaux pirates

Je trouve que le pastafarisme est un magnifique outil pour « troller » la non séparation de l’église (et des religions en général) et de l’Etat, ainsi que bien sûr les ingérences des religions dans le domaine de l’éducation et des programmes scolaires.

Au niveau actions « troll », j’ai trouvé les actions de FSM Luxembourg assez épiques vers 2015/2016, en utilisant les moyens légaux à disposition pour obtenir une reconnaissance officielle et les mêmes exceptions, financements, avantages que les autres religions, sur fond de débats pour la séparation des églises et de l’Etat.

Pour revenir en France, je pense que prendre une position publique favorable au pastafarisme d’une façon ou d’une autre, ça pose la question de prendre position sur l’abrogation (ou le maintien) du régime concordataire en Alsace-Moselle qui à mon sens est une vraie question politique, mais c’est aussi un sujet qui est loin d’être trivial.

Sinon, +1, c’est toujours très drôle le pastafarisme à condition de ne pas se tromper de cible comme le souligne gregoiremarty et zazaa.

1 Like

Hello !

Pour clarifier mon propos et le mettre en perspective avec ce que tu dis, je n’ai absolument rien contre le troll. Et je trouverais ça vachement drôle, sans aucun doute, que le sujet religieux ou celui de la séparation entre l’Eglise et l’Etat soit abordé par cet angle là. Mais je ne crois pas qu’il soit judicieux pour un parti politique aux objectifs sérieux de le faire ainsi.

Enfin, pour ce qui concerne les particularités de l’Alsace-Moselle : il y en a une dont on propose qu’elle saute, via la motion sur la Grande Sécu (en cours de débat ici). Rien n’empêche de continuer à gommer les autres particularités avec d’autres motions. Je ne crois pas qu’on ait besoin de mettre des passoires sur nos têtes pour avancer là dessus :joy:.

4 Likes

Je te rejoint maakrin j’ai pas grand chose a rajouter, je voterais contre.

1 Like

Bonjour,

La laïcité et la religion, dans la société française, est un sujet d’une importance capitale car c’est autant un vecteur de cohésions que de dissensions.

Après lecture des arguments exposés ci-dessus, je me rallie à l’idée qu’en faire un équipage sous une bannière crypto-humoristique n’est pas bonne. Je voterai contre., en l’état actuelle de la motion.

1 Like